Jump to content

Cugieran

Habitué
  • Posts

    16270
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    24

Everything posted by Cugieran

  1. Et voilà ce qu'on craignait le plus : des gros lards. http://www.lefigaro.fr/sciences/2014/03/28/01008-20140328ARTFIG00015-le-grolar-un-nouvel-ours-temoin-du-rechauffement-climatique.php
  2. Dans la paroisse que je connais, je vois surtout des gens qui sont catholiques le dimanche de 11h à 12h et pas le reste de la semaine. Etant donné que je ne reconnais pas le catho-sociologique que tu décris dans les déistes que je connais, j'en viens à les préférer assez nettement, d'autant plus qu'ils n'ont aucun comportement moralisateur ni invasif. Mais bref, ce n'est pas le débat ici
  3. Profiter du veto et chier sur les résolutions à la fois. De toute façon, il n'y a pas de sanction contre les membres du conseil de sécurité, En gros, devenir le meilleur promoteur de la suppression de l'ONU : comme les US avec l'Irak ou le veto quasi systématique des russes ou des chinois, au mieux l'abstention, ça montre à quel point l'ONU est une grande boîte vide.
  4. Pour en connaître pas mal, beaucoup, dégoûtés par la nouvelle vague cléricale (retour à la soutane, au latin et très très à droite) et non moins par ce que tu décris se sont tournés vers le déisme ce qui est déjà nettement moins con que de choisir entre le boboisme catholique et le coté intégriste fascisant.
  5. Ouais puis pour faire joli, ils sont pas super esthétiques non plus les vieux monarques européens
  6. 1) Parce que c'est un tout ça refoulé? 2) Oui, clairement.
  7. La présidentielle est une élection particulière, je te rejoins. C'est la plus médiatisée et la plus structurante, en particulier depuis que les législatives arrivent juste derrière.
  8. Ca peut se défendre, mais ça s'est tout de même déjà vu que c'était calamiteux quand ils ont pris quelques villes en 95. Ca n'a pas empêché de les voir au 2ème tour de la présidentielle en 2002, bien aidés par la gauche plurielle mais au 2ème tour tout de même... Du coup je doute un peu de la stratégie qui consisterait à dire qu'en voyant qu'ils sont naze, ça les coulera. Nos ministres sont loin d'être des fleurons de compétence et pourtant, comme tu le dis, la branlée est loin d'être mémorable pour la gauche et je prends le pari qu'ils seront pas très costauds aux prochaines élections mais pas plus bas que terre. Pourtant, ils sont au pouvoir partout et y'a pas grand chose qui roule.
  9. Et heureusement qu'ils n'ont rien de représentatif, ce n'est pas ce que je dis. Par contre, c'est impossible de nier qu'il y a une grosse clientèle et que sur une liste nationale, ça pourrait bien mettre un des "grands partis" 3ème. Ca ne me fait pas plus plaisir qu'à toi. Après, je ne me suis jamais lancé dans une multiplication débile qui donne des électeurs imaginaires ayant tous voté FN.
  10. Ok je te suis, t'as pas tort. Pas besoin de l'institution supranationale pour passer des accords avec d'autres pays c'est clair. Quant aux racines, je suis alors tombé dans le piège aussi. Que je sois fessé en cadence Il n'empêche que je doute que l'ouverture de certains marchés (hydroélectricité par exemple) et de certaines données (météo par exemple) serait intervenue sans l'ogre, du moins en France. Je mets au moins ça à son crédit mais c'est maigre au total d'autant que ces ouvertures ne sont que partielles. Bref, ouais t'as raison, ça ressemble pas un idéal absolu...
  11. Bah initialement, une vaste zone de libre échange et de libre circulation (on peut pas non plus demander du mondial) avec de l'ouverture des données et des marchés, c'est pas si pourri. Mais ça a très vite dégénéré en politburo oui. Si c'est ce que tu veux dire?
  12. C'était en effet extrêmement choquant. Je me suis étranglé quand j'ai entendu Najat (que je ne porte pas dans mon coeur) nous expliquer doctement que la gauche aurait du faire plus de pédagogie. L’étymologie du mot renvoie l'électeur à un enfant à qui l'on doit expliquer ce qui est bien et ce qui est mal. Pardon, avec Najat, c'est ce qui est Bien et ce qui est Mal. Enfin au total, ces élections c'est un gros ramdam pour pas grand chose de surprenant... Ca confirme ce que je pensais lors du référendum Suisse sur l'immigration de masse : avec 7% de FN pour 600 listes à peine, mieux vaut ne pas faire voter le reste de l'Europe sur ces questions! Ou comment une bonne idée (l'Europe) mise en oeuvre comme de la merde devient un repoussoir ultime. Ou comment à force d'interdire à la droite traditionnelle de parler d'immigration et de sécurité, les gens vont chercher ces thèmes ailleurs. Et surtout, comment s'en émouvoir après. En attendant, je crois qu'on peut tous déplorer que les gens n'aient pas d'autre alternative aux socialistes (officiels ou non) que de voter pour des socialistes du FN.
  13. Ouais mais le souci c'est le diesel moderne. Le parc automobile français a quelque chose comme 8 ans je crois... Bon après, pour le confort de conduite, je reconnais que c'est subjectif. Mais il faut arrêter de penser qu'un essence ne couple pas, en gros à puissance égale avec les turbos c'est de l'ordre de 30% de moins. Franchement entre 200 et 300Nm, c'est pas le bout du monde non plus, à moins d'habiter en montagne mais à Paris... Perso, je préfère me prendre un premier coup de pied aux fesses à 2000 tours et un second à 4000 plutôt que de tout donner à 2000 et passer la vitesse à 3000... Bref c'est HS. Après d'ac avec toi sur le chauffage au fioul. L'électricité c'est un truc de sudiste ou de riche...
  14. En tout cas c'est bien fun que de se dire qu'on a perdu un objet de cette taille depuis 10 jours... Non parce que bon, je perds mon briquet, je perds mes clefs, je perds mon ticket de parking ou une pièce de 5 francs mais un avion...
  15. Dans le métro, l'air que tu respires a été pété trois fois. Plus sérieusement, évidemment c'est une belle grosse fourberie anté-municipales. 1- Paris se prend pas mal de particules venues d'ailleurs 2- Les voitures ne sont pas les premières responsables 3- Le diesel, c'est pas seulement moins agréable qu'un 2.0 turbo essence à conduire, c'est aussi bien plus dégueulasse 4- Les bouchons organisés pour faire prendre les TEC aux gens, ça génère plus de saletés 5- Un anticyclone, ça arrive.
  16. Et c'est la même chose pour les événements moins extrêmes que des cyclones. Pour les précipitations diluviennes du sud de la France, pas d'augmentation des cumuls de 200mm/24h (seuil diluvien) depuis 1958. Des études* montrent même que les périodes les plus froides sont plus favorables à ces épisodes ce qui est d'une logique implacable : la méridionalisation des bas géopotentiels multiplie les situations précipitantes dans le sud et comme une part à peu près constante de ces situations finit par dégénérer (pour des raisons topographiques entre autres, les structures convectives à méso échelle apprécient tout particulièrement les lieux), en les multipliant, on multiplie le risque... tout simplement. D'une manière générale, la climato des événements extrêmes est quoi qu'il en soit encore plus difficile que celle du temps banal... il y a encore moins de recul. Mais je peux vous dire que tout ce qu'on voit dans le sud depuis 1999 dans l'Aude en passant par 2002 dans le Gard ou 2010 dans le Var, c'est pas anormal (seulement exceptionnel) et c'est costaud mais c'est pas mais alors pas du tout le max... *(Dezileau L., Terrier B. Berger J. F., Blanchemanche P., Freydier R., Bremond L., Latapie, A. Paquier A., Lang M., Delgado J.L. A multi-dating approach applied to historical slackwater flood deposits of the Gardon River, SE France. Geomorphology. à paraître)
  17. Ok un modèle, en substance, c'est des variables d'entrée, des paramètres et des variables de sortie. Tu choisis un jeu de variables d'entrée et de sortie pour ajuster tes paramètres, c'est à dire rapprocher le plus possible les sorties du modèle avec les sorties réelles (tout en veillant à ce que ton modèle suive les processus si c'est un modèle à base physique). C'est le calage qui te donne un jeu de paramètres. Et tu choisis un autre jeu de variables d'entrée et de sortie pour appliquer ton modèle avec son jeu de paramètres de calage et vérifier qu'il fonctionne bien. C'est la validation. Quand tu ne connais pas tous les processus et que tu mélanges un peu ce qui est clairement explicatif (comme la pluie pour le débit) avec ce que tu penses être explicatif (mais tu ne peux pas le vérifier, comme le CO2 pour le climat), tu es dans un modèle postulé... et on évite de changer la vie des gens et l'économie avec du postulé pur et dur (même s'il y en a toujours un peu). Pour les modèles climatiques : - on ne maîtrise pas tous les processus - le calage requiert beaucoup de variables d'entrée et de sortie (en historique) dont on ne dispose pas forcément - il ne reste plus grand chose pour la validation si ce n'est de constater que oui, si je postule que le CO2 fait monter la température, que je cale mon modèle pour ça et que quand je mets du CO2 ça monte... mais ce n'est pas une validation - on finit donc par dire que les éléments conspirent... sauf que c'est soit le postulat soit le calage qui est mauvais. Le système modélisé, lui, se comporte comme ils se comporte...
  18. Il faut bien reconnaître que c'est pas donné et que c'est pas une explosion de finesse dans l'assiette tout de même. Mais bon, le plus traumatisant c'est qu'un bon suisse alémanique est capable de bouffer une raclette à midi quand il fait 30 et quelques l'été. Ca, c'est rude. Perso je digère pas...
  19. Oui j'ai lu ton article à ce sujet. J'attends de voir... c'est si simple et si peu polémique que ça parait trop beau, mais ça peut certainement, d'un autre coté, mettre à l'abri les développeurs des casse couilles habituels
  20. On est bien d'accord. A l'heure ou la Suisse a décidé de fermer ses centrales nucléaires, ou l'Allemagne brûle du charbon et revient des panneaux solaires le profil bas et j'en passe, les écolos nous emmerdent pour augmenter les débits réservés au droit des prises d'eau et des barrages, invoquant un problème avec la poiscaille que les pêcheurs qui passent leur temps dans la rivière n'ont pas remarqué. Un peu de démago, quelques copains aux cantons, et voilà qu'on réduit le potentiel d'aménagements magnifiques, propres et construits de longue date... Quand je vois ça, entre autres, je pense qu'ils ont un pouvoir de nuisance très élevé et ça ne me rend pas optimiste. Le thorium même topo : impossible de faire de la bombe atomique avec ça... c'est pas pour demain donc. Bref, je crois qu'on glisse hors sujet... En attendant, d'après les "modélisations climatiques", avec des précipitations plus élevées en hiver et quelques degrés de plus, jusqu'en 2060, ça nous fait des débits au sortir des glaciers vachement plus élevés. Roulons en V8
  21. Je parlais politiquement. Pour travailler dans le secteur (de l'hydroélectricité, du vrai renouvelable donc), je suis assez convaincu que les énergéticiens de tous poils ont tout un tas d'idées excellentes et qu'ils sauront les sortir le moment venu. Mais politiquement, j'espère que ces prodigieux efforts ne seront pas vains. Au train ou va la dictature réchauffiste et l'interventionnisme débile en faveur de mauvaises solutions à des problèmes mal posés, je ne suis pas forcément optimiste.
×
×
  • Create New...