Jump to content

Nicolas Azor

Utilisateur
  • Posts

    1998
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1

Everything posted by Nicolas Azor

  1. Désolé je n'ai pas lu toute cette file mais je souhaite mentionner "breaking bad" qui est selon moi la meilleure série US depuis pas mal d'années. PS. Sinon je viens de lire le post de tête et je plussoie tout à fait. Y'a des tas de séries qui sont parasitées par des bons sentiments et de l'émotionnel à deux balles (genre famille / couple etc.). L'exemple de Flashpoint est bien trouvé et très symptomatique. Mais en fait c'est vrai qu'on trouve ça un peu partout. On finirait presque par ne plus y faire attention, et à supporter en silence en se disant que c'est qu'une mauvaise scène, que le meilleur de la série n'est pas là. Le problème c'est que ça finit par envahir la série et la rendre irregardable. J'ai vite abandonné Flashpoint pour cette raison, par exemple. Une autre série sortie plus récemment c'était "The Walking Dead", avec une histoire de zombies. Et bien hormis l'épisode pilote qui était vraiment excellent sur le thème, tout le reste souffre du parasitage émotionnel en question, jusqu'à la caricature. Je réfléchis là à des séries faisant exceptions et exploitant vraiment leur caractéristique propre (toute série US a normalement un thème bien précis, comme les exemples cités : McGyver, le mec qui change une table en char d'assault, L'homme qui valait trois milliards, où tout est dans le titre, etc. etc.). Parmi celles qui exploitent bien leur idée principale et qui ne tombent pas dans l'émotion à deux balles : - weeds (même si j'ai pas regardé la dernière saison) ; - the mentalist (sauf pour quelques épisodes, heureusement pas trop fréquents.) ; - breaking bad (déjà cité plus haut) ; - Rome (elle était drôlement bien cette série sur la Rome antique) ; Parmi celles qui commencaient bien mais qui ont été petit à petit mangées par l'émotionnalisme aigu : - House (non mais vraiment quand Cuddy dit "I love you" à un House qui joue le chien battu dans la salle de bain, on touche le fond) - Heroes (cette série était jubilatoire au début puis c'est vite devenu n'importe quoi. Là le sentimentalisme le plus flaggrant c'était entre la fille indestructible et son père. C'était vraiment pénible par moments.) - Dexter (ah les questionnements de Dexter sur sa capacité à ressentir des émotions, c'est devenu insupportable) - True Blood (cette série avait d'excellents moments mais ensuite la romance entre les deux protagonistes a tout envahi) - Lost (je crois que c'est assez évident. Heureusement cette série avait assez de rebondissements pour rendre le tout supportable même sur la fin) Enfin les séries qui dès les premiers épisodes sont manifestement infectées : - Flashpoint - V (oui la série avec les visiteurs. Cette version 2009 est assez pathétique) - The Walking Dead - The Cape, mentionné plus haut par quelqu'un. L'infection est ici très prononcée dès le premier épisode. J'en oublie sûrement. Je les ajouterai si elles me reviennent à l'esprit. PS. Ooups je crois que j'ai confondu FlashPoint et Flashforward. C'est à flashforward que je pensais. J'ai vu que le début du pilot de Flashpoint. Ca m'a pas plu.
  2. Une petite vidéo d'introduction faite avec xtranormal: [dailymotion]xglwxn_introduction-a-la-cryptodevse-bitcoin_tech[/dailymotion]
  3. Si les émeutes prenaient de l'ampleur et que les jeunes là-bas faisaient tomber le régime, je suis curieux de savoir ce que ça donnerait.
  4. +1 Clairement le consommateur aurait gagné à ce que Renault dévoile ses bonnes idées si elle en a. Elles auraient été plus rapidement mises en oeuvre.
  5. Oui, quitte à voler au passage les gains de productivité qui normalement auraient dû faire baisser les prix. Les prix n'ont pas à être controlés par qui que ce soit, que ce soit pour les empêcher de monter ou de baisser. Seul le marché doit décider. Sinon, ces prix ne reflètent pas une réalité économique, mais seulement le bon plaisir et l'idéologie d'une caste dirigeante. Vrai. Le bitcoin n'est, de ce point de vue, pas plus à blâmer que le cash. Plus généralement je m'étonne de cette persistence à coller des notions juridiques au concept de monnaie. La monnaie n'est pas sensée être à ce point contrôlée par la justice. Elle n'est qu'un intermédiaire d'échange. La propriété privée est un droit fondamental, elle n'a pas à être ainsi placée sous la tutelle d'un gouvernement qui pourrait, à tout moment, annuler une transaction par exemple. Sinon on n'est pas vraiment propriétaire de ce qu'on achète.
  6. Si par là tu entends que des gens ont accepté de se séparer de leur ancienne monnaie pour acquérir la nouvelle, lui donnant ainsi un poids du fait de cet engagement, et bien il en est de même pour bitcoin ou pour toute monnaie. Mais de toute façon ça me parait être une garantie faible : il ne suffit pas d'avoir acheté une chose chère pour lui donner de la valeur. La rareté n'est qu'un attribut parmi d'autres déjà mentionnés. Divisibilité, infalsifiabilité, durabitlité, etc. Le bitcoin satisfait bien mieux à ces critères que n'importe quelle devise nationale. PS. par contre j'avoue ne pas connaître le théorème de régression que tu évoques.
  7. Oui, on connait la première transaction effectuée dans la chaine. Elle est dans le premier bloc de la chaine, qui porte même un nom : "Genesis". Son hash est inscrit en dur dans le code, et il correspond à une génération de 50 bitcoins en fait, car pour l'instant les bitcoins sont générés par lots de 50. Ils appartiennent probablement à Satoshi Nakamoto, à moins qu'il les ai dépensés depuis. Il n'y a aucun moyen de le savoir, puisqu'il peut très bien avoir transféré ces 50 bitcoins sur une autre addresse qui lui appartient. Si tu veux tout savoir sur le bloc Genesis, tu peux trouver tous les détails sur blockexplorer : http://blockexplorer.com/b/0 Comme je l'ai déjà expliqué, ça n'a pas de sens de "tracer" les bitcoins. On trace les transactions, pas les bitcoins. Imagine que je te donne un jour 1kg de sucre, et que le lendemain tu reçois 2kg de quelqu'un d'autre. Tu as trois kilos. Une semaine plus tard tu donnes 1kg à quelqu'un. Ce kilo provient-il du kilo que je t'avais donné ou des deux kilos que t'avait donnés la seconde personne ? ça n'a pas de sens de poser une telle question. Comme toute matière première, les bitcoins sont fongibles et indiscernables.
  8. ils fonctionnent mais en changeant de tiece partie régulièrement, et en subissant de longues périodes d'inflation entre-temps. Je ne connais aucune monnaie fiduciaire qui a duré plusieurs siècles et qui a conservé une valeur stable. (Le franc suisse peut-être, qui a longtemps été gagé sur l'or ?) Le franc a connu moultes dévaluations après l'abandon de l'étalon or. La livre sterling et le dollar, pareil. Et en ce moment ça s'arrange pas. L'euro, lui, a à peine dix ans, et je serais surpris s'il avait encore cours en 2020. Oui je crois en l'utilité de bitcoin ajourd'hui, dans dix ans, et même dans un siècle, car je suis très sceptique sur les avancées en cryptanalyse quantique. Et encore une fois, en l'état actuel, il n'y a pas mieux.
  9. La cryptanalyse quantique est parfois abordée sur le forum bitcoin. Personnellement je ne la crains pas. Mon avis est que le jour où elle sera au point, et que l'algorithme de Shor sera implémenté de façon efficace; alors TOUT changera, pas seulement bitcoin. Toutes les communications chiffrées sur internet devront être revues. J'imagine qu'on utilisera alors uniquement la cryptographie quantique. J'imagine qu'une cryptodevise quantique sera créée. Mais pour l'instant tout ça amha reste de la science fiction, donc en attendant les bitcoins gardent ma confiance. Y'a pas mieux en l'état actuel de la technologie.
  10. Y'avait une pointe d'ironie. Dire que bitcoin s'appuie sur des concepts mathématiques et logiques, c'est en quelque sorte dire que bitcoin s'appuie sur la réputation des mathématiciens. Mais c'est un peu tiré par les cheveux. Moi je ne suis pas cryptanalyste, donc quand je fais confiance en SHA-256, je fais confiance en la communauté scientifique en quelque sorte. C'est ce que je voulais dire.
  11. Tu me crois ou tu ne me crois pas, mais je n'avais jamais fait le rapprochement avec les jeux de rôles. Quant à ces gens qui ont actuellement 10 millions d'euros, outre que je doute que ces 10 millions soient en cash (plutôt en actions et en immobilier amha), c'est pas comme si ils avaient le choix non plus. C'est pas de notre faute s'ils ont choisi d'accumuler une telle monnaie. Les gros montants détenus par certains agents économiques ne plaident pas en faveur d'une monnaie, au contraire. Je suis sûr qu'un zimbabween échangerait volontiers quelques trilliards de dollars contre quelques bitcoins.
  12. Je ne comprends pas le problème. Je te rappelle que le bitcoin est divisible 100 millions de fois. Donc en tout le logiciel bitcoin au maximum peut exprimer 21*10^(8+6) = 21* 10^14 = 2,1 millions de millards d'unités monétaires. Soit presque mille fois plus que le chiffre que tu évoques. Au passage ce chiffre ne sort pas de nul part. C'est à peu près le plus grand entier qu'il est possible de manipuler avec un entier de type standard en langage C sur une machine 32 bits. C'est à dire l'entier le plus grand sur la plupart des systèmes standards.
  13. Personnellement je suis absolument convaincu que le bitcoin survivra à l'euro, donc à mon avis le bitcoin n'atteindra jamais cette valeur puisque l'euro sera mort avant.
  14. Vers personne. Comme l'or, bitcoin n'est pas une monnaie qui s'appuie sur la confiance ou la réputation de qui que ce soit. Elle s'appuie uniquement sur des concepts logiques et informatiques. Si il y a un problème avec la fonction de hashage SHA-256, lourdement utilisée par bitcoin, tu peux te retourner vers les cryptographes du monde entier et leur dire "Vous nous aviez dit que cette fonction était irréversible. Vous êtes nuls !". lol lol Certains sites d'échange peut-être, mais regarde un peu le code de bitcoin et tu verras que le concepteur est loin d'être un bidouilleur.
  15. De tels services existent déjà, bien que les appeler "banque" me parait un peu inapproprié. Le plus connu est mybitcoin. Tu peux y déposer tes bitcoins sur un compte comme tu le ferais pour une banque. L'intérêt est que tu n'as pas besoin de faire tourner le logiciel toi même. C'est utile notamment pour ceux qui ne se sentent pas à l'aise en informatique (même si le logiciel bitcoin a une interface tout de même très abordable pour le non-informaticien). Par ailleurs le logiciel est assez anodin. Il ne nécessite ni énormément de puissance de calcul (hormis pour ceux qui veulent miner) ni énormément d'espace mémoire (quelques centaines de Mo, tout au plus). Des calculs ont été effectués pour estimer l'espace disque nécessaire si bitcoin devait avoir un réel succès. Tout au plus 1Go par an, si je me souviens bien.
  16. Le pouvoir connait quelques soucis avec internet. On peut s'en convaincre par ses efforts récents destinés à limiter la circulation des fichiers à contenus audiovisuels. Pour l'instant seuls environ 5 millions de bitcoins ont été générés. Ils appartiennent à ceux qui les ont générés sur leur PC, ou à ceux qui les ont achetés contre des biens et services. Que tu ais le "droit" d'en faire ce que tu veux, je ne sais pas. C'est une question pour juriste. Par contre tu "peux" en faire ce que tu veux. Personne ne peux controller ce que tu en fais. La monnaie émise sur second Life, sauf erreur de ma part, est émise par une entreprise en particulier (l'éditeur du jeu en question). C'est une monnaie privée à caractère centralisé, qui dépend donc de la confiance que tu portes envers cette société, qui pourrait très bien émettre énormément de Linden dollars pour son bon plaisir, dévaluant ainsi les tiens.
  17. Le bitcoin n'est garanti par aucune monnaie. Le bitcoin EST une monnaie. Son prix en euros n'est déterminé que par les forces de marchés. Il peut très bien chuter brutalement dès demain. Si on découvre des failles de sécurité, sa valeur en sera très certainement affectée.
  18. ça ne fonctionne pas du tout comme freenet. Dans freenet, l'information est dispersée de façon aléatoire, comme tu le rappelles très justement. Dans bitcoin, l'information est dupliquée et distribuée uniformément. Chaque noeud du réseau possède une liste complète de toutes les transactions. Bitcoin est attaquable, mais certainement pas vulnérable à une création frauduleuse ou à une expropriation. Les menaces sont plutôt le blockage du réseau par le spam, ou le double paiement. Créer frauduleusement des bitcoins ou se les approprier sans l'autorisation de leurs propriétaires est probablement impossible. Chaque transaction est publique et signée avec une clef ECDSA. ECDSA c'est comme DSA, mais en encore mieux : avec des courbes elliptiques. C'est probablement pas craquable avant quelques siècles. Concernant l'existence de backdoors, c'est possible en effet. Il appartient à la communauté d'être vigilante à chaque nouvelle version. Mais ça c'est valable pour tout logiciel libre, y compris ceux qui sont actuellement utilisés pour effectuer des paiements sur le net (comme les navigateurs).
  19. Garde à l'esprit que détenir des bitcoins, c'est posséder des clefs privées de compte publics. Donc on ne peut pas "mettre 4 bitcoins" dans une clef usb. On peut, au mieux, y mettre la clef privée d'un compte qui contient 4 bitcoins. Mais si quelqu'un d'autre possède une copie de cette clef privée, il peut très bien ôter à la clef usb toute valeur, tout simplement en transférant les bitcoins vers un autre compte. Donc si tu perds ta clef usb et que c'est absolument le seul endroit où sont stockées les clefs privées qu'y s'y trouvent, alors les 4 bitcoins sont complètement perdus. PS. attention dans ce message à ne pas se perdre dans la polysémie du mot "clef" : - "clef usb" désigne l'appareil physique de stockage de données ; - "clef privée" est la partie privée d'une paire de clefs au sens cryptographique du terme (DSA, ou plutot ECDSA en ce qui concerne bitcoin)
  20. On ne peut pas savoir exactement combien de personnes utilisent bitcoin. Mais tu peux te faire une idée en regardant le volume de transactions sur blockexplorer.com ou en considérant le nombre de membres du forum bitcoin (environ 1600 membres actuellement). Concernant la prohibition, elle est difficile à mettre en oeuvre par construction. Sauf à cadnasser complètement internet et interdire la confidentialité des communications électroniques.
  21. Un PC éteint peut être redémarré. Il met alors simplement à jour son historique de transactions. Et si tous les PC du réseau sont éteints, ben par définition il n'y a pas de transaction, donc pas de problème. Concernant les limites en termes de bande passante, je doute qu'on ait de réels problèmes un jour, bien qu'un mécanisme ait été prévu dans le code pour parer à cette éventualité. Dans le pire des cas, les transactions metteront juste plus de temps pour être validées. Faut aussi se rendre compte que les réseaux P2P sont d'ores et déjà utilisés à l'échelle mondiale pour partager des fichiers de plusieurs centaines de méga-octets. ça représente un volume considérablement plus important que ne le sera jamais la chaine de blocs du réseau bitcoin, et ce amha même si plusieurs milliards d'humains échangeaient des bitcoins toutes les secondes pendant des années, surtout que le système stocke les transactions avec un arbre de hachage. Mais j'avoue mal maitriser cette question. Je sais par contre que le concepteur de bitcoin la traite en détail dans son papier.
  22. Aucun site web n'intervient lors de la transaction. Les données sont publiées par un protocole de type pair-à-pair (P2P). Tous les noeuds du réseau possèdent toutes les informations sur toutes les transactions. PS. on a un canal #bitcoin-dev plutôt actif sur freenode si vous voulez des réponses en temps réel à ce genre de question. C'est en anglais par contre. Y'a un canal français, #bitcoin-fr, mais il est un peu moins actif.
  23. Blockexplorer n'est qu'un service web qui trie, organise et présente les données du réseau. ça n'est pas un site officiel. N'importe quel programmeur pourrait extraire les même données depuis sa propre machine. Le réseau ne dépend d'aucun site web, même pas de bitcoin.org. ça n'a rien à voir. Un autre site qui présente des données du réseau est bitcoinwatch. C'est juste pratique d'avoir un site qui montre ce genre de données.
  24. Oui, il y a d'autres critères, mais pour moi presque tous plaident en la faveur de bitcoin. Divisibilité, gratuité des transferts, incorruptibilité (bitcoin est bien plus solide cryptographiquement que les cartes bancaires, par exemple), etc. Le seul critère qui paide pour l'euro c'est la popularité et la masse écrasante d'utilisateurs. Mais c'est essentiellement pour des raisons historiques et aussi parce que c'est la monnaie officielle de certains états qui utilisent la force publique pour exiger le paiement de certains prélèvements obligatoires dans cette monnaie. En fait les seules monnaies qui à mes yeux rivalisent encore avec le bitcoin, pour moi ce sont les métaux précieux, or et argent essentiellement. Le reste, je ne le garde pas et je le dépense le plus vite possible. La confidentialité est assurée dans la mesure où les transactions s'effectuent entre des paires de clefs qui ne contiennent aucune information suceptible de t'identifier, du moment que tu ne révèles à personne quelles sont les clefs qui figurent dans ton portefeuille. Par exemple une de mes addresses est : 1AHTu6oRERcjiCDjjz8q7Lz6zsGCxZ9Zd1 Donc voilà si tu vas par exemple sur le site blockexplorer.com tu peux voir toutes les transactions qui ont eu cette addresse comme destinataire. Mais tu n'aurais jamais su que cette addresse était à moi si je ne te l'avais pas dit.
×
×
  • Create New...