Jump to content

Recommended Posts

En même temps, ça ne veut pas dire grand chose présenté comme ça. Il faudrait préciser le statut des coupes car ça peut être un fonctionnement tout à fait normal. Surtout que la moitié du bois qui disparait, ça fait une sacré chute de productivité !

 

A mon avis le plus gros problème avec l'ONF, ce sont les choix qui ont été fait le siècle précédent qui se sont révélés mauvais (labourer des parcelles, planter des résineux, appliquer systématiquement des traitements, etc...) et qu'il faut assumer aujourd'hui ou essayer de rattraper. L'ONF avait misé sur la planification et comme partout, ça lui revient dans la tronche. Le drame, c'est que l'erreur est nationale.

son beauf en gardait la motié, lui prenait l'autre, c'est ça qu'il fallait comprendre.

maintenant faisons appel à ce qu'on sait en économie:

 

un acteur a le contrôle d'une ressource qu'il ne possède pas, que personne ne contrôle ni ne surveille à part lui-même, et dont il peut profiter économiquement. Si le mec est très consciencieux, peut-être qu'il s'en occupe bien. Si c'est un pégu comme un autre, il a toutes les raisons du monde d'user et d'abuser de la situation à on profit.

A ton avis, combien ça fait d'année qu'il a pas vu une facture de chauffage mon garde forestier ?

Link to comment

En particulier les conifères qui sont de magnifiques pourvoyeurs d'interception, ce qui tend à accentuer l'étiage estival et dominuer les volumes de fonte.

 

"Les conifères c'est top, ça pousse vite et bien, ce sera super rentable !" et aujourd'hui on en fait du bois de trituration. :mrgreen:

 

son beauf en gardait la motié, lui prenait l'autre, c'est ça qu'il fallait comprendre.

maintenant faisons appel à ce qu'on sait en économie:

 

un acteur a le contrôle d'une ressource qu'il ne possède pas, que personne ne contrôle ni ne surveille à part lui-même, et dont il peut profiter économiquement. Si le mec est très consciencieux, peut-être qu'il s'en occupe bien. Si c'est un pégu comme un autre, il a toutes les raisons du monde d'user et d'abuser de la situation à on profit.

A ton avis, combien ça fait d'année qu'il a pas vu une facture de chauffage mon garde forestier ?

 

Oui, je suis d'accord sur le fait que lorsqu'on doit gérer un fond dont on n'est pas le propriétaire... mais il n'est pas impossible que ton garde forestier soit le propriétaire de la parcelle (ce n'est pas surprenant chez les forestiers), que la parcelle soit justement destinée à l'alimentation de la maison forestière, etc. :icon_wink:

Link to comment

Ha dans les années 90 on me disait déjà que les conifères étaient une plaie voire une verrue.

Les forêts entretenues repartaient en Hêtraie-charmaie ou chênaie-charmaie. (c'est ce qu'on trouve en Lorraine.)

Je regarde là et aucun conifère n'a été planté ou presque après la tempête de 1999.

Link to comment

Oui, je suis d'accord sur le fait que lorsqu'on doit gérer un fond dont on n'est pas le propriétaire... mais il n'est pas impossible que ton garde forestier soit le propriétaire de la parcelle (ce n'est pas surprenant chez les forestiers), que la parcelle soit justement destinée à l'alimentation de la maison forestière, etc. :icon_wink:

 

ha non, c'est sûr que c'est du bois public et non privé

Link to comment

Si c'est logique que tous les services de l'Etat soient nuls (après tout, le régalien nous en apporte lui même la preuve quasiment tout les jours), c'est trop facile pour nous si on renverse la charge de la preuve et qu'on se passe des exemples croustillants.

Link to comment

Le vecteur #1 de la chenille processionnaire, ce sont les bois possédés ou sous gestion ONF.

Monoculture du pin d'autriche etc.

... et maintenant, l'ONF dit aux communes "on ne peut rien faire".

 

C'est cool. Ils on foutu le feu ... mais maintenant, on peut rien y faire.

 

Je connais des gosses de 6 ans moins irresponsables.

 

 

Link to comment

La pollution gnagnagna, les pesticides gnagnagna, l'extinction d'espèces, blablabla. La conclusion d'impose: interdictions, chaines, contrôles et taxes

 

N'oublions pas que l'oxygène est un poison. Le plus violent poison de la création. A son apparition l'oxygène à fait disparaitre 99,99% des espèces sur terre.

Y-a-t'il eu une intervention humaine dans l'apparition de l'oxygène? La terre a-t-elle disparu? N'y a-t-il pas une formidable diversité d'espèce?

  • Yea 1
Link to comment

Mais si vous dites que le réchauffement, c'est du pipeau, à qui profiterait l'existence d'un réchauffement climatique ?

J'ai du mal à y voir clair.

Pour le moment ca profite énormément aux fabricants d'éoliennes, panneaux solaires etc et ceux qui travaillent pour eux. Aux politiciens qui peuvent se faire passer pour les sauveurs de l'humanité tout en nous appauvrissant, aux major du pétrole et du gaz qui essaient de faire disparaitre leur concurrent charbon, aux multiples associations qui vivent de ca, aux employés du GIEC et des instituts de recherche sur le climat, aux scientifiques qui passent à la TV, ceux qui bossent de près ou de loin dans les transports en commun et le train et Elon Musk qui a déjà reçu plusieurs milliard de subventions à lui tout seul.

Je te fais une petite liste alors que j'ai pas d'avis sur le sujet du réchauffement en lui-même et aurait tendance à suivre les pros du sujet vu que je ne m'y intéresse pas.

Link to comment

Mais si vous dites que le réchauffement, c'est du pipeau, à qui profiterait l'existence d'un réchauffement climatique ?

 

J'ai du mal à y voir clair.

 

Réfléchis juste, au delà de la liste de Tramp, aux conséquences réelles d'un réchauffement climatique.

On te parle de réfugiés climatiques mais les changements sont prévus sur des décennies. Ca ne tient pas la route.

On te parle de nouveaux virus mais il en apparait ou réapparait spontanément très régulièrement.

On te parle de montée du niveau de l'eau. A l'exception de quelques îles, who cares? Les hollandais ont su faire.

On te parle de vagues de canicule. Des tonnes de pays vivent très bien avec un climat plus chaud que le nôtre. Par exemple parce qu'une toiture foncée est inadaptée à la chaleur.

 

Il faut toujours se méfier des gens qui résonnent en utilisant "parce que" et pas "donc".

Les plus grandes erreurs arrivent toujours comme ça.

 

A la fin, les sceptiques ont le droit à l'erreur, pas les autres :

- si ça ne se réchauffe pas (bidouille des chiffres), être sceptique est neutre

- si ça se réchauffe à cause d'autre chose que l'homme, il n'y a rien à faire

- si ça se réchauffe à cause de l'homme, l'adaptation est parfaitement possible avec moins de conséquences fâcheuses que celles générées par le socialisme, yc l'écologie politique.

 

Méfiance envers les écolos, ils sont comme des pastèques : verts à l'extérieur et rouges à l'intérieur.

Link to comment

Mais si vous dites que le réchauffement, c'est du pipeau, à qui profiterait l'existence d'un réchauffement climatique ?

 

J'ai du mal à y voir clair.

 

Les licornes, c'est du pipeau aussi. A qui profite l'existence des licornes ?

La théorie du complot, c'est du pipeau. A qui profite l'existence des théories du complot ?

 

L'islam est-il un complot ?

Les monty pythons sont ils un complot ?

Link to comment

Mais si vous dites que le réchauffement, c'est du pipeau, à qui profiterait l'existence d'un réchauffement climatique ?

J'ai du mal à y voir clair.

Tu poses la mauvaise question.

L'existence du RC(A) ou du changement climatique n'est pas la question non plus. Je veux dire, aucun "camp" (les sceptiques ne sont pas sensés choisir de "camp" en plus) n'a de vérité absolue sur le sujet et n'en n'aura pas avant un long moment.

Tout se joue sur ce point : "que doit-on faire ?"

C'est là que les libéraux, climatosceptiques ou climatocrédules, mettent en garde sur le fait de donner toujours plus de pouvoir aux législateurs et/ou doivent dénoncer les arnaques pures et simples. Nous nous opposons à tout collectivisme et nous ne supportons pas que le climat, un sujet sérieux, soit utilisé de cette manière par des idéologues.

C'est valable pour tout, et surtout pour les vraies Sciences.

Link to comment

Merci à ceux qui ont répondu sérieusement à ma question.

Je trouve que tout le monde a répondu sérieusement à ta question.

Certains ont donné une réponse factuelle.

D'autres ont posé des questions rhétoriques pour te faire réfléchir à la logique sous-jacente de ta question.

Link to comment

:D

Le pire est qu'il n'y a aucun argument dans l'article pour soutenir le titre.

Plein de prédictions bidons d'"experts" non-nommés. Mais, meme, aucun n'ose dire quoi que ce soit sur la fin de la civilisation dans moins d'un siècle.

Et à la fin, on apprend que c'est la rédaction, et pas les experts, qui est inquiet à propos de la fin de la civilisation.

Link to comment

Réfléchis juste, au delà de la liste de Tramp, aux conséquences réelles d'un réchauffement climatique.

On te parle de réfugiés climatiques mais les changements sont prévus sur des décennies. Ca ne tient pas la route.

On te parle de nouveaux virus mais il en apparait ou réapparait spontanément très régulièrement.

On te parle de montée du niveau de l'eau. A l'exception de quelques îles, who cares? Les hollandais ont su faire.  depuis 30 ans on vit rien, sauf l'action de l'érosion

On te parle de vagues de canicule. Des tonnes de pays vivent très bien avec un climat plus chaud que le nôtre. Par exemple parce qu'une toiture foncée est inadaptée à la chaleur.

 

Corrigé.

Concernant la canicule ou les tempêtes, ne pas oublier le fait que les mesures de températures et des évènements météorologiques sont faites de manière sérieuse que depuis peu, et que maintenant à la moindre tempête en Papouasie Nouvelle-Guinée les journalistes s'offrent un séjour sur place pour en parler.

  • Yea 1
Link to comment

Australie: le gouvernement climatosceptique supprime 110 postes dans la climatologie.

 

L'Australie a décidé de supprimer 110 postes de scientifiques spécialisés dans le climat au sein d'un département de son agence fédérale des sciences (CSIRO), estimant que la recherche fondamentale dans ce domaine n'est plus nécessaire, rapportent mardi plusieurs médias.

Cette position est toutefois contestée par des experts qui craignent qu'elle compromette la capacité du pays à gérer le réchauffement climatique.L'Australie est en effet le pays le plus sec au monde et doit également faire face à des changements importants en matière de précipitations.

 

600 experts internationaux condamnent

 

Certains membres de la communauté scientifique australienne soulignent que cette décision pourrait affecter la recherche dans son ensemble au sein de l'hémisphère sud, car le CSIRO y menait l'un des programmes les plus avancés en termes de monitoring et de modélisation climatiques.

Quelque 600 experts internationaux ont également condamné une décision qu'ils qualifient "d'illogique", et souligné qu'elle compliquerait la réalisation des objectifs adoptés à Paris lors de la COP21 en décembre dernier. Environ 200 scientifiques ont par ailleurs manifesté lundi à Melbourne (Victoria) pour contester la réforme du gouvernement Turnbull.

 

Link to comment

"L'Australie est en effet le pays le plus sec au monde..."

 

J'aime bien les journaleux, ils ne sont plus à une connerie près pour vendre leur soupe.

Il me semblait que le pays le plus sec au monde était le Chili, avec les déserts d'Atacama et d'Arica.

 

Mais bon, pour justifier son indignation, c'est pas comme si il fallait être crédible. Trou de balle, va .

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...