Jump to content
Serge

Usage politique des nouvelles technologies

Recommended Posts

Situation inhabituelle dans les pays où se tiennent prochainement des élections : les rassemblements sont (ou seront) interdits et il ne restera plus grand chose de la communication traditionnelle.

Les mouvements alter avec les écolos radicaux (ou non) maitrisent les techniques de débat sur les forums sociaux et vont encore prendre de l'ampleur ?

Risque aggravé de tentative de manipulation par la communication sur internet ?

Abstention électorale record ?

 

  • Yea 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je n'ai pas vraiment idée des possibles changements de directions qui peuvent en sortir,

mais on dirait quand même que ça secoue un peu la bergerie en ce moment.

 

Un paquet de trucs qui vivotaient, tout en faisant bonne figure, avec les marges misérables que laisse la mafia étatique, vont crever.

La collision entre cette pandémie et le culte du festif à tout prix est aussi intéressante à observer.

Sur les systèmes médicaux aussi.

... de là à espérer que des enseignements soient tirés ?

Pour l'état, évidemment pas.

J'ai tendance à croire que la propagande socialiste est pas loin du maximum faisable et digérable

... mais je suis peut-être trop optimiste.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Rübezahl a dit :

J'ai tendance à croire que la propagande socialiste est pas loin du maximum faisable et digérable

... mais je suis peut-être trop optimiste.

Vu que les crises de famine en URSS ou en Bolivie n'ont pas mis fin au régime stalinien ou à Chavez je pense qu'il y a encore de la marge.

 

Sinon il est intéréssant de voir ce qu'il va advenir du mouvement écolo dans les 12 mois à venir. Les délires collapsos c'est bien mignon deux secondes relou h24 mais quand tout le monde a peur de crever je pense que les délires des partis animalistes et autres vont peut être passer à la trappe, un temps.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 8 minutes, Alchimi a dit :

Vu que les crises de famine en URSS ou en Bolivie n'ont pas mis fin au régime stalinien ou à Chavez je pense qu'il y a encore de la marge.

Oui. Je ne pensais d'ailleurs nullement à un quelconque brouillon d'esquisse de commencement de début de fin de régime,

juste peut-être un soupçon de lucidité qui pourrait germer dans les têtes,

voire même, soyons fous, percoler un peu sur la place publique !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne suis pas optimiste du tout sur le futur des délires écolos. Mes collèges (encore et toujours baromètres de la connerie politique ambiante) m'ont sorti que ok, le virus, les morts, les restrictions de circulation, la crise économique, tout ça c'est pas terrible, mais quand même quelque part ça contribuera sans doute aussi à rendre possible une nouvelle manière de vivre en voyageant moins, en consommant moins, en polluant moins. Littéralement un discours de méchant écoterroriste dans un vieux film d'action donc. Pour eux il y a là une superbe occasion de rééduquer le peuple.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 11 minutes, Lancelot a dit :

Je ne suis pas optimiste du tout sur le futur des délires écolos. Mes collèges (encore et toujours baromètres de la connerie politique ambiante) m'ont sorti que ok, le virus, les morts, les restrictions de circulation, la crise économique, tout ça c'est pas terrible, mais quand même quelque part ça contribuera sans doute aussi à rendre possible une nouvelle manière de vivre en voyageant moins, en consommant moins, en polluant moins. Littéralement un discours de méchant écoterroriste dans un vieux film d'action donc. Pour eux il y a là une superbe occasion de rééduquer le peuple.

Aucune communauté locale vivant sur ces principes puants n'a jamais duré plus d'une génération.

Les enfants se barrent (souvent en chiant sur leurs vieux).

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 32 minutes, Rübezahl a dit :

Aucune communauté locale vivant sur ces principes puants n'a jamais duré plus d'une génération.

Les enfants se barrent (souvent en chiant sur leurs vieux).

On peut (et on doit) se moquer d'une telle communauté locale. Mais l'ambition des pastèques est globale, pas locale. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 9 minutes, Rincevent a dit :

On peut (et on doit) se moquer d'une telle communauté locale. Mais l'ambition des pastèques est globale, pas locale. 

En effet, en vertu du principe comme quoi un truc qui merde à petite échelle, va fonctionner à grande échelle.

Une fois que la décroissance attaquera la base de la pyramide de Maslow, je me demande quand même si l'aveuglement pourra durer.

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
1 minute ago, Rübezahl said:

En effet, en vertu du principe comme quoi un truc qui merde à petite échelle, va fonctionner à grande échelle.

Une fois que la décroissance attaquera la base de la pyramide de Maslow, je me demande quand même si l'aveuglement pourra durer.

 

Tout le principe des décroissants consiste à imposer des sacrifices aux autres, mais du pouvoir, du statut social et quelques entorses à la règle pour eux.

Donc non, l'aveuglement pourra durer assez longtemps.

 

Ceci dit, lorsque ce type d'élite intellectuelle urbaine se met à régenter une société, les choses peuvent évoluer très vite et de façon brutale. Pour régler le problème, Mao en avait renvoyé quelques uns à la campagne. Ils y ont gagné un bon sens paysan, les adultes ont pu reprendre les commandes et 50 ans plus tard la Chine est un géant industriel et technologique.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un de mes collègues a fait le parallèle avec l'interdiction un peu partout de la cigarette, changement sociétal profond qui l'un dans l'autre s'est imposé très rapidement et sans soucis. Ne vous y trompez pas : changer la manière de penser et d'agir des gens de manière top down c'est possible, on connaît la recette et ça marche bien. Et je trouve ça terrifiant.

  • Yea 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 8 minutes, Lancelot a dit :

Un de mes collègues a fait le parallèle avec l'interdiction un peu partout de la cigarette, changement sociétal profond qui l'un dans l'autre s'est imposé très rapidement et sans soucis. Ne vous y trompez pas : changer la manière de penser et d'agir des gens de manière top down c'est possible, on connaît la recette et ça marche bien. Et je trouve ça terrifiant.

La clope, c'est pas dans le bas de la pyramide de Maslow.

à la campagne (où la pression sociale est plus distendue), ça clope pas mal.

 

Je partage vos inquiétudes, mais, de facto, l'agitation écolo-bobo-gauchiste SJW, de nos jours, elle est super concentrée sur des problèmes factuellement inexistants .

C'est du théâtre. Ils ont plaisir quand ça se passe bien sur la scène, déplaisir quand ça s'y passe mal.

Une fois que leurs conneries déborderont vraiment rudement du théâtre, et impacteront durement leurs vies et celles de leurs gosses, ça devrait aider à déciller.

 

Actuellement, le progressisme fonctionne largement sur le modèle de la grenouille ébouillantée à petit feu.
Si l'eau se met à chauffer brutalement, pas sûr que ça tienne.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, Rübezahl a dit :

Actuellement, le progressisme fonctionne largement sur le modèle de la grenouille ébouillantée à petit feu.
Si l'eau se met à chauffer brutalement, pas sûr que ça tienne.

Je te découvre accélérationniste, donc.

Share this post


Link to post
Share on other sites
18 minutes ago, Rübezahl said:

La clope, c'est pas dans le bas de la pyramide de Maslow.

Prendre l'avion non plus. D'ailleurs ici les écolos et les droitards sont des alliés objectifs dans la mesure où ils veulent restreindre la liberté de circulation.

 

Et même dans le bas de la pyramide quand c'est des chinois ou des vieux qui crèvent au final ce n'est pas si mal vécu quand ça permet de sauver la planètes/les retraites.

2qzh3y.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Lancelot a dit :

Mes collèges (encore et toujours baromètres de la connerie politique ambiante) m'ont sorti que ok, le virus, les morts, les restrictions de circulation, la crise économique, tout ça c'est pas terrible, mais quand même quelque part ça contribuera sans doute aussi à rendre possible une nouvelle manière de vivre en voyageant moins, en consommant moins, en polluant moins.

On sait ce qu'ils lisent.

 

Il y a 2 heures, Rincevent a dit :

Mais l'ambition des pastèques est globale, pas locale. 

Est-ce qu'il n'y aurait justement pas de la place du fait de cet envie de local pour tous d'y glisser une tentative de subsidiarité ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 22 minutes, RaHaN a dit :

Est-ce qu'il n'y aurait justement pas de la place du fait de cet envie de local pour tous d'y glisser une tentative de subsidiarité ?

Leur envie de local est globale (et coercitive), ele est totalisante et uniformisatrice. Le local oui, mais le même partout. Donc non. Au mieux c'est un argument utile pour les troller en société et mettre les rieurs indécis de son côté. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 13 minutes, RaHaN a dit :

Est-ce qu'il n'y aurait justement pas de la place du fait de cet envie de local pour tous d'y glisser une tentative de subsidiarité ?

Pour 99.9% des gauchistes/étatistes/constructivistes que je connais, c'est non. Un gros non.

Autant la subsidiarité cachée et honteuse, ils sont 100% pour, et la pratiquent régulièrement (exemptions de toutes sortes, mais en loucédé. Subventions à la force des mâchoires, etc)

Autant la subsidiarité publique, affichée, revendiquée, libre, pour tous. Ben non.

Si déjà on se casse le cul à construire un univers concentrationnaire avenir radieux, pour tous

... ben c'est pas pour que certains se défilent, et détricotent tout le magnifique édifice (comme à chaque fois que possible).

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, Rincevent a dit :

Leur envie de local est globale (et coercitive), ele est totalisante et uniformisante. Donc non. Au mieux c'est un argument utile pour les troller en société et mettre les rieurs indécis de son côté. 

Alors je reformule : En cherchant à imposer à tous leur "local", ils ont mis en relief le besoin d'un certain nombre d'individus pour celui-ci. Pourquoi ne pas jouer avec cette envie de "local" qui est dans l'air du temps ?

 

> L'idée n'est pas de modifier le schéma de pensée des étatistes, on pourra au mieux, comme tu dis, les troller. Mais plutôt de prendre possession du terme <<local>>, comme il a été fait du <<libéralisme>>.

Ça ne vise pas les pastèques, mais plutôt ceux qui ne disent rien et qui pourraient être tentés.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 16 minutes, RaHaN a dit :

Pourquoi ne pas jouer avec cette envie de "local" qui est dans l'air du temps ?

L'envie de local dont tu parles, c'est toujours local pour les exemptions, mais global pour ceux (lezotres) qui doivent raquer.

(~ toute la population au RSA déjà pour faire court).

Le gauchiste standard est toujours prosélyte par la force.

Sinon il serait anarchiste, enfin un vrai, ie anarchiste pour les droits et les devoirs personnels.

Mais les comme ça, même si ils existent, ils sont plutôt rares et ne font guère de bruit. (Ils ne viennent pas à nuit debout, entre autres car ils ont bossé dur dans la journée. Contrairement à leurs collègues).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, RaHaN a dit :

Alors je reformule : En cherchant à imposer à tous leur "local", ils ont mis en relief le besoin d'un certain nombre d'individus pour celui-ci. Pourquoi ne pas jouer avec cette envie de "local" qui est dans l'air du temps ?

 

> L'idée n'est pas de modifier le schéma de pensée des étatistes, on pourra au mieux, comme tu dis, les troller. Mais plutôt de prendre possession du terme <<local>>, comme il a été fait du <<libéralisme>>.

Ça ne vise pas les pastèques, mais plutôt ceux qui ne disent rien et qui pourraient être tentés.

Ah mais tu sais que tu parles à un libéral localiste, c'est un argument que j'aime utiliser (quand il est pertinent). Mais je le vois mal sous la plume d'un Gaspard Koenig, en revanche. ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites
On 3/10/2020 at 11:19 AM, Rübezahl said:

Une fois que la décroissance attaquera la base de la pyramide de Maslow, je me demande quand même si l'aveuglement pourra durer.

 

On peut au moins espérer un point positif à la grave crise économique qui va accompagner la crise sanitaire :

  • les médias vont parler d'autre chose (l'urgence climatique ne sera plus une urgence médiatique)
  • je doute que l'idée de décroissance soit très populaire quand les gens vont voir ce que ça signifie économiquement et socialement
  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Largo Winch a dit :
  • je doute que l'idée de décroissance soit très populaire quand les gens vont voir ce que ça signifie économiquement et socialement

 

Les discussions à la machine à café me font craindre que les gens ne sont pas capables de faire le lien entre la décroissance et ses effets concrets.

  • Yea 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le café n'est pas assez fort, je ne vois pas d'autre explication.

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 14 minutes, Ultimex a dit :

Les discussions à la machine à café me font craindre que les gens ne sont pas capables de faire le lien entre la décroissance et ses effets concrets.

quand ils se torcheront le cul avec du sopalin ou leurs doigts, ça devrait déjà un peu s'éclaircir dans leurs cervelles.

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, Rübezahl a dit :

quand ils se torcheront le cul avec du sopalin ou leurs doigts, ça devrait déjà un peu s'éclaircir dans leurs cervelles.

 

Non, pas nécessairement : Ils trouveront une autre source d'explication à leur malheur.

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
2 hours ago, Ultimex said:

 

Les discussions à la machine à café me font craindre que les gens ne sont pas capables de faire le lien entre la décroissance et ses effets concrets.

 

On n'y est pas encore. Là c'est encore la rigolade. Attendons de voir les réactions face aux effets sociaux désastreux de la grave récession économique qui s'annonce. ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sans être parano je trouve quand même que cette épidémie tombe vachement bien comme prétexte pour que les écolo-décroissants puissent imposer leur programme sans opposition possible.

D'une manière générale ça catalyse les tendances autoritaires : tout le monde se complaît à rappeler à tout le monde qu'il faut faire ci et ne pas faire ça et que si on fait tous un effort etc.

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

En même temps, pour ce genre d'individu, une météorite aurait percuté Ganymède qu'ils en auraient tiré les mêmes conclusions. Ils vivent littéralement en transe perpétuelle. 

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 26 minutes, Boz a dit :

En même temps, pour ce genre d'individu, une météorite aurait percuté Ganymède qu'ils en auraient tiré les mêmes conclusions. Ils vivent littéralement en transe perpétuelle. 

Une fois que tu as commencé à décrocher du réel, sans en payer trop de prix, l'univers infini du nawak s'offre à toi.

Une vie ne suffira pas à l'exploration.

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

De toute façon le cancer du "un pour tous , tous pour moi" a atteint la moelle épinière des 3 quarts de Français. Seuls ceux qui aiment se projeter dans l'avenir ET chercher la cohérence dans les actions de chacun se rendent compte de ce problème: Tant que ça me touche pas, le groupe doit travailler pour mon profit, et dès que mon individualité doit prendre la conscience d'un altruisme minimum au profit du groupe, y a plus personne. C'est absolument incompatible, mais vu que ce sont deux réflexions qui nécessitent de se placer à chaque fois du point de vue de celui qui doit faire quelque chose dans ce pays de feignants, le cancer atteint un stade de plus en plus avancé.

Si on ajoute la surcouche "tant que le roi a pas pris la décision personne fait rien, mais s'il se trompe on lui coupe la tête" on a une belle bande d'irresponsable infoutus de prendre la moindre décision personnelle.

 

Je viens de le vivre mercredi, j'ai failli prendre un tir pour abandon de poste parce que je faisais du télétravail sans décision de ma cheffaillerie pour recevoir par whatsapp à 20h15 que puisque Macron l'a dit , j'ai plus à m'inquiéter... Et ce matin le mail de la direction est tombé " suivez l’ordre macron jusqu'à ce qu'on prenne une décision la semaine prochaine". Voilà, un secteur de 800 personnes dont la direction a une vue d'avenir en échec sur une fenêtre de 4 Heures. Normal, la projection demandait de prendre une responsabilité par rapport aux individus, pas par rapport au groupe d'individus. 

 

Le plus drôle étant que ma maison est plus proche physiquement de mon équipe que du bureau ou je suis actuellement detaché car en télétravail .... dans l'enceinte de l'entreprise.

 

 

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suppose que c'est ici de facto qu'on parle des conséquences politiques de la crise.

L'évolution des discours ces dernières semaines n'a rien fait pour me rassurer, entre ceux qui mettent tout sur le dos de la mondialisation et de l'ouverture des frontières en particulier, ceux qui en profitent pour réclamer un contrôle des populations à la chinoise et les écolos qui assument tranquillement leur récupération.

  • Yea 5

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×
×
  • Create New...