Jump to content
0100011

Jeux & singularité : go

Recommended Posts

   Une étape importante vient d'être franchie par l'IA : un champion de go s'est fait rétamer par un logiciel. J'avoue que je suis surpris de voir comment cela a été rapide (on tablait plutôt pour 10/15 ans avant que ça arrive). Une rencontre est prévue contre celui qui est vu comme le meilleur joueur mondial en mars.

 

  Ce qui est étonnant est que la machine apprend plus ou moins en jouant contre elle-même (d'où le lient avec la singularité). D'ici mars la machine va progresser toute seule...

 

  L'article de Nature est là : http://www.nature.com/nature/journal/v529/n7587/full/nature16961.html

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quand la machine joue toute seule, qui gagne ?

L'idée que la machine puisse progresser seule, c'est presque ça que je trouve le plus intéressant.

N'est ce pas une différence fondamentale entre la machine et l'homme ? 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si j'ai bien compris (corrigez moi si je me trompe, je n'ai pas encore lu l'article) AlphaGo c'est surtout le triomphe de l'apprentissage machine :

 

Je crois qu'il repose beaucoup moins sur l'induction inverse (calculer la stratégie optimale à partir des fins possibles du jeu) que sur la reconnaissance de motifs, de situations de jeu, qu'il associe à des coups qui, généralement, on amené à la victoire dans des parties précédentes. Il utilise aussi l'induction inverse mais seulement à 3 ou 4 coups en avance.

Un peu comme un humain en fait. Pour les échecs en tout cas, les expériences ont montré que ce qui était déterminant à haut niveau c'était moins la capacité à calculer des coups d'avance que l'expérience des parties, le fait de savoir quel comportement général adopter dans telle situation générale. Des choses qui sont très difficile à représenter symboliquement, mais pour lesquelles l'apprentissage machine fait des merveilles.

 

En somme il joue plus comme un humain que comme un ordinateur. :D

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je me demande combien de fonctionnaires sont en ce moment meme en train de rediger des propositions de regulation des IAs.

 

Vous pariez sur quoi?

- Monopole d'etat?

- Certification d'etat et controle annuel?

- Cerfas multicolores?

- Declaration du code obligatoire a l'etat?

- Taxes, ehhh c'est du travail dissimule ... ?

- Droit des IAs, 35 heures de travail par semaine?

- Ou interdiction pure et simple?

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je n'arrive pas à trouver d'info sur le matos qui tourne derrière:

 

Est ce un simple PC?

Un supercalculateur genre Deep Blue

Un truc totalement custom (j'ai pas reussi à trouver si les réseaux neuronaux dont ils parlent sont logiciels ou materiels.

 

Belle perf en tout cas.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je n'arrive pas à trouver d'info sur le matos qui tourne derrière:

 

Est ce un simple PC?

Un supercalculateur genre Deep Blue

Un truc totalement custom (j'ai pas reussi à trouver si les réseaux neuronaux dont ils parlent sont logiciels ou materiels.

 

Belle perf en tout cas.

 

Cloud computing apparemment

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah merci, j’étais encore dans l'informatique des années 90 ... :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cloud ça ne dit pas grand chose sur le raw power.

 

Si c'est basé sur la même infrastructure qui fait tourner le moteur de recherche, youtube et gmail bon ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je n'arrive pas à trouver d'info sur le matos qui tourne derrière:

 

Est ce un simple PC?

Un supercalculateur genre Deep Blue

Un truc totalement custom (j'ai pas reussi à trouver si les réseaux neuronaux dont ils parlent sont logiciels ou materiels.

 

Belle perf en tout cas.

 

On ne peut pas réfléchir comme ça, ce n'est pas un simple logiciel que tu lances, c'est un machin qui est constamment lancé sur le cloud sur des dizaines voire centaines de machines physiques et qui apprend petit à petit à partir de millions de parties jouées.

Ca utilise un mélange de technos, la plus intéressante d'entre elles est le "deep learning", réseaux de neurones dits convolutionnels. Et c'est purement logiciel, ça tourne sur du matériel lambda. Le concept de base est facile à comprendre (à maîtriser, c'est autre chose... ;)), il y a pas mal d'articles la dessus sur le net, et même du code à faire tourner sur ta machine.

Share this post


Link to post
Share on other sites

... pour info,

AlphaGo, nouvelle victoire Google pour l’intelligence artificielle (via @Contrepoints) http://www.contrepoints.org/2016/02/02/237404-alphago-nouvelle-victoire-google-pour-lintelligence-artificielle

paru il y a une semaine.

 

20 pompes pour la peine.

 

http://h16free.com/2016/01/31/44614-ia-robolution-ces-emplois-qui-ne-seront-pas-perdus

On te regarde faire.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si c'est basé sur la même infrastructure qui fait tourner le moteur de recherche, youtube et gmail bon ...

 

Mouais en gros.

En substance, ce sont des piles de serveurs lambda, un peu musclés, qui sont reliées entre eux pour faire de gros paquets de réseaux neuronaux (je schématise très fort). C'est un "cloud" comme Watson, en plus profond.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Auriez-vous des liens vers des explications simples pour un newbie les réseaux neuronnaux et l'intelligence artificielle? Ou un livre à me conseiller? Et quel est le lien avec les neurosciences?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Auriez-vous des liens vers des explications simples pour un newbie les réseaux neuronnaux et l'intelligence artificielle? Ou un livre à me conseiller? Et quel est le lien avec les neurosciences?

 

http://deeplearning.net/tutorial/

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

jamais reussi a jouer a Go.Je suis trop bete.

Share this post


Link to post
Share on other sites

 Franchement c'est un des résultats les plus impressionnants en IA que j'ai pu voir. Pour moi c'est bien plus fort que ce qu'avait fait IBM et son  Watson à Jéopardy. 

 

 Vu comment ça marche, si le meilleur joueur humain perd la première partie c'est mort pour la suite. On ne pourra pas rattraper la machine.

Share this post


Link to post
Share on other sites

 Vu comment ça marche, si le meilleur joueur humain perd la première partie c'est mort pour la suite. On ne pourra pas rattraper la machine.

 

Le pauvre avait l'air hyper-stressé, au moins au début.

 

Au risque de n'étonner personne, eh bien, le jeu de go fait un très mauvais divertissement.

 

Par contre le tchat  des commentaires était ...épique, un condensé d'internet.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le pauvre avait l'air hyper-stressé, au moins au début.

 

Au risque de n'étonner personne, eh bien, le jeu de go fait un très mauvais divertissement.

 

Par contre le tchat  des commentaires était ...épique, un condensé d'internet.

 

 

   J'ai l'habitude de suivre les échecs comme ça depuis une vingtaine d'années. J'imagine bien les commentaires... C'est un très bon divertissement quand il y a des commentateurs éclairés (et pas seulement des footix qui éructent un résultat du type les blancs gagnent) et que tu connais bien le jeu.

 

   Même si le champion était hyper stressé, comme l'était Kasparov dans ses rencontres avec Deep Blue, il n'en demeure pas moins que je me rappelle de moultes conversations assez récentes où on m'assurait que le Go ne pourrait pas être dominé par les machines avant des années et des années.

 

   Ce qui est le plus étonnant est la rapidité à laquelle on est passé du niveau "joueur correct" à "ultra humain". En moins d'une dizaine d'années. Il a bien fallu 2/3 décades pour les échecs pour réaliser ce bond (en gros de la fin des années 70 à autour de 2000/2010). 

Share this post


Link to post
Share on other sites

echecs ok, a go je comprends meme pas pourquoi on prend les pions, et j'ai vraiment essaye de jouer ! les dames occidentales c'est clair mais go c'est le bordel :)

 

c'est marrant parce que sur ce forum il y a beaucoup de resistance a l'IA qui serait pleine de limites et d'impossibilites...

Ca va faire comme les robots, on va passer d'un Asimo titubant a Atlas et ca sera instoppable.

Share this post


Link to post
Share on other sites

c'est marrant parce que sur ce forum il y a beaucoup de resistance a l'IA qui serait pleine de limites et d'impossibilites...

En fait ça dépend de ce qu'on appelle IA, ce qui est rarement clair et rarement consistant d'une personne à l'autre. En fonction du but qu'on se donne ça varie du trivial voire déjà acquis à l'impossible parce que déjà chez l'humain on ne sait pas comment ça marche.

Typiquement un jeu combinatoire abstrait c'est du domaine du trivial. Je n'ai jamais trop compris non plus l'engouement pour le go comme dernier bastion de l'humanité, à partir du moment où le morpion est résolu le reste n'est en gros qu'une question de puissance de calcul.

  • Yea 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'imagine bien les commentaires... C'est un très bon divertissement quand il y a des commentateurs éclairés

En vrai, c'était un bordel d'ampleur cosmique. Avec des trolls nazis, des trolls trumps, des trolls en koréens, les inutiles qui demandent aux autres d'arrêter de parler ou de parler anglais ou de parler chinois ...

Même si le champion était hyper stressé, comme l'était Kasparov dans ses rencontres avec Deep Blue, il n'en demeure pas moins que je me rappelle de moultes conversations assez récentes où on m'assurait que le Go ne pourrait pas être dominé par les machines avant des années et des années. Ce qui est le plus étonnant est la rapidité à laquelle on est passé du niveau "joueur correct" à "ultra humain". En moins d'une dizaine d'années. Il a bien fallu 2/3 décades pour les échecs pour réaliser ce bond (en gros de la fin des années 70 à autour de 2000/2010).

En as tu parlé avec des joueurs de go eux même ? Car l'avis des ignares, autant du jeu de go que des capacités des réseaux neuronaux,on s'en tape un peu.

Et oui, ce qui est étonnant, c'est l'"intelligence stratégique" de ces réseaux entrainés, qui réussissent non seulement à assimiler les règles et éviter les conneries simples, mais qui réussissent aussi à identifier des dangers et des opportunités longtemps à l'avance.

forum il y a beaucoup de resistance a l'IA qui serait pleine de limites et d'impossibilites...

Ca va faire comme les robots, on va passer d'un Asimo titubant a Atlas et ca sera instoppable.

Les progrès des IA "de jeu" ou "d'identification d'images" ne sont pas forcément du même type que ceux qu'il faut pour répondre à d'autres applications (du genre, interpéter et exécuter correctement un ordre non pré-programmé)

Share this post


Link to post
Share on other sites

En fait ça dépend de ce qu'appelle IA, ce qui est rarement clair et rarement consistant d'une personne à l'autre. En fonction du but qu'on se donne ça varie du trivial voire déjà acquis à l'impossible parce que déjà chez l'humain on ne sait pas comment ça marche.

Typiquement un jeu combinatoire abstrait c'est du domaine du trivial.

 

Oui mais

 

Je n'ai jamais trop compris non plus l'engouement pour le go comme dernier bastion de l'humanité, à partir du moment où le morpion est résolu le reste n'est en gros qu'une question de puissance de calcul.

 

 

pas exactement.

 

En fait la vraie nouveauté vient de l'utilisation des réseaux de neurones, elle ne vient pas du jeu auquel la machine arrive à jouer, mais de comment elle y joue. Le problème de go est en gros un problème de complexité. Comme on l'avait évoqué précédemment, pour jouer à un jeu automatiquement il faut construire l'arbre du jeu, donc des suites de coups possibles, et par induction à partir des fins possibles, déterminer le meilleur coup à jouer. Ce qui est physiquement impossible étant donné la complexité du go.

 

Du coup il faut apprendre à y jouer différemment. En l'occurrence, identifier des situations de jeu, et apprendre par essai et erreur quoi jouer quand le jeu "ressemble à ça". Alpha go mélange un peu d'induction inverse (à trois ou quatre coup d'avance je crois), à beaucoup d'apprentissage.

 

C'est un claim philosophique un peu fort, mais je pense que l'apprentissage machine c'est quelque chose de radicalement nouveau qui mime plus ou moins l'adaptation d'un animal à un environnement donné.

 

Quand tu dis qu'il n'y a aucune chance qu'on arrive à automatiser des processus dont on ne comprend pas comment ils fonctionnent, par exemples des processus heuristiques, ou dits "créatifs"... bref disons plutôt incompris, c'est typiquement vrai dans un cadre symbolique de programmation : si tu ne sais pas transformer la tâche à réaliser en algorithme parce que tu ne sais pas ce qu'est la tâche à réaliser, aucune chance. Lire par exemple l'article de Turing de 1950 où il explique qu'une machine de Turing est un type d'intelligence comparable à l'intelligence humaine parce que l'intelligence humaine procède aussi par application de recettes que ses machines ne font que mimer. Evidemment il pensait aux méthodes de calcul mental ou sur feuille plus ou moins algorithmique, pas à l'apprentissage ou à des processus heuristiques.

 

Les réseaux de neurones "purs" c'est très différent car, pour le dire caricaturalement, la tâche à réaliser n'est pas explicitement représentée comme une suite d'instructions. Si on veut, elle est découverte. L'apprentissage machine c'est un peu l'application de la théorie pragmatique de l'action. La machine n'utilise pas de représentation symbolique de ce qu'elle fait, mais elle le fait. Si on y réfléchit, d'ailleurs, c'est un échec et le début d'un recul pour la science théorique, mais c'est une autre question. Je dis "purs" parce que dans les faits, les réseaux de neurones sont utilisés pour des tâches particulières dans des algorithmes qui utilisent quand même de la représentation symbolique, en cela la dernière remarque de FabriceM est correcte.

 

Et prédire a priori ce qui pourra en émerger, c'est difficile. Je m'en abstiendrais justement parce que les "grands triomphes" de l'intelligence humaine, je ne sais pas comment ils sont réalisés. Je ne sais donc pas s'ils ne pourraient pas être redécouverts par ce type de machine.

  • Yea 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ce qui est le plus étonnant est la rapidité à laquelle on est passé du niveau "joueur correct" à "ultra humain". En moins d'une dizaine d'années. Il a bien fallu 2/3 décades pour les échecs pour réaliser ce bond (en gros de la fin des années 70 à autour de 2000/2010). 

Pour les premiers jeux (échecs, etc), une fois les algorithmes (d'apprentissage) pondus, il n'existait que des bases de données maigrelettes. (On les bricolait parfois à la mimine).

Or la différence entre joueurs moyens, bons, très bons etc, tient beaucoup (essentiellement) à la capacité à s'en sortir dans les configurations plus finaudes.

Pour s'en sortir face à des configurations qui représentent 1% des cas, il faut avoir vu Nx100 parties.

Pour s'en sortir face à des configurations qui représentent 1/1000 des cas, il faut avoir vu Nx1000 parties.

etc

 

Les algos sont certainement en amélioration, mais le gros plus ce sont les bases d'apprentissage qui sont réellement sérieuses depuis une dizaine d'années.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

  • Similar Content

    • By Nick de Cusa
      Pas trouvé le fil robots.
      Une approche bien plus maligne que de réinventer les modes de déplacement géniaux inventés par la nature.

    • By Sekonda
      Un économiste du GMU, physicien de formation. Bryan Caplan en dit "Quand un économiste typique me parle de ses dernières recherches, ma réaction usuelle est « Ok, peut-être », puis je l'oublie. Quand Robin Hanson me parle de ses dernières recherches, ma réaction usuelle est « C'est impossible ! », puis j'y pense pendant des années"
       
      Il est en autre connu pour son travail sur les marchés de prédictions et le concept futarchie qui en découle.
       
      Son blog :  Overcoming Bias
       
      The Age of Em: Work, Love and Life when Robots Rule the Earth (2016)
      http://ageofem.com/
       
      The Elephant in the Brain: Hidden Motives in Everyday Life (avec Kevin Simler) http://elephantinthebrain.com/
       
       
    • By Lancelot
      Je suis moins utile pour ça qu'il pourrait sembler au premier abord, parce que je ne lis pour ainsi dire pas de vulgarisation.
       
      En ce moment je lis des trucs sur le cerveau des cétacés, qui est connu pour être gros (dans la même proportion voire plus gros qu'un cerveau humain par rapport à leur taille). Il y a une grosse controverse depuis plusieurs années parce que certains tentent de prouver qu'ils sont du coup super-intelligents et d'autres qu'en fait non ce sont des bestioles au fond plutôt stupides. Très fun.
    • By Nick de Cusa
      Les dauphins s'appeleraient par leurs noms.
       
      http://www.7sur7.be/7s7/fr/2668/Especes-Menacees/article/detail/1674376/2013/07/24/Les-dauphins-sauvages-s-appellent-par-leur-nom.dhtml
×
×
  • Create New...