Jump to content

Carl Barks

Utilisateur
  • Posts

    996
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by Carl Barks

  1. Je ne trouve pas cet édito idiot, même si le dégagement de la fin sur le port d'armes est effectivement un peu hors sujet.
  2. Attends, en 2022,tu connais des gens qui font des soirées diapo ?
  3. De la part de quelqu'un qui a écrit un livre pour dire qu'il ne fallait plus construire d'immeubles à Paris afin de réentendre les gazouillis des moineaux, c'est particulièrement comique.
  4. En résumé, il pense que les vaccins anti-Covid sont plus dangereux pour les enfants que les fusillades dans les écoles. C'est un point de vue.
  5. Oui, c'est un peu triste mais je comprends qu'après 17 ans, ils soient à court d'inspiration (le fait de rappeler Davies n'est pas bon signe). J'étais fan de la période Moffat, j'ai arrêté après. Pas parce que le Docteur est une femme (pourquoi pas ? Et Whitaker avait l'air bien dans le rôle) mais parce que le showrunner semblait bien médiocre.
  6. Je suis sur cette ligne. Le télétravail apporte une flexibilité vraiment bienvenue (et je le pratique personnellement plusieurs fois par semaine). Mais à long terme, laisser des employés travailler intégralement à distance me semble dangereux sur deux plans: perte de motivation liée à l'isolement et, surtout, perte de créativité liée à l'absence de contact spontané. On parle de boulot qui demandent un minimum de créativité, évidemment. Si c'est du call center...
  7. Ah, pourquoi ? Mon point, c'est juste que ça ne sera pas la fin de la société connue. La stratégie du pire, ce n'est pas mon argumentaire à moi. Dit autrement, je pense qu'une victoire de Mélenchon serait nuisible mais pas apocalyptique ou irréversible.
  8. Bon, après, vous êtes un peu violents avec @Daumantas. Six pouces rouges, c'est beaucoup, il est jeune, il a le droit de se laisser un peu emporter 🙂
  9. Je ne souhaite pas une victoire de Mélenchon et je ne suis absolument pas convaincu par la stratégie du pire de @Daumantas. Mais sérieusement, les comparaisons avec le Venezuela ou Cuba, c'est un peu disproportionné. Mélenchon au pouvoir, ce serait sûrement comme Mitterrand en 81. Deux ans de grosses conneries avant de se heurter au mur du réel et de faire de la sociale démocratie molle dans la lignée de tout ce qui a précédé à gauche comme à droite. Pour ma part, je ne me déplacerai pas cette fois mais c'est aussi lié à ma circonscription. Mélenchon y a quasiment fait 50% à la présidentielle, elle tombera sûrement à gauche, je ne vais pas m'embêter pour rien (et pour voter qui en face, de toute façon ?)
  10. Je dis juste que faire 7% avec le capital médiatique et les réseaux dont disposait Zemmour, ça n'a rien d'exceptionnel. Je lui prédisait 5% avant l'élection, ok, je l'ai légèrement sous-évalué. Quand Saint Josse sort de nulle part et fait dans les 5% en 2002, oui, je trouve que c'est une belle performance. Edit: désolé pour le HS, j'arrête là.
  11. Zemmour a 20 ans de grosse présence médiatique derrière lui + des livres vendus à des centaines de milliers (des millions ?) d'exemplaires. Il ne partait vraiment pas de rien et même son statut d'outsider de la politique est contestable, vu les réseaux qu'il avait entretenu comme journaliste. Je serais impressionné s'il était parvenu au second tour (et sait-on jamais, il n'est peut-être pas passé très loin d'inverser la tendance du vote utile à une époque où il était au coude à coude avec Le Pen, s'il avait eu deux trois sondages de plus devant elle). 7%, bof.
  12. Et puis pour mener la campagne, c'est mieux avec un Premier ministre tout frais.
  13. Le rapport dit d'ailleurs bien que l'histoire des tuberculeux est probablement un scandale, qu'ils ont a priori donné des traitements dangereux, et que l'ANSM va poursuivre ses enquêtes. C'est juste que le truc était visiblement tellement anarchique que ça ne méritait même pas le nom d'essai clinique
  14. Très bon résumé et intéressante analyse. Je like mais me demande toutefois s'il n'y a pas un biais rétrospectif. Est-ce que c'est le fait de réunir plusieurs courants qui facilite la victoire... Ou reste-t-on ensemble plus facilement quand on gagne ? Les deux sont sûrement vrais, mais je ne sais pas dans quelle proportion.
  15. Ah il y a beaucoup de choses à lui reprocher, mais je ne dirais pas "quelconque". Il faudrait une catégorie Z juste pour lui.
  16. Oui, mais alors je ne suis toujours pas convaincu du bien fondé de la comparaison. Là, tu parles de bisbilles ponctuelles au sein d'un même camp. Mais en 81 comme en 95, une élection présidentielle suffit à servir de juge de paix et resserrer les rangs. Qu'elle soit d'ailleurs gagnée par le camp d'en face (Mitterrand en 81) ou l'un des deux rivaux au sein du même camp (Chirac en 95). Macron s'installe dans la durée (même si je pense toujours qu'il y aura un retour au monde d'avant à la fin de son mandat, mais c'est de la pure prédiction au doigt mouillé). Il rebat structurellement les cartes avec une grande force centriste et deux fortes oppositions, très à gauche et très à droite, qui ne peuvent pas s'unir. La comparaison avec la monarchie de Juillet me semble bien plus justifiée que n'importe quelle période sous la 5e République.
  17. Pas très convaincu par cette comparaison. L'élection de Mitterrand a au contraire ressoudé UDF et RPR, qui lui ont imposé deux cohabitations.
  18. Oui, d'autant qu'aucun président élu ne s'est tapé une cohabitation d'entrée de jeu sous la cinquième (pour le moment...)
  19. Bah si, Chirac sortait de cinq ans de cohabitation. Techniquement, en 65, De Gaulle a été réélu mais son élection de 58 n'était pas au suffrage direct. Maintenant, avant de dire ça sur Macron, il faut quand même voir ce qui sort des législatives (même si je pense qu'il arrivera à se bricoler une majorité mouvante comme Mitterrand en 88).
  20. Merci à @Lancelot pour ce topic d'utilité publique. Mon classement S: les trois chefs d'œuvre, géniaux à chaque page (case ?) A: le haut du panier, ceux que je ne me lasse jamais de relire B: la bonne came, pas mes préférés mais toujours agréable de les ressortir. La Rentrée Gauloise est dure à caser, ce sont des chutes mais de bonnes chutes. 😄 les médiocrités, soit des Goscinny sur la pente descendante, soit ce que les successeurs sont arrivés à faire de mieux. Le Grand fossé est un récit qui se tient à peu près même si Astérix et Obelix n'ont rien à y faire. J'ai été (relativement) surpris en bien par le Papyrus. D) le fond du panier, même s'il faudrait évidemment des sous catégories pour différencier un produit complètement fade comme les Pictes, d'une catastrophe industrielle comme le Ciel lui est tombé sur la tête. On notera que je préfère de loin les albums "village" des voyages à l'étranger. Les Lauriers et le Chaudron sont à part, toutefois, ce sont des plongées dans l'univers de la Gaule/de Rome qui font sortir le meilleur de l'imagination de Goscinny. Ah et ça n'est pas classé au sein de la même catégorie.
  21. Le passage en mer est un peu marrant mais une fois qu'il y a les Indiens, pfouhlala.
×
×
  • Create New...