Jump to content

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

Guest Lafronde

The Corporation

Recommended Posts

Acteurs : Michael Moore, Noam Chomsky ?

J'imagine le pire.

Et la bande-annonce semble confirmer que c'est encore une diabolisation de l'entreprise. Une de plus.

Prévoir un très large succès en France…

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Lafronde

En effet, Moore et Chomsky en acteurs, je souscris à tes prédictions..

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Lafronde

J'aime bien la critique de Elle :

il est une fête pour l'esprit critique

Un jour, peut-être, les gauchistes cesseront de réclamer le monopole de "l'esprit critique".. :icon_up:

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'adore… :doigt:

On vit dans un pays de gauchos, avec des politiques gauchos, des médias gauchos, des syndicats gauchos et de la propagande gaucho et à part ça un énième film anti entreprise est une "fête pour l'esprit critique" :icon_up: Ben voyons !

Il n'y a qu'à voir l'article de notre chère Pravda (http://www.lemonde.fr/web/recherche_articleweb/1,13-0,36-392261,0.html)

Avec un sens appréciable de la provocation, les auteurs reprennent les critères du DMS-IV, "l'outil de diagnostic standard des psychologues et des psychiatres". Comme un psychopathe donc, l'entreprise ne se soucie pas des sentiments des autres, ni de leur sécurité, elle n'hésite pas à mentir ou à enfreindre la loi pour son propre profit et n'éprouve aucun sentiment de culpabilité.

C'est marrant, j'aurai dit exactement la même chose sur l'Etat…

Share this post


Link to post
Share on other sites
J'aime bien la critique de Elle :

Un jour, peut-être, les gauchistes cesseront de réclamer le monopole de "l'esprit critique".. :icon_up:

Vu il y a quelque mois.

c'est long, tres long… 3 heures ou presques.

des questions interressantes sont posé, mais les reponses sont toujours rendus par des Noam Chomsky, Michael Moore, Naomi Klein… Milton friedman apparait quelques secondes, ainsi que quelques supporter du capitalisme mais rien de convaincant ne ressort vraiment.

l'impression que cela m'a donné, c'est que les pro capitalisme ont seulement droit a un semblant de reponses, par exemple sur le chapitre sur la polution un type explique qu'une solution potentiel serait la privatisation de tous les espaces, mais on ne lui laisse pas expliquer comment.

on a aussi un peu de n'importe quoi ou une Crop-Activist indienne (vandana Shiva je crois) insiste que les fermiers utilisant la methode ancestrale du replantage de graines obtiennent de bien meilleur resultat que ce qui font des OGMs, on ne nous expliquent jamais pourqoui certains fermiers choisissent donc de faire pousser des OGMs. et si cette methode ancestrale march si bien comment expliquer les famines du 20eme siecle en Inde.

les 30 dernieres secondes sont un discourt de Michael Moore, on a vu mieux comme conclusion.

a voir mais ne pas s'attendre a beaucoup mieux que No Logo et la derniere production de "l'auteur obese de degraisser moi tout ça"

Share this post


Link to post
Share on other sites
Avec un sens appréciable de la provocation, les auteurs reprennent les critères du DMS-IV, "l'outil de diagnostic standard des psychologues et des psychiatres". Comme un psychopathe donc, l'entreprise ne se soucie pas des sentiments des autres, ni de leur sécurité, elle n'hésite pas à mentir ou à enfreindre la loi pour son propre profit et n'éprouve aucun sentiment de culpabilité.

Vraiment débile, en effet. Je me demande si elle croit vraiment ce qu'elle écrit. Au passage, histoire de montrer le niveau : c'est DSM-IV et non pas DMS-IV. Pitoyable. Dire que de pareils minus habens se croient malins.

Share this post


Link to post
Share on other sites
des questions interressantes sont posé[..]a voir mais ne pas s'attendre a beaucoup mieux que No Logo et la derniere production de "l'auteur obese de degraisser moi tout ça"

No Logo est très bien, rien à voir avec Moore, c'est un contresens de les confondre. La meilleur preuve étant que je crois que Naomi Klein est à l'un des piliers de la pensée gauchiste actuelle: la pub est la nouvelle aliénation, les délocalisations les nouvelles briseuses de contestation proletarienne.

Donc, très important de connaitre l'oeuvre de la dame.

Ah oui, pas d'affolement ni d'hystérie libérale miséraibiliste à propos de nos media/syndicats/politiciens gauchos. Je ne crois absolument pas aux complots de ce genre, la phrase "fête pour l'esprit critique" a dû tout simplement être recopiée par les journalistes à partir du dossier de presse, c'est tout.

Il ne tient qu'aux pro-business de faire un film de ce genre du reste.

Arrêtons donc de nous plaindre à chaque fois que Chomsky ou Moore va aux toilettes, quand même. Sinon, je vais finir par croire qu'il existe une frange de libéraux qui ont besoin de ces gens-là.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Faites quand même gaffe à ne pas tomber dans l'adoration béate des grandes entreprises. Ce n'est pas vraiment le lieu d'épanouissement des idéaux libéraux et ca n'a rien à voir avec l'échange libre sur un marché libre. L'entreprise, c'est avant tout, le conformisme, l'obéissance stupide, le sacrifice pour le groupe comme vertu publique et la guerre de tous contre tous comme vice caché, l'appétit du pouvoir chez les cadres sup et l'art de vendre du vent chez les cadres moyens. Après tout ca, il y a bien encore un peu de travail productif, mais ca reste marginal…

Share this post


Link to post
Share on other sites
la phrase "fête pour l'esprit critique" a dû tout simplement être recopiée par les journalistes à partir du dossier de presse

C'est toujours bon de le rappeler.Si les idées libérales ne sont pas dans la presse, c'est parce que les libéraux n'ont jamais appris à utiliser la presse. Ce n'est pas (uniquement) un parti-pris des journalistes…

Share this post


Link to post
Share on other sites
No Logo est très bien, rien à voir avec Moore, c'est un contresens de les confondre. La meilleur preuve étant que je crois que Naomi Klein est à l'un des piliers de la pensée gauchiste actuelle: la pub est la nouvelle aliénation, les délocalisations les nouvelles briseuses de contestation proletarienne.

Donc, très important de connaitre l'oeuvre de la dame.

rien a voir avec Moore? tout de meme…

Le probleme de Klein, c'est qu'elle crie des mensonges haut et fort, et que beaucoup de monde l'écoute, en fait de plus en plus. lire ses articles sur l'argentine ont reussi a m'ennerver comme pas possible. voir sa derniere production: The Take, et cet article de The Economist

pour moi elle est au mouvement Altermondialiste ce que Sheryl Crow etait au mouvement anti guerre en Irak.

un dernier point que je n'ai pas mentionné et qui apparait dans le film, c'est l'histoire de la ville bolivienne ou la compagnie des d'approvionnement en eau a privatisé… l'eau de pluie.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Faites quand même gaffe à ne pas tomber dans l'adoration béate des grandes entreprises. Ce n'est pas vraiment le lieu d'épanouissement des idéaux libéraux et ca n'a rien à voir avec l'échange libre sur un marché libre. L'entreprise, c'est avant tout, le conformisme, l'obéissance stupide, le sacrifice pour le groupe comme vertu publique et la guerre de tous contre tous comme vice caché, l'appétit du pouvoir chez les cadres sup et l'art de vendre du vent chez les cadres moyens. Après tout ca, il y a bien encore un peu de travail productif, mais ca reste marginal…

Très juste, ce qui nous renvoit aux problème "l'entreprise (la grosse ou très grosse) est-elle une institution de marché", que je ne parviens pas à résoudre…..

Share this post


Link to post
Share on other sites
Faites quand même gaffe à ne pas tomber dans l'adoration béate des grandes entreprises. Ce n'est pas vraiment le lieu d'épanouissement des idéaux libéraux et ca n'a rien à voir avec l'échange libre sur un marché libre. L'entreprise, c'est avant tout, le conformisme, l'obéissance stupide, le sacrifice pour le groupe comme vertu publique et la guerre de tous contre tous comme vice caché, l'appétit du pouvoir chez les cadres sup et l'art de vendre du vent chez les cadres moyens. Après tout ca, il y a bien encore un peu de travail productif, mais ca reste marginal…

non bien sur, ceci dit toutes attaques sur les grandes entreprises (restrictions d'echanges, taxes excessives) risque d'avoir des consequences nefastes pour les petites.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Très juste, ce qui nous renvoit aux problème "l'entreprise (la grosse ou très grosse) est-elle une institution de marché", que je ne parviens pas à résoudre…..

qu'est ce que tu entends exactement par institutions de marché? une institution qui réagis dynamiquement vis a vis de la demande?

elle est generalement moins efficace qu'une petite entreprise (en terme de productivité par employés), tout comme l'etat, mais elle appartient a des capitaux privés donc… les consequences de l'inefficacité reste limité.

Share this post


Link to post
Share on other sites
ceci dit toutes attaques sur les grandes entreprises (restrictions d'echanges, taxes excessives) risque d'avoir des consequences nefastes pour les petites.

Certainement, et les anti-multinationals veulent s'attaquer en fait au marché (alors qu'il s'agit de deux réalités différentes, mais ils n'en sont pas à une connerie prêt)

Ceci étant, je crois qu'un monde plus libéral conduirait à une moins grande concentration sur les marchés (et serait donc néfaste pour la plupart des très grands groupes)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Arrêtons donc de nous plaindre à chaque fois que Chomsky ou Moore va aux toilettes, quand même. Sinon, je vais finir par croire qu'il existe une frange de libéraux qui ont besoin de ces gens-là.

En tant qu'amateur de films, tu devrais savoir qu'un personnage se définit, outre par ses actions, par ses interactions avec d'autres personnages. Il en va de même pour les êtres humains.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ceci étant, je crois qu'un monde plus libéral conduirait à une moins grande concentration sur les marchés (et serait donc néfaste pour la plupart des très grands groupes)

je le pense aussi, c'est inevitable, un petit tour a londres montre au Français moyen le pouvoir d'initiatives des PME quand elles ne sont pas gêné par l'etat

Share this post


Link to post
Share on other sites
qu'est ce que tu entends exactement par institutions de marché? une institution qui réagis dynamiquement vis a vis de la demande?

elle est generalement moins efficace qu'une petite entreprise (en terme de productivité par employés), tout comme l'etat, mais elle appartient a des capitaux privés donc… les consequences de l'inefficacité reste limité.

Le probleme que je pose est le suivant: en l'absence d'Etat, dans un cadre de libre marché, l'entreprise (et donc le salariat) existerait-elle? Je reviendrai dessus après le jour de l'an, faut qu'on ouvre un fil la dessus.

Les frontieres d'une entreprise, usuellement, se définissent en comparant les couts de structures avec les couts de coordination, à savoir la différence entre le fait d'embaucher quelqu'un en tant que salarié ou contracter une prestation de service avec lui

Share this post


Link to post
Share on other sites
En tant qu'amateur de films, tu devrais savoir qu'un personnage se définit, outre par ses actions, par ses interactions avec d'autres personnages. Il en va de même pour les êtres humains.

Exact, je ne faisais que nous mettre (moi compris) en garde contre les sur-réactions au gauchisme ambiant.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest alpheccar
Le probleme que je pose est le suivant: en l'absence d'Etat, dans un cadre de libre marché, l'entreprise (et donc le salariat) existerait-elle? Je reviendrai dessus après le jour de l'an, faut qu'on ouvre un fil la dessus.

Les frontieres d'une entreprise, usuellement, se définissent en comparant les couts de structures avec les couts de coordination, à savoir la différence entre le fait d'embaucher quelqu'un en tant que salarié ou contracter une prestation de service avec lui

Tu as peut-etre déjà lu l'article de Ronald Coase : The Nature of the Firm

Mais il y a des éléments de réponse à ta question.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ah oui, pas d'affolement ni d'hystérie libérale miséraibiliste à propos de nos media/syndicats/politiciens gauchos. Je ne crois absolument pas aux complots de ce genre, la phrase  "fête pour l'esprit critique" a dû tout simplement être recopiée par les journalistes à partir du dossier de presse, c'est tout.

Il ne tient qu'aux pro-business de faire un film de ce genre du reste.

Arrêtons donc de nous plaindre à chaque fois que Chomsky ou Moore va aux toilettes, quand même. Sinon, je vais finir par croire qu'il existe une frange de libéraux qui ont besoin de ces gens-là.

Pour ma part, je ne suppose pas un quelconque complot, je trouve par contre déplacé de parler de "fête pour l'esprit critique" dans un monde avant tout marqué par l'étatisation et les idées "gauchistes", je pense que l'on est d'accord là dessus :icon_up:

Bien entendu, que les gens critiquent les grosses entreprises, c'est tout naturel, et c'est même nécessaire pour assurer des contre-pouvoirs. Mais substituer, comme le laisse penser Moore, l'Etat aux multinationales, c'est vraiment "beurk" (désolé j'ai pas trouvé d'autre mot)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest jabial
Faites quand même gaffe à ne pas tomber dans l'adoration béate des grandes entreprises. Ce n'est pas vraiment le lieu d'épanouissement des idéaux libéraux et ca n'a rien à voir avec l'échange libre sur un marché libre. L'entreprise, c'est avant tout, le conformisme, l'obéissance stupide, le sacrifice pour le groupe comme vertu publique et la guerre de tous contre tous comme vice caché, l'appétit du pouvoir chez les cadres sup et l'art de vendre du vent chez les cadres moyens. Après tout ca, il y a bien encore un peu de travail productif, mais ca reste marginal…

D'où tu sors ça toi?

Share this post


Link to post
Share on other sites
D'où tu sors ça toi?

Je crois que Patrick est fonctionnaire…

Cela étant, ce qu'il dit est vrai pour certaines fonctions plus ou moins administratives, celles où il y a très peu besoin de faire preuve de créativité.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sur ce fil, Patrick et Chitah sont quasiment les deux seuls à avoir évité la pensée binaire. Pour ma part, je rappelle que ce n'est pas parce que nous défendons le libre-échange que nous devons nous aveugler sur le fonctionnement des entreprises. D'abord, si une économie de libre entreprise est supérieure à une autre, ce n'est pas parce que TOUTES les entreprises privées sont bonnes en soi, mais notamment parce que le marché libre favorise la responsabilité des acteurs économiques et l'éviction des moins bons fournisseurs de services. Le "privé" n'est pas une fin, mais un moyen.

Ensuite et surtout, les grandes boîtes sont aussi des bureaucraties, avec leur lot de gaspillages. De surcroît, leur forme juridique actuelle en fait souvent de simples variantes des administrations étatiques.

Je ne dirai pas "bien que" mais parce que nous sommes des amis du libre-marché, nous ne devons pas pour autant nous muer en thuriféraires des grandes boîtes et accessoirement vouer aux gémonies leurs critiques (si caricaturaux qu'ils puissent être par ailleurs).

A ce sujet, je recommande pour la énième fois ce texte de Frank van Dun:

http://www.fee.org/~web/0303iolpdf/feat7.pdf

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour appuyer ce que dit Ronnie Hayek, je recommande la lecture quotidienne de Dilbert. Dites vous bien que ce n'est pas toujours de la caricature…

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et moi je conseille d'aller bosser pendant un mois dans une grande entreprise. Ca ouvre l'esprit !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Et moi je conseille d'aller bosser pendant un mois dans une grande entreprise. Ca ouvre l'esprit !

Il y a 3 ans j'ai fait un mois de stage dans une des grosses boites d'assurances belges. Il y avait tellement de type payé à ne rien foutre que je me suis effectivement cru à l'administration communale liégeoise.

Share this post


Link to post
Share on other sites

×
×
  • Create New...