Jump to content

ph11

Utilisateur
  • Posts

    3358
  • Joined

  • Last visited

Contact Methods

  • Website URL
    http://

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Lieu
    L'Etoile Noire

Recent Profile Visitors

2013 profile views
  1. Le problème, avec sa doctrine de dissuasion nucléaire offensive, c'est qu'à un moment donné, il doit en faire usage. Il n'est pas à son premier essai, et probablement pas à son 2e (Sarko) Quand on fait all-in toutes les 2 mains pour voler les blindes, à un moment, on se fait caller. Sinon, pour troller les pro-virgin-russian, faut leur dire que les USA n'ont annexé aucun territoire ces 70 dernières années.
  2. Il faut aussi rappeler qu'un des rôles fondamentaux de l'OTAN n'était pas que de protéger de l'URSS qui venait de mettre la main sur la moitié de l'Europe, mais aussi de controler et d'éviter que les membres européens ne se tapent dessus, comme ce fut le cas encore jusqu'en 45. L'intégration des pays de l'est avait aussi l'intérêt d'éviter que d'autres pays du bloc soviétique effondré ne décident de sombrer dans quelques guerres civiles ou territoriales, comme par exemple la Yougoslavie ou pas mal d'ex RSS.
  3. La féodalisation de la Biélorussie et l'arrivée de Joe l'endormi ne seraient pas pour quelque chose dans ce changement ? Sinon, les accords de Minsk étaient inapplicables, et la Russie n'a pas non plus joué le jeu, par son ingérence, le non respect de l'intégrité territoriale et le non-retrait des troupes russes. C'est surtout que ça les arrange d'avoir un traité inapplicable qui serait un bon prétexte pour agir. Mais bon, on va continuer à faire le procès de la victime longtemps ?
  4. Aussi, il y a ceux qui voient le monde en gentils contre les méchants, il y a ceux pour qui les zétazunis sont le mal absolu, cause constante de tous les maux de la Terre. La réalité, c'est que chaque nation peut être prise de folie collective à un moment ou un autre, que ce soit ici ou ailleurs, selon sa propre trajectoire ou dynamique du moment. Et ce n'est pas pour cela qu'il faut considérer que ces maux n'en sont pas.
  5. C'est pas une question de gentils ou de méchants. Mais une question d'agresseur et d'agressé, de conceptions géopolitiques et de règlements de comptes.
  6. Il n'y a pas d'irrédentisme ou de revanchisme chez les autres nations européennes, qui ne se sont pas effondrées il y a quelques décennies, et qui considèrent que le droit international n'est pas une hypocrisie ou un complot de domination occidentale.
  7. Curieux, tout de même, que tous ceux qui furent les "alliés naturels" de la Russie, il y a encore quelques décennies, cherchent tant à rejoindre l'OTAN. Un peu comme ces est-allemands qui cherchent à rejoindre l'Ouest.
  8. Le projet Novorossia ? Sinon, en 97, il y avait déjà le traité russo-bellarusse, qui devait se terminer par la réintégration de la Biélorussie et créer une nouvelle entité politique, dont voici le drapeau. Le projet avait été ajourné, vu que Loukachenko aurait perdu son pouvoir. Maintenant, la Biélorussie est inféodée de nouveau à la Russie, il n'y a plus qu'à profiter de cette position de force pour annexer l'Ukraine pour faire une nouvelle union des Russies, avec Poutine au pouvoir, selon une constitution faite sur mesure. Quant aux ambitions impériales russes sur l'ouest, elles n'ont rien de nouveau... https://desk-russie.eu/2022/02/11/le-dressage-de-leurope.html Ton erreur, c'est de ne pas considérer que la Russie est actuellement dans une logique impériale qui n'est pas la logique des nations conventionnelles.
  9. De la même façon qu'il n'y avait aucun lien logique entre céder les Sudètes à Hitler et l'annexion du couloir de Danzig...
  10. Si l'OTAN se couche devant la Russie pour l'Ukraine, Poutine pourra dire qu'il aura fait plier et humilié l'OTAN et il est plus que probable que se sentant les ailes poussez, il tente le coup contre des pays qui représentent un trou sur la carte de l'ancien Empire soviétique et sont tout de même très près de St Petersbourg, se disant que l'OTAN ne risquera pas une guerre pour de si petits pays qui ne sont pas trop appréciés en Europe, n'ayant que 85km de frontières avec l'Europe, et prenables en une quinzaine de jours... Ce serait là en plus, une belle façon d'humilier l'OTAN.
  11. Je pense plutôt au faite de montrer à un agresseur autoritaire qu'on ne se couche pas dès qu'il sort les dents au lieu de dire, vas-y, prend l'Ukraine, mais s'il te plait, ne monte pas les prix du gaz, et ne fais pas attention aux pays baltes.
  12. Ça dépend de quels visas on parle. Logique qu'on supprime les visas touristiques des gens d'un pays avec lequel on est en guerre, on ne va pas laisser rentrer des espions, des saboteurs, etc. Aussi, quel est le soutien de la population envers Poutine ? Les autocrates sont généralement plébiscités. Et Poutine serait un modéré, apparemment...
  13. Après la drôle de guerre, la drôle de paix.
×
×
  • Create New...