Jump to content

F. mas

Utilisateur
  • Posts

    12690
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    37

3 Followers

About F. mas

  • Birthday 03/12/1979

Retained

  • Member Title
    Cheshire Cat

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Lieu
    Cordicopolis
  • Interests
    Political Philosophy, Music, BBC comedies.

Ideas

  • Tendance
    Minarchiste
  • Ma référence
    Anthony de Jasay.

Recent Profile Visitors

20732 profile views
  1. Sur la liberté et la sécurité, il existe une tension originelle au sein même de la tradition philosophique libérale sur le rôle du gouvernement civil, à la fois protecteurs des libertés individuelles et de la propriété (property au sens de Locke inclus la propriété de soi, donc de l'intégrité de la personne). On a vu ressurgir cette tension avec force au moment de la crise sanitaire, avec une polarisation entre libéraux covidistes et anticovidistes.
  2. @Alchimi Je te propose de lire l'article de P Malmgren mis en lien dans mon billet, qui apportera sans doute les compléments d'information que tu cherches (et qui fait le tour de la question que je ne fais qu'effleurer).
  3. C'est très clairement l'une des meilleures analyses qu'on peut lire sur le sujet. Merci à lui d'avoir répondu à mes questions.
  4. https://www.bing.com/videos/search?q=victoria+nuland+biolabs&docid=608049966706087843&mid=E4F365E59AA8D4E094D6E4F365E59AA8D4E094D6&view=detail&FORM=VIRE C'est quelque chose qui n'a pas beaucoup retenu l'attention de l'opinion publique occidentale, mais qui semble avoir assez impressionné les gouvernements russe et chinois.
  5. C'est une bonne occasion de faire un portrait @Rincevent!
  6. Sinon une réflexion intéressante sur les conséquences politiques de la gestion de la crise covid https://unherd.com/2022/05/covid-was-liberalisms-endgame/?utm_source=substack&utm_medium=email&fbclid=IwAR0ikvHi7N74IllLR2tlzr4QvPY0AnedU2kc93Utjik1kCpkYNxxm2KTkuA
  7. Fusion entre Beck et Michel O ?
  8. Ah oui, aujourd'hui, 'néolibéralisme', c'est carrément devenu un programme de recherches. Il y a un million de papiers qui sortent par jour pour nous donner une nouvelle définition du terme (qui va bien entendu tout révolutionner en sciences sociales). Enfin en tout cas, c'est encore un beau coup dans le rien pour rendre encore moins intelligible le libéralisme dans ce pays.
  9. De mémoire, mais je vais vérifier une fois à la maison, le sens de néolibéralisme est plus étroit que ça, et suppose d'en finir avec l'"idéologie du laisser faire, laisser passer". Sur son approche éco, il faut lire la préface au livre de Claude Gamel qu'il a fait publier aux PUF. En gros le libéralisme classique c'est dépassé, celui moderne c'est celui piloté par la puissance publique de Rawls et consorts (bref de la social-démocratie de droite). C'est aussi pour ça que je parle de 'rocardisme révolutionnaire' : on nous présente les vieilles soluces de la deuxième gauche, les synthèses socialisme-libéralisme et tutti quanti comme des trucs super nouveaux et super révolutionnaires, alors que c'est vraiment le fond de sauce de toutes les politiques publiques depuis 40 ans et de tous les barbons que j'ai pu croiser à la Sorbonne. Personnellement, tout ce qu'il dit me rappelle la fac et ses pires mandarins mainstream. Maintenant c'est cohérent avec son côté je veux incarner le libéralisme (progressiste) majoritaire contre le libéralisme classique (minoritaire). Mais l'un est un pur produit politicien et bureaucratique, l'autre un truc sérieux.
  10. Oui, bien vu. En tout cas, sur le plan de la terminologie, le néo- c'est effectivement ce qui s'opposait au libéralisme 'manchestérien' classique. Après l'étiquette a pris un sens plus large et plus flou, englobant parfois libertarianisme et libéralisme classique (par ex S Audier).
  11. Un très très bel exercice de boot licking à l'endroit des médias, et un vrai double salto arrière pour nous convaincre que son rocardisme révolutionnaire a quelque chose de plus intéressant à offrir que le libéralisme classique. Du grand art. Sinon sur le sujet, un avis qui vaut un peu plus lourd que ce genre d'entertainer https://www.econlib.org/liz-truss-and-libertarianism/?fbclid=IwAR3gh2F_5Yn1O20bxmAD2MYPPDtgWvxLaeI4thK7-s4hYbuhGatCvZ_wAJ0
  12. J'ai vérifié, mais le format des tofs n'a rien d'anormal.
  13. Parce que l'auteur connaît le libéralisme. Vraiment. En lisant les auteurs, pas en regardant des vidéos. C'est ma réponse un peu taquine Ah et sur la qualité de la discussion, la réponse se trouve dans le 3ème tome des essais de Montaigne, chapitre 8!
  14. C'est plus des conversations entre plusieurs personnages qui représentent plusieurs courants et sensibilités.
×
×
  • Create New...