Jump to content

Flims du moment


Recommended Posts

Va, hé, Moderniste.

Préhistorique! :D

Les trois nouveaux épisodes sont à peu près également merdiques, infantiles, vulgaires, réduits à un du grand spectacle pour ados à l'intériorité de navet.

La critique des vieilles générations à l'encontre de la trilogie originale était la même. Si le 4 et le début du 5 ne sont pas infantiles et pour ados moi je me pends, on voit un Luke Skywalker qui vit dans une ferme ultra-équipée mais soi-disant il n'a pas de chances et la vie est dure, un Luke Skywalker naïf qui cherche à se taper sa soeur avec un Han Solo, bandit beau gosse qui est là pour donner un motif aux femmes d'aller voir le film. Quant au retour du jedi, il vise essentiellement un public de gosses avec la présence des ewoks, peluches de l'espace. Les soldats de l'empire font vraiment très peu peur, sont d'une maladresse incroyable, meurrent sous les coups d'ewoks, alors que les clones dans le 2 et le 3 ainsi que leur dipositif militaire c'est quand même autre chose, l'Empire méritait autre chose.

Les décors sont laids, les intrigues sottes, les héros totalement bidons (rendez nous Han Solo !)

Comme je l'ai dit l'usage de faux décors est exagéré, mais des fois utile et bien fait. Les héros ne sont pas bidons, disons que les Jedis ne sont pas des gens extravertis donc le film manque un peu d'humour, mais ceci dit Han Solo ne se distingue pas pour être un personnage utile, la haine t'aveugle et te mène au côté obscur F.Mas :icon_biggrin:

Voire Darth Vader tourner grand méchant parce qu'on a fait mal à sa maman.

Quel était le scenario original quand Georges Lucas a écrit l'histoire lorsqu'il était jeune? L'histoire est plus compliqué que cela, d'abord il pense qu'en étant l'apprenti de Lord Sidious il trouvera le pouvoir d'empêcher la mort, notamment celle de Padmé, ensuite, il est persuadé par ce dernier que les jedis conspirent et le mettent de côté, lord sidious lui donne un nouveau job en or. Enfin, concernant sa mère, il est fermement interdit par le code jedi d'éprouver des sentiments envers une personne, cela peut te mener vers les côté obscur de la force…Lucas ne reprend que le côté mystique concon de la première trilogie.

Retriturer les premiers épisodes sur le fond comme sur la forme pour l'adapter à l'esprit du temps tout en faisant disparaître les copies originales est une démonstration pleine et entière de mauvais goût et mérite le traitement que ses fans lui font subir. Lucas a tout à fait le droit de transformer ses propres films en merde, mais moi j'ai tout à fait le droit de considérer qu'il tromperie sur la marchandise.

Mais pas du tout, tu t´égares jeune padawan! :icon_biggrin:

Link to comment
Les trois nouveaux épisodes sont à peu près également merdiques, infantiles, vulgaires, réduits à un du grand spectacle pour ados à l'intériorité de navet. Les décors sont laids, les intrigues sottes, les héros totalement bidons (rendez nous Han Solo !) et surtout les raccords ignobles. Voire Darth Vader tourner grand méchant parce qu'on a fait mal à sa maman, devenir le premier personnage de l'Empire alors que dans le premier volet, il est le second (dernière le formidable Peter Cushing), réduire les chevaliers jedis à des sous flics de série b là où on les devinaient chevaliers dans les trois premiers vol, etc. revient à retravailler une oeuvre plutôt sympathique en shoot them up pour commodore 64.

Oui.

Retriturer les premiers épisodes sur le fond comme sur la forme pour l'adapter à l'esprit du temps tout en faisant disparaître les copies originales est une démonstration pleine et entière de mauvais goût et mérite le traitement que ses fans lui font subir.

Oui.

Si le 4 et le début du 5 ne sont pas infantiles et pour ados moi je me pends, on voit un Luke Skywalker naïf qui cherche à se taper sa soeur avec un Han Solo, bandit beau gosse qui est là pour donner un motif aux femmes d'aller voir le film. Quant au retour du jedi, il vise essentiellement un public de gosses avec la présence des ewoks, peluches de l'espace. Les soldats de l'empire font vraiment très peu peur, sont d'une maladresse incroyable, meurent sous les coups d'ewoks, alors que les clones dans le 2 et le 3 ainsi que leur dipositif militaire c'est quand même autre chose, l'Empire méritait autre chose.

Et oui.

Bref, Star Wars c'est nul. La série dans son ensemble a été une de mes plus grandes déceptions cinématographiques.

Link to comment

Hop-hop-hop mes gaillards, je vous vois venir avec vos gros sabots de Stormtroopers version 3D : le naïf Luke Skywalker-Mark Hamill vaut mieux que les personnages bidons de la nouvelle série, et en conséquence, les trois premiers épisodes valent mieux que les trucs tout pourris qu'on nous a vendu récemment. Là, je vais me permettre de faire du snobisme, genre j'aime le cinéma en général et le cinéma us en particulier : prendre un caractère simplet pour ensuite le complexifier au fur et à mesure de l'histoire, pour moi, c'est vraiment un truc du cinéma américain, qui, quand c'est bien fait, peut donner un excellent film.

L'exemple typique, c'est "A l'Est d'Eden" avec James Dean : le personnage principal est un gamin qui au début du film a la complexité d'un pamplemousse. Seulement, au fur et à mesure de l'intrigue, il prend du relief jusqu'à la fin où on est complètement pris dans l'intrigue qu'on en arrive à partager ses frustrations (ce film est vraiment excellent, sa réputation n'est pas du tout usurpée). Eh bien pareil pour Star Wars : dans les premiers, on dessine les caractères à gros traits, qui au fur et à mesure de l'intrigue, deviennent à la fois plus humains et plus intéressants. Je n'ai pas du tout eu la même impression avec les big jims niaiseux des volets récents. Et pourtant j'aime bien Ewan McGregor. Alors peut-être que Lucas a eu du génie sans le savoir -possible, quand on voit ses modifs postérieures- mais quelqu'un aurait du se dévouer pour lui dire quand même. :online2long:

Bon, pour illustrer mon gros biais pro-Peter Cushing

http://www.youtube.com/watch?v=yXCfEhW0R3k&feature=related

Link to comment

Hop-hop-hop mes gaillards, je vous vois venir avec vos gros sabots de Stormtroopers version 3D : le naïf Luke Skywalker-Mark Hamill vaut mieux que les personnages bidons de la nouvelle série, et en conséquence, les trois premiers épisodes valent mieux que les trucs tout pourris qu'on nous a vendu récemment. Là, je vais me permettre de faire du snobisme, genre j'aime le cinéma en général et le cinéma us en particulier : prendre un caractère simplet pour ensuite le complexifier au fur et à mesure de l'histoire, pour moi, c'est vraiment un truc du cinéma américain, qui, quand c'est bien fait, peut donner un excellent film.

L'exemple typique, c'est "A l'Est d'Eden" avec James Dean : le personnage principal est un gamin qui au début du film a la complexité d'un pamplemousse. Seulement, au fur et à mesure de l'intrigue, il prend du relief jusqu'à la fin où on est complètement pris dans l'intrigue qu'on en arrive à partager ses frustrations (ce film est vraiment excellent, sa réputation n'est pas du tout usurpée). Eh bien pareil pour Star Wars : dans les premiers, on dessine les caractères à gros traits, qui au fur et à mesure de l'intrigue, deviennent à la fois plus humains et plus intéressants. Je n'ai pas du tout eu la même impression avec les big jims niaiseux des volets récents. Et pourtant j'aime bien Ewan McGregor. Alors peut-être que Lucas a eu du génie sans le savoir -possible, quand on voit ses modifs postérieures- mais quelqu'un aurait du se dévouer pour lui dire quand même. :online2long:

Le problème aussi c'est que l'acteur qui interprète Anakin Skywalker, Hayden Christensen, n'est pas à la hauteur du rôle.

D'autre part, le script laisse peu de place à l'humour et la malice d'Obi Wan Kenobi qu'Alex Guiness interprétait à merveille, mais je ne pense pas que ce soit la faute d'Ewan McGregor, Kenobi étant plus jeune donc forcément moins malicieux. Lucas a peut-être voulu grossir aussi le trait de gravité de la situation.

C'est aussi un trait de l'époque, on met moins d'humour et plus d'emotion pour paraitre plus réaliste, un trait désagréable que j'ai vu dans le dernier James Bond et qui ne m'a pas plu du tout, quantum of solace est de loin le moins bon des James Bond.

Link to comment

Bref, Star Wars c'est nul. La série dans son ensemble a été une de mes plus grandes déceptions cinématographiques.

Je n'ai pas été déçu mais je n'avais aucune attente, cela dit, je n'ai toujours pas compris l'engouement populaire pour ces films.

Sinon, j'ai vu ET, tout petit, et je m'en souviens encore.

Link to comment
C'était ma minute geek-fan :)

Justement, je pense qu'il y a deux critiques distinctes de la dernière trilogie. Celle du geek presque quadragénaire (hé oui, le temps passe), qui est frustré de bander mou sur Nathalie Portman et veut retrouver Carrie Fisher, celui qui ne peut pas supporter de voir son monde d'adoption aussi changé.

Je peux le comprendre, mais ce facteur émotionnel l'empêche de voir l'essentiel, la critique que toute personne normale et censée peut adresser aux nouveaux Star Wars : ce sont des films de mauvais goûts, comme tu l'as bien montré (en particulier le coup des chevaliers devenus flics de série B, c'est très vrai ça).

Ne pas apprécier les nouveaux Star Wars ne fait donc pas de toi un geek, fort heureusement ! :P

Link to comment
Ou peut être que ce n'est pas de notre génération.

Pourtant je suis capable d'apprécier les films anciens, et d'ailleurs ça ne s'applique qu'à la première trilogie.

Non, j'ai l'impression que l'engouement a été un peu similaire à ce qui se passe maintenant avec les films Harry Potter (qui sont honteux) par exemple : ça devient culte pour un tas de gens parce que ça leur permet de découvrir un genre en le démocratisant, même si l'oeuvre en elle même a pour seul mérite sa popularité.

Link to comment
Celle du geek presque quadragénaire (hé oui, le temps passe), qui est frustré de bander mou sur Nathalie Portman et veut retrouver Carrie Fisher,

Personnellement, je préfère Daphne Zuniga (je réserve toute mon admiration à celui qui trouvera le rapport, car il y en a un).

Link to comment

Pourtant je suis capable d'apprécier les films anciens

Je n'ai évidemment pas dit le contraire :rolleyes:

Mais certaines choses nous sont inaccessibles sans avoir vécu le contexte historique. Le meilleur exemple étant Psycho d'Hitchcock qui devait être à l'époque une expérience cinématographique orgasmique.

Link to comment

J'ai vu Ra.One dans l'avion. Aussi crétin qu'Hollywood mais se prend moins au sérieux, plus amusant, et au bout du compte plus plaisant à subir. Quelques scènes trop copiées de Terminator 2. Expérience à recommencer pour quand on veut éteindre le cerveau.

Link to comment
J'ai vu Ra.One dans l'avion. Aussi crétin qu'Hollywood mais se prend moins au sérieux, plus amusant, et au bout du compte plus plaisant à subir. Quelques scènes trop copiées de Terminator 2. Expérience à recommencer pour quand on veut éteindre le cerveau.

Ils ont pompé pas mal de trucs de Matrix, aussi, non ?

Link to comment

Vu La Taupe. Un très bon film mais complexe dans son histoire et sa narration. Il faut vraiment partir du principe que notre cerveau va devoir rester super actif pendant deux heures sous peine de ne rien piger. Le récit est livré sous la forme d'un puzzle dont il faut recoller les morceaux un à un. Une fois qu'on a compris la trame globale de l'intrigue (j'ai quand même raté des trucs, ne serait-ce parce qu'il y a beaucoup de personnages dont il faut à la fois retenir le nom et le ou les pseudos), l'ambiance est passionnante et la reconstitution des années 70 d'une précision extrême.

Sinon, j'hésite à aller voir La Dame de Fer. Si certains ici l'ont vu, je veux bien d'autres avis que les sempiternelles critiques de gauchos qui semblent tous s'accorder sur le fait que le portrait est trop hagiographique (ça je peux bien le croire, mais j'ai rarement vu des biopics qui n'étaient pas orientés en faveur de la personnalité décrite) et donc pas assez critique/objectif/tutti quanti (mais l'objectivité chez les critiques, c'est quand ça les arrange).

Link to comment

Sinon, j'hésite à aller voir La Dame de Fer. Si certains ici l'ont vu, je veux bien d'autres avis que les sempiternelles critiques de gauchos qui semblent tous s'accorder sur le fait que le portrait est trop hagiographique (ça je peux bien le croire, mais j'ai rarement vu des biopics qui n'étaient pas orientés en faveur de la personnalité décrite) et donc pas assez critique/objectif/tutti quanti (mais l'objectivité chez les critiques, c'est quand ça les arrange).

Je ne l'ai pas vu mais d'après ce que j'ai pu lire, ça ne parle quasiment pas de politique, ce qui est fort pour un film sur la vie d'une femme politique.

Link to comment

J'ai vu aussi La Dame de Fer : pendant au moins la moitié du film, c'est une Margaret Thatcher âgée que l'on voit ; il n'y a quasiment rien sur le parcours politique, la complexité de la politique.

Film décevant, et film triste aussi.

Les moments de sa vie cité sont ceux pour lesquels la gauche estime qu'elle est critiquable (elle aurait provoqué l'escalade du conflit des Malouines qui aurait sinon pu éviter 1000 morts, elle serait bornée et idéologique et serait la responsable des grèves, elle aurait abandonné son mari et ses enfants par ambition, etc.).

Link to comment

J'y suis allé avec quelques a priori mais je ne regrette pas. J'ai beaucoup aimé. Les 15 premières minutes sont un peu ennuyeuses mais le reste du film est bien ficelé et superbement interpêté par Meryl Streep. Le message libéral qu'elle défend avec tallent est clairement à son avantage et elle apparait comme une femme déterminé, juste et même attachante. Maintenant je comprend mieux les critiques presse sur Allociné..

Link to comment

Dé ?

Ah oui, pardon !

Je ne l'ai pas vu mais d'après ce que j'ai pu lire, ça ne parle quasiment pas de politique, ce qui est fort pour un film sur la vie d'une femme politique.

Il y a quand même pas mal de passages "politiques". C'est vrai que le film est assez centré sur sa phase Alzheimer, mais les flashbacks occupent bien les deux-tiers du film, je dirais. Le message de son père (qui s'était distingué pendant la marche de Jarrow) est magnifique, à part la petite touche nationaliste, c'est du libéralisme pur et dur. Avant d'y aller, j'avais lu certaines critiques, mais il n'y a finalement pas vraiment de jugement de valeurs sur les idées de Lady T. Par ailleurs, beaucoup ont vu le film comme "féministe" du fait de passages comme la demande en mariage par Denis Thatcher avec la réplique de Margaret Roberts : "je ne ferai pas la cuisine, je ne mourai pas en nettoyant une tasse de thé", etc. Je trouve que c'est assez injuste et que ce type de passages montrait plutôt bien la force morale et l'esprit farouchement individualiste du personnage. Après, c'est toujours l'obsession des journaleux de trouver la petite bête. De manière générale, le film est bien tourné, Merryl Streep incarne Margaret Thatcher à la perfection (le timbre de voix est particulièrement convaincant). Evidemment, on passe assez rapidement sur la période des Malouines jusqu'à la révolte sur la poll tax (d'ailleurs un peu caricaturée), mais c'est assez bien ficelé. L'objectif n'était de toute façon pas de faire un énième documentaire sur Margaret Thatcher.

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...