Jump to content

Marlenus

Membre Adhérent
  • Content Count

    9306
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    2

Everything posted by Marlenus

  1. Ce que je veut dire, c'est qu'outre le débat théologique dérrière, le fait de violer une règle de sa religion ne fait pas que tu perds ta qualité de croyant. Un condamné à mort musulman car il a contrarié la Charia, reste musulman. Contrairement à l'église catholique, l'excommunication n'existe pas en Islam d'ailleurs.
  2. Je vois mal comment on peut arriver pratiquement à éviter cela. Accèder aux toutes dernières avancées médicales, avoir le droit de faire plus d'examens que les autres, etc. Cela se paye, et augmente sensiblement ton espérance de vie. D'ailleurs en France, le premier facteur discriminant pour les soins, c'est l'argent, pas d'être vieux ou jeune. Pour info, un article de Capital de ce mois-ci nous parle de l'hôpital américain de neuilly.
  3. Je ne vois vraiment pas ce qui te fais dire qu'il n'était pas musulman. Le fait qu'il fasse des choses qui sont rejeté par la grande majorité des musulmans, qu'il a, selon notre vision, fait plus de mal que de bien aux musulmans ne fait pas de lui un apostat.
  4. Cela fait plaisir de voir que je ne suis pas seul à voir cela comme ça.
  5. En même temps, permanent syndical sur un CV, cela ne fait pas rêver les employeurs.
  6. Mais ils le font librement, il n'y sont pas obligé. C'est quand même une nuance fondamentale, non?
  7. Mon éthique est de laisser la liberté aux médecins comme aux autres de faire ce qu'ils ont envie de faire. Non, ce qui était en vigueur c'est que les médecins faisait comme ils le voulaient et que donc certains soignaient une petite partie de leur clientèle gratuitement. Mais que clairement si 2000 indigents venaient frapper à leurs porte pour se faire soigner gratuitement, il leur disait mer… Oui surement. Moi ce serait qu'il y ait un médecin qui accepte de recevoir les indigents pour 2€ et qu'il ne soit pas débordé qui m'étonnerait vraiment.
  8. Désolé pour moi l'indigent même si il paye 2€ (une fortune pour lui) moi j'appele cela faire cela gratos.
  9. Qu'il n'y ait pas d'ordre de priorité écrit, 100% d'accord. Maintenant pour moi chaque médecin à son ordre de priorité qu'il appliquera, il est illusoire de penser le contraire. Maintenant le serment tout ça, je t'avoue que pour moi c'est une vaste blague pour faire plaisir au bon peuple. Le passage: "Je donnerai mes soins à l'indigent et à quiconque me le demandera" si il était respecté, les libéraux ferait faillite rapidement. Les grands principes qui mènent à la ruine c'est pas mal, perso j'ai laissé cela aux gauchistes.
  10. Autant je suis d'accord sur le fait que le nombre de personnes pouvant écrire ce genre de choses est limité (faut avoir de solide connaissances en psychologie) autant je suis beaucoup moins convaincus sur le nombre de lecteurs potentiels. Outre l'attrait morbide, le fait qu'en tant qu'étudiant c'est typiquement le genre de livre que l'on peut s'offrir pour déconner, le nombre de viol commis chaque année dans le monde montre qu'il y a pas mal de personnes qui pourraient tirer bénéfice de ce livre.
  11. Intéressant ce débat sur ce livre. Si demain un livre nous expliquait comment violer une femme en la torturant psychologiquement de telle façon qu'elle ne porte jamais plainte et donc que l'on ne risque rien (je ne sais pas si c'est possible mais imaginons que cela le soit et c'est pour aller au bout du raisonnement), pourrais-je accepter qu'il soit en vente libre? Mon côté libéral me dit oui, car si on commence à cdensurer on ne s'arrête jamais. Mais je dois avoir un vieux reste de moral qui s'horrifie à cette pensée.
  12. Bonjour, Marlenus, nouveau venu dans l'univers du libéralisme. J'avoue que bien que je me sente libéral depuis longtemps (bien que je n'avais pas mis cette étiquette dessus à l'époque), je n'avais pas trop chercher, en effet je me voyais plus comme un utopiste qu'autre chose ne sachant pas trop comment mes idées pouvaient se concrétiser. Et surtout je pensais que peu pensait comme moi (conséquence d'une certaine forme de pensée qui n'a pas droit à s'exprimer selon moi). Puis en faisant des recherches j'ai découvert des extraits de "vers une société sans état" de Friedman et ce fut la révélation, il mettait des mots et des idées sur ce que je ressentait. Depuis j'essaye d'en connaitre plus, et de voir si c'est réellement une utopie, ou si on peut arriver à cette société. Et c'est pour cela que je viens m'inscrire, pour en savoir plus et échanger
×
×
  • Create New...