Johnathan R. Razorback

Utilisateur
  • Compteur de contenus

    5 016
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    11

Tout ce qui a été posté par Johnathan R. Razorback

  1. Vu que Macron et même Henry de Lesquen ont leur fil dédié, je me suis dis qu'on pouvait en faire un sur Mélenchon, d'autant qu'il est déjà en campagne pour la présidentielle (en route vers ses 5 %). Et donc Mélenchon s'est décidé à reprendre la rhétorique du FN, lequel à lui-même repris le discours anti-immigration du PCF des années 80: https://www.slate.fr/story/120961/melenchon-travailleurs-detaches Ce n'est pas très bisous ça.
  2. C'est surtout le film que tous les jeunes gauchistes nuit-de-boutistes vont aller voir et sûrement apprécier. Potentiel de trollage +1000 lorsqu'on leur fera remarquer que le capitalisme produit des films qui surclassent esthétiquement et intellectuellement la propagande soviétique sur le thème (et je ne parle pas du cinglé qui a essayé de mettre Le Capital au cinéma...). Et puis Marx a eu une vie romanesque, ça peut faire un vrai bon film sur la société du 19ème et ses contradictions.
  3. Dis-toi qu'il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis. Et que certains regrettent Sarko...
  4. David Cameron ?
  5. J'ai beaucoup aimé ses biographies de Jaurès et Rosa Luxembourg, j'en ai aussi une sur Napoléon qui attend encore. Après ses positions politiques, comment dire... http://www.lemonde.fr/disparitions/article/2017/07/19/l-academicien-historien-et-ecrivain-max-gallo_5162638_3382.html
  6. Je suis d'accord, mais uniquement quand il y a des raisons de valables de penser qu'untel est coupable et/ou que la justice est déficiente. Pour le moment, rien ne prouve que Mélenchon soit corrompu et ce n'est guère sain de le souhaiter. Ensuite Mélenchon est certainement dispendieux de l'argent public (et on peut tout à fait attaquer ses positions politiques, ou son soutien à des gouvernements socialistes), mais c'est son programme politique. Il ne s'en sert pas pour se faire construire une villa (comme son modèle Castro...). Il n'y a pas d'enrichissement personnel connu. C'est important de faire la différence entre le public et le privé.
  7. Ben non, puisque tu dis toi-même que ça n'a pas de valeur juridique. Et ça ne viole aucune loi.
  8. Je ne vois pas ce qu'il risquerait, politiquement parlant. Cela révélerait simplement que sa majorité lui est toute dévouée (du moins pour le moment), ce qui est évident si on veut bien se souvenir que les députés LREM lui doivent tout. Ils ne se sont pas fait élire de part leurs qualités personnelles ou parce que les électeurs sont loyaux à un parti. Ils se sont fait élire parce qu'ils étaient oint du seigneur président élu.
  9. J'ai mis: "L'Union européenne a besoin d'une Perestroïka."
  10. Je ne suis pas d'accord avec ce renversement de Clausewitz (ce qui, par voie de conséquence, fait que je ne suis pas schmitien). La politique et la guerre sont substantiellement différentes*. Dans la politique on "lutte" contre des adversaires. En guerre on tue son ennemi. *Ce qui ne veut pas dire qu'elles n'ont pas certains points communs, comme la conflictualité.
  11. Ben ça existe...
  12. Si on parle bien de la même chose, cette métaphore vient d'un théologien ultramontain, ce que les protestants ne peuvent évidemment pas être. « Si les deux pouvoirs sont en relation de telle sorte que l’un est général et étendu et l’autre particulier et contracté, il est alors nécessaire que l’un soit en dessous de l’autre, qu’il soit institué par l’autre et qu’il agisse sous commission de l’autre. » « S’il y avait seulement une épée dans l’Église, c’est-à-dire l’épée spirituelle, ce qui doit être accompli par le gouvernement des hommes ne se déroulerait pas aussi bien parce que l’épée spirituelle devrait omettre ses tâches dans la sphère spirituelle pour pouvoir s’occuper des choses matérielles. […] C’est pourquoi la deuxième épée n’a pas été instituée à cause de l’impuissance de l’épée spirituelle, mais pour le bon ordre et pour la convenance. […] Si la seconde épée a été instituée, ce n’est pas en raison de l’impuissance de la première, mais pour le bénéfice de l’exécution, dès lors que l’épée spirituelle ne pouvait pas exécuter aussi bien et de manière aussi avantageuse ses missions si elle n’avait pas le secours de l’épée matérielle… » -Gilles de Rome (1247-1316), Traité de la puissance ecclésiastique.
  13. Contrairement à @L'affreux, je doute que moins de budget implique mécaniquement la fin de l'interventionnisme. La fin de l’interventionnisme c'est un choix politique, un état d'esprit. C'est qualitatif, pas quantitatif. Indépendamment des critères libéraux, il y a un problème de cohérence dans la trajectoire budgétaire du quinquennat. On baisse les dépenses militaires alors que le Président a affiché son intention de suivre les recommandations de l'OTAN et de porter à 2% du PIB le budget des armées... Donc on va mener une baisse conjoncturelle, dictée par des critères douteux (revenir sous les 3% de déficits pour pouvoir faire les yeux doux aux Allemands), juste avant d'augmenter les dépenses... Ce n'est pas cohérent. C'est une mentalité de petit comptable court-termiste, pas une réflexion en profondeur sur le rôle des armées et les besoins qui s'ensuivent (comme le notent justement @Orval et @Bézoukhov).
  14. 1): Du coup on a l'impression d'avoir affaire à un Dieu fort distant et "non-interventionniste", très proche du "Dieu des philosophes" (Descartes, etc.) et du déisme des 17ème et 18ème siècle. Il est alors tentant de voir le protestantisme comme la première phase de la modernité et de la sécularisation consécutive des sociétés européennes (et beaucoup de réactionnaires anti-protestants, notamment l'Action française, ont cette lecture de notre histoire). 2): Certes, mais le rapport à l'argent exprimé par la parabole du bon samaritain illustre plutôt l'éthique de la dépense, chevaleresque, dont je parlais, que l'esprit d'accumulation. La parabole des talents est un meilleur candidat.
  15. 1): A titre personnel j'aime assez le baroque (même si certaines réalisations tendent à être un peu trop monstrueuses ou extravagantes). A l'inverse le style des temples protestants est sinistre. Sobre sûrement mais ça ne respire pas la joie de vivre. Alors que certains temples asiatiques peuvent être très dépouillés mais plus gais, plus lumineux, plus colorés. Après ce n'est qu'une appréciation esthétique ; en tant qu'athée j'aurais bien de la peine à départager la "moins pires" de ces formes de christianisme. 2): Je vais refaire mon marxiste une demie-seconde mais c'est terriblement aliénant ce que tu décris. Je me demande aussi comment on peut faire tenir ce genre de choses avec la prédication de Jésus ce communiste, il me semble bien qu'il incite plusieurs fois les riches à rejeter leurs biens et à les donner aux pauvres (Évangile selon Matthieu je crois). L' "éthique" catholique semble plus proche de ce principe vu que ce n'est pas une éthique de l'accumulation, plutôt une "éthique de la dépense", proche de l'éthique chevaleresque-courtoise (être un vrai noble c'est dépenser son bien, donner, prouver son indépendance par les œuvres de bienfaisance).
  16. Visiblement Contrepoints s'y met aussi (à faire du Koenig):
  17. Ils ont travaillés dur et réinvestis pour se conformer à un "simple argument" théologique auxquels ils ne croyaient "de fait" pas ? Je rappelle aussi que capitalisme et libéralisme sont deux choses distinctes (même si dans une société reposant sur le second le premier a de bonnes chances d'être largement présent). Et que le premier centre du capitalisme a été l'Italie catholique (du Nord) et non les Provinces-Unies / Royaume-Uni protestants / anglicans. C'est justement cette accumulation sans précédant de richesses sur les territoires de la papauté qui motive le schisme protestant et un appel à revenir à la sobriété évangélique (appel présent dans moult hérésies médiévales, mais que le progrès des moyens de transports et de communication -imprimerie- va rendre impossible à circonscrire et étouffer, comme a pu l'être l'hérésie cathare).
  18. Mais quels arguments ?? Je t'ai cité ou désigné ? Non. Donc ton accusation est nulle et non avenue.
  19. Je ne reproche pas uniquement cela, et tu n'as rien dit de tel. Mais ce n'était pas le cas d'autres intervenants, notamment l'auteur du "Mélenchon est corrompu, une bête vicieuse affligée de tous les défauts. Ce que l'on souhaite est qu'il soit condamné pour ses infractions". Mais peut-être était-il ironique comme Platon, va savoir.
  20. En parlant de ça, @Coligny doit toujours nous expliquer pourquoi le protestantisme serait la religion la plus libérale...
  21. C'est exactement ça. Le système est devenu plus inégalitaire et favorable à l'immobilité sociale que jamais (le tout sous couvert de "démocratisation" de la culture et de BAC for all).
  22. L'ironie implique une certaine finesse, une prise de distance vis-à-vis de ce qui est. J'aime beaucoup l'ironie. En l’occurrence je n'en ai pas vu ; j'ai mis en cause des démonstrations de (ré)jouissances ("c'est vraiment jouissif [sic]") qui sont au minimum prématurées et au pire bêtes et manichéennes. De surcroît, la suspicion a priori et la croyance à la corruption intime de l'adversaire politique, c'est très jacobin...Ironie ironie...
  23. C'est extrêmement intéressant -et la vidéo initiale aura au moins le mérite de produire cette réfutation. A noter que Max a répondu à l'article: https://docs.google.com/document/d/1O7ZNxPTvgGxJrgAuM4z4i-f6e8FzQY2-7_83FbfLKhU/edit (Réponse déshonnête en cela qu'il n'admet pas avoir fait une thèse scientifique controversée pour LA vérité scientifique).
  24. D'un autre côté, un français lambda a plus de chance d'entendre Koenig à la radio / TV que de lire une tribune politique sur un journal encore un peu confidentiel. Koenig fait beaucoup plus de bruit médiatique, et pour dire nettement plus de bêtises, comme tu le dis toi-même. Son influence sur l'image du libéralisme est donc objectivement pire.
  25. Je pense que @Tremendo exagère l'attitude de P. Salin et J. Garello, qui ont publiés des tribunes dans Contrepoints pour inciter à voter LR. Il y a aussi le PLD qui n'a jamais réussi à s'autonomiser de la droite depuis 2007...