Aller au contenu
Bézoukhov

Science-fiction, prix Hugo & chiots tristes

Messages recommandés

Le prix Hugo est l'un des grands prix de la SF et de la fantasy, reçu par à peu près tous les maîtres. Cette année, de nombreux prix n'ont pas été attribués malgré une participation en très forte hausse. Et le prix a même fait des titres dans ces phares de la pensée moderne que sont Le Monde  (*) et The Guardian. Grosso modo, les méchants libertariens conservateurs, secondés par leurs sidekicks xéno-homo-photophobes du mal (les méchants, pour ceux qui auraient du mal à suivre), auraient profité du système de votes pour pousser leurs propres listes aux nominations. Ni une ni deux, la ferveur populaire (les gentils, donc) s'est opposée aux méchants, et a fait de l'anti-vote. En conséquence, un certain nombre de prix n'ont pas été attribués car tous les nominés étaient dans les listes proposées par les Sad Puppies (les méchants pas trop méchants qui sont juste conservateurs libertariens et pas forcément xéno-homophobes) et les Rabid Puppies (les très très méchants).

 

L'histoire paraissant trop belle, et rappelant les pires heures du SJWisme, j'ai essayé de parcourir un peu la blogosphère américaine. Voici une petite liste d'articles qui donnent quelques billes sur la controverse des Hugo : http://www.adventuresinscifipublishing.com/2015/03/aisfp-289-larry-correia-brad-r-torgersen-sad-puppies/ .

 

Et pour l'instant, j'ai surtout l'impression que la critique principale des Sad Puppies était celle d'un groupe d'auteurs qui critiquent l'élitisme des sélections contemporaines des Hugo, en maintenant en effet une réserve sur leur engagement à gauche. De l'autre côté, les articles que j'ai lu ne sont pas SJW à fond, mais semblent plutôt accuser la qualité des romans proposés par les Sad Puppies ; comme si c'était plus ou moins des gens qui essayaient de faire leur propre promotion (**).

 

Ma consommation de SF s'est quelque peu effondrée depuis la dernière décennie, et je ne suis pas vraiment capable de critiquer les listes de nominés des Hugo ; quelqu'un aurait-t-il une meilleure appréciation de cette controverse ? (***)

 

Bonne soirée !

 

 

(*) Dans la section consacrée aux trucs de geeks quand même. C'est pas fait pour la rubrique littéraire composée de débats passionnants sur "Houellebecq est-il un con ?"

(**) Ce qui a l'air d'être le cas pour la liste des Rabid Puppies.

(***) Sur un forum de geeks INTP qui vénèrent Cthulhu, on devrait en trouver au moins un ^^.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La seule SF que j'ai lu c'est Huxley et Harry Potter.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tu n'as donc pas lu de SF, mais respectivement de l'anticipation politique dystopique, et de la fantasy.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le prix Hugo est l'un des grands prix de la SF et de la fantasy, reçu par à peu près tous les maîtres. Cette année, de nombreux prix n'ont pas été attribués malgré une participation en très forte hausse. Et le prix a même fait des titres dans ces phares de la pensée moderne que sont Le Monde  (*) et The Guardian. Grosso modo, les méchants libertariens conservateurs, secondés par leurs sidekicks xéno-homo-photophobes du mal (les méchants, pour ceux qui auraient du mal à suivre), auraient profité du système de votes pour pousser leurs propres listes aux nominations. Ni une ni deux, la ferveur populaire (les gentils, donc) s'est opposée aux méchants, et a fait de l'anti-vote. En conséquence, un certain nombre de prix n'ont pas été attribués car tous les nominés étaient dans les listes proposées par les Sad Puppies (les méchants pas trop méchants qui sont juste conservateurs libertariens et pas forcément xéno-homophobes) et les Rabid Puppies (les très très méchants).

 

L'histoire paraissant trop belle, et rappelant les pires heures du SJWisme, j'ai essayé de parcourir un peu la blogosphère américaine. Voici une petite liste d'articles qui donnent quelques billes sur la controverse des Hugo : http://www.adventuresinscifipublishing.com/2015/03/aisfp-289-larry-correia-brad-r-torgersen-sad-puppies/ .

 

Et pour l'instant, j'ai surtout l'impression que la critique principale des Sad Puppies était celle d'un groupe d'auteurs qui critiquent l'élitisme des sélections contemporaines des Hugo, en maintenant en effet une réserve sur leur engagement à gauche. De l'autre côté, les articles que j'ai lu ne sont pas SJW à fond, mais semblent plutôt accuser la qualité des romans proposés par les Sad Puppies ; comme si c'était plus ou moins des gens qui essayaient de faire leur propre promotion (**).

 

Ma consommation de SF s'est quelque peu effondrée depuis la dernière décennie, et je ne suis pas vraiment capable de critiquer les listes de nominés des Hugo ; quelqu'un aurait-t-il une meilleure appréciation de cette controverse ? (***)

 

Bonne soirée !

 

 

(*) Dans la section consacrée aux trucs de geeks quand même. C'est pas fait pour la rubrique littéraire composée de débats passionnants sur "Houellebecq est-il un con ?"

(**) Ce qui a l'air d'être le cas pour la liste des Rabid Puppies.

(***) Sur un forum de geeks INTP qui vénèrent Cthulhu, on devrait en trouver au moins un ^^.

 

j'ai rien compris

 

mais ça me désolé tout en me rassurant

 

il reste de la SF libertarienne

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

j'ai rien compris

 

mais ça me désolé tout en me rassurant

 

il reste de la SF libertarienne

Pour la SF libertarienne, il y a toujours les Prometheus Awards. Le combat autour des Hugos, c'est que le prix était en train de virer doucement à l'autocongratulation d'une faction de marxistes culturels qui ne concevaient la bonne SF que comme émancipatrice des liens de domination sociale et dénonçant les oppressions avec des grumeaux d'intersectionnalité à l'intérieur. De ce que j'en ai compris, les différents groupes de Puppies cherchent à le recentrer ou à le re-dépolitiser.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

putain, la SF marxiste ça existe ?

 

 

j'ai essayé de lire "planète à gogo", putain quelle saloperie de grosse purge de merde, c'est nullissime

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

putain, la SF marxiste ça existe ?

Marxiste, pas vraiment (encore que, il y a quelques auteurs). Marxiste culturelle, ou d'autres formes de gauchisme, oui, plein, à donf.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

as tu des exemples d'auteurs?

 

les derniers auteurs de SF que j'ai decouverts grace a H16 sont Neal Asher, Greg Egan, Neal Stephenson et Daniel Suarez, euh j'ai pas fini tous les livres mais j'ai pas vu de marxiste pour l'instant...

pour ceux qui ne connaissent pas la SF je conseille Asher, ce qu'il fait dechire tout, conceptuellement ca bute.

 

Sinon il y a Asimov, parfois chiant, et Van Vogt, pas mal chouette.Et Fredric Brown, trop fort.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Lisez du Heinlein bande de moules.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ouais bof, t'es sur?

révolte sur la Lune c'est très cool, très dépaysant avec une société cohérente.

c'est aussi une oeuvre libertarienne avec une vision très machiavellienne de la politique et qui est exactement l'opposé d'un grand soir libéral, de ce point de vue là

 

en plus, la société décrite est une société 100% agoriste :mrgreen:

c'est compliqué à expliquer mais lit, c'est cool, vraiment

même si certaines scènes d'expositions sont crédibles comme un épisode de Plus belle la vie

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

as tu des exemples d'auteurs?

 

les derniers auteurs de SF que j'ai decouverts grace a H16 sont Neal Asher, Greg Egan, Neal Stephenson et Daniel Suarez, euh j'ai pas fini tous les livres mais j'ai pas vu de marxiste pour l'instant...

pour ceux qui ne connaissent pas la SF je conseille Asher, ce qu'il fait dechire tout, conceptuellement ca bute.

 

Sinon il y a Asimov, parfois chiant, et Van Vogt, pas mal chouette.Et Fredric Brown, trop fort.

 

Asher ça fait quoi concpetuellement ?

 

moi en attendant je dois aller me chercher le tome 2 de ReamDe, 20 boules :(

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ouais bof, t'es sur?

Starship Troopers ça poutre. The moon is a harsh mistress ça poutre et c'est agoriste as fuck. Stranger in a strange land dans un second temps, juste pour se rendre compte à quel point ce gars était vraiment un taré.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

les derniers auteurs de SF que j'ai decouverts grace a H16 sont Neal Asher, Greg Egan, Neal Stephenson et Daniel Suarez, euh j'ai pas fini tous les livres mais j'ai pas vu de marxiste pour l'instant...

Normal, tu les as découvert par H16. ;)

Ken MacLeod, recommandé par neuneu2k, est trotskyste (et connait bien le libertarianisme, d'ailleurs), et Iain M Banks a un profil assez similaire.

Quant au grand nombre d'auteurs simplement gauchistes en SF, je ne sais même pas par où commencer ; c'est une tradition qui remonte au moins à HG Wells (et Edward Bellamy, et Charlotte Perkins Gilman), et aujourd’hui on a (je me base sur ce qu'on dit d'eux dans les Intertubes, donc la liste est sans doute médiocre) une bonne partie de la "New Wave of Science Fiction" comme Ursula K Le Guin, Michael Moorcock, M John Harrison, mais aussi en dehors de ce courant, comme Marge Piercy, Mack Reynolds, Samuel R Delany, Kim Stanley Robinson, Margaret Atwood, Emma Bull, Octavia Butler, China Miéville, Joanna Russ, ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Moorcock est anarchiste. Je ne le classerai pas comme gauchiste.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Moorcock est anarchiste. Je ne le classerai pas comme gauchiste.

Et féministe, fan d'Andrea Dworkin. Au point où il la considère comme la Rosa Luxemburg de notre temps (c'est positif dans sa bouche). Moorcock est anarchiste et gauchiste à la fois. C'est même assez courant, tu sais.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ouais bof, t'es sur?

 

Si si, très bien. Et Orson Scott Card.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tiens cela me fait penser que dans ma jeunesse j'aimais bien Vance.

 

Et il y avait entre autre Wyst: Alastor1716 qui racontait l'histoire d'un type qui arrivait sur une planète où le communisme avait triomphé et "marchait".

Et qui se rendait compte de la grande hypocrisie de tout ça.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Normal, tu les as découvert par H16. ;)

Ken MacLeod, recommandé par neuneu2k, est trotskyste (et connait bien le libertarianisme, d'ailleurs), et Iain M Banks a un profil assez similaire.

Quant au grand nombre d'auteurs simplement gauchistes en SF, je ne sais même pas par où commencer ; c'est une tradition qui remonte au moins à HG Wells (et Edward Bellamy, et Charlotte Perkins Gilman), et aujourd’hui on a (je me base sur ce qu'on dit d'eux dans les Intertubes, donc la liste est sans doute médiocre) une bonne partie de la "New Wave of Science Fiction" comme Ursula K Le Guin, Michael Moorcock, M John Harrison, mais aussi en dehors de ce courant, comme Marge Piercy, Mack Reynolds, Samuel R Delany, Kim Stanley Robinson, Margaret Atwood, Emma Bull, Octavia Butler, China Miéville, Joanna Russ, ...

Amusant, je constate qu'il y a beaucoup de femmes dans cette liste: hasard? coïncidence? :)

 

J'ignorais que Iain M Banks était trotskyste: je ne me souviens pas que ça m'ai sauté aux yeux plus que ça lors de la lecture du cycle de la culture. Mais bon après certains auteurs peuvent écrire un roman sans trop y mettre de leurs opinions politiques, d'autres y arrive moins semble-t-il.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si si, très bien. Et Orson Scott Card.

Oui, c'est très bien O.S. Card (même si i a parfois du mal à terminer un cycle). Faut aimer les Mormons, mais c'est très bien (je n'ai lu que le cycle Homecoming).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ignorais qu'Heinlein était libertarien, Starship Troopers est considéré comme un livre fasciste

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ignorais qu'Heinlein était libertarien, Starship Troopers est considéré comme un livre fasciste

 

Juste vu le film, mais je n'ai jamais compris comment on ne pouvait pas voir la critique de la société dans laquelle ils vivent.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le film n'a rien à voir avec le livre, Voeroven ne l'a même pas lu

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Amusant, je constate qu'il y a beaucoup de femmes dans cette liste: hasard? coïncidence? :)

 

J'ignorais que Iain M Banks était trotskyste: je ne me souviens pas que ça m'ai sauté aux yeux plus que ça lors de la lecture du cycle de la culture. Mais bon après certains auteurs peuvent écrire un roman sans trop y mettre de leurs opinions politiques, d'autres y arrive moins semble-t-il.

 

Ha bon, je croyais que Banks était agoriste 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon à savoir. Cela dit, le film a aussi été accusé d'être fasciste, ou au moins militariste.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×
×
  • Créer...