Jump to content

Je Raconte My Life 3 - The Return Of The Come Back


Recommended Posts

Pareil que Nirvana.

Les derniers postes que j'ai eu à chercher je postulais par e-mail avec une lettre pas manuscrite au format PDF et dans le même style que Nirvana, bien qu'avec un "Cordialement" final en plus.

Ce genre de candidature ne plait pas toujours aux RH mais les RH sont à l'Ouest et il y a un paquet de directeurs techniques recrutent sans passer par leur avis.

C'est le secteur informatique, certes.

Link to post
Share on other sites

Précision à toute fin utile : je n'ai passé que six entretiens d'embauche dans ma vie, dont trois pour des stages, donc je ne suis pas une référence en la matière.

D'un autre côté, j'ai été prise à chaque entretien d'embauche que j'ai passé. Sauf sur un septième entretien, mais téléphonique, que j'ai foiré lamentablement.

Link to post
Share on other sites

"Quelle entreprise est faite pour toi ?"

Réponse unanime (INTJ, INTP, ISTJ) : "Aucune idée, je ne connais pas assez d'entreprises pour le savoir".

Link to post
Share on other sites

"Travailler pour le nom de la compagnie (en apposition, les titres ronflants qu'elle pourrait avoir, comme "le n°1 du marché des pneus dans le Jura" ou "entreprise reconnue pour son excellence dans la gestion des déchets") me permettra d'acquérir de nouvelles compétences dans le nom du secteur auquel je porte un vif intérêt". Court, précis, droit au but.

 

Je ne sais pas, vous, mais je préfère écrire "travailler avec X" que "travailler pour X". "Pour", ça donne l'impression de se rabaisser, d'être un fardeau à qui l'entreprise daigne accorder un poste et un salaire, alors que "Avec" donne l'impression que les deux parties y trouveront leur compte, qu'on parle d'égal à égal.

Link to post
Share on other sites
 

Réponse unanime (INTJ, INTP, ISTJ) : "Aucune idée, je ne connais pas assez d'entreprises pour le savoir".

 

Mais enfin, un entretien d'embauche, ça n'est pas fait pour répondre ce qu'on pense, c'est fait pour répondre ce qui conviendra au recruteur, dans la limite où il n'y aura pas de risque que l'attitude du candidat une fois recruté ne lui fasse des désillusions en étant exactement inverse. 

C'est un examen, ou plutôt un concours. Pas un test biba.

Link to post
Share on other sites

Réponse unanime (INTJ, INTP, ISTJ) : "Aucune idée, je ne connais pas assez d'entreprises pour le savoir".

 

Non mais je faisais référence aux quizz débiles dans les magazines ou il fut un temps sur facebook. "quel personnage de How I Met es-tu?" "tu es Barney Stinson!"

Link to post
Share on other sites

Précision à toute fin utile : je n'ai passé que six entretiens d'embauche dans ma vie, dont trois pour des stages, donc je ne suis pas une référence en la matière.

D'un autre côté, j'ai été prise à chaque entretien d'embauche que j'ai passé. Sauf sur un septième entretien, mais téléphonique, que j'ai foiré lamentablement.

De toute manière les lettres de motivations et CV servent à décrocher l'entretien. Foirer un entretien, ça signifie que l'entretien a été décroché, donc que la lettre était bonne.

Concernant le CV j'ai également changé de stratégie avec le temps : 1/ Faire un CV standard sobre et facile à modifier en utilisant le plus possible les styles du traitement de texte, sans utiliser les fonctionnalités de dessins ni aucun bloc. Puis 2/ pour chaque candidature importante, ajouter de un à trois encarts (avec des blocs cette fois-ci) en écrivant un petit texte avec de vraies phrases complètes expliquant en quoi telle expérience fait l'affaire par rapport à l'offre d'emploi. Ça vide un peu la substance de la lettre de motivation mais peu importe.

Link to post
Share on other sites

Je ne sais pas, vous, mais je préfère écrire "travailler avec X" que "travailler pour X". On se rabaisse moins, on parle d'égal à égal. "Pour", ça donne l'impression d'être un fardeau alors que "Avec" donne l'impression que les deux parties y trouveront leur compte.

Ca se défend sans doute dans certains cas, mais pour un poste d'exécutant c'est un peu différent. Sinon il y a "à X". (à EDF, à la SCNF, au garage Tartempion). Plus neutre.

Link to post
Share on other sites

Non mais je faisais référence aux quizz débiles dans les magazines ou il fut un temps sur facebook. "quel personnage de How I Met es-tu?" "tu es Barney Stinson!"

 

Oh, ok. C'est qu'on m'a déjà posé des questions aussi débiles que ça en entretien.

Link to post
Share on other sites

Oh, ok. C'est qu'on m'a déjà posé des questions aussi débiles que ça en entretien.

 

Anecdote dont j'ai malheureusement oublié l'origine :

 

Le recruteur : "On vous a déjà dit que vous avez une tête de partouzeur ?"

Le candidat : "Je me disais bien que votre visage m'était familier."

Link to post
Share on other sites

De toute manière les lettres de motivations et CV servent à décrocher l'entretien. Foirer un entretien, ça signifie que l'entretien a été décroché, donc que la lettre était bonne.

Concernant le CV j'ai également changé de stratégie avec le temps : 1/ Faire un CV standard sobre et facile à modifier en utilisant le plus possible les styles du traitement de texte, sans utiliser les fonctionnalités de dessins ni aucun bloc. Puis 2/ pour chaque candidature importante, ajouter de un à trois encarts (avec des blocs cette fois-ci) en écrivant un petit texte avec de vraies phrases complètes expliquant en quoi telle expérience fait l'affaire par rapport à l'offre d'emploi. Ça vide un peu la substance de la lettre de motivation mais peu importe.

Très important, en effet : modifier le CV pour qu'il soit adapté à chaque entreprise. Et quand on a des années d'étude ou des postes précédents à mentionner, leur associer un ensemble de mots clés ou de tâches exécutées.

Un CV bien rédigé se suffit à soi-même, il n'y a que si le poste a besoin d'une compétence très spécialisée non mentionnée dans le CV que le recruteur aura besoin d'aller vérifier dans la lettre de motivation. Exemple : je mentionne un logiciel sur votre CV, le recruteur a un doute sur mon compétence à utiliser une fonctionnalité rarement utilisée du logiciel, il va aller voir le paragraphe décrivant le poste où je dis avoir acquis la compétence

Link to post
Share on other sites

J'ai eu l'occasion de faire passer des entretiens d'embauche (secrétaire médicale). En tant qu'employeur, j'ai trouvé que le body language était un truc primordial. Tous les CV se ressemblent (grossomodo). La différence se fait sur d'autres critères parmi lesquels le langage corporel m'est apparu primordial.

Link to post
Share on other sites

Barem, enlève le conditionnel et mets tout au futur. Tu sais que tu as les compétences pour le job donc pas de complexe à avoir.

 

Suggestions :

 

Madame, Monsieur,

Je vous remets par cette présente (redondance) lettre ma candidature afin d’obtenir durant les prochaines vacances d’été un éventuel emploi saisonnier au sein de votre firme. A ce titre, je tiens à vous informer que je serais disponible durant les mois de Juillet et d’Août pour effectuer un travail à temps partiel ou plein.

Ma démarche envers vous se justifie par l’intérêt que je porte à votre activité et à votre compagnie, le souhait de contribuer à sa prospérité et à son dynamisme ainsi que la possibilité d’acquérir de nouvelles connaissances et relations.

Dans cet ordre d’idée, vous trouverez en pièce jointe à cette lettre mon CV dans lequel figureront mes expériences professionnelles passées au cours desquelles j’ai entretenu avec constance de bonnes relations d’équipe et un travail sérieux. Je compte également sur le fait que mes acquis scolaires (universitaire plutôt ? ou ma formation ?), relevant de l’étude de l’économie et de la gestion d’entreprise, puissent pourront servir nos intérêts communs durant ma possible occupation de poste au travers de cette expérience.

Je pourrais à cet effet durant me tiens à votre disposition pour un entretien satisfaisant votre disponibilité afin de vous faire part de ma réelle motivation de manière plus détaillée.

Dans l’espoir de vous rencontrer, je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, à l’expression de mes sentiments salutations respectueuses. (c'est sentiments si tu connais la personne)

 

- ma lettre est une lettre de candidature, ça le fait pas : simplement 'je vous propose ma candidature blabla

- le cv dans lequel figurent et non pas figureront, encore qu'un cv on sait bien à quoi ça sert.... donc contente toi d'appuyer sur tes qualités humaines, relationnelles etc

 

Voili voilà, si ça peut t'aider, bon courage

Link to post
Share on other sites

J'ai eu l'occasion de faire passer des entretiens d'embauche (secrétaire médicale). En tant qu'employeur, j'ai trouvé que le body language était un truc primordial. Tous les CV se ressemblent (grossomodo). La différence se fait sur d'autres critères parmi lesquels le langage corporel m'est apparu primordial.

Tu veux dire que c'est comme ça que tu as rencontré ta femme ?

Je blague hein pas taper doc'.

Link to post
Share on other sites

Tu pourrais nous en dire plus Hank Rearden?

 

C'est très intéressant.

 

Je me souviens en particulier d'une candidate, recommandée par des confrères néphrologues (donc a priori qui arrive avec des billes en plus), surement très compétente mais d'une présentation corporelle totalement désastreuse. Elle est entrée, a choisi la seule chaise qui était près du mur, a courbé le dos, croisé les bras et baissé la tête: une attitude totalement inadaptée à la situation. En 5 secondes mes associés et moi-même savions que nous ne l'embaucherions pas avant qu'elle n'ouvre la bouche.

 

Celle que nous avons embauchée a au contraire choisi une place centrale face à nous, s'est tenue bien droite et souriante, les bras non croisés, attitude ouverte et avenante tout au long de l'entretien même si nous voyions bien qu'elle était très stressée et si elle a décroché le CDI, c'est bien parce qu'elle a fait la différence corporellement. Ca fait 6 ans qu'elle bosse avec nous (bon c'est aussi la sosie de Jessy J la chanteuse ça aide aussi)

 

Link to post
Share on other sites

D'accord, je vois. C'est vrai que notre gestuelle trahit bien souvent notre manière d'être et de penser.

 

Et puis au delà de tout ça le physique compte pour beaucoup... :mrgreen:

Link to post
Share on other sites

Le langage corporel c'est pas toujours aussi simple. Facile lorsque la personne est naïve, c'est à dire qu'elle ne connait pas les codes, et n'est pas expérimentée, ne cherche pas à enfumer, beaucoup plus difficile lorsque ce n'est pas le cas. Une référence, belge, il me semble, est feu Joseph Messinger qui a produit pléthore de livres sur le sujet. Sur les expressions faciales plus précisément, Paul Ekman est une référence, c'est lui qui a inspiré la fameuse série Lie to Me. Il a transformé son travail universitaire en un biz bien développé comme savent le faire les américains. Je ne sais vraiment pas ce que vaut l'étude de ces micro expressions faciales dans la vie courante, et appliquées à certaines professions. Il y a des formations en ligne, payantes, cela fait partie des trucs que j'aurais envie de faire lorsque j'aurais plus de temps, mais je ne suis pas sûr que cela soit rentable.

Link to post
Share on other sites

Le langage corporel c'est pas toujours aussi simple. Facile lorsque la personne est naïve, c'est à dire qu'elle ne connait pas les codes, et n'est pas expérimenté, ne cherche pas à enfumer, beaucoup plus difficile lorsque ce n'est pas le cas. Une référence, belge, il me semble, est feu Joseph Messinger qui a produit pléthore de livres sur le sujet. Sur les expressions faciales plus précisément, Paul Ekman est une référence, c'est lui qui a inspiré la fameuse série Lie to Me. Il a transformé son travail universitaire en un biz bien développé comme savent le faire les américains. Je ne sais vraiment pas ce que vaut l'étude de ces micro expressions faciles dans la vie courante, et appliquées à certaines professions.

 

Une embauche ne se gagne peut-être pas simplement sur une attitude corporelle mais une attitude corporelle inadaptée peut facilement ruiner toutes les chances.

 

Et comme tu le dis, c'est assez facile d'apprendre quelques codes basiques.

Link to post
Share on other sites

Les histoires de langage corporel c'est beaucoup, beaucoup de bullshit.

 

Du haut de ma toute petite expérience d'embaucheur, elles m'ont paru importantes.

 

Et tiens, tous les jours de ma vie, je fais attention à la façon dont mes patients me serrent la main et j'en retiens des informations assez pertinentes.

Link to post
Share on other sites

Une embauche ne se gagne peut-être pas simplement sur une attitude corporelle mais une attitude corporelle inadaptée peut facilement ruiner toutes les chances.

 

Et comme tu le dis, c'est assez facile d'apprendre quelques codes basiques.

 

Oui, mais ça marche dans les deux sens. Le candidat aussi peut facilement savoir le genre d'attitude rédibitoire. Ce qui me fait dire que la candidate qui vous a fait mauvaise impression n'était sans doute pas mauvaise au sens de manipulatrice, mais mal à l'aise et tendue, sur la défensive, c'est certain, ce qui pour une secrétaire médicale, n'est sans doute pas adapté, encore que vu l'accueil de certaines secrétaires, on se demande si elles ne sont pas choisies pour ça !

Link to post
Share on other sites

Du haut de ma toute petite expérience d'embaucheur, elles m'ont paru importantes.

 

Et tiens, tous les jours de ma vie, je fais attention à la façon dont mes patients me serrent la main et j'en retiens des informations assez pertinentes.

 

Le truc c'est qu'aucun signe (gestuelle, posture, mimique...) n'a de signification en soi. Il faut d'abord être familiarisé avec le mode d'expression corporel de la personne pour établir une ligne de base, et ce sont les écarts à cette ligne de base qui peuvent donner des infos sur l'état d'esprit actuel de la personne. Donc en 5 secondes à moins d'être un professionnel c'est mal barré pour déduire quoi que ce soit.

Un recruteur peut au mieux se dire "je ne veux pas de quelqu'un qui ressemble à ça en contact avec mon public", c'est une analyse qui se défend tout à fait mais très superficielle. Aussi superficielle que "je l'embauche parce qu'elle est jolie".

Link to post
Share on other sites

Le truc c'est qu'aucun signe (gestuelle, posture, mimique...) n'a de signification en soi. Il faut d'abord être familiarisé avec le mode d'expression corporel de la personne pour établir une ligne de base, et ce sont les écarts à cette ligne de base qui peuvent donner des infos sur l'état d'esprit actuel de la personne.

Un recruteur peut au mieux se dire "je ne veux pas de quelqu'un qui ressemble à ça en contact avec mon public", c'est une analyse qui se défend tout à fait mais très superficielle. Aussi superficielle que "je l'embauche parce qu'elle est jolie".

 

Si justement, c'est le cas, c'est pas moi qui le dit, c'est Ekman qui a étudié des tas et des tas de visages d'ethnies et de cultures différentes.

Evidemment, pour des émotions basiques, c'est assez simple à intepréter, là où c'est sujet à caution c'est sur la détéction du mensonge par exemple.

Link to post
Share on other sites

Le truc c'est qu'aucun signe (gestuelle, posture, mimique...) n'a de signification en soi. Il faut d'abord être familiarisé avec le mode d'expression corporel de la personne pour établir une ligne de base, et ce sont les écarts à cette ligne de base qui peuvent donner des infos sur l'état d'esprit actuel de la personne.

Un recruteur peut au mieux se dire "je ne veux pas de quelqu'un qui ressemble à ça en contact avec mon public", c'est une analyse qui se défend tout à fait mais très superficielle. Aussi superficielle que "je l'embauche parce qu'elle est jolie".

 

Une candidate qui rentre dans une pièce et se place comme si elle était une bête traquée et prise au piège est peut-être très compétente mais ruine ses chances. Elle n'a que quelques minutes pour faire la différence.

 

Et celui qui me serre la main fermement en me forçant légèrement à la supination (ma paume vers le haut), il y a toutes les chances que ce soit un connard. C'est empirique mais ça marche assez souvent.

Link to post
Share on other sites

c'est pas moi qui le dit, c'est Ekman

Ekman dit qu'en pratique le visage est la zone la moins utile pour détecter des infos parce c'est celle dont les gens ont le plus conscience et qu'ils brouillent en permanence le signal. Bonne chance pour détecter les micro-expressions.

Link to post
Share on other sites

Une candidate qui rentre dans une pièce et se place comme si elle était un bête traquée et prise au piège est peut-être très compétente mais ruine ses chances.

Si c'est pour un job en contact avec du public, encore une fois, c'est un raisonnement légitime.

 

Et celui qui me serre la main fermement en me forçant légèrement à la supination (ma paume vers le haut), il y a toutes les chances que ce soit un connard. C'est empirique mais ça marche assez souvent.

Du coup on arrive à un autre niveau : est-ce qu'il le fait consciemment parce qu'il a lu quelque part que c'est comme ça qu'il faut faire pour s'imposer en tant que winner ? Dans ce cas oui il y a des chances que ce soit un connard :mrgreen:
Link to post
Share on other sites
Guest
This topic is now closed to further replies.
×
×
  • Create New...