Aller au contenu

Johnathan R. Razorback

Utilisateur
  • Compteur de contenus

    9 438
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    31

Tout ce qui a été posté par Johnathan R. Razorback

  1. Johnathan R. Razorback

    Anthropologie libérale

    C'est -pour la dernière phrase- absolument pas ce que dit Hobbes, hein. Hobbes est un relativiste moral. Il prône la subordination totale des églises au pouvoir politique, mais il ne dit pas que l'Etat doit chercher à modifier les croyances religieuses ou autres des individus*, pour créer une morale commune. Pour Hobbes comme pour Spinoza, l'Etat est par nature incapable de contrôler les consciences. * A moins que lesdites croyances puissent inciter à la rébellion (Hobbes prône du coup l'autodafé de la littérature républicaine qui légitime le tyrannicide) ; mais là encore, le but c'est l'ordre public, pas la communion des esprits. Hobbes est absolutiste, pas platonicien ou totalitaire.
  2. Johnathan R. Razorback

    Royaume-Uni & the Skeleton in the Cupboard

    Oui. Sauf pour les événements importants: le non au référendum français sur le projet de constitution européenne en 2005, l'élection de Trump, le vote du Brexit. Et comme par hasard, ces trois erreurs d'appréciations ont un point commun sur le fond...
  3. Johnathan R. Razorback

    Royaume-Uni & the Skeleton in the Cupboard

    Oui, c'est connu, on en a déjà parlé dans ce fil. Mais ça ne prouve pas que ce soit un mauvais choix politique. Il arrive que l'on fasse de bonnes choses pour de mauvaises raisons.
  4. Johnathan R. Razorback

    Royaume-Uni & the Skeleton in the Cupboard

    De toute façon c'est un peu tôt pour juger ; ce sera plus intéressant de regarder, une fois le Brexit effectif, s'il y a une variation du niveau du pays dans les indices de liberté économique / liberté de la presse, etc.
  5. Johnathan R. Razorback

    Ces petites phrases qui vous ont fait plaisir…

    C'est vraiment indécent qu'une petite minorité dispose d'autant d'argent. Il faudrait les contraindre à redistribuer, pour maximiser l'utilité du plus grand nombre...
  6. Johnathan R. Razorback

    Royaume-Uni & the Skeleton in the Cupboard

    Si c'est tellement désagréable pour elle de mener une politique contraire à ses convictions, elle pouvait très bien ne pas devenir Premier ministre. Manifestement le pouvoir est plus intéressant pour elle que la fidélité à d'anciens idéaux soudain désavoués par le peuple. C'est un peu comme Tsipras en Grèce. Si l'austérité turbo-libérale était si contraire à ses "convictions" que ça, il ne serait pas resté au pouvoir.
  7. Johnathan R. Razorback

    Royaume-Uni & the Skeleton in the Cupboard

    Ce n'est pas un objectif des partisans du Brexit ; c'est une conséquence de leur réussite dû au fait que c'est l'UE qui refuse -depuis toujours- de faire du libre-échange avec les pays non-membres (comme l'a souligné @Tramp).
  8. Johnathan R. Razorback

    Allemagne, Übermensch und Kartoffel

    Outre le catalogue de vœux plus ou moins pieux / trucs qui existent déjà, le traité d'Aix-la-Chapelle, c'est encore une occasion de faire des économies. Ou pas: "Article 12 Les deux États instituent un Fonds citoyen commun destiné à encourager et à soutenir les initiatives de citoyens et les jumelages entre villes dans le but de rapprocher encore leurs deux peuples." "[Article 13 - 2] Dans le respect des règles constitutionnelles respectives des deux États et dans les limites du droit de l'Union européenne, les deux États dotent les collectivités territoriales des territoires frontaliers et les entités transfrontalières comme les eurodistricts de compétences appropriées, de ressources dédiées et de procédures accélérées permettant de surmonter les obstacles à la réalisation de projets transfrontaliers, en particulier dans les domaines économique, social, environnemental, sanitaire, énergétique et des transports." (cf: https://www.latribune.fr/economie/union-europeenne/le-nouveau-traite-franco-allemand-qui-sera-signe-le-22-janvier-804036.html ) Outre les couches de complexité administrative, on crée dans la foulé un comité-machin, histoire de "gérer" (beurk) ladite complexité: "Article 14 Les deux États instituent un comité de coopération transfrontalière comprenant des parties prenantes telles que l'État et les collectivités territoriales, les parlements et les entités transfrontalières comme les euro-districts et, en cas de nécessité, les eurorégions intéressées. Ce comité est chargé de coordonner tous les aspects de l'observation territoriale transfrontalière entre la République française et la République fédérale d'Allemagne, de définir une stratégie commune de choix de projets prioritaires, d'assurer le suivi des difficultés rencontrées dans les territoires frontaliers et d'émettre des propositions en vue d'y remédier, ainsi que d'analyser l'incidence de la législation nouvelle sur les territoires frontaliers." Et tant qu'à faire, un deuxième (alors qu'on a déjà en France le CESE -Conseil économique, social et environnemental-, pour recaser les copains à glandouiller aux frais de la princesse) " [Article 20 -2] Les deux États instituent un « Conseil franco-allemand d'experts économiques » composé de dix experts indépendants afin de présenter aux deux gouvernements des recommandations sur leur action économique." Noter que ces 2 conseils auront une activité redondante puisque nous avons déjà la Cour des comptes pour "faire au gouvernement des recommandations de politique économique". Si tant est qu'il soit bon qu'un Etat mène une politique économique, évidemment... On a aussi un article 15 totalement discriminatoire.
  9. Johnathan R. Razorback

    TIL - today I learnt...

    Source ? Bannissement de la famille d'Orléans ? Et après on associe orléanisme et libéralisme...
  10. Johnathan R. Razorback

    Mes lectures du moment

    Hé bien tant pis, vous ne saurez rien du philo-communisme de Montesquieu ! Na.
  11. Johnathan R. Razorback

    Italia e pasta

    Si en plus de l'extrême-gauche française, on se tape l'italienne sur les procès en colonialisme... Quelqu'un aurait-il l'article complet du Monde ? : https://www.lemonde.fr/international/article/2019/01/22/le-gouvernement-italien-ulcere-paris-avec-ses-provocations_5412720_3210.html
  12. Johnathan R. Razorback

    Mes lectures du moment

    Je commence une thèse d'histoire des idées très intéressante sur les idées socialistes dans la France du 18ème siècle:
  13. Johnathan R. Razorback

    Les articles que vous voulez faire buzzer

    Et plus le pays se soviétisera, plus le nombre de gens obligés de travailler pour l'Etat pour manger sera élévé. Ce n'est pas un argument.
  14. Johnathan R. Razorback

    Les articles que vous voulez faire buzzer

    Ah ?
  15. Johnathan R. Razorback

    Les articles que vous voulez faire buzzer

    Article admirable de Pascal Salin sur l'illégitimité de l'impôt: https://www.cairn.info/revue-pouvoirs-2014-4-page-47.htm
  16. Johnathan R. Razorback

    L'état des classes moyennes occidentales

    La (ou les classes) moyenne(s), personne ne sait ce que c'est. Ou plutôt chacun à ses définitions, ce qui revient au même. Ta définition est problématique vu qu' "acheter un logement" recouvre des réalités éminemment disparates. Ensuite, hériter d'un logement ne veut absolument pas dire la même chose si tu es fils unique ou si tu as 4, 5 ou 8 frères et sœurs avec qui partager le patrimoine... Ensuite, j'ai très souvent lu (et ton propos véhicule lui aussi l'idée que) la stabilité de la classe moyenne est l'élément le plus important pour la stabilité politique d'un régime. Mais autant une telle idée est populaire (chez Walter Lippmann, parmi beaucoup d'autres), autant je n'ai jamais vu personne essayer de tester scientifiquement, avec des comparaisons historiques sérieuses, une telle idée. Pourquoi l'instabilité des classes populaires, ou des classes supérieures / bourgeoises, ne seraient-elles pas aussi importante, voire plus importante ? De plus, les analyses de ce genre repose sur un parti pris inconscient en faveur du statu quo. Ce n'est pas forcément une mauvaise qu'un système politique cesse d'être stable s'il est injuste ou tyrannique. Je ne veux pas dire que tes questions ne sont pas intéressantes, mais je pense franchement qu'elles sont insolubles à moins d'avoir une équipe de scientifiques (sociologues, historiens, etc.) bossant à temps plein dessus. Il y a juste trop de définitions qualitatives et de données quantitatives à croiser pour qu'on fasse ça sur un coin de table.
  17. Johnathan R. Razorback

    Gilets jaunes

    C'est le mot de "prioritaire" que tu ne comprends pas ?
  18. Johnathan R. Razorback

    Gilets jaunes

    1): J'allais faire la remarque. @Largo Winch compare des choses qualitativement incomparables. 2): Très juste remarque qui recoupe ce que je disais plus haut.
  19. Johnathan R. Razorback

    Gilets jaunes

    Ben justement, démocratiser le recours au référendum ne me semble pas illégitime, même si c'est probablement indifférent du point de vue de la cause libérale. Mais il faut quand même souligner que ça n'est ni une réponse à la crise du pouvoir d'achat, ni à l' "oppression fiscale" que dénonce le mouvement (dont l'aspect fourre-tout des revendications est toujours aussi prononcé après plusieurs mois de mobilisations). Et ça ne suffira pas non plus à rétablir la confiance entre gouvernants et gouvernés. Le fait que l'émergence du RIC dans les revendications prioritaires soit la conséquence de l'entrée en masse de la FI dans le mouvement est intéressant ; ça montre que l'opposition mélenchoniste n'a aucune solution* précise à la problématique du pouvoir d'achat pour les classes populaires, et que la petite musique critique vis-à-vis de l'impôt l'embête. Elle dérive donc le débat vers des questions institutionnelles plus inoffensives et plus susceptibles de re-polariser l'opinion entre un "nous" forcément populaire et "de gauche", et le pouvoir en place. Cette dérivation vers l'institutionnel est curieusement assez symétrique de ce que fait le gouvernement avec le "grand débat", lorsqu'il pose la question de la reconnaissance du vote blanc ou de l'efficacité de la transition énergétique... Rester sur des questions de fonds délicates comme celle du pouvoir d'achat, ou de l'emploi et du niveau des impôts, embête beaucoup de nos politiciens... * Les incantations télévisuelles d'un Mélenchon sur la lutte contre l'évasion fiscale n'étant à l'évidence pas des solutions.
  20. Johnathan R. Razorback

    Gilets jaunes

    Pour moi c'est typiquement l'effet de la baisse relative du nombre de manifestants et de l'entrée en masse des Insoumis dans le mouvement. J'en veux pour preuve que cette revendication n'a émergé médiatiquement qu'en décembre, soit après que les deux facteurs précédemment cités aient commencé à agir. Depuis les annonces du gouvernements sur l'annulation de la hausse de taxe et l'intervention de Macron en décembre, le mouvement a certainement épuisé ce qu'il pouvait donner en matière de libéralisation du pays. Mais c'est aussi largement la conséquence de l'influence croissante de la FI (et même maintenant des syndicats dans certains endroits). S'il y avait un puissant parti libéral en France, il aurait pu orienter le mouvement dans une autre direction. Il ne faut donc pas conclure de son devenir qu'il n'avait pas un potentiel libéral exploitable au point de départ.
  21. Johnathan R. Razorback

    Les articles que vous voulez faire buzzer

    Un article passionnant sur l'écologie industrielle, avec en prime une étude de la "symbiose de Kalundborg", bel exemple d'ordre spontané éco-capitaliste: https://journals.openedition.org/developpementdurable/4121
  22. Johnathan R. Razorback

    Mes lectures du moment

    TREEEEEMBLEZZZZ
  23. Johnathan R. Razorback

    Mes lectures du moment

    Et en général abusive pour tout ce qui a trait à des états d'esprits. Ex: lorsque que M. le ministre Gerald Darmanin nous explique "ne pas être dans l'idéologie" (alors qu'il faudrait dire, par ex., : "je ne suis pas un idéologue"). La plupart des emplois exacts sont des expressions toutes faites avec un référentiel physique en dépit du sens figuré lorsqu'il y en a un (ex: être dans de sales draps ; être dans le pétrin ; Ne pas être dans son assiette ; être dans les clous ; Être dans l'œil du cyclone ; être dans la lune ; être dans une impasse).
  24. Johnathan R. Razorback

    Mes lectures du moment

    Je vous retourne (avec un peu de retard) le bonjour, chère inconnue. 1): Je ne voudrais pas que mes propos sur l'article que vous avez co-écrit aient pu vous faire penser que je le trouvais globalement mauvais. Mais certains passages l'étaient, et je me suis concentré dessus (c'est la loi du genre, on ne débat pas de ce sur quoi on s'accorde déjà). Par exemple, dire que le libertarianisme "privilégie l'approche autrichienne" est très maladroit dans la mesure où, d'une part, on trouve des anarcho-capitalistes bien avant la formation de cette école (Bellegarrigue, Molinari) ; d'autre part, il y a des "libertarians" (au sens assez vague qu'a pris le terme outre-atlantique) qui puissent des arguments auprès d'autres écoles économiques (cf Milton Friedman et l'école de Chicago). Enfin, il y a une différence de nature entre la philosophie politique et la science économique, le rejet du welfare-state par les libertariens n'est pas fondamentalement la conséquence d'une approche en termes d'efficience économique (la science ne peut pas être normative, par définition). De plus votre article reconduit la fausse distinction du libéralisme politique et économique en parlant d'une position libertarienne "en matière économique". 2): Non, je ne m'en doutais pas. Vous me l'apprenez. 3): Disons que le supposé "pragmatisme" anglo-saxon me laisse quelque peu sceptique, et ce n'est pas l'invocation d'un vécu individuel qui peut faire office de preuve de quoi que ce soit en la manière. Par ailleurs, c'est un très vieux cliché culturel qui remonte au moins au XIXème siècle*, que de présenter le libéralisme (et ça vaut par suite pour le libertarianisme) comme le produit "de la mentalité anglo-saxonne", idéologie intrinsèquement étrangère et par conséquent indésirable / inassimilable dans nos contrées. Les travaux de Philippe Nemo et bien d'autres ont été impuissant à endiguer ce préjugé. Je trouve lassant de le voir reconduit dans cet article. *On voit d'ailleurs ce type d'accusation sous la plume de Nietzsche, mais il est loin d'être original en la matière. 4): A vrai dire ce qui me choque est l'usage de la tournure: verbe être + dans (sans référentiel physique ou autre approprié). Ce n'est pas français d'écrire: "la mentalité française est plus dans la persuasion que dans la conviction". Il faudrait plutôt dire: "La mentalité française accorde une plus grande place à la persuasion qu'à la conviction", ou "se caractérise par un primat de la persuasion sur la conviction". Notez que ça resterais une phrase peu claire (je ne pense pas qu'on puisse utiliser le terme de conviction à cet endroit, il faudrait parler d'argumentation par opposition avec la persuasion. L'argumentation et la persuasion sont des procédés, la conviction est un état d'esprit), heureusement rattrapée par la suite du paragraphe. 5): Ah, vous voyez bien que c'est agaçant de mettre des "dans" n'importe où ? Alors qu'en disant, "donner votre opinion de manière respectueuse et pédagogique", c'est tout de suite mieux.
  25. Johnathan R. Razorback

    Les articles que vous voulez faire buzzer

    Dépenses publiques et déclin industriel: https://www.contrepoints.org/2019/01/18/334950-chers-gilets-jaunes-la-france-est-un-pays-desindustrialise
×