Freeman

Analyse sur la corruption

36 messages dans ce sujet

Je suis surprise de voir Singapour si haut…. Je n'y suis passée qu'une fois et c'est un des rares pays où un policier à l'aéroport m'a clairement demandé de l'argent liquide pour ne pas mettre sans dessus-dessous mes bagages… j'ai du tomber sur l'exception.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour moi, les pays nordiques ne sont pas libéraux du tout.

Ah merde ! Et moi qui pensais que mon hypothèse allait dans le bon sens ! :lol:

Ne peut-on pas dire néanmoins que les premiers de ce classement sont plus libéraux que par exemple la France ou l'Espagne ?

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour moi, les pays nordiques ne sont pas libéraux du tout.

Ils sont plus liberaux que bien des pays européens. Malheureusement…

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est toujours bon à savoir…

Mais ce n'est pas le fond du problème. Le vrai problème selon moi est que tout ce qui est géré par l'état est complètement déconnecté de l'offre et la demande et est géré arbitrairement. C'est déjà pas évident de fixer les différents prix/quantités pour un entrepreneur qui risque vraiment quelque chose. Mais pour des hommes de l'état, qui sont souvent socialistes(les autres ne sont pas beaucoup mieux) et n'ont aucune connaissance dans le domaine, ça ne peut rien donner de bon.

Tout ce qu'ils font est arbitraire. Résultat, l'état n'a pas de quoi engager tous ceux qui voudraient être fonctionnaire dans certains domaines. Et dans d'autre c'est la pénurie générale.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si les contre-pouvoirs ne fonctionnent pas de facto, alors explique moi pourquoi un Russe crève de peur de croiser un flic dans la rue à la tombée de la nuit, tandis qu'un Finnois voisin n'a pas ce problème ?

C'est quand la dernière fois que t'as glissé un billet à un fonctionnaire en France d'ailleurs ?

Les contre-pouvoirs externes ne sont pas des punitions, ils découlent uniquement de l'usage le plus basique des libertés individuelles (liberté d'expression, due process, etc).

Dans une optique minarchiste*, les contre-pouvoirs internes limitant les abus du pouvoir des fonctionnaires de l'Etat sont un aspect fondamental de la mission de l'Etat.

Si l'on retire la notion de checks and balances, l'idée même d'implémenter un Etat libéral/minarchiste n'a plus de sens.

*je n'aborde pas le cas d'une société nanarcap, tout simplement puisqu'il n'y aurait plus de fonctionnaires, donc techniquement la question de la corruption des fonctionnaires perd tout intérêt.

J'avais mal interprété et compris, merci pour ces infos !

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.