Aller au contenu

TheRedBaron

Utilisateur
  • Compteur de contenus

    169
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

-2 Impopulaire

À propos de TheRedBaron

  • Rang
    Jeune Padawan

Previous Fields

  • Tendance
    Libéral de gauche
  • Ma référence
    J. Coleman, K. Binmore

Contact Methods

  • Website URL
    http://www.hgdewolff.com

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Location
    Berlin

Visiteurs récents du profil

429 visualisations du profil
  1. TheRedBaron

    Initiation de noobs gauchistes

    Je me suis bien trouvé de lire le livre "Microéconomie du marché du travail" de Cahuc et Zylberberg. Mais la matière est peut-être trop avancé pour un cours liminaire.
  2. TheRedBaron

    Initiation de noobs gauchistes

    Oui. Donc peut-être il faut inclure la théorie de la régulation, et l'économie des conventions, qui sont des idées français.
  3. TheRedBaron

    Initiation de noobs gauchistes

    Oui, ça inclût la théorie des droits de propriété. L'institutionnalisme, c'est aussi la théorie des organisations. De nos jours on analyse des organisations mixtes, qui combinent l'organisation et le marché. Ça a déjà commencé avec Ronald Coase. Essayez de leur expliquer l'idéologie de la propriété commune!
  4. TheRedBaron

    Initiation de noobs gauchistes

    La théorie des jeux est primordiale pour décrire des processus hors marché. Il faut comprendre pourquoi les gens coopèrent. Je suppose qu'un français doit dire quelque chose concernant la planification. Et on pourrait nommer le capital social (Bourdieu!). En outre, social choice n'est pas la même chose que public choice.
  5. TheRedBaron

    Le libéralisme a-t-il un avenir ?

    Je suis un peu méfiant par rapport aux doctrines. J'aime la pensée de Ken Binmore (et peut-être de l'institutionnalisme), qui dit que les idées sont toujours en lutte afin de dominer la société. La morale sociale est le résultat d'un processus évolutionnaire. Les conventions défectueuses perdent, parce qu'ils ne sont pas imitées. Donc il faut bâtir sur le passé.
  6. TheRedBaron

    Le libéralisme a-t-il un avenir ?

    Le libéralisme de gauche était le libéralisme du capital commercial et des commerçants, tandis que le national-libéralisme était le libéralisme de l'exploitation minière et de la métallurgie, et des petit fermiers.
  7. TheRedBaron

    Le libéralisme a-t-il un avenir ?

    Voici un peu d'histoire allemande: En Allemagne le libéralisme s'est divisé en 1866. Une partie défend la liberté, tandis que l'autre partie pense que l'unité nationale doit précéder la liberté politique. La première partie est donc l'aile gauche, et la seconde partie est un groupe de national-liberaux. Le parlement (Reichstag) n'est pas encore autorisé de contrôler le gouvernement. Il est consulté sans engagement. Le Bundesrat était l'organe législatif, bien que le parlement soit à même de bloquer des lois. Le suffrage universel des hommes détermine la composition du parlement. Dans ce parlement, les libéraux sont souvent fracturés. Par exemple, en 1881 il a y trois partis libéraux de gauche. Ils essaient surtout de réaliser la vraie démocratie. Les libéraux de gauche prônent la collaboration entre travail et capital. Les national-libéraux sont en fait le soutien principal du gouvernement. Ils demandent la subjugation de l'église catholique à l'État (Kulturkampf). Mais en 1880 cette partie éclate. Le libre-échange international est leur point en ligitue. Le gouvernement allemand préfère une politique d'interventionnisme économique. En 1887, les national-libéraux commencent un cartel avec les partis conservatrices. Depuis 1890 le parti catholique (Zentrum) devient la force dominante dans la politique allemande. Le Zentrum a déjà en 1874 rassemblé 83% de l'électorat catholique. En conclusion: les libéraux allemands ont essayé de renforcer le rôle du parlement. Mais en outre, le mouvement libéral était toujours divisé. Il n'était jamais un parti populaire. Depuis 1918, les partis libéraux sont marginalisés. En fait le déclin des libéraux allemands fait souvenir des libéraux anglais.
  8. TheRedBaron

    Libéralisation du marché du travail et pauvreté

    J'ai dû étudier la pauvreté, à l'avance.
  9. TheRedBaron

    Libéralisation du marché du travail et pauvreté

    Le taux de pauvreté dépend surtout des transferts sociaux. Donc les pauvres sont des jeunes familles, souvent avec un seul parent, des agés etcetera. Aux États-Unis le taux de pauvreté est absolu. Il est calculé en utilisant les coûts minimaux de nourriture pour une famille. Le seuil de pauvreté augmente proportionnellement à l'indice des prix, et il n'est pas lié au niveau de prospérité. C'est vrai pour le taux de pauvreté relatif. Néanmoins, il faut se rendre compte des dimensions divers de la pauvreté. Par exemple, on peut avoir une santé pauvre. Ou on peut vivre dans un quartier pauvre, et pas être à même de déménager. Les dimensions de pauvreté s'accumulent souvent chez certains groupes sociaux. Par conséquent il faut que le soutien soit aussi multi-dimensional.
  10. TheRedBaron

    Libéralisation du marché du travail et pauvreté

    Donc, la constitution n'est jamais finie, et est toujours un sujet du débat. En fait, l'approbation de la constitution n'est jamais vraiment unanime.
  11. TheRedBaron

    Théories libérales, économétrie

    Je pense que la théorie autrichienne est intégrée dans la théorie économique. Von Hayek a reçu le prix Nobel. L'économie institutionnaliste (la théorie dominante de nos jours) réfère souvent aux idées de Von Hayek. Mais il faut être ouvert aux autres pensées. La théorie autrichienne n'a pas le monopole sur la vérité.
  12. TheRedBaron

    Libéralisation du marché du travail et pauvreté

    Non, mais c'est un peu exagéré de remarquer qu'enfin chacun a la droit d'interpréter la constitution à sa propre façon
  13. TheRedBaron

    Libéralisation du marché du travail et pauvreté

    La Constitution décrit tous les droits fondamentaux, que les citoyens désirent en unanimité (par exemple le droit de porter un fusil). En fait la Constitution Allemande reconnait même le droit (ou l'obligation) de se révolter contre l'État, en cas où il attaque les droits fondamentaux des citoyens. J'admets, que je trouve ce droit un peu exagéré.
  14. TheRedBaron

    Mes lectures du moment

    Ou peut-être un livre par un Austromarxiste, par example Karl Renner.
  15. TheRedBaron

    Mes lectures du moment

    Das Erfurter Programm (1892) de Karl Kautsky.
×