Jump to content
Astha

Gaspard Koenig

Recommended Posts

Cest quoi le libéralisme intégral ?

 

Une expression qui me semble préférable à libertarianism, ordered anarchy, polycentric constitutional order ou private law society.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ça c'est ce qu'on veut te faire croire. La majorité des gens ne veut pas être représentée. Ils veulent le pouvoir pour leur camp. La démocratie ne les intéresse uniquement comme possibilité de s'asseoir là-haut pour passer sa loi à la con. Et c'est vraiment ça. Ceux qui veulent changer le système en profondeur dans un sens ou un autre son marginaux. La grande majorité se satisfait de ce qu'elle a, ou en tout cas, si on pouvait interdire à son gros lard de voisin de boire du sale coca Américain, elle serait totalement satisfaite.

 

La réponse que j'ai quand je me moque de l'interdiction des fontaines à soda c'est : "c'est pas plus mal." On a un logiciel complètement différent de ces gens là.

Le truc c'est que je suis totalement d'accord pour dire que la démocratie ne sert à rien, mais généralement ils ont quelques difficultés pour l'admettre. De même ils ont raison d'être satisfaits en gros, il suffirait de ne pas leur donner une caisse de résonnance pour les deux ou trois trucs où il pètent un câble. Je suis convaincu que le peuple n'est pas le problème.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai trouvé le truc : il doit y avoir trois personnes maxi qui partagent ma conception du libéralisme intégral (j'entends dans le monde francophone), du coup, je ne fréquente en permanence que des gens aux avis très différents du mien.^^

Toi, ta femme, et Anthony de Jasay ? J'ai bon ? :mrgreen:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Toi, ta femme, et Anthony de Jasay ? J'ai bon ? :mrgreen:

 

:mrgreen:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Non, c'est surtout que tous mes potes sortis de ce type d'école n'ont que faire des livres et des expos et pour eux, bonnes vacances = hotel all in dans un endroit sans trop de barakis ...

Éh sans blague, vous l'avez trouvé où ce type ? C'est un faux profil pour faire repoussoir ? C'est toi Patrick avoue.

 

Quand je pense que je payais ton salaire, l'idée me donne une sensation de nausée. Rien que pour te voir à la rue j'espère la faillite de l'État. Le sciences humaines parasite qui crache sur les esclaves qu'il exploite pour ne rien produire, tout ce qu'on aime.

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

...

Bienvenue dans un monde de pensionnés. Aujourd'hui, ce sont les vieux qui font la loi et on leur fait des politiques sur mesure. Payer la pension, pas trop de bruits, surveiller son alimentation, des hôpitaux à la place des discothèques et des mouroirs de luxe  maisons de repos.

En Belgique, les deux principaux postes budgétaires des pouvoirs publics, ce sont les retraites et les soins de santé. Ça concerne qui ? On peut rajouter la charge de le dette qui alimente les fonds de pensions privés et la politique monétaire qui gonfle la valeur de l'immobilier (possédé par les vieux).

...

Je me demande si la meilleurs approche pour une portion de cette cohorte, surtout ceux qui vivent isolés, ne serait pas les outils et le savoir faire pour se défendre en cas d'agression.

 

Personnellement, pour les personnes d'un certain âge vivant seules pamir mes proches, je me sentirais mieux si elles avaient l'équipement qu'il faut à la maison (et la formation pour s'en servir), mais dans leurs cas j'avoue que c'est très éloigné de leur façon de penser.

 

Enfin, je ne vois pas ça pour tout le monde, mais pour une proportion non négligable.

Share this post


Link to post
Share on other sites

De fait, à l'expérience, c'est foireux. Ça fait mec qui sait pas choisir son camp. Puis, il paraît que JM Le Pen aurait eu comme slogan de campagne "économiquement de droite, socialement de gauche".

 

 

Il a aussi fait campagne sur le thème "ni gauche ni droite"

 

Cest quoi le libéralisme intégral ?

 

Celui qui n'est pas dérivé

Barakis ?

 

le wallon moyen

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est toujours le même débat que je lis ici sur la façon d'amener plus de visibilité au libéralisme, pour un jour, qui sait, avoir enfin un gouvernement libéral. Soit rester pur et en dehors du système, ou bien se compromettre en sacrifiant quelques principes.

Excusez le parallèle mais je ne peux m'empêcher de le faire avec la bataille des Le Pen : d'un côté Le Pen le Vieux qui n'a jamais souhaité être ailleurs que là où il est, un agitateur vaguement présent à la marge, et Le Pen la Jeune aux dents longues qui espère bien, en édulcorant le propos, accéder à davantage de pouvoir.

Faut savoir ce qu'on veut.

On a beau critiquer la frange de Mr Koenig ou sa façon de défendre un libéralisme plus ou moins pur, bah il est à peu près le seul à être invité et entendu par les medias. Je dis que c'est déjà ça, qui permet d'apprivoiser le socialiste de base, à savoir quasiment chaque français.

Partant de si bas, pour ma part et en tant que ménagère de plus de cinquante ans récemment convertie et équipée d'un esprit critique, je sais que le changement ne peut venir que par l'accumulation de petites expériences et exemples de la vie quotidienne qui amènent ensuite à une réflexion plus approfondie, la compréhension des concepts et autres approches plus complexes.

Donc, de par mon expérience, j'ai tendance à rester très terre à terre et pragmatique. Je défends souvent la liberté de choix, le double effet kiss cool des lois, les pavés de l'enfer qui ne se voient pas tant qu'on s'y crame pas la plante des pieds, l'arbitraire ridicule des interdictions, bref, des arguments qui parlent plus aux tripes.

Le citoyen lambda ne pense pas plus loin qu'aux conséquences immédiates.

Il n'y a pas meilleure formule que celle que nous connaissons tous ici : ce qu'on voit et ce qu'on ne voit pas. Elle me sert beaucoup.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il faut voir ça comme une projection orthogonal en dessin scientifique.

330px-Projection_oblique.svg.png

 

La philosophie définit un objet parfait flottant dans l'espace. La politique consiste à projeter cet objet dans un certain plan qui est le milieu dans lequel on évolue.

L'utopie, c'est de vouloir modifier l'orientation du plan pour que la projection soit plus jolie. La compromission, c'est de modifier l'image projetée.

Entre les deux, il y a la position de la "sincérité intelligente" qui aboutit à une certaine projection qui dépend du milieu socio-politique dont on parle. Et il faut garder à l'esprit que la projection ne donnera pas la même image dans chaque plan. Il y a une projection pour les US, une pour la France, une pour la Belgique, une pour la famille, une pour les amis, une pour les intellos, etc. Quand on entre dans l'action (ou seulement la communication), il n'y a pas de vérité absolue ou de réponse unique.

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

les sujets qui hantent le débat public en France paraissent bien dérisoires quand on les compare à la vague immense qui arrive de Californie, avec le transhumanisme et le Big Data. Des chercheurs de très haut niveau, dotés de moyens colossaux (notamment grâce aux investissements de Google), sont tout bonnement en train de redéfinir l'humanité. Il nous promettent la vie éternelle via la combinaison de la génétique et des biotechnologies, la fin du capitalisme à travers l'économie collaborative, la disparition de la démocratie parlementaire grâce à des procédures sophistiquées de décision collective. Il y a là une magnifique promesse: que chacun puisse se définir lui-même, rêve de l'humanisme depuis Pic de la Mirandole.

 

http://www.lefigaro.fr/vox/economie/2015/04/17/31007-20150417ARTFIG00169-gaspard-koenig-arretons-d-emmerder-les-francais.php

 

:hardos:

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'avoue avoir trouvé des éléments intéressant dans son article, notamment la distinction qu'il fait entre les deux libéralisme bien que je me demande encore si le deuxième type qu'il décrit (celui de Burke) l'est encore ou si le libéralisme peut exister sur deux postulats anthropologiques (sociabilité artificielle vs sociabilité naturelle) opposées. Je restait assez circonspect face à Beigbeder mais s'il a bien écrit ses lignes (et non un nègre) je dois avouer qu'il est moins con qu'il l'a laissé pensé jusqu'à présent. On peut ne pas être d'accord avec lui mais il est au moins assez claire sur son positionnement philosophique et non pas dans la posture permanente qui est devenu le lieu commun de nos politiques. 

 

http://www.lefigaro.fr/vox/economie/2015/04/21/31007-20150421ARTFIG00133-peut-on-etre-liberal-et-conservateur-la-reponse-de-charles-beigbeder-a-gaspard-koenig.php

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dommage qu'entre les émancipateur et les E224, il n'y ait pas de laissez-fairistes.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dommage qu'entre les émancipateur et les E224, il n'y ait pas de laissez-fairistes.

 

C'est le drame, à mon sens, de la révolution Française:

 

- par son fondement philosophique de sociabilité artificielle (Hobbes, Locke et Rousseau) elle a rejeté comme réactionnaire le courant type conservatisme brucine qui laisse encore la part belle à la sociabilité naturelle ==> impossibilité d'un mouvement conservateur (au sens de philosophie classique) en France

 

- par sa violence et son totalitarisme sous couvert de liberté elle a aussi empêché la naissance d'un mouvement libéral durable fondé sur 1789, 1793 l'a emporté comme porteur de l'espoir messianique de la révolution française. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'avoue avoir trouvé des éléments intéressant dans son article, notamment la distinction qu'il fait entre les deux libéralisme bien que je me demande encore si le deuxième type qu'il décrit (celui de Burke) l'est encore ou si le libéralisme peut exister sur deux postulats anthropologiques (sociabilité artificielle vs sociabilité naturelle) opposées. Je restait assez circonspect face à Beigbeder mais s'il a bien écrit ses lignes (et non un nègre) je dois avouer qu'il est moins con qu'il l'a laissé pensé jusqu'à présent. On peut ne pas être d'accord avec lui mais il est au moins assez claire sur son positionnement philosophique et non pas dans la posture permanente qui est devenu le lieu commun de nos politiques. 

 

http://www.lefigaro.fr/vox/economie/2015/04/21/31007-20150421ARTFIG00133-peut-on-etre-liberal-et-conservateur-la-reponse-de-charles-beigbeder-a-gaspard-koenig.php

Beigbeder est vraiment loin d'être con, mais là, ça se voit quand même pas mal qu'il a écrit ça avec au moins l'aide d'un nègre.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vous avez vu Koenig chez Zemmour et Naulleau ? Ils étaient bien nerveux les deux animateurs, comme rarement.

 

http://ericzemmour.blogspot.fr/2015/04/video-zemmour-naulleau-paris-premiere-17-avril-replay.html (à partir de 22 minutes environ, sur la première vidéo).

 

Je viens de commencer. Première remarque de Nauleau, première connerie...

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est quoi cette histoire de statut des fonctionnaires par Tocqueville et Laboulaye ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai trouvé une version Youtube :

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vous avez vu Koenig chez Zemmour et Naulleau ? Ils étaient bien nerveux les deux animateurs, comme rarement.

 

http://ericzemmour.blogspot.fr/2015/04/video-zemmour-naulleau-paris-premiere-17-avril-replay.html (à partir de 22 minutes environ, sur la première vidéo).

 

Je ne regarde jamais ces animateurs donc je ne saurais pas dire s'ils étaient particulièrement nerveux. Ce qui est sûr c'est qu'on a pas entendu le début d'un argument de leur part. Il faut atténuer notre ressenti qui est grandement biaisé par notre propre appartenance politique dans ces débats.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce qui est sûr c'est qu'on a pas entendu le début d'un argument de leur part.

L'argument de Zemmour c'est surtout que le libéralisme est "l'idiot utile" du capitalisme de connivence.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vous avez vu Koenig chez Zemmour et Naulleau ? Ils étaient bien nerveux les deux animateurs, comme rarement.

http://ericzemmour.blogspot.fr/2015/04/video-zemmour-naulleau-paris-premiere-17-avril-replay.html (à partir de 22 minutes environ, sur la première vidéo).

Et bien Gaspard Koenig leur a tenu la dragée haute. Désolé mais les deux povs cons de droite et de gauche en face, les deux epaves du PAF subventionnées etaient à la ramasse

Share this post


Link to post
Share on other sites

Effectivement, je les ai trouvés plutôt bons, avec du mordant et du répondant face aux incohérences de nos deux journalistes.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis le seul à trouver ce débat complètement inepte ?

Sous couvert de vouloir faire une émission de "débats et réflexion" c'est de la télé tout craché, c'est-à-dire de la merde, des invectives, des raccourcis, des clichés et des raisonnements qui tiennent en trois phrases.

Avec Zemmour, ça fait des questions plus longues que les réponses et des multiples interventions alors que l'autre parle.

Dans de telles conditions j'ai du mal à voir si quelqu'un est mauvais ou bon, je juge simplement que cette émission, c'est de la grosse merde. Bien luisante.

Et c'était pareil avec l'apparition de Koenig sur Canal+.

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est vrai que ce genre de débats c'est vraiment le niveau 0 de la réflexion. Après 20 minutes d'engueulade on sort de là en ayant rien appris, c'est vraiment pathétique, de plus Naulleau et Zemmour sont vraiment insupportables.

Share this post


Link to post
Share on other sites

G.Koenig qui reste d'un calme olympien face à ces deux guignols... franchement chapeau. J'ai arrêté au bout de 15 min parce que ça devenait insupportable, et en effet totalement inepte. Entre Naulleau qui se croit drôle, bouffi de suffisance et à la limite de l'insulte tout en n'apportant strictement AUCUN argument, et Zemmour qui s'excite tout seul et part dans tous les sens... ils sont consternants.

 

Koenig avait été bon face à F. de Rugy sur le projet de loi Renseignement aussi. Combatif et convaincant.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Koenig avait été bon face à F. de Rugy sur le projet de loi Renseignement aussi. Combatif et convaincant.

Il y a une vidéo ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'entends de plus en plus parler de Koenig autour de moi. On m'interpelle en me disant : "il devrait te plaire avec ses idées !". Je trouve que c'est une bonne chose et qu'on devrait arrêter de faire les fines bouches.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'entends de plus en plus parler de Koenig autour de moi. On m'interpelle en me disant : "il devrait te plaire avec ses idées !". Je trouve que c'est une bonne chose et qu'on devrait arrêter de faire les fines bouches.

+1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×
×
  • Create New...