Jump to content

Flims du moment


Recommended Posts

En mieux foutu, mais avec moins d'action, il y a aussi The machinist.

+ 1

Très grand film avec Christian Bale en grande forme (et bien meilleur que dans Batman begins d'ailleurs).

Link to comment
Et on l'aura oublié dans 5 ans.

:icon_up:

Ce film n'apporte rien au cinéma.
Sauf que les grandes oeuvres, celles des génies apportent quelque chose de nouveau ou font évoluer le genre.
puisque que la filmographie actuelle n'a rien apporté de neuf au cinéma,

Nouveauté et qualité sont deux choses différentes.

Et puis dire que la filmographie actuelle qui n'a rien apporté de neuf au cinéma, c'est faire preuve d'ignorance.

Timur qui nous assure que nous vivons le climax du cinéma occidental.

Oui.

même s'il a des goûts travestis

Tu dis ça à cause de mon intérêt pour Wendy Carlos?

Link to comment
…dire que la filmographie actuelle qui n'a rien apporté de neuf au cinéma…

Rien, nibe, nada, que dalle… Au contraire, régulièrement, les films sont tournés régressivement selon une grammaire cinématographique rachitique, oublieuse de la majeure partie de ce qui a été fait avant.

Link to comment
Rien, nibe, nada, que dalle… Au contraire, régulièrement, les films sont tournés selon une grammaire cinématographique rachitique, oublieuse de la majeure partie ce qui a été fait avant.

Tu nous disais ya pas un quart d'heure que le cinéma actuel ne faisait que réutiliser des formules éprouvées - faudrait savoir.

Link to comment
Rien, nibe, nada, que dalle… Au contraire, régulièrement, les films sont tournés régressivement selon une grammaire cinématographique rachitique, oublieuse de la majeure partie de ce qui a été fait avant.

Tu as un article à ce sujet ? Pour expliciter, parce que je comprends pas bien le procès que tu fais au cinéma à partir de… à partir de quand, tiens ?

Si c'est simplement le "toujours plus d'effets spéciaux pour combler le vide scénaristique", Dieu merci le cinéma actuel ne se résume pas à Michael Bay et Georges Lucas.

Link to comment
Si c'est simplement le "toujours plus d'effets spéciaux pour combler le vide scénaristique", Dieu merci le cinéma actuel ne se résume pas à Michael Bay et Georges Lucas.

Il y a, heureusement, David Hamilton.

Link to comment
Non. Voilà ce que tu as dit :

Donc j'ai raison, encore, une fois, de plus.

The Departed est bien un remake, non ?

Tu nous disais ya pas un quart d'heure que le cinéma actuel ne faisait que réutiliser des formules éprouvées - faudrait savoir.

Non, il a déclaré que lorsque, par extraordinaire, quelque chose de bien ressortait de certains films récents, c'est parce qu'ils utilisaient des recettes éprouvées - mais sans rien apporter de plus.

Ton snobisme est surtout placé ailleurs que celui des snobs ordinaires, dans une forme plus raffinée.

Quant au rapport entre la curiosité pour les musiques non occidentales et le snobisme, je le vois mal, dans la mesure où ce dernier est plutôt, au fond, un refus de l'altérité.

Tout de suite les grands mots ! Je crois surtout que, pour apprécier ces musiques à leur juste valeur, il faut être familiarisé avec leur environnement culturel. Disons que je n'ai pas cette prétention.

Plus encore, je crois l'avoir déjà expliqué - et je ne m'en vante pas - mais je suis un infirme musical (bon, ça, tu l'auras remarqué via un certain topic :icon_up: ).

Link to comment
The Departed est bien un remake, non ?

Il m'a demandé de citer des films non remake - j'en ai cité pleins (mais sa phrase était ambigüe - me demandait-il de citer une liste exempte de remakes ? si oui, il n'y avait pas beaucoup de films - 1 ? - à retirer de ma liste pour y arriver).

Link to comment
Il m'a demandé de citer des films non remake - j'en ai cité pleins (mais sa phrase était ambigüe - me demandait-il de citer une liste exempte de remakes ? si oui, il n'y avait pas beaucoup de films - 1 ? - à retirer de ma liste pour y arriver).

Et le Jesse James ? Si on chicanait un peu, mmh ?

Link to comment
Quant au rapport entre la curiosité pour les musiques non occidentales et le snobisme, je le vois mal, dans la mesure où ce dernier est plutôt, au fond, un refus de l'altérité.

Aucun "refus d'altérité", seulement sauvetage des tympans : la musique non occidentale (ou ne comportant pas une bonne part d'occidentalisation), c'est pas écoutable par des gens civilisés.

Link to comment
Tout de suite les grands mots ! Je crois surtout que, pour apprécier ces musiques à leur juste valeur, il faut être familiarisé avec leur environnement culturel. Disons que je n'ai pas cette prétention.

Aussi pertinent que de dire qu'il faut avoir vécu au XVIIème siècle pour pouvoir apprécier la musique baroque. :icon_up:

Link to comment
Aucun "refus d'altérité", seulement sauvetage des tympans : la musique non occidentale (ou ne comportant pas une bonne part d'occidentalisation), c'est pas écoutable par des gens civilisés.

Voilà :

[dailymotion]x2jecl[/dailymotion]

C'est assez occidentalisé, non ?

:icon_up:

Link to comment
Tout de suite les grands mots ! Je crois surtout que, pour apprécier ces musiques à leur juste valeur, il faut être familiarisé avec leur environnement culturel.

Ou bien avoir été touché par quelque grâce, d'une voix ou d'une vibration particulière, comme le chant Soufi. Ou bien simplement par la virtuosité d'une technique instrumentale exceptionnelle.

Plus encore, je crois l'avoir déjà expliqué - et je ne m'en vante pas - mais je suis un infirme musical (bon, ça, tu l'auras remarqué via un certain topic :icon_up: ).

C'est justement cette modestie habituelle que je trouve exégérée. Quelqu'un qui vibre pour le "Cold Song" de Nomi et qui connaît "l'Ethique" de Pinhas, ne peut pas être si inculque - comme dirait Lucilio. ^^

Et j'avoue qu'il a pu me traverser l'esprit - que j'ai par nature mauvais, que cette passion pour le ringardos musical et le kitsch cinématographique pouvait contenir une sorte de snobisme.

Aucun "refus d'altérité", seulement sauvetage des typans : la musique non occidentale (ou ne comportant pas une bonne part d'occidentalisation), c'est pas écoutable par des gens civilisés.

Ce que j'aime le plus chez Lucilio justement, c'est son snobisme de vieil esthète conservateur parfaitement assumé, surtout quand il n'entend rien au sujet. :doigt:

Link to comment
Et j'avoue qu'il a pu me traverser l'esprit - que j'ai par nature mauvais, que cette passion pour le ringardos musical et le kitsch cinématographique pouvait contenir une sorte de snobisme.

En réalité, le kitsch cinématographique n'est qu'une faible part de mon vieil intérêt pour le cinéma.

Link to comment
C'est pourtant ce qui se fait de mieux en matière de nanard.
Ah non, c'est un navet, pas un nanar.

Je pense qu'il mérite le titre de nanard justement pour la raison donnée par RH plus loin : tellement bourré de cliché et ridicule qu'il faut le voir. Mention spéciale à une scène vers la fin où la fille part furieuse, Indiana l'attrape avec son fouet et elle lui sourit contente ! A regarder avec une féministe.

Link to comment
Aucun snobisme. Aristocratie du goût. Tout est là.

Disons aristocratie là où ta connaissance et ton jugement sont sûrs et dominants; snobisme assumé là où ton ignorance commence.

(soit dit en toute amitié de ma part, et sympathisant de l'aristocratie tout court)

Link to comment
Aucun "refus d'altérité", seulement sauvetage des tympans : la musique non occidentale (ou ne comportant pas une bonne part d'occidentalisation), c'est pas écoutable par des gens civilisés.

Je n'osais le dire.

Link to comment
C'est pas être méchant, c'est pour ton édification : Purassic Jark, c'est de la merde pure et simple. The film de Spielberg dans le même genre, c'est Jaws.

En effet, insurpassable. L'utilisation du montage, en particulier, touche au génie. Y a Duel aussi.

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...