Jump to content

Recommended Posts

il y a une heure, Bisounours a dit :

En France, toute personne remettant en cause le fonctionnariat et alignant des chiffres pour alimenter un programme d'allègement  et optimisation des effectifs  est considéré comme un turbo libéral. Donc, bon....

AVM s'attaque à la dépense publique sous toutes ses formes, avec des chiffres à l'appui, elle n'a pas prétention à aborder autre chose, et encore moins le libéralisme au plan philo ou socio. Je me souviens pas  qu'elle ait fait un coming out libéral d'ailleurs, et peut-être ne l'est-elle pas.

Il n'y aurait qu'un libéral avec une aoc délivré par liborg qui puisse critiquer le service et la dépense publics ?

 

C'est sur ce point que je ne suis pas d'accord. la quasi totalité de ses interventions portent sur les fonctionnaires, leurs activités et leurs statut. en tout cas c'était vrai jusqu'à très récemment. Si tu creuses pas c'est ce qu'elle renvoie et c'est ce qui compte auprès du plus grand nombre.

Parler de dépenses publiques avec le seul prisme de ce que coûte un fonctionnaire, c'est réduire de façon caricaturale le sujet.

ça restreint totalement le débat et l'auditoire.

Après tu as raison elle n'a pas fait son coming out libéral, elle a juste dit de quel ou quel candidat ou programme elle se sentait la plus proche et c'est très bien de sa part. Mais ce point rejoint justement ce qu'on disait au-dessus que si AVM est casée volontairement ou pas par certains comme Baroin dans la catégorie libéraux alors qu'elle même se voit simplement comme une spécialiste d'1 sujet alors c'est bien la pire pub qui soit pour les libéraux.

Link to comment
il y a 9 minutes, Bisounours a dit :

Mais c'est son job. Et elle n'est pas responsable du fait que pour certains ses propos relèvent d'un discours ultralibéral. À toi et aux libéraux pur jus de l'expliquer.

Je pense pas que son job soit de faire ce que je dis dans la première phrase non. ou alors faut aussi arrêter de la prendre pour une spécialiste des dépenses publiques.

Sinon en disant ça c'est bien le contraire de ce que tu voulais mettre en avant la concernant.

Link to comment
11 minutes ago, Bisounours said:

Mais c'est son job. Et elle n'est pas responsable du fait que pour certains ses propos relèvent d'un discours ultralibéral. À toi et aux libéraux pur jus de l'expliquer.

Ce que je comprends de l'intervention de Pedro, c'est que l'on a l'impression que si ce n'était pas des fonctionnaires mais des emplois publics de droit commun alors tout irait mieux dans le meilleur des mondes.

 

Vision, un peu trop idéaliste.

Link to comment
il y a 26 minutes, Marlenus a dit :

Ce que je comprends de l'intervention de Pedro, c'est que l'on a l'impression que si ce n'était pas des fonctionnaires mais des emplois publics de droit commun alors tout irait mieux dans le meilleur des mondes.

 

Vision, un peu trop idéaliste.

Et pas seulement.

 

Moi mon dada par exemple, ce qui me fait rager, ce sont les dépenses d'infrastructures et d'aménagement notamment celles confiées aux collectivités territoriales, les politiques de la ville etc. Et sur ça évidemment tu n'entendras jamais (ou presque) cette femme. Par contre elle va te parler de l'absence des employés communaux...

On peut prendre ça dans le sens que l'on veut mais le fonctionnaire qui glande (celui dont parle AVM 99% du temps) est un effet, pas une cause du problème, une variable endogène plus qu'exogène.

Il y a lien mais le choix de l'angle d'attaque n'est en rien judicieux.

Idem souvent plutôt que de l'entendre sur les réformes de santé à faire elle va se focaliser sur l’absentéisme dans les CPAM.

Même chose sur l'école où son truc c'est de comparer les temps d'enseignements de nos chers prof avec ceux d'ailleurs.

Les axes d'économies sur des grands sujets vont bien au delà de la réduction du coût de l'exécutant. Et au delà de l'aspect économique, quelle société nous voulons et comment nous voulons vivre ça va bien plus loin que de savoir que le fonctionnaire va travailler plus.

  • Yea 2
Link to comment

Pour un libéral, il y a certainement des tas de choses critiquables dans son discours. Mais je préfère le sien à celui d'un  Bernard Maris (rip) ou d'un cryptocommuniste.  Et bien sûr que sa vision purement comptable  est réductrice.

Si vous croyez que Henri Lepage est audible sur les msm, vous pouvez toujours vous brosser jusqu'au sang

 

Ça me fait penser que j'aime bien entendre aussi N. Bouzou, dans une approche un peu plus vaste

 

 

 

 

Link to comment

Quoiqu'il en soit, les républicains sont en train de sombrer dans le grotesque. Mon petit doigt me dit qu'il y a un monde entre les militants purs et durs qui sont cons comme des balais et l'électorat traditionnel de la droite. Manifestement, les leaders républicains flattent leurs militants et délaissent totalement la raison.

Je ne comprends pas cette obsession de l'immigration, c'est du passé ça, il n'y a que les imbéciles qui s'imaginent que tracer une ligne sur une carte et foutre 3 plantons mal payés à la frontière va régler un problème imaginaire.

 

Link to comment
Il y a 3 heures, Rocou a dit :

Quoiqu'il en soit, les républicains sont en train de sombrer dans le grotesque. Mon petit doigt me dit qu'il y a un monde entre les militants purs et durs qui sont cons comme des balais et l'électorat traditionnel de la droite. Manifestement, les leaders républicains flattent leurs militants et délaissent totalement la raison.

Je ne comprends pas cette obsession de l'immigration, c'est du passé ça, il n'y a que les imbéciles qui s'imaginent que tracer une ligne sur une carte et foutre 3 plantons mal payés à la frontière va régler un problème imaginaire.

Si des/ces imbéciles sont perçus comme un groupe homogène, qui pèserait dans les 20% (et en tant qu'imbéciles) ..., au milieu d'autres groupes de moindre taille, ça doit suffire à nos mauvais politiques.

Et tant qu'à se faire suer à faire levier sur/via un groupe, autant prendre un groupe d'imbéciles. (Déjà, c'est moins d'efforts).

 

 

Link to comment
il y a 18 minutes, Rocou a dit :

Sans doute mais je doute qu'ils pèsent autant, vu le score de Fillon aux primaires.

Moi aussi je doute qu'ils pèsent 20 %. Je pense qu'ils pèsent hélas beaucoup plus.

Link to comment
il y a 1 minute, Rincevent a dit :

Moi aussi je doute qu'ils pèsent 20 %. Je pense qu'ils pèsent hélas beaucoup plus.

 

:o  Mais que fais-tu des électeurs de Fillon? Il se sont évaporés?

 

Non, la droite va se faire laminer aux prochaines élections, elle va disparaitre à l'instar du PS.

J'ai hâte.

Link to comment
7 hours ago, Pedro33 said:

Et pas seulement.

 

Moi mon dada par exemple, ce qui me fait rager, ce sont les dépenses d'infrastructures et d'aménagement notamment celles confiées aux collectivités territoriales, les politiques de la ville etc. Et sur ça évidemment tu n'entendras jamais (ou presque) cette femme. Par contre elle va te parler de l'absence des employés communaux...

On peut prendre ça dans le sens que l'on veut mais le fonctionnaire qui glande (celui dont parle AVM 99% du temps) est un effet, pas une cause du problème, une variable endogène plus qu'exogène.

Et dans un certain sens il vaut parfois mieux des fonctionnaires absents ou travaillant très peu que des fonctionnaires actifs.

Comme disait Friedman: 

Quote

I say thank God for government waste. If government is doing bad things, it's only the waste that prevents the harm from being greater.

Je dis merci mon Dieu pour le gaspillage. Si l'État fait des conneries (traduction libre), c'est seulement le gaspillage qui empêche les conséquences de ne pas être encore pire.

Qui voudrait des fonctionnaires du fisc aussi performant que les avocats fiscalistes ?

Link to comment
  • 2 weeks later...

Et puis elle remonte le niveau :

 

Le Monde - Non, la laïcité n’a pas tué les « vacances de Noël »

Virginie Calmels, élue des Républicains et soutien de Laurent Wauquiez, a avancé que la dénomination « vacances de Noël » ne pouvait plus être utilisée.

http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2017/12/05/non-la-laicite-n-a-pas-tue-les-vacances-de-noel_5225111_4355770.html

Link to comment
  • 2 weeks later...

Qu'ils se prennent une branlée électorale mémorable.

Mettre sur le dos de "l'ultra-libéral" Fillon la défaite aux Présidentielles est d'une stupidité sans nom. Le souci, ce sont les affaires.
Liquider les échantillons de libéralisme et conserver les affairistes véreux : c'est un suicide politique.

  • Yea 4
Link to comment
il y a une heure, Flashy a dit :

Mettre sur le dos de "l'ultra-libéral" Fillon la défaite aux Présidentielles est d'une stupidité sans nom.

 

Ils n'ont guère d'alternative, la branche la moins antilibérale de LR (centre-droit) est déjà passée chez LREM ou en passe de le faire (ils suivent leurs électeurs en somme).

 

Wauquiez ne peut revenir électoralement que s'il fait du Sarkozy (je tape sur l'immigration, un peu sur l'UE, je vends potentiellement du welfare state si le FN abandonne ce terrain).

 

Ils ne vireront pas libéraux-conservateurs parce que 1): ce sont des opportunistes sans conviction, des pragmatiques contre toute "idéologie" et 2): le libéralisme n'intéressant guère les électeurs, il faudrait un immense courage politique pour essayer de changer l'opinion. Vu qu'ils ne sont unis que par l'ambition d'avoir des postes, ils ne s'y hasarderont pas.

 

Je pense aussi qu'ils vont ramer électoralement.

Link to comment
Il y a 1 heure, Flashy a dit :

Qu'ils se prennent une branlée électorale mémorable.

Mettre sur le dos de "l'ultra-libéral" Fillon la défaite aux Présidentielles est d'une stupidité sans nom. Le souci, ce sont les affaires.
Liquider les échantillons de libéralisme et conserver les affairistes véreux : c'est un suicide politique.

Reste à prouver que ce sont les pans de libéralisme du programme de Fillon qui l'ont vu remporter la primaire. A quel point les militants étaient-ils et seraient encore attachés au programme de Fillon?

  • Nay 1
Link to comment
il y a 22 minutes, PABerryer a dit :

Pour en connaitre pas mal ils étaient prêts à changer de cheval pourvu que le programme était conservé et appliqué. 

Dans mon entourage, c'est plutôt l'effet Tout Sauf Sarko qui a joué. Avec un Juppé jugé social-démocrate et les autres insignifiants, restait Fillon qui «a l'air sérieux». Ce n'est peut-être pas représentatif des électeurs de Fillon mais je ne suis pas sûre qu'on puisse affirmer avec certitude que le programme Fillon est en phase totale avec les attentes des électeurs LR.

Link to comment
il y a 12 minutes, Romy a dit :

Dans mon entourage, c'est plutôt l'effet Tout Sauf Sarko qui a joué. Avec un Juppé jugé social-démocrate et les autres insignifiants, restait Fillon qui «a l'air sérieux». Ce n'est peut-être pas représentatif des électeurs de Fillon mais je ne suis pas sûre qu'on puisse affirmer avec certitude que le programme Fillon est en phase totale avec les attentes des électeurs LR.

Ça confirme ce que certains amis m'ont dit. Juppé tenait par le fait qu'il n'était pas Sarkozy, et Sarkozy tenait par le fait qu'il n'était pas Juppé. Arrivent les débats télévisés, et Fillon a été "bon", apparaissant à la fois présidentiable et représentant une droite très classique (beaucoup plus classique que Sarkozy et Juppé, d'une certaine manière). Du coup, l'équilibre de la terreur s'est effondré.

 

Ce qui a séduit, c'est sans doute plus la personnalité de Fillon que son programme : le programme n'a pas généré un enthousiasme fou, mais a été jugé suffisamment acceptable par les électeurs des primaires, correspondant assez bien à ce qu'on attend d'un candidat normal représentant une droite normale dans un pays normal. Ce qui est certain, c'est que le programme a été bien mieux reçu par ces électeurs que par les cadres du parti.

Link to comment
il y a 28 minutes, Rincevent a dit :

Ça confirme ce que certains amis m'ont dit. Juppé tenait par le fait qu'il n'était pas Sarkozy, et Sarkozy tenait par le fait qu'il n'était pas Juppé. Arrivent les débats télévisés, et Fillon a été "bon", apparaissant à la fois présidentiable et représentant une droite très classique (beaucoup plus classique que Sarkozy et Juppé, d'une certaine manière). Du coup, l'équilibre de la terreur s'est effondré.

 

Ce qui a séduit, c'est sans doute plus la personnalité de Fillon que son programme : le programme n'a pas généré un enthousiasme fou, mais a été jugé suffisamment acceptable par les électeurs des primaires, correspondant assez bien à ce qu'on attend d'un candidat normal représentant une droite normale dans un pays normal. Ce qui est certain, c'est que le programme a été bien mieux reçu par ces électeurs que par les cadres du parti.

 

 

Bah, vu le déroulé des événements, ton analyse semble évidente. Les Français n’ont jamais eu de problèmes à élire des candidats qui avaient des casseroles, bien au contraire. Là, ils voulaient Fillon car il faisait sérieux et passait pour irréprochable. Une fois que son image a été déchiqueté, plus personne n’en avait rien à faire de ses « idées » ni de son programme. 

Link to comment
Il y a 5 heures, Flashy a dit :

Mettre sur le dos de "l'ultra-libéral" Fillon la défaite aux Présidentielles est d'une stupidité sans nom.

bah pas tant que ça, je pense que par ricochet, c'est son programme flippant pour beaucoup (projet de la sécu par exemple) qui a peut-être motivé tout le bazar autour de sa femme, ses costumes et cie.

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...