Jump to content

Lancelot

Utilisateur
  • Posts

    22150
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    84

Everything posted by Lancelot

  1. Je t'invite à remonter quelques messages jusqu'à ma première intervention dans ce thread, où tu trouveras le contexte.
  2. Je donne des informations qui ont été demandées, et avec une source volontairement neutre. Tu peux utiliser cette opportunité pour te renseigner si tu le souhaites.
  3. La dernière controverse : Bien sûr ça doit être compris dans le context de la mainstreamisation de la licence, les projets d'Amazon, et les inquiétudes que ça implique quand on voit ce que ça a donné avec Rings of Power.
  4. Très bonne remarque. En ce qui me concerne je peux identifier plusieurs raisons pour lesquelles je reviens sur liborg. La première est que je n'ai jamais de ma vie contribué à des réseaux sociaux. Quand tout le monde a commencé à rejoindre facebook je me suis dit "bah c'est juste une mode à la con, ça finira bien assez tôt", et donc j'ai loupé le train. Bref. À la place j'ai débuté ma lecture de liborg environ à la même époque et je pense que ça occupe à peu près la même niche para-sociale dans mon cerveau. J'ai pris l'habitude de lire vos petites aventures et de partager les miennes. La seconde est que liborg me permet d'exprimer des opinions qui partout ailleurs me vaudraient, dans le cas le plus optimiste possible, une incompréhension gênée. Je sais bien qu'il n'y a qu'un seul vrai libéral sur terre (moi), mais si je veux trouver quelque chose qui s'en rapproche je ne vois pas trop où je pourrais le faire ailleurs qu'ici. Le covid n'a fait que renforcer cette opinion parce que putain il n'y a pas eu beaucoup de forteresses pour résister plus ou moins à la folie ambiante. La troisième est que même en faisant abstraction du libéralisme le forum est tout simplement un regroupement de gens particulièrement cultivés et intéressants. C'était mon état d'esprit quand j'étais lurker, forcément après 15 ans de participation et 15 ans d'expérience de vie j'y ai ajouté une grosse louche de cynisme. Il n'empêche qu'une bonne partie de mes hobbies et intérêts divers sont des trucs que j'ai découverts ici au détour d'un message. Il n'empêche que ça m'arrive encore de temps en temps de voir ici des perspectives réellement originales et fascinantes, et c'est précieux. Je me démarque sans doute des autres liborgiens avec une présence comparable parce que je ne m'intéresse pas vraiment à l'association, aux autres projets, au fait de rencontrer des gens IRL et d'organiser des choses. J'ai toujours été centré sur le forum comme un refuge et pas grand chose d'autre. Tout ceci pris en compte je suis raisonnablement sceptique : attirer des nouveaux, oui mais lesquels, et pour s'en occuper comment ? Deux personnes que j'ai connu ont rejoint le forum il y a longtemps, la première est arrivée flingues sortis avec gros main character syndrome et s'est faite bizuter à mort (c'était une autre époque), la seconde a plus ou moins immédiatement perdu intérêt et poste une fois tous les 10 ans.
  5. Sur Paris spécifiquement, les facteurs important à mon avis sont (1) c'est une grande ville, toutes choses égales par ailleurs plus une ville est grande plus on va avoir une concentration de problèmes comme l'incivilité, les temps de trajet... (2) il y a la rivalité "Paris vs Province" qui relève du folklore gentillet plus qu'autre chose (les écossais contre les anglais c'est plus violent par exemple), (3) les français sont culturellement râleurs, il faut le prendre en compte quand on compare entre pays, (4) au delà de ça il y a des caractéristiques particulières de Paris qui la rendent peu vivable et qu'on a évoqué plus haut. Je pense que ça fait plus ou moins le tour. Je ne doute pas que si un allemand débarque pour balancer sérieusement à n'importe quel français que Berlin c'est mieux que Paris, on aura le droit illico à une défense féroce de la capitale.
  6. Je m'attendais clairement à ce que ça soit la punchline pour l'histoire du voisin.
  7. Le fait de se concentrer sur un détail complètement à côté de la plaque comme la qualité des programmes de FT dans une discussion sur le fait que la télévision publique ça ne devrait pas exister. Je ne sais pas, ça me donne les mêmes vibes de "boarf mais quand même c'est pas si mal non ? De toute façon vous ne savez faire que critiquer".
  8. J'ai l'impression d'être dans la conversation un peu surréaliste d'il y a quelques années où quelqu'un défendait "non mais je comprends bien que France Télévision c'est public et tout ça, mais quand même ils ont de bonnes émissions, en tous cas moi je regarde souvent et j'en suis content, je ne comprends pas pourquoi vous refusez de l'admettre".
  9. inb4 "oh oh oh eh ben dis donc moi je ferais partie des faux positifs parce que je suis tellement différent oh oh oh"
  10. On critique *chez soi* mais pour autant on ne laisse pas une saleté d'étranger faire de même.
  11. Taper sur *chez soi* c'est une spécificité de *chez soi*.
  12. Lyon devant Marseille, tout est pardonné
  13. Ça fait un moment que How to Fight est dans ma liste à lire. Dans les mangas aussi, et j'ai l'impression que ça prend de l'ampleur.
  14. Atlas Shrugged lol Blague à part si elle veut quelque chose d'un peu plus actuel que Bastiat, les 39 leçons d'économie contemporaine ? Pulp libéralisme ?
  15. Les classes hétérogènes telles qu'elles existent dans un collège lambda relèvent de la torture pour les élèves aux deux extrémités du spectre. À partir de là les savants calculs utilitaristes pour optimiser la note moyenne...
  16. Je viens de voir que cette saison il y a une adaptation de The Fable. Si vous ne connaissez pas le manga c'est très bien. J'ai regardé les deux premiers épisodes et forcément ils n'ont pas pu respecter complètement le style graphique très particulier, mais je trouve que leur parti-pris un peu à la City Hunter colle finalement très bien à l'univers.
  17. Encore une posture que je ne comprendrai jamais parce qu'elle ne résiste pas à deux secondes d'examen.
  18. J'entends. Mon raisonnement ce matin était que ce sujet touche à l'intimité, à tel point qu'il est inévitable d'avoir des réactions de défense et que le gio-débat s'ensuit naturellement. Comme je n'ai vocation à être ni psy ni gourou, je me demandais si ça ne serait pas plus sage d'écouter le conseil de @Rincevent et d'éviter à l'avenir de balancer ainsi des bombes à angoisse existentielle. Mais maintenant que le dentifrice est sorti du tube j'imagine que je peux faire du service après vente. Je peux proposer que ce qui relève du religieux c'est ce autour de quoi tourne ta vie, ce qui lui donne du sens, la morale de l'histoire que tu te racontes sur toi-même. Donc ça peut comprendre des choses concernant ton identité, ta communauté, tes croyances, tes occupations, ton caractère... Tout ça contribue à différents degrés selon la personne. Un avantage des religions est qu'elles fournissent un package incluant tout ça de manière à peu près cohérente. Je pense que le postulat de base est que l'addiction est quelque chose qui relève de cette catégorie religieuse, et dans un second temps que pour la combattre il est nécessaire d'employer un outil de même nature.
  19. Ne vous inquiétez pas, ne changez rien, vous êtes super
  20. La croyance dans le fait que le marché s'équilibre, j'imagine, pour être plus précis. Tendanciellement et toutes choses égales par ailleurs. C'est certainement une croyance réconfortante et "prescriptive" (entre guillemets parce qu'elle prescrit la non-intervention, mais vu que l'intervention est la norme partout...).
  21. Je suis affligé. On continue la campagne pour draguer les vieux cons.
  22. @Raffarin2012 oui c'est un point sur lequel j'ai sans doute évolué. Aujourd'hui je dirais qu'il est sans doute dans la nature humaine de désirer/avoir besoin de s'appuyer sur quelque chose comme de la religion, et que dans beaucoup de cas les addictions diverses et variées sont sans doute une expression de cette pulsion (l'idéologie politique en est une autre). Or, quoi qu'on en dise, dans l'ensemble des "trucs comme la religion", la religion institutionnalisée est probablement une des meilleures pour le rapport accessibilité/dangerosité. Ces parallèles entre religion, addiction et politique ne sont pas nouveaux (Cf. l'opium du peuple, l'opium des intellectuels, les phénomènes de transe etc.). Un exercice pour toi, lecteur : fais la liste de ce qui joue ce rôle de "trucs comme la religion" dans ta vie. Les doctrines, les rituels, la communauté, les symboles...
  23. I said what I said. La meilleure chose qui puisse arriver c'est que les passionnés originels abandonnent le navire gangrené et en construisent un autre, en se protégeant mieux cette fois. Je me moque du débat sur les états d'âme des uns ou des autres sur ce qui est appréciable ou pas.
×
×
  • Create New...