Jump to content
LeSanton

Phasmes, très zolies personnes & pissenlit

Recommended Posts

Génétiquement ils sont demi clônes quand même.

Tu confonds clones et cônes (certes, c'est moins grave que d'amalgamer classe et coquetterie).

Cloniquou !

Share this post


Link to post
Share on other sites

(Attention mini spoilers)

Visiblement notre ami aime les filles froides :doigt:

Tu ne dirais pas ça si tu connaissais mieux ces trois personnages. :icon_up: Celles là ne sont pas froides, ce sont plutôt des volcans en sommeil, ou des dominantes à la recherche de leurs dominants (comme le démontrera l'évolution de l'intrigue)…

Le plus troublant avec Seven, c'est la capacité de Jerry Ryan à évoluer dans le "non-jeu" pour mieux rendre la détresse du personnage le cas échéant. Rien de plus craquant qu'une reine des glaces qui se met imperceptiblement à rougir, voire défaillir en ce qui concerne Bree, jusqu'à Lilah qui va carrément se transformer en esclave sexuelle…

Quant à mes goûts véritables, je préfère ne pas développer, si ce n'est qu'elles "me ravissent" comme l'exige le cadre donné au fil.

(…)

Pour les Desperate Housewives, j'ai déjà dû citer dans le fil précédant, je préfère de loin Susan (Teri Hatcher) ; par contre, côté des enfants je préfère de loin Danielle Van De Tramp.

J'aime aussi beaucoup, en particulier son air délicieusement pervers dans certaines scènes… mais du coté des plus jeunes je préfère Dylan Mayfair (Lyndsy Fonseca). Les brunes pulpeuses aux yeux bleus, je n'ai jamais pu résister.

Jeri Ryan toujours… une femme, une vraie*…

Pour ceux qui préfèrent les photos…

http://www.youtube.com/watch?v=_hXdJm_pBXI

Mais je préfère le mouvement

*pour paraphraser Tom Wolfe

Share this post


Link to post
Share on other sites
*pour paraphraser Tom Wolfe

Puissant, le Wolfe. Il a fait aussi copy-writer pour la pub Canada Dry, non ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'actrice britannique Jean Simmons (1929 - ):

Jean%20Simmons.jpg

Je l'ai adoré dans Angel face de Preminger.

Notons que la caissière de mon quartier, dont j'ai parlé dans un post précédent, lui ressemble un peu: elles ont toutes deux un très beau profil.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Horreur et damnation, c'est la seule Desperate Housewife que je trouve laide (et complètement flippante au passage, sauf pour ceux qui ont des trips domination).

:icon_up::doigt:

Share this post


Link to post
Share on other sites
helenexs6.jpg

En savoir plus

EDIT: votre compagne exceptée, évidemment, car elle est "hors-concours" (confidentialité oblige).

Ach !!! Le portrait d'Hélène Grimaud me fait remémorer le célèbre Concerto numéro 2 de Rachmaninov . Une nostalgie d'autant plus émouvante et d'autant plus " douloureuse " que c'était la musique générique de l'émission de Claude Reichman , sur une certaine radio , avant qu'il ne soit exclu par un énarque fou furieux et cassant !!! La plaie est encore très vive . Il se trouve que j'ai ce Concerto numéro 2 de Rachmaninov , joué par Hélène Grimaud .

Share this post


Link to post
Share on other sites
Après une harpiste une claveciniste :

Céline Frisch

celine_frisch.jpg

http://www.celinefrisch.com/

Céline et Hélène sont faites pour se rencontrer, au moins autour de Bach. A noter qu'elles ont toutes deux été formées au conservatoire d'Aix-en-Provence.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Greta_Garbo.jpg

Sur cette photo c'est une horreur. Une sorte de vieille liftée avec les sourcils refaits. Beurk.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sur cette photo c'est une horreur. Une sorte de vieille liftée avec les sourcils refaits. Beurk.

T'as quelque chose contre les matures ? :icon_up:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dorota Anderszewska

dorota.jpg

Ancienne violoniste supersoliste de l'Orchestre National de Bordeaux Aquitaine maintenant à Montpellier.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Dorota Anderszewska

L'instrument est agréable à regarder. Parfois même, à entendre.

Précisément, qu'en diriez-vous?

Elle aurait du faire de la chanson. Joli brin de voix.

Share this post


Link to post
Share on other sites
L'instrument est agréable à regarder. Parfois même, à entendre.

Il faut la voir en concert, elle est splendide tant au niveau au niveau musical que physique, surtout quand elle sourrie.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Beauté (et femme) vulgaire. Je n'ai jamais accroché à Ava Gardner.

Elle a quand même au moins quelque chose dans The Killers, non ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Elle a quand même au moins quelque chose dans The Killers, non ?

Elle a quelque chose dans la plupart de ses films, mais je pense qu'elle rentre typiquement dans la catégorie abhorrée par Hitch' : les actrices qui portent leur sexe sur leur visage - et c'est de fait assez gênant en termes de charme.

Et puis, bon, avoir été mariée à cette petite gouape de Sinatra, cela en dit long sur sa classe…

Share this post


Link to post
Share on other sites
surtout quand elle sourrie.

Du verbe sourrier, qui veut dire grimacer en montrant ses pepsodents ?

Elle a quelque chose dans la plupart de ses films, mais je pense qu'elle rentre typiquement dans la catégorie abhorrée par Hitch' : les actrices qui portent leur sexe sur leur visage - et c'est de fait assez gênant en termes de charme.

Une femme à barbe, en somme ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
les actrices qui portent leur sexe sur leur visage - et c'est de fait assez gênant en termes de charme.

Il me semble que ceci, où, paradoxalement, elle joue de façon retenue, parle plus d'Ava que du personnage du film: elle joue son propre rôle, magnifié par Mankiewicz.

A0011716.jpg

A mon sens, le thème du film est le sexe et non pas l'amour (puissance sexuelle féminine, impuissance masculine), ou une quelconque question métaphysique.

[dailymotion]x5i5pq_the-end-ava-gardner-la-comtesse-aux[/dailymotion]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il me semble que ceci, où, paradoxalement, elle joue de façon retenue, parle plus d'Ava que du personnage du film: elle joue son propre rôle, magnifié par Mankiewicz.

A0011716.jpg

A mon sens, le sujet du film est le sexe et non pas l'amour (puissance sexuelle féminine, impuissance masculine), ou une quelconque question métaphysique.

[dailymotion]x5i5pq_the-end-ava-gardner-la-comtesse-aux[/dailymotion]

Un film que je reverrais avec beaucoup de plaisir.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sur cette photo c'est une horreur. Une sorte de vieille liftée avec les sourcils refaits. Beurk.

:icon_up::doigt: Il est certain qu'elle ne correspond pas aux standards actuels. Pour être remarquée à l'heure actuelle il faut ressembler, au mieux, à une call-girl pour rester poli.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×
×
  • Create New...