Aller au contenu

F. mas

Membre Actif
  • Compteur de contenus

    10 641
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    14

Tout ce qui a été posté par F. mas

  1. F. mas

    Je raconte ma life 8, petits suisses & lapidations

    Oui, mais la version des Protomen!^^
  2. Je te trouve optimiste ! J'espère qu'ils vont comprendre ce que va dire Marlène. Il faudrait que les organisateurs songent à mettre des sous-titres (enfin, c'est peut être un peu trop segmentant, dans le lot des cul-terreux, il ne doit pas y en avoir beaucoup sachant lire!).
  3. @h16 as-tu prévu de parler du dynamic duo Hanouna-Schiappa ? Si c'est le cas, il y a 2 angles à traiter > la communication low cost pour un public low cost (on choisit de vous parler par le truchement du débile en chef, ce qui montre avec quelle considération le gouvernement tient le peuple)/la crise de la délibération commune : en gros la démocratie, le bavardage autour de thèmes généraux qui n'aboutiront jamais, c'est pour les médias et la populace, et les sujets sérieux, ceux dont s'occupent les experts, ne sont curieusement pas objets de délibération publique (le public est trop con, et les experts trop intelligents). Une nouvelle fois, tout ça indique l'enterrement de première classe du Grand Débat.
  4. C'est possible... J'ai un peu de mal à situer Poirson, qui a un peu un charisme d'endive, comme tous les presse boutons députés LREM. Elle a quand même l'air plus futée que Marlène, ceci étant dit. Quant à Aurore Berger, elle recrache en permanence le discours officiel de l'exécutif, ce qui est un peu dommage, on m'a dit qu'elle valait mieux que ça.
  5. C'est un gilet jaune quoi... Alors homophobe, raciste, beauf machin... c'est un peu kif-kif, non ?.. Pfui ils se ressemblent tous de toute façon ces bidochons...
  6. F. mas

    Nécrologie...

  7. Je pense que Marlène fait partie de la team entertainment au sein du gouvernement. Elle est là pour les trucs médiatiques, la comm' et attirer à elle les regards et les micros en agitant les sujets les plus polarisants et les moins essentiels. C'était un peu le rôle de Frédéric Lefebvre au sein du gouvernement Sarkozy : en faire des caisses pour attirer l'attention sur des peccadilles et laisser les sujets sérieux aux gens sérieux.
  8. Je pense toujours qu'il y a des gens très intelligents au gouvernement (Blanquer). Cette histoire de tandem Schiapanounah pour moi a une signification très claire : ok les débilous ont va se mettre à votre niveau de débilou l'espace d'une soirée afin d'enterrer proprement vos revendications diverses et variées pour ensuite continuer de mimer la réforme auprès de nos partenaires européens (et limiter la catastrophe aux Européennes, même si ça sent quand même le fennec).
  9. F. mas

    Nécrologie...

    Je crois qu'il est alphonsiste^^
  10. F. mas

    Nécrologie...

    Nathan Glazer (le 19) https://www.nytimes.com/2019/01/19/obituaries/nathan-glazer-dead.html?fbclid=IwAR2dNK8YrmJA3zql_Ii2eMm1Itu6Dvgp2A2YveSfmLh9FAH_OGZZ9qNTzTg André Pertuzio, ex président de la corpo qui avait co-organisé la manif des étudiants du 11 nov 1940 (le 16) et que je connaissais un petit peu https://fr.wikipedia.org/wiki/Manifestation_du_11_novembre_1940
  11. F. mas

    Les libéraux sont-ils sexistes ? Faites le test.

    Mon sexisme malveillant est en équilibre comparé à celui bienveillant. Je pense que mes réponses concernant le féminisme ont un peu fait pencher la balance du mauvais côté.
  12. F. mas

    Imagerie religieuse

    Un détail du Jugement dernier, de Michel-Ange (les damnés). Un conseil : à regarder après avoir lu la Divine comédie, en écoutant l'apparition de l'Eglise éternelle, d'Olivier Messiaen.
  13. F. mas

    Imagerie religieuse

    Philippe de Champaigne, la Cène.
  14. F. mas

    Gilets jaunes

    Décidément, il faut tout expliquer : l'extension à l'infini la définition de violence permet d'y ranger tous les phénomènes politiques que nous condamnons moralement. C'est un peu comme justice et justice sociale (voir Hayek).
  15. F. mas

    Gilets jaunes

    La richesse non redistribuée est une violence symbolique faite aux pauvres.
  16. F. mas

    Monomythe et archétypes

    Héra, la femme de Zeus (ou encore Xanthippe, celle de Socrate)...
  17. Ca doit aussi être mon côté hussard : les hussards en littérature dans les années 60 ont fait le procès des romans et du théâtre à thèses, cad politisés. Jacques Laurent a écrit un pamphlet intitulé Paul et Jean-Paul, dans lequel il rapprochait les écrits idéologiques gauchistes de JP Sartre et ceux du réactionnaire bourgeois Paul Bourget pour expliquer qu'ils cassaient les couilles et que la littérature n'était pas une benne à ordures pour recaser leurs préférences idéologiques. C'est un peu ma position : quand on voit trop les fils politiques, ça m'emmerde (sauf quand on a l'excuse du talent, ce qui arrive quand même).
  18. Ah non, le titre me suffisait en fait. Mais j'ai commencé plein de séries que j'ai arrêté pronto, quand le nombre de leçons de morale et de rappels à l'ordre idéologique devenaient trop gonflant. En fait je repense à une série que j'ai bien aimé, qui elle aussi était subtilement pétrie d'identity politics pour aller vite, pour illustrer l'idée que le talent fait oublier les conneries : Luther (qui a l'avantage non négligeable d'être anglaise et non us). Dans les séries SJW pourries, on a l'impression de subir du placement de produits SJW : il faut tel ou tel personnage, tel ou tel minorité sous tel angle qui va bien, et ensuite on construit une histoire cohérente autour de ça. En d'autres termes, il faut intégrer la pression du collectivisme SJW dans le scénario pour plaire à tel ou tel public cible testé en panels représentatifs. Dans Luther, on construit d'abord une histoire cool et on trouve de bons acteurs, et les questions d'équilibre politico-raciale arrivent en second plan. C'est plus naturel, et les personnages ne sont pas des hommes sandwich pour les marottes idéologiques de ses concepteurs.
  19. Je n'ai pas d'avis particulier sur les star wars, une excellente trilogie dont le dernier et excellent volet remonte à 1983, mais j'avoue avoir été particulièrement exaspéré par le bombardement idéologique de Netflix, qui a enchaîné les séries identitaires (mais entre temps, j'ai vu que c'était encore pire dans la version US) sans intérêt mais avec les mêmes ressorts débiles ou thématiques téléguidées à la mode. On pourrait faire des listes de néolieux communs : le couple blanc dysfonctionnel, la femme véritable héros, le noir/métis forcément personnage positif, le fada religieux forcément chrétien, le trans de service, le couple goudou etc. On a le jeu de cartes qu'on rebat de temps en temps et hop, on pond une merde, en général un truc inspiré d'un film qui a marché ou d'une série classique en train de se casser la gueule. Ca s'est calmé un peu, et of course, il y a des exceptions, mais bon.
  20. Sinon sur la question du sjwisme dans les séries genre Netflix, ama le problème, ce n'est pas que le gauchisme opportun des séries et des films les plombe au box office, c'est plutôt quand il est l'unique ressort du scenario : on joue sur la connivence culturelle ou identitaire pour suppléer à leur absence d'imagination ou de talent (et c'est là où le bat blesse), et du coup, quand on a un truc identitaire, mais réalisé par un mec.que qui a du talent à la base, ben ça passe crème.
  21. F. mas

    Ces phrases qui vous ont fait littéralement hérisser le poil 2

    Ceci étant dit, il a toujours eu l'air profondément dépressif (ce qu'il est par ailleurs).
  22. F. mas

    Ces phrases qui vous ont fait littéralement hérisser le poil 2

    Je te remercie beaucoup. Houellebecq, ça me parle depuis longtemps, au moins depuis ses textes dans la revue 'Immédiatement', dont je connaissais certains rédacteurs.
  23. F. mas

    Christophe Dettinger

    Je pense que le fait de ne pas être une racaille et un délinquant multirécidiviste joue beaucoup aussi dans l'imaginaire traditionnel de l"homme de non-gauche.
×