Jump to content

Jazz et variations


h16

Recommended Posts

il y a 9 minutes, Fagotto a dit :

Le meilleur Zorn, de ce que je connais.

 

Ah, y a des trucs biens chez Naked City. Et Painkiller (découvert ce matin) semble intéressant aussi (notamment l'album Execution Ground).

Je ne connais que peu les albums sortis sous son propre nom par contre et les disques de Masada testés me laissent sur ma faim.

Link to post

TOut ça c'est très bien. J'ai tout de même tendance à préférer le 50th Birthday Celebration qu'à At the mountain of madness (j'ai d'ailleurs les 2)

 

Et painkiller j'ai tout sauf Live in Osaka et le fantastique Rituals- Live in japan et sa prod etouffée fantasque !

 

 

  • Yea 1
Link to post
il y a 12 minutes, fryer a dit :

TOut ça c'est très bien. J'ai tout de même tendance à préférer le 50th Birthday Celebration qu'à At the mountain of madness (j'ai d'ailleurs les 2)

 

Et painkiller j'ai tout sauf Live in Osaka et le fantastique Rituals- Live in japan et sa prod etouffée fantasque !

 

Je prends note, merci. :)

Link to post
  • 4 weeks later...
  • 4 weeks later...
  • 2 weeks later...
  • 3 months later...
  • 3 weeks later...
  • 2 months later...
  • 3 weeks later...
  • 3 months later...
  • 2 weeks later...

TIL l'histoire de ce groupe de jazz de la fin des années 60 plagié par Black Sabbath (même le nom !) et oublié depuis.

Quote

Formed in 1968, Jazz Sabbath were considered by many to be at the forefront of the new jazz movement coming out of England at the time. The eagerly awaited debut album, scheduled for release on Friday 13th February 1970, was destined never to be released. Until now.

The album was cancelled when news broke that founding member and pianist Milton Keanes was hospitalised with a massive heart attack which left him fighting for his life. The record company took the decision to shelve the album and cancel the scheduled release out of compassion and the financial uncertainty of releasing a debut album from a band without its musical leader.

When Milton was finally released from hospital in September 1970, he found out that a band from Birmingham, conveniently called ‘Black Sabbath’, had since released two albums containing metal versions of what he claims were his songs.

Milton tried to contact his record label, Rusty Bedsprings Records, only to find out it didn’t exist anymore and the label owner was in jail. All recalled Jazz Sabbath albums had been destroyed when the warehouse burned down in June 1970; which turned out to be a case of insurance fraud by the label owner, leaving only a few bootleg tapes of Jazz Sabbath’s live performances between 1968 and 1969 as proof of existence.

The album masters were said to be lost in the fire, but were actually misplaced and gathered dust in the basement vaults of the recording studio for many years, destined never to see the light of day.

In late 2019, nearly 50 years later, the man who bought the building where the recording studio had been located (in order to turn it into a vegan pet shop) found the master recording tapes, which contained the original masters from the 1969 recording sessions and the slides containing the original album cover. These tapes have now been remixed and will finally be heard.

The album proves that the heavy metal band worshipped by millions around the world are in fact nothing more than musical charlatans, thieving the music from a bedridden, hospitalised genius.

 

 

http://blacklake.eu/jazzsabbath/index.php

https://jazzsabbath.bandcamp.com/releases

 

 

  • Love 1
Link to post

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Similar Content

    • By SilenT BoB
      https://www.lci.fr/culture/victoires-de-la-musique-2021-palmares-integral-artiste-masculin-annee-pour-benjamin-biolay-artiste-feminine-pomme-yseult-et-herve-au-palmares-2178258.html
       
      Biolay... mon Dieu...
      franchement avec le nombre d’artistes qu’il y a en France on a que ça??
      bref, on met en avant de la musique bien mainstream, sans aucune saveur et presque sans talent. 
      Bref de la musique à l’image de la France... triste et sans saveur.
    • By RaHaN
      Comme Spotify augmente ses prix prochainement, je me disais que ça pouvait être le moment d'aller voir ailleurs. Qu'en est-il des autres plate-formes de streaming musical ?
      Outre le catalogue de la bibliothèque, l'ergonomie est un point important pour moi. J'ai par exemple testé amazon Music là, je m'y retrouve pas. Alors, avis ?
    • By Alchimi
      Nous avons un fil sur la musique de films, des fils sur les divers styles musicaux, mais pas de fil sur les B.O des jeux vidéos à proprement parler.
      Or, force est de reconnaitre qu'à minima les musiques composées pour les jeux vidéos n'ont rien à envier aux musiques de films, (voir à la musique pour elle-même tout court), et ont même leur propre spécificités, mais là je préfèrerais autant laisser un compositeur en parler.
       
      Au risque d'avoir une certaine redondance avec les autres fils, je pense que ça vaut le coup de créer ce thread tout de même, rien que pour partager certains albums et artistes que l'on serait parfois bien en peine de savoir dans quel autre fil les classer: "La B.O de Skyrim je la mettrais dans musique de film? Celle de Starcraft en électro? Ah mais attends y'a des riffs de rock... en métal? Oui mais c'est vachement electro quand même..." etc etc
       
      Je commence avec des favoris persos (je vais essayer de garder une certaine chronologie de sorties des jeu, IE les jeux des années 90 avant les 00's):
      Les grands classiques de mon enfance et ma préadolescence:
      Un GRAND classique, Age of Empires:
       
       
      Du bon vieux son MIDI (et une B.O qui a hanté ma préadolescence vidéoludique):
      Encore aujourd'hui les morceaux Terran me donnent des envies de créer pleins de petits space marine en hurlant "allez on y va gogogo!", allez savoir pourquoi...
       
      Du même studio, Diablo 2:
      Aaaaah courir à poil avec une épée en carton pour tuer du zombie démoniaque pixélisé, que du bonheur.
       
      Homeworld 2, (je ne connais pas trop le 1), magnifique jeu de SF à la musique envoûtante:
       
      Skyrim, un chef d’œuvre, on ne le présente plus:
      Je pense sincèrement que la réussite critique et publique de ce jeu est largement due à sa bande-son géniale, qui va des accords symphoniques à des sons d'ambiance magnifiques. Jeremy Soule a fait un superbe travail.
       
      Brink, un FPS peu connu, post-apo dans une arcologie marine, mélange de Mad Max 2, Waterworld et Elysium. La bande-son a des sonorités que j'ai rarement entendu dans un jeu ou même un film: (attention c'est la BO des menus et de certains passages du jeu, donc une certaine répétition du thème est à prévoir):
       
      Mirror Edge 1 & 2, musique très ambiant électro composée par Solar Fields, un musicien électro suédois qui est collabore avec des membres du groupe Carbon Based Lifeforms, célèbre groupe suédois d'ambient pour ceux qui ne connaissent pas (et qui vaut le détour):
       
       
       
      Et pour se reposer de l’électro, un remake réussi d'un grand classique, tout en finesse et en subtilité, une délicate œuvre d'art:
       
      Il y en a pas mal d'autres que j'écoute de loin en loin qui mériteraient d'être cités...
      C'est à vous!
    • By Sekonda
      J'ouvre ce fil sur le sous-genre particulier des documentaires musicaux qu'ils soient consacrés à un groupe particulier ou plus large.
       
      Je commence avec le podcast-documentaire Transmissions qui est en cours de diffusion et raconte l'histoire de Joy Division et New Order.
      https://www.rollingstone.com/music/music-news/joy-division-new-order-transmissions-podcast-1073319/
       
    • By Ultimex
      Un petit blind-test pour célébrer le printemps qui revient.
      Les règles sont simples : 50 morceaux, 1 point par titre, 1 point par artiste (soit 100 points au total).
      Il y a quelques bonus à grappiller par ailleurs, avec les morceaux 10, 28, 30, 42 et 44 qui sont des reprises : 1 point supplémentaire pour chaque nom de groupe repris. Attention néanmoins, pour gagner ce point bonus, il faut avoir trouvé au préalable l'interprète du morceau ou son titre.
      Réponses à envoyer par MP, résultats lundi 20.
      Morceaux à télécharger ici.
       
      Let the fight begin !
×
×
  • Create New...