Jump to content

Aujourd'hui, en France


FabriceM

Recommended Posts

Je lisais ça :

 

France is clean, certainly by comparison with Britain; driving recently near Toulouse, I noticed that there was less litter in 100 miles than in 100 yards going out of my small (and beautiful) English market town.  

 

Là :https://www.spectator.co.uk/2017/05/lets-just-admit-it-the-french-are-simply-better-than-us/?utm_source=Adestra&utm_medium=email&utm_campaign=20170506_Weekly_Highlights_18_NONSUBS

 

 

Toulouse j'ai trouvé ça cracra la dernière fois que j'y suis allé. Je trouve cet article louche. 

Link to comment
il y a 21 minutes, Tramp a dit :

J'espère que non. 

 

J'attendais une réponse ferme avant de lancer le débat sur la définition, l'origine, la justification, l'avenir du vice de procédure.

 

Mais je trouverais ça dingue qu'une erreur au moment de interpellation remette en cause la capacité à juger un délit (sur l'autoroute) qui a de toute façon des dizaines de témoin en plus des preuves vidéos ...

Link to comment
Il y a 2 heures, Mathieu_D a dit :

Je lisais ça :

 

France is clean, certainly by comparison with Britain; driving recently near Toulouse, I noticed that there was less litter in 100 miles than in 100 yards going out of my small (and beautiful) English market town.  

 

Là :https://www.spectator.co.uk/2017/05/lets-just-admit-it-the-french-are-simply-better-than-us/?utm_source=Adestra&utm_medium=email&utm_campaign=20170506_Weekly_Highlights_18_NONSUBS

 

 

Toulouse j'ai trouvé ça cracra la dernière fois que j'y suis allé. Je trouve cet article louche. 

 

Les Brits sont très bons au self bashing également. 

Link to comment

Mais c'est pas possible :

 

Le Monde - Les vignes de Bordeaux et Cognac touchées au cœur par le gel

Après le brusque refroidissement de fin avril, la moitié de la récolte du Bordelais est perdue. Seule une minorité de viticulteurs est assurée contre cet aléa.

http://www.lemonde.fr/planete/article/2017/05/06/les-vignes-de-bordeaux-et-cognac-touchees-au-c-ur-par-le-gel_5123498_3244.html

Link to comment
à l’instant, Neomatix a dit :

:facepalm:

 

Oui et non. Le gel aussi grave et généralisé est finalement très rare. La plupart du temps, ce sont des parcelles intrinsèquement exposées, via la géographie/l'exposition/l'humidité du sol, qui vont geler régulièrement. Ces parcelles ne sont pas vraiment assurables (les assureurs ne vont pas renouveler les contrats) et c'est surtout au propriétaire d'investir pour protéger ses parcelles. Et si l'assureur accepte trop de parcelles vulnérables, ça va faire monter la prime pour les autres, qui auront l'impression de se faire baiser et ne s'assureront pas. Si on en croit cet article  bfmbusiness.bfmtv.com/entreprise/mais-pourquoi-les-viticulteurs-ne-s-assurent-ils-pas-contre-le-gel-1157140.html

les assureurs sont assez mauvais pour faire des primes alignées avec la réalité du risque. Rajoute la dessus une dose d'interventionnisme qui bloque l'offre autours d'un certain type d'offre multirisque assez cher.

 

Et globalement, les propriétaires de vignes sont habitués au risque. Une récolte peut être affectée de 50 manières différentes, et ça fait partie du boulot que de faire en sorte d'avoir de quoi passer une ou deux mauvaises saisons, avec des stocks de produits finis ou de produits intermédiaires. En champagne, l'appellation permet de stocker une certaine quantité de jus de raisin, qui n'est utilisable que pour compenser des mauvaises récoltes. Ce stock est renouvelé avec les excédents de chaque année et le vieux jus inutilisé part pour faire du vinaigre ou de la gnôle.

 

il y a 13 minutes, Tramp a dit :

Tu peux gérer ça avec un credit.

 

Et en plus, il y a ça. Globalement, l'assurance, amha, c'est surtout utile en cas de destruction de ton outil de travail. La grêle et les tempêtes, ça peut anéantir non seulement une récolte à l'année N, mais la récolte N+1 en attaquant les brins.  Alors que même le gel grave de cette année laissera toujours des bourgeons latents/tardifs qui permettront d'avoir des brins et de tailler normalement pour une récolte normale l'année suivante.

  • Yea 1
Link to comment

Pour mieux comprendre, il faut bien voir que même assuré, dans 90% des cas tu ne toucheras rien.

 

Le principe, est qu'il y a une franchise de 20% de l'ensemble de ton exploitation, dans les exploitation assez grande, tu as des parcelles qui peuvent être touchées, mais dépasser 20% de l'ensemble de l'exploitation est excessivement rare.

Donc même touché par le gel, cela ne dépasse que rarement la franchise.

 

Là, on est dans de l'exceptionnel.

 

 

Et en général, cela se règle par des moyens pas très légaux (tu vas avoir du raisin qui va voyager par route cette année...).

Link to comment

j ai discuté à plusieurs reprise de gel/ grêle avec des vignerons. La réponse la plus fréquente est qu il faut 10% par an de ton chiffre comme auto assurance gel, ou bien t assurer. la majorité prends la première option.

Link to comment

Pour avoir discuté avec des assureurs sur le sujet, l'assurance est vraiment utile quand tu te prends deux ou trois mauvaises années (un peu ce qu'il y a en ce moment). Beaucoup de vigneron, parmi lesquels quelques grandes maisons, préfèrent lisser avec leur trésorerie, mais ça tient qu'un ou deux ans, grosso modo.

Link to comment
Citation

 

"Insurrection. À mort les patrons" : première manifestation après l'élection d'Emmanuel Macron

 

Plusieurs milliers de personnes, selon les organisateurs, manifestaient lundi après-midi dans le calme à Paris, à l'appel du collectif "Front social", pour marquer leur mobilisation dès le lendemain de l'élection d'Emmanuel Macron. Les manifestants, rassemblés Place de la République se sont ensuite dirigés vers la Place de la Bastille en criant : "anti-capitalistes" ou "insurrection. À mort les patrons". 

 

 

Link to comment
Citation

Le droit à la fibre existe-il enfin en France ? Pas tout à fait. L’installation de la fibre optique était obligatoire dans les logements neufs depuis le mois de juillet 2016. Et elle vient de le devenir dans l’ancien mais seulement en cas de rénovation. Un décret de la loi Macron entré en application ce 8 mai impose l’introduction du « raccordement en fibre des logements dans le cadre de travaux sur des bâtiments d’habitation collectifs ou des bâtiments accueillant des locaux professionnels». Cela ne vaut évidemment que pour les immeubles qui bénéficient déjà d’un raccordement à leur pied. Rappelons que seuls 15,8 millions de foyers étaient éligibles à la fibre en France au 31 décembre 2016.

Obligatoire lorsqu'il y a un permis de construire

Et ce n’est pas parce que vous redonnerez un coup de peinture dans les couloirs de votre immeuble que vous devrez installer le FttH. Le décret ne s’applique qu’à partir du moment où est délivré un permis de construire. En outre, une dérogation est prévue dans le cas où « le coût des travaux d’équipement (..) y compris les travaux induits, est supérieur à 5% du coût des travaux faisant l’objet du permis de construire ».

A l’origine, la question s’était posée d’appliquer cette disposition partout en s’appuyant sur le principe du droit au très haut débit introduit dans la loi en 2009.

http://www.01net.com/actualites/fibre-le-raccordement-devient-obligatoire-en-cas-de-renovation-1161109.html#content/contribution/edit

 

Link to comment
Citation

Un couple de Bretons qui souhaitait prénommer son nouveau-né Fañch a essuyé un refus des services de l'état-civil de Quimper du fait que le tilde (signe au-dessus du "n") ne serait pas reconnu par l'administration française, indique le père.

 

"Une personne de l'état civil de Quimper nous a appelé vendredi pour nous dire qu'elle ne pouvait pas enregistrer le prénom Fañch et que nous devions en trouver un autre", a raconté à l'AFP Jean-Christophe Bernard, le père du bébé né jeudi à Quimper (Finistère).

 

Une circulaire du 23 juillet 2014 relative à l'état civil et publiée au journal officiel liste en effet les signes diacritiques autorisés par l'administration française et le "n" comportant un tilde, présent dans l'alphabet espagnol, n'y figure pas.

 

"On a choisi ce prénom, qui veut dire François, il y a neuf mois et là on est triste et en colère qu'on nous dise que ce n'est pas possible" de le lui donner, a poursuivi Jean-Christophe Bernard. "Il nous paraît assez incroyable qu’en 2017, nous puissions subir encore une telle discrimination en Bretagne et que nous n’ayons pas la possibilité de choisir pour nos enfants un prénom breton", regrette le père dans Le Télégramme.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2017/05/15/97001-20170515FILWWW00133-un-bebe-ne-peut-pas-s-appeler-fach.php

 

:facepalm:

Link to comment
il y a une heure, Neomatix a dit :

Comment ça le tilde n'est pas reconnu ? Ils ne sont pas encore passé à l'utf8 à l'administration ?

 

 

Si tu savais les démarches faites pour leur faire corriger mon nom en rajoutant un accent "oublié" :) 

Link to comment

« D’autres sous-traitants concurrents enchaînent les heures supplémentaires et les week-ends chômés, alors pourquoi ne pas équilibrer l’activité ? », s’interroge Jean-Marc Ducourtioux, délégué CGT.

 

http://mobile.lemonde.fr/entreprises/article/2017/05/17/dans-la-creuse-la-detresse-humaine-des-gm-s_5128730_1656994.html?xtref=android-app://com.google.android.apps.genie.geniewidget

 

 

Les concurrents ont des commandes et du boulots, ils n'ont qu'à nous en donner.

 

Genius !

  • Yea 1
Link to comment
Citation

Pour 3 euros, c’est Ginapiero Colla, aidé par PSA, qui est le dernier à avoir repris le site, en 2014.

 

Et les salariés si attachés à leur usine n'ont pas été fichus de monter une offre concurrente à ça ?

 

Citation

Mais le rapport de force, malgré des concessions syndicales sur un plan de licenciement, n’est plus à leur avantage. « Avant, quand on bloquait un jour la production, c’était la folie et le lendemain il y avait les hélicos pour ramener d’urgence les pièces chez les constructeurs », se souvient un salarié. Aujourd’hui, « tout peut être fait ailleurs. On nous a copiés et recopiés. »

Dans le jargon, ça s’appelle le « resourcing ». Chaque source d’approvisionnement est dédoublée, souvent à l’étranger. « Plus de levier, plus de pression », résume Jean-Marc Ducourtioux.

 

 

Les mecs constatent que suspendre l'approvisionnement ne marche plus, et ne trouvent rien de mieux à faire que de faire ça et menacer de faire sauter le site. Logique syndicale ...

 

Citation

Sans conteste, « ça a fonctionné ». Mardi, les médias se sont déplacés dans la Creuse, où GM&S est la deuxième entreprise privée du département. Deux anciens candidats à l’élection présidentielle aussi. Philippe Poutou, du Nouveau parti anticapitaliste (NPA), et Jean-Luc Mélenchon, de La France insoumise, arrivé en tête du premier tour ici avec 25,62 % des voix.

 

Une grave erreur de jugement. Une de plus.

Link to comment

Cette usine à La Souterraine, si je comprends bien, elle sous-traite, fabrique des pièces, uniquement avec Renault et Peugeot ? Et le carnet de commandes baisse parce que les constructeurs font appel à d'autres fournisseurs, en dehors du pays ?

Question con : chercher d'autres constructeurs, c'était pas possible ? ou diversifier son offre, ou que sais-je...

Link to comment

Beaucoup de boîtes ont des clients représentants 80-90% de leur CA. C'est à la fois confortable et dangereux, ce qui explique que beaucoup s'en satisfont. Le problème est que sortir de cette situation est à la fois risqué et coûteux. Coûteux en développement commercial, et risqué car ça peut déplaire aux clients représentant encore 80% du CA (parce que l'entreprise aura moins de temps à leur accorder, parce qu'ils ne bénéficieront plus d'une exclusivité...).

C'est donc très facile de se laisser entraîner dans une telle situation et extrêmement difficile de s'en sortir.

Link to comment
Il y a 7 heures, FabriceM a dit :
Citation

 

 

Et les salariés si attachés à leur usine n'ont pas été fichus de monter une offre concurrente à ça ?

 

Ils ne voulaient évidemment pas récupérer la montagne de dette qu'il doit y avoir avec.

Link to comment
il y a 22 minutes, Tramp a dit :

Ils ne voulaient évidemment pas récupérer la montagne de dette qu'il doit y avoir avec.

 

De toute façon, ils ne seraient pas en nom propre donc si le bouzin fait faillite, il y a liquidation des actifs de la boite, et c'est tout, non ?

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...