Jump to content

Et le nouveau Premier Ministre de la France, alors ?


Qui va être Premier Ministre?  

79 members have voted

  1. 1. Qui va être Premier Ministre?

    • Nicolas Sarkozy
      5
    • Cécilia Sarkozy
      5
    • Francois Fillon
      0
    • Chitah
      38
    • Dominique de Villepin
      15
    • Michèle Alliot-Marie
      3
    • Darth Vador
      13


Recommended Posts

Eh ben dis donc, les maghrébins de France n'ont pas l'air de l'apprécier notre fils d'immigré !

Heureux de lire qu'il y a tout de même plusieurs personnes pour ne pas se réjouir du malheur de Sarko, même si elles ne l'aiment pas. Un bon exemple pour les petits persifleurs dans mon genre !

Link to comment

Sarkozy ministre de l'Intérieur, et numéro 2 du gouvernement de surcroît, mouais. Chirac lui laisserait la direction de l'UMP, ce qui montre bien qu'il veut faire profiter son gouvernement de la popularité du petit Nicolas, et donc indirectement la mettre à son compte. Et puis dans les domaines de l'Intérieur, aucun risque de sortie sur le modèle social ou sur l'état de l'économie.

Link to comment
Eh ben dis donc, les maghrébins de France n'ont pas l'air de l'apprécier notre fils d'immigré !

Heureux de lire qu'il y a tout de même plusieurs personnes pour ne pas se réjouir du malheur de Sarko, même si elles ne l'aiment pas. Un bon exemple pour les petits persifleurs dans mon genre !

Tout le monde n'est pas aussi scrupuleux que toi, Melodius. Dans le dernier Canard, il y avait un article relatant la rigolade de Chirac au sujet des malheurs conjugaux de Sarko. Je résume: "Sarko s'est pris pour Kennedy en se servant de sa famille comme d'un tremplin, c'est bien fait pour sa pomme."

Moi, en tant que citoyen français, ce qui m'inquiète, c'est de savoir le leader d'un des principaux partis politiques, et futur ministre de surcroît, privé de son chef de cabinet et surtout, obligé de repasser ses chemises lui-même. :icon_up:

Link to comment
Moi, en tant que citoyen français, ce qui m'inquiète, c'est de savoir le leader d'un des principaux partis politiques, et futur ministre de surcroît, privé de son chef de cabinet et surtout, obligé de repasser ses chemises lui-même.  :icon_up:

Très mauvais pour l'image de la France, les plis des chemises…

Link to comment
Y s'égare le ch'tit Sarko.

A force de jouer les sous-fifres, on va avoir du mal à l'imaginer dans un autre rôle. Et bonjour la cohérence, rapport à sa démission il y a quelque temps.

L'incohérence est plus pour Chichi, qui l'a forcé à la dem ! Enfin, il n'est plus à une incohérence près !

Link to comment
Y s'égare le ch'tit Sarko.

A force de jouer les sous-fifres, on va avoir du mal à l'imaginer dans un autre rôle. Et bonjour la cohérence, rapport à sa démission il y a quelque temps.

J'ai un peu du mal à saisir son choix.

J'imagine que c'est une nécessité pour pouvoir passer à la télé. Depuis le présidence du l'UMP, il ne pouvait exister qu'en critiquant le gouvernement, mais dans les circonstances actuelles, ca aurait finallement tuer les chances de tous les candidats de droites -> nécessité de trouver un truc qui lui permet de passer à la télé sans compromettre la droite.

Mais, je me demande comment ca va se passer avec 2000pintes

Link to comment

L'édito de LLB d'aujourd'hui:

édito

La France baroque de Chirac

Bernard Delattre

Mis en ligne le 01/06/2005

- - - - - - - - - - -

Villepin et Sarkozy. L'honnête homme, sans doute, ne s'abaisse ni au procès d'intention, ni au dénigrement. On se gardera donc de condamner d'emblée - comme l'a déjà fait toute l'opposition hexagonale - l'improbable duo gouvernemental mis en place par le président Chirac mardi, qui est censé incarner cette «impulsion nouvelle» promise dimanche soir par le chef de l'Etat à un pays sorti déchiré d'un référendum historique. Mais cela n'empêche pas de relever les spécificités de cet attelage décidément baroque.

Villepin et Sarkozy. L'eau et le feu. Le panache et l'énergie. Le verbe et l'action. L'homme qui tint tête aux Américains et l'atlantiste. La virginité électorale et la machine à voix. Le fils préféré et l'enfant terrible de la chiraquie. Le faiseur et le fou du Roi. L'expérience des coulisses et la connaissance du terrain. L'aristocratie et - appelons enfin les choses par leur nom - le populisme.

On espère que cette spectaculaire trouvaille n'est pas qu'un magistral coup de communication, un de plus. On peut croire que la nomination à Matignon d'un Villepin bien connu des hautes sphères diplomatiques n'est pas une mauvaise idée alors que la France a un sacré travail à faire pour redorer son image internationale en général et son crédit européen en particulier. On laisse le bénéfice du doute à l'argumentaire élyséen qui justifie cette inédite formule par la nécessité pour la classe politique, vu le traumatisme national, d'oublier les inimitiés personnelles, de fédérer toutes les énergies, de faire la force par l'union.

D'où vient le malaise, alors? De ce que cette option pourrait surtout permettre au président Chirac de continuer à faire ce qu'il fait de mieux depuis dix ans: ne pas choisir. Libéralisme ou gaullisme social? Réformisme ou conservatisme? Droite dure ou gauche honteuse? Proximité ou hauteur? Internationalisme ou national-chauvinisme? Depuis 1995, l'Elysée flotte et le pays se perd, alors qu'il a tant besoin de repères. En dix ans, Chirac a tout essayé mais a peu réussi. Il ne risque personnellement plus grand-chose à tenter une dernière formule? Mais l'état de la France, cette fois, le condamne à réussir.

© La Libre Belgique 2005

Touchant, non ?

Link to comment
Ministre de l'Urbanisme et des Grands Travaux Visionnaires! :icon_up: (j'rigole, hein!)

Mince je l'ai faite ailleurs avec du retard celle-là ! Ca m'apprendra à ne pas pouvoir me connecter la journée.

Sinon pour SARKOZY je partage le scepticisme de Schnappi et pèse mal l'avantage de l'exposition médiatique sur cette période, même si le Ministère de l'Intérieur ça permet de montrer de jolis chi-chiffres avant les élections.

A mon avis, il a saisi la balle au bond pour pouvoir allumer son compagnon de couche depuis son ministère. :doigt:

Link to comment
Guest FABIUS499

FABIUS FABIUS FABIUS !

La bourse n'a jamais été aussi haute, le taux de chomeur n'ont plus !

VOTEZ POUR LE NOUVEAU, VOTEZ SOLIDAIRE, VOTEZ POUR LE PEUPLE, VOTEZ SOCIALISTE, VIVE LA REPUBLIQUE, VIVE LAURANT FABIUS !

Link to comment
FABIUS FABIUS FABIUS !

La bourse n'a jamais été aussi haute, le taux de chomeur n'ont plus !

VOTEZ POUR LE NOUVEAU, VOTEZ SOLIDAIRE, VOTEZ POUR LE PEUPLE, VOTEZ SOCIALISTE, VIVE LA REPUBLIQUE, VIVE LAURANT FABIUS !

Il va falloir nous laisser tranquilles jusqu'en 2007 s'il te plaît, ça te laissera le temps d'apprendre à orthographier correctement le prénom du gars qui a largement oeuvré il y a près de 20 ans pour que tu atteignes ce niveau.

Link to comment

Ce gouvernement ; c'est donne moi ta place que je te donne la mienne !

Enfin, on ne peut pas en attendre grand chose ! Malgré la soi-disante exploration de voies encore inusitées (le libéralisme ???, si seulement c'était vrai) !

Link to comment

Villepin se donne 100 jours. Comme Napoléon de retour d'Elbe, ainsi que l'a relaté Villepin dans un de ses livres. A noter que, si je me souviens bien, Napoléon avait alors institué un régime plus ou moins libéral, inspiré des recommandations de Benjamin Constant. Puis ce fut Waterloo et la victoire des coalisés européens, notamment la Grande-Bretagne.

Alors, voici un scénario possible: Villepin s'inspire plus ou moins du libéralisme et fait entrer le ver dans le fruit. Sous la présidence de la GB au sein de l'UE, les idées libérales tromphent du modèle français lors d'une visite de Villepin en GB, qui, après avoir pris le tunnel sous la Manche, arrive à Waterloo Station.

On peut toujours rêver, non?

Link to comment
Villepin se donne 100 jours. Comme Napoléon de retour d'Elbe, ainsi que l'a relaté Villepin dans un de ses livres. A noter que, si je me souviens bien, Napoléon avait alors institué un régime plus ou moins libéral, inspiré des recommandations de Benjamin Constant. Puis ce fut Waterloo et la victoire des coalisés européens, notamment la Grande-Bretagne.

Alors, voici un scénario possible: Villepin s'inspire plus ou moins du libéralisme et fait entrer le ver dans le fruit. Sous la présidence de la GB au sein de l'UE, les idées libérales tromphent du modèle français lors d'une visite de Villepin en GB, qui, après avoir pris le tunnel sous la Manche, arrive à Waterloo Station.

On peut toujours rêver, non?

Tu vas faire beaucoup de peine à ceux qui croient en la providence Sarkozienne.

Link to comment
Tu vas faire beaucoup de peine à ceux qui croient en la providence Sarkozienne.

Dans ce scénario, Sarkozy, c'est Murat!

Murat, après avoir gouverné l'Italie (où il abolit la féodalité), s'échappa dans des circonstances rocambolesques, tenta de se rallier à Napoléon pendant les 100 jours, puis se réfugia en Corse après Waterloo. Il fut fusillé un peu plus tard.

D'ailleurs, je me demande toujours ce qui se serait passé si, au lieu d'être un tyran, le génie de Napoléon avait été plus incliné vers le libéralisme, qui était une force politique très importante en France à l'époque.

Link to comment
Guest
This topic is now closed to further replies.
×
×
  • Create New...