Jump to content

Nicolas Azor

Utilisateur
  • Posts

    1998
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1

Everything posted by Nicolas Azor

  1. Ben si, ne serait-ce que parce que les individus eux-mêmes varient les uns les autres.
  2. Moi c'est surtout la partie soulignée que je trouve douteuse. Je ne vois pas d'où ça sort.
  3. Je n'ai jamais dit que la force était toujours légitime. J'ai dit qu'au final c'est toujours elle qui l'emporte. C'est pas pareil. Pour tout dire qu'elle soit légitime ou non, je m'en tape. Je ne crois pas en ce concept.
  4. Et d'où sort ce dogme exactement ? L'ennui c'est que tu as une conception un peu bizarre de tes droits. Toi quand tu rappliques avec tes potes dans un pays étranger et que tu vois un terrain occupé et protégé par des gens, tu estimes que vous avez le droit d'utiliser la force pour détruire les clotures et occuper les lieux. Du coup je me demande ce qu'il faut bien faire pour ne pas "empiéter" sur tes droits.
  5. Oui. C'est toujours, en dernière analyse, la loi du plus fort qui prévaut.
  6. Donc en gros on est d'accord, à condition bien sûr que tu admettes que ce que tu appelles légitimité est très relatif. Ca n'est rien d'autre qu'une vision politique valable uniquement au sein de ton groupe.
  7. Une autre vidéo sur SpaceX, un peu plus complète: TQ6tZtGrShg Ce type est quand même super cool.
  8. Ce fil est consternant. Tarik, tu peux ne pas être d'accord sur le fait qu'un homme a le droit, autrement dit "il est acceptable", de posséder un terrain, mais ça restera ton opinion, et elle est très loin d'être partagée. Dans les faits ce conflit d'opinion ne se résoudra probablement pas par un débat philosophique, mais par la force. Le gars possèdera bel et bien le terrain s'il a les moyens logistiques et militaires pour t'empécher de lui casser les burnes. Et même si toi et tes copains vous parvenez à empêcher le gars de s'approprier le terrain, en un sens c'est toi qui en est propriétaire. D'ailleurs tu devras installer des barbelés et des gardes dont la fonction sera d'empêcher tout vilain capitaliste de s'approprier le terrain. Au final c'est comme si le terrain t'appartenait à toi et à tes potes, mais que tu voulais en faire un jardin public protégé (ce qui est assez analogue au syndrome Robin des bois, au passage). Cet usage est imposé par ta volonté et il n'y a aucune raison objective pour que cet usage soit moralement ou politiquement supérieur à celui qu'envisageait le type auquel tu as pris le terrain de force. Bref encore une fois, il me semble que les réflexions morales ou philosophiques sur la propriété vue comme légitimité de la possession n'ont aucun sens réel et peuvent tourner en boucle pendant des siècles. Au final ce qui tranchera ce seront toujours des réalités objectives telles que la capacité de coercition des différentes parties.
  9. Je ne suis pas libéral. Je suis plus tendance anarchiste ou nihiliste. Je ne crois pas que la légitimité soit autre chose qu'une question de choix, de goût et/ou de morale. Pour moi ça ne repose sur rien d'objectif. Toi tu penses que l'eau, la nature, les terrains devraient appartenir à tout le monde, c'est à dire à personne. Je ne crois pas. Les choses appartiennent d'abord à ceux qui les possèdent. Tu peux regretter que quelqu'un possède quelque chose, tu peux juger que ça n'est pas normal et pas "acceptable", mais c'est un fait et aussi longtemps que tu n'es pas capable de prendre la chose détenue par la force, la propriété s'impose à toi comme une réalité tangible, et non comme un jugement de valeur.
  10. Classique. La légitimité, c'est subjectif. Pour toi ça n'est pas acceptable, pour moi c'est tout au plus cruel (n'importe qui accepterait de donner à boire à quelqu'un qui a soif), mais ça reste imagineable. Si le gars refuse de laisser un assoifé boire à son lac, il doit sûrement avoir ses raisons. Et puis ça ne me regarde pas. Qu'est-ce que tu fous en forêt sans réserves d'eau, de toute façon?
  11. Moi je voulais parler de possession, pas de propriété. Maintenant si tu penses que la propriété c'est la possession légitime (et après réflexion, pourquoi pas), alors je dirais ceci: si t'es pas d'accord pour dire que quelqu'un qui a mis une cloture autour d'un terrain et en défend l'accès en est propriétaire, alors tu affirmes ton intention d'affronter tôt ou tard cette personne pour prendre possession des lieux par la force, c'est à dire par la violence. La société en général réprouve ça, donc à priori tu n'est pas plus légitime que le gars dont tu nies la légitimité.
  12. T'as pas besoin de pomper l'eau, il te suffit de mettre des clotures autour du lac.
  13. Qu'est-ce qui te gène exactement ? Un lac ça n'est qu'une étendue d'eau sur un terrain. A partir du moment où on peut posséder un terrain, on doit pouvoir posséder l'étendue d'eau qui s'y trouve.
  14. Des universités je ne sais pas, mais des grandes écoles de commerce par exemple, il y en a très certainement. J'ose espérer que oui. Admettons. De là à en faire sa carrière exclusive… Le gars est né en 1949, quand même. Pardon mais je trouve un peu fort de café qu'un mec de presque 63 ans, qui se prétant apôtre des thèses libérales et du marché libre, n'a jamais bossé dans le privé. Par «j'ai toujours eu du mal», je voulais dire que j'ai toujours du mal à respecter ce genre de personnes, voir à réprimer un certain mépris à leur égard, pour tout dire. J'avais mis un conditionnel et surtout j'avais posé la question. Ok, d'autant que je vois que c'était en 78 chez Eurocopter. Au temps pour moi.
  15. Le gouvernement a promis de légaliser prochainement le mariage homosexuel et l'adoption par des couples homosexuels. Cette question a sûrement déjà été posée mais j'ai envie de la remettre sur le tapis: il y a quelques années la France s'était émue de la situation d'un français d'origine arabe, présumé polygame. Pourquoi le mariage homosexuel serait-il acceptable et pas la polygamie ??
  16. Ce point de convergence du Droit, moi, je ne le vois pas. Du tout. Quand je regarde les peuples passés et présents, je ne vois rien qui y ressemble de près ou de loin. Pour revenir au sujet, un petit reportage très sympa sur le président fondateur de SpaceX: H3u0IIQj6FY Des fois je me dis que le monde a besoin de plus de geeks milliardaires.
  17. C'est sûr. Tout comme je suis sûr qu'on peut trouver des tas de charcutiers végétariens.
  18. Pourtant si, la place c'est pas gratuit. Donc autant éviter de la gaspiller. Sinon tout le monde mettrait sa bio. http://fr.wikipedia.org/wiki/Wikipépdia:Notoriété_des_personnalités_politiques « Un article séparé, dédié à une personnalité politique, est admissible si cette personnalité est au moins dans l'un des cas suivants : - a été membre d'un gouvernement national, d'un gouvernement d'entité fédérée, ou d'un autre corps exécutif d'importance et de notoriété similaires. - a été membre d'un parlement transnational, national, de province canadienne, d'entité fédérée belge, d'Écosse, de Catalogne, ou d'un autre corps législatif d'importance et de notoriété similaires. - a été l'objet principal de plusieurs articles, sur plusieurs années différentes, dans des publications d'envergure au moins nationale (journaux ou revues tels que le Monde, le Times, l’Herald Tribune, Newsweek, le Nouvel Observateur, L'Actualité, etc.). » Serge Schweitzer a-t-il: - été membre d'un gouvernement national, d'un gouvernement d'entité fédérée, ou d'un autre corps exécutif d'importance et de notoriété similaires ? - été membre d'un parlement transnational, national, de province canadienne, d'entité fédérée belge, d'Écosse, de Catalogne, ou d'un autre corps législatif d'importance et de notoriété similaires ? - été l'objet principal de plusieurs articles, sur plusieurs années différentes, dans des publications d'envergure au moins nationale (journaux ou revues tels que le Monde, le Times, l’Herald Tribune, Newsweek, le Nouvel Observateur, L'Actualité, etc.) ? Il me semble que la réponse à ces trois questions est à chaque fois négative. Personnellement j'ai toujours du mal avec ces libéraux qui gagnent leur vie avec un emploi public (ce type a-t-il jamais travaillé dans le privé??). Donc je ne pleurerais pas sur cet article s'il était supprimé.
  19. Sinon, ça t'arrive de parler d'autre chose que de Soral, dans la vie ?
  20. Qu'un système juridique émerge, ça ne change rien à la question si tu admets que ce sera un système juridique parmi pleins d'autres. Que les hommes soient, naturellement si vous voulez, capables de s'entendre sur des règles communes de vie en société, je suis tout disposé à l'admettre, et je suis même disposé à faire comme si ça n'était pas contingent. La où je ne suis pas du tout d'accord c'est sur la conclusion que vous en tirez qu'il existerait des règles communes à tous les hommes, quelque soit leur culture, et qui émaneraient pour ainsi dire "de la seule biologie". Je crois qu'on a déjà fait cette comparaison ailleurs, mais c'est un peu comme le language. Les hommes sont capables de communiquer entre eux par le son, mais il n'existe aucune langue universelle et innée. Pour faire la distinction entre les deux on a deux mots différents, langue et language. Ca évite la confusion. Avec le droit le vocabulaire est plus pauvre. Du coup quand vous parlez de droit naturel j'ai l'impression que vous mélangez allègrement les deux, prenant un sens ou un autre selon le point de vue qui vous arrange à un moment ou un autre du débat.
  21. Quelle horreur cette vidéo. Remarque elle a comme intérêt de mettre en évidence l'inspiration religieuse du droit naturel. J'avais déjà remarqué ça dans les propos de Diderot sur le DN et dans d'autres vidéos avec des islamistes. On trouve dès le début des indications claires dans cette vidéo, par exemple à 1'40'': « Natural law is not written, it is revealed » Bigre, fallait oser. Plus loin il y a évidemment la référence explicite à Dieu: « We hold these truth to be self-evident. that all men are created equal, that they are endowed by their Creator with certain unaliable Rights, that among this are Life, Liberty and the pursuit of Happiness » Il n'y a pas que la référence à Dieu que je déteste dans cette citation. Chaque ligne me donne la nausée. Cette manière par exemple d'affirmer que ce qu'on dit sont des vérités: « these truths: not these opinions, not these agreements, not these consensus, not these votes. These truths! » Ca me fait terriblement penser à la foi religieuse et à ce qu'on peut dire dans le Coran par exemple. En gros, ce que je dis est la Vérité, avec un beau v majuscule. Pourquoi? Parce que. C'est comme ça et puis c'est tout. Point barre. La croyance aveugle, quoi. Plus loin, au sujet de la référence à Dieu: « even people who do not believe in God need to believe in this. » Ok, super. Donc ces "vérités" absolues, il faut y croire non pas parce qu'elle sont vraies, mais parce qu'on aurait besoin d'y croire. Trop fort. Moi je suis désolé mais je ne ressens pas le besoin de croire à une idée parce que je la trouverais utile. J'y crois quand ça correspond à mon entendement et à ma conception du monde, quand bien même cette idée s'avèrerait inutile ou même nuisible. Bref, le droit Naturel, plus j'apprends sur le sujet, plus çà sent mauvais. « … and these rights are bestowed upon us not by people, not by governments, but by a force far greater than people or government. » Notez l'évocation d'une « force bien plus grande que les peuples ou les gouvernements ». Difficile de ne pas entendre "Dieu" quand il dit ça. « You can call it History, call it human evolution, call it whatever it is: it is beyond the reach of mortal men and women. » And what about calling it " CULTURE " ???? Avec la grosse différence suivante: la culture, ça évolue, ça change, ça varie dans le temps et dans l'espace, ça n'est pas unique et propre à l'espèce humaine, contrairement à cette stupide notion de droit naturel.
×
×
  • Create New...