Jump to content

F. mas

Membre Actif
  • Posts

    12140
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    31

Everything posted by F. mas

  1. Heu Hidalgo fait 7% dans les sondages et l'autre 10%. Faut arrêter de rêver du genou.
  2. Quand je dis d'expérience, ça veut dire que c'est d'expérience, donc pas la première fois. Quand je dis raciste et xénophobe, je ne fais qu'évoquer vaguement ses condamnations au pénal sur le sujet. Et non. Enfin, si j'ai bien compris ce que vous vouliez dire.
  3. Les lecteurs viennent de partout, il n'y a pas de guichet à l'entrée. C'est un pb qu'on voit dans toute la presse, hein.
  4. Petit rappel : non seulement parler de censure est absurde, mais en plus, la modération est une obligation légale. Le site se doit de nettoyer les commentaires qui se font en violation de la loi le plus rapidement possible, sous peine d'engager la responsabilité pénale du directeur de publication. Or, d'expérience, ce genre d'articles attire dans son sillage les commentaires racistes, xénophobes et antisémites par paquets de douze. La modération bénévole n'ayant pas un temps infini, je préfère lui en faire gagner en invitant les trolls à aller déposer leurs crottes ailleurs.
  5. Un article intéressant, qui discute de la thèse de pinker sur la pacification du monde > les guerres en Occident ont cessé parce qu'elles n'en valaient pas la peine https://mises.org/wire/war-has-declined-west-because-war-isnt-worth-it-rich-countries
  6. Bon, on est encore en dessous des espérances de nos esprits si prévenants à notre égard. https://www.lemonde.fr/idees/article/2021/09/03/decarboner-vraiment-c-est-rompre-avec-les-libertes-individuelles-voire-avec-le-pacte-democratique_6093217_3232.html?fbclid=IwAR1lMZnO2Sk2ZFYmpsBZfLReqMb0lwL7llXnSZ3y2iT4LyJMMGPeUKTAzxM "Envisageons toutefois la décarbonation seule. L’objectif pour la France serait d’atteindre une empreinte carbone par habitant de 3,7 tonnes de CO2e (équivalent CO2) en 2030, soit le tiers de ce qu’elle était en 2017. Pour ce faire, les mesures à prendre toucheraient aussi bien le bâtiment (résidentiel ou tertiaire) que les mobilités, l’agriculture, l’énergie, la consommation ou encore l’aménagement du territoire.Elles concerneraient la vie quotidienne de chacun d’entre nous : augmentation du renouvellement des équipements de chauffage, interdiction de construction de nouvelles maisons individuelles (toute construction neuve étant réservée à l’habitat collectif), mise en place d’un couvre-feu thermique dès 2025, interdiction des voitures thermiques dans les centres urbains dès 2024 (les villes devenant dédiées au vélo et aux transports en commun), limitation généralisée des températures dans les logements et les bureaux, obligation pour toute parcelle de jardin de devenir productive, fin de l’artificialisation des sols, interdiction de tout vol hors Europe non justifié (donc de confort ou non nécessaire), division par trois du flux vidéo consommé (moins de vidéos en ligne, jeux vidéo, réseaux sociaux), limitation à 1 kg du nombre de vêtements neufs mis sur le marché par personne et par an (contre 40 kg en 2017), limitation drastique de la consommation de viande, instauration de quotas sur les produits importés (chocolat, café, thé…), et bien entendu, reconversions et créations massives de nouveaux emplois. […] Nous sommes aujourd’hui au pied du mur : entre l’importance croissante, voire suprême, de la liberté individuelle, et le besoin d’Etat fort que la crise climatique va nécessairement engendrer dans un objectif de survie collective, qu’allons-nous choisir ? Je n’ai pas la réponse. Mais il est plus que jamais nécessaire de regarder la question en face."
  7. Réflexion à l'arrache qui pourrait éventuellement faire l'objet d'un article : n'y aurait-il pas une guerre écolo contre le pavillon de banlieue (en particulier par la réglementation énergétique, la guerre contre la bagnole etc), considéré comme le symbole de l'individualisme libéral/la petite propriété indépendante ? N'y a-t-il pas une logique de socialisation forcée dans l'encadrement toujours plus raffiné des pratiques des Français jugées incompatibles avec le nouveau citoyen écolo solidaire?
  8. Les idiots utiles de la société de surveillance, on en parle?
  9. Ah Ren and Stimpy... la happy happy joy joy song ou la pub pour la buche... Ils étaient tellement branques qu'ils ont du arrêter la diffusion. Dans mon top trois avec Rex the Hunt et Duckman.
  10. Un article que j'ai trouvé intéressant : comment les Talibans ont réussi (en partie) à gagner le respect de la population face à un pouvoir corrompu et aux américains ? En se taillant une réputation d'impartialité dans l'administration de la justice, et donc (là c'est moi qui va un peu plus loin) dans la défense de la propriété contre la prédation de ses concurrents idéologico-politiques. https://www.slate.fr/story/214743/justice-arme-guerre-succes-talibans-tribunaux-afghanistan-nation-unies-etats-unis-corruption
  11. Non, non pas létalité, mortalité. Je vois bien la distinction
  12. Questions pour m'éclairer : quel est le taux de mortalité du covid en France ? et au plus fort de la crise ?
  13. La pub à la con par excellence qui fait dans le jeunisme, alors que son public cible, ce sont les vieux.
  14. Un point sur lequel Verhaeghe est à mon avis particulièrement juste : ce n'est pas par méchanceté ou machiavélisme subtile que les gouvernants étendent leur pouvoir, mais parce que c'est plus pratique pour eux. Ils vont au plus facile. S'ils peuvent se débarrasser des contraintes de l'état de droit pour agir, ils le font. Quand on y pense, c'est le même mécanisme de penser que pour l'impôt à la source (ou la réforme de la poste, etc), et toutes les mesures à la con de l'administration. On se débarrasse des contraintes en interne et on les externalise vers les usagers/clients qui doivent se démmerder avec.
  15. F. mas

    Pandememe

    J'avoue que l'humour d'Elon me fait rire.
  16. Je réponds rapidement, mais j'essayerai de développer plus quand j'aurai un peu plus de tps : la guerre contre le terrorisme a été déclenchée au moment où les USA ont cherché à garder le leadership mondial en s'appuyant sur sa suprématie technologique. C'était aussi une course afin de créer/maintenir le gap tech entre les EU et le reste du monde, avec l'illusion technophile de pouvoir garder la distance avec ses concurrents (mais aussi ses alliés) pour se maintenir comme puissance impériale. Sinon, là aussi très rapidement, il y a ama un gros coup d'accélérateur depuis la guerre contre le terrorisme (sans doute issu de l'effondrement de la relative stabilité qu'avait fourni l'équilibre de la terreur durant la guerre froide)
×
×
  • Create New...