Jump to content

Jeux vidéo


Recommended Posts

Non pas vraiment.

C'est un roguelike ou tu enchaines batailles tactiques avec ton vaisseau et achat d'upgrade.

L'une des difficultés est que tu dois acheter parmi ce que tu peux (en clair, il n'est pas possible de racheter les meilleurs upgrades à chaque fois) et que il faut s'adapter à quelques configurations tactiques un peu différentes à chaque fois.

Ca a l'air bébête mais c'est assez addictif

Link to comment
  • 2 weeks later...
Depuis le début des années 2000, on observe une fuite des cerveaux au Canada, en Angleterre, aux USA… Quels sont vos arguments pour faire revenir des Français exilés ou attirer des talents étrangers en France ?

David Cage: Je vais être franc : je n’en ai pas beaucoup. Il n’y a quasiment plus de projets ambitieux en France, l’Europe a accepté année après année comme un état de fait que le Québec (et maintenant le Canada tout entier) pouvait offrir 50% d’exonération d’impôts à toutes les sociétés de nouvelles technologies qui s’installaient sur son sol, et logiquement les cerveaux sont partis avec les projets. Alors que l’Angleterre se décide enfin à réagir, alors que des pays comme Israël réalisent désormais 15% de leur PIB (3% il y a quelques années) dans les nouvelles technologies, il est à craindre que la France laisse une nouvelle fois passer sa chance dans cette compétition mondiale, ce qui reviendrait à signer l’arrêt de mort du développement en France.

Quantic Dream s’y maintient pour le moment, le studio recrute en France et dans le monde entier, y compris aux Etats-Unis ou au Japon. Nous faisons venir en France des gens qui ont travaillé sur Metal Gear Solid ou Call of Duty et qui vont aider à faire progresser les talents français. Tout ceci n’est possible que dans une totale abstraction des intérêts économiques de l’entreprise. Si nous voulions simplement gagner plus d’argent, nous nous serions installés à Montréal depuis longtemps. Je ne vous cache pas que ce n’est pas l’envie qui manque parfois devant la lenteur de la France et de l’Europe, qui dans le jeu comme dans d’autres domaines, réfléchit et tergiverse pendant que le reste du monde agit…

D'une manière générale, quels sont selon vous les inconvénients et les avantages de produire en France ?

David Cage: La France bénéficie de formations artistiques et techniques d’un excellent niveau. La qualité de nos écoles est reconnue au niveau mondial. Les Français sont aussi globalement des gens curieux et plutôt cultivés, inventifs, travailleurs, souvent ingénieux (c’est certainement une caricature de donner des traits de caractère à une nationalité, mais c’est également souvent ce que s’accordent à dire les étrangers sur leurs collaborateurs français). C’est également un beau pays possédant toujours une réelle aura au niveau international. C’est malheureusement tout pour les avantages…

Sans faire de politique, c’est un pays engoncé dans une vision archaïque du monde. On y travaille moins qu’ailleurs (39 jours de vacances par an contre 12 en moyenne aux Etats-Unis…), où le coût du travail y est plus élevé, où il n’existe aucune flexibilité sur l’emploi. L’état français a fait ces dernières années un certain nombre d’efforts pour combler le retard de la France par rapport à des pays comme les Etats-Unis ou le Canada dans le secteur du jeu, mais la différence avec le Québec par exemple est toujours aussi spectaculaire, créant une distorsion de concurrence assez incroyable en défaveur de la France, ce qui n’a pas l’air d’inquiéter grand monde d’ailleurs.

Il n’y a vraiment que très peu d’avantages à développer en France, et les mesures prises en ce moment sont de nature à creuser encore plus le fossé qui nous sépare de nos concurrents australiens, canadiens ou américains – sans parler des chinois ou des coréens. Je le regrette évidemment profondément parce que la France est un pays extraordinaire avec des gens de grand talent. Mais nous manquons de pragmatisme et parfois de la plus élémentaire culture économique. Nos politiques se battent pour maintenir la métallurgie en France alors qu’il faudrait se battre pour y développer des métiers d’avenir et en premier lieu ceux liés au numérique.

http://www.gamekult....me-A105132.html

Bon, sinon, j'ai fait Dishonored. Décidément, TOUS les jeux de 2012 se révèlent extrêmement décevants jusque-là. Ne reste qu'Assassin's Creed 3…

Link to comment

ahah pauvre David.J'hallucine completement qu'il soit encore en fRance.

Si nous voulions simplement gagner plus d’argent, nous nous serions installés à Montréal depuis longtemps

ah d'accord.En fait il est bete.

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...