Jump to content
sebastien

Vidéo comique

Recommended Posts

Je la connaissais aussi, mais je ne comprends pas grand chose de ce qui est dit : outre la présentation des pensées des deux économistes, y a-t-il un sens ironique, un penchant pour l'un ou pour l'autre, ou qqch du genre qui m'échappe ?

J'avoue que j'ai dû la réécouter trois fois et demi avant de tout comprendre :-)

En fait, en premier abord, la vidéo passe volontairement comme "neutre", présentant le point de vue de l'un puis de l'autre, leur donnant le même temps de parole.

Mais en fait, elle présente d'abord les idées des keynésiens, qui sont démontées ensuite par Hayek, sans réponse de l'autre bord. Keynes est présenté avec une gueule de bois énorme pendant que Hayek parle, alors que Hayek reste toujours "présentable". Il a une attitude de "premier de la classe" quand Keynes est présenté comme un flambeur-dragueur.

L'auteur de la vidéo est un partisan de l'école autrichienne.

Il y a plein de références implicites et de clins d'oeil amusants :

- les 4 greluches (plutôt mignonnes ^^) qui sont des groupies bébêtes de Keynes, ignorantes, : caricature des pseudo-économistes qui ont ressorti du placard les livres de Keynes, sans même se renseigner sur l'existence de conflits d'opinion et les autres visions (ne pas connaître Hayek, prix Nobel tout de même…).

- le "I am the agenda" de Keynes : en effet Keynes a été mis au centre des débats entre économistes.

- la théorie générale de Keynes, dans le tiroir de la table de chevet, comme une bible, alors que c'est un ouvrage dépassé (et très dur à lire).

- la référence à l'équation comptable production Y = conso C + investissement I + dépenses publiques G, que les keynésiens ont sur-exploité (si on augmente G on augmente Y), et que les autrichiens/néoclassiques dénoncent car elle prend mal en compte la dynamique et les anticipations des agents.

- la statue du Taureau (Bull Statue, Bowling Green), devant le New York Stock Exchange, est célèbre.

- la "party at the Fed" (= injection de liquidités) a déjà commencé ("already")=> les actions publiques ont commencé très tôt en 2008, alors que la crise n'avait pas encore créé plein de chômage et donc poussé aux mesures populistes).

- sticky wages = les salaires nominaux sont rigides à la baisse ; ce qui justifie pour les néo-keynésiens les stimulus qui vont faire de l'inflation et donc réduire les salaires en valeur réelle et permettre la baisse du chômage, alors que les autrichiens et monétaristes prônent de favoriser directement la baisse des salaires nominaux (suppression des protections des emplois et du salaire minimum, etc.).

- "We're all keynesiens" (qui fait aussi référence aux "We're all monetarists") ; termes employés dans des débats entre économistes (forums économiques, articles de The Economist, etc.).

- "Animal spirits" est une présentation un peu caricaturale et dépassée de la pensée keynésienne. Ca ne tient pas compte des idées post-WWII sur la rationalité intertemporelle des agents (théorie du revenu permanent de Friedman).

- "broken windows" bien sûr référence à Bastiat.

- "We are all dead on the long run" célèbre phrase de Keynes.

- le fait que beaucoup d'économistes, comme Krugman, ont émis des analyses alarmistes sur la plongée mondiale dans une trappe à liquidité et qu'il fallait absolument des plans de relance massifs pour l'éviter (idée que si l'inflation devient négative bien que les taux d'intérêt de la banque centrale aient été abaissés à 0, les agents vont stocker leur argent sans le dépenser (puisque les billets stockés prennent de la valeur et que le prix des biens sera plus faible plus tard) et que les taux directeurs à 0 ne parviennent plus à relancer l'économie car les agents vont emprunter comme des fous mais tout stocker, ce qui va accentuer la dépression économique et encourager encore plus la déflation). Ils sont démentis aujourd'hui par l'inflation qui n'est pas descendue à -5% mais est remontée vers +1/+2%, malgré un chômage à 10%. Leur position excessive n'est plus tenable aujourd'hui. également du fait que les banques centrales sont parvenues sans problème à injecter massivement des liquidités sur le marché par le quantitative easing. Les autrichiens ont toujours nié l'existence de trappe à liquidité.

- Hayek fait référence à toutes les idées autrichiennes (théorie du capital en triangles, mal-investment), sans trop les expliquer. Les étudiants anglophones iront se renseigner sur ces termes j'espère.

- les 2 barmans, "Tim" et "Ben", sont Timothy Geithner et Ben Bernanke.

- la citation de Keynes à la fin, qui semble "normale", est en fait une attaque directe envers Keynes qui critiquait ceux qui croyaient aux économistes classiques morts du XIXe S ("the slaves of some defunct economist.") comme Adam Smith ou Ricardo ; maintenant c'est lui l'économiste dépassé.

- et puis c'est toujours marrant de voir les économistes (un peu coincés) danser comme Eminem. Enfin bon, si t'as trop de cheveux blancs pour aimer le rap, on peut rien faire pour toi. :-)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je la connaissais aussi, mais je ne comprends pas grand chose de ce qui est dit : outre la présentation des pensées des deux économistes, y a-t-il un sens ironique, un penchant pour l'un ou pour l'autre, ou qqch du genre qui m'échappe ?

C'est fait par les gens d'EconLib (Russ Roberts et autres). C'est clairement anti-keynésien (sauf si tu raffoles des gueules de bois et des cirrhoses).

Share this post


Link to post
Share on other sites
[dailymotion]xamcsb[/dailymotion]

Y'aurait pas du Richard Gotainer, là dessous?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les balises dailymotion et youtube ne peuvent/doivent contenir que le code de la vidé, pas l'URL complète.

Share this post


Link to post
Share on other sites

How to report the news.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vraiment très bon. Sauf pour l'annonceur, dont le message se résume fondamentalement à : fiers d'être des collabos. Très bonne vidéo et très mauvaise pub, donc.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le gros "meme" du moment :

plus de 1 200 000 vues en moins de 48h, Epic Beard Man est partout sur le net.

"BRING DEE AMBER LAMPS !"

Ebm_bff.png

Share this post


Link to post
Share on other sites
… commentaires racistes à la pelle.

Welcome to the internet… :icon_up:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le gros "meme" du moment :

plus de 1 200 000 vues en moins de 48h, Epic Beard Man est partout sur le net.

"BRING DEE AMBER LAMPS !"

Ebm_bff.png

Ah ça vient de là "amber lamps" !

Je comprends pas, le type pensait qu'en diffusant la vidéo, il allait passer pour une victime de ratonnade ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Moi je note qu'en tout cas, le Epic Beard Man s'est barré et que c'est l'autre qui est allé le trouver pour se faire cogner. Peu importe ce qui se passe avant, puisqu'au final, c'est le noir qui ouvre clairement les hostilités physiques…

(maintenant, on ne sait pas exactement qui a tort ou raison, puisqu'on n'a qu'un bout de la vidéo)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Apparemment, c'est le noir qui a joué au punk avec un vétéran et il a pris sa pâtée au napalm.

"Don't fuck with old senior citizens !"

Share this post


Link to post
Share on other sites

ça me fait penser au programme, "Oh mes burnes" qu'on peut voir dans idiocratie.

celle ci est vulgaire mais marrante.

Share this post


Link to post
Share on other sites

:icon_up:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×
×
  • Create New...