Jump to content

F. mas

Utilisateur
  • Posts

    12550
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    35

Everything posted by F. mas

  1. J'inverserais le rôle de vos propositions, ce qui donne un éclairage différent à propos du cni et du nc : l'après Sarkozy se profilant à l'horizon, on commence à s'agiter dans le landernau politique. Certains au nc commencent à sentir le vent du boulet et à chercher à exister en dehors de l'orbite présidentiel (pas tous, loin de là, mais quelques uns avec un peu de pouvoir et un peu de pognon), ce qui les rend curieusement attentifs à tout ce qui passe en matière de réflexion politique (je vous accorde qu'ils sont encore bien loin de vouloir prendre politiquement le large). Mais bon, pas d'illusion effectivement, il est tout à fait probable que le nc préfère ne rien faire plutôt que de risquer de sortir de la ligne élyséenne. La stratégie du cni est différente: ils se disent qu'il y a une place à prendre à la droite de l'ump, et qu'ils ont encore des reliquats de popularité dans les campagnes. Le parti s'est dissocié de parti frère récemment et va partir pour les régionales. Seulement, c'est un petit parti avec une organisation minuscule, et qui n'a pas renouvelé sa matrice intellectuelle depuis René Coty. Par l'appel d'air récent créé par la stratégie d'ouverture du gouvernement, ils ont réussi à ramener quelques milliers de jeunes droitards qui se sont stratégiquement assez bien placés dans l'appareil. Leurs responsables sont plutôt intellectuellement open en matière de conservatisme libéral. Dans les deux cas, la demande se fait dans le domaine des idées, qui me semble être le point fort des libéraux. En tout cas, ils sont beaucoup plus habiles pour les présenter, les défendre et les faire circuler que pour militer en politique. C'est pour cette raison que jusqu'à nouvelle ordre, je n'ai pas l'impression qu'ils puissent faire autre chose que des clubs, des cercles ou s'agréger à des mouvements existants pour tenter d'en influencer une fraction à la marge. J'espère me tromper, mais jusqu'à présent, c'est l'impression générale que me donnent les organisations libérales en France.
  2. Je ne voudrais pas relancer une discussion qui a déjà eu lieu ailleurs, mais tenter quoi que ce soit à l'ump me paraît impossible : sa structure oligarchique empêche par principe toute remontée d'idée de la base au sommet. Il est plus raisonnable de s'intéresser aux formations qui cherchent à exister à côté d'elle, et qui pr conséquent peut accueillir avec bienveillance des idées nouvelles et (surtout) des cadres pas trop cons (donc Modem, mais aussi Nouveau centre, PS, CNI, AL, PLD, souverainistes). Maintenant, contrairement à ce que pense Nick de Cusa, j'ai plutôt l'impression que l'époque est à l'acceptation générale de la tutelle bienveillante de l'Etat (#ironie#) et de la règlementation pour contrer les effets dévastateurs de la crise (mais bon, c'est perception contre perception). J'en veux pour preuve les changements de discours des formations politiques au pouvoir (UMP NC) qui de plutôt libérales se font maintenant néokeynesiennes (Sans trop virer complotiste, je pense d'ailleurs que cette remise en selle des états est perceptible à travers l'élection de Van Rompuy à la tête du conseil de l'Europe : en désignant un type insignifiant au conseil, la commission et donc les Etats gardent les mains libres pour faire ce qu'ils veulent). Mais peut-être que les élus et les représentants se trompent, et que les citoyens conspirent réellement contre leurs pouvoirs indus. Mais entre une hypothèse optimiste et une hypothèse pessimiste, j'ai toujours tendance à prendre la seconde Je pense qu'à une époque où l'une des plus grandes interrogations du moment est de savoir si le capitalisme est mort, ça va pas être de la tarte pour les libéraux, quelque soit la formation (où alors il va falloir finauder, mais bon, là, les libéraux ne sont pas très bons à ce jeu là).
  3. Je suis aller voir hier : comédie britannique très drôle et très grinçante sur les relations usa uk à propos du déclenchement d'une guerre au moyen orient.
  4. Je comprends rien à cette histoire de gâteau d'électeurs qui grossit quand on est plus nombreux sur le marché de l'offre politique. Et quand je comprends rien aux querelles entre chapelles, comme je suis un peu ignare, paresseux et sous informé, j'ai tendance à me rabattre sur des marques repères, peut-être moins inventives et moins conformes à mes attentes, mais aux effets garantis. Je me demande si cpnt se présente…
  5. Il y a aussi la solution de militer et de recruter, qui n'est pas à écarter d'un revers de la main non plus
  6. Je ne connaissais pas le Monsieur, je viens de faire un tour sur son blog : il m'a l'air très bien.
  7. et qui connaît jean-pierre Sauser ?
  8. mettre daf et surtout fad gadget (alias Frank Tovey) dans le top ringardos ! mais quel philistinisme ! ça mériterait un blâme !
  9. Depuis quelques jours j'arpente les allées du salon du livre ancien (espace champerret - porte de champerret) histoire de boire des coups avec des amis libraires et antiquaires. Samedi, je n'étais d'ailleurs pas net.
  10. J'ai bien essayé de lire le livre de Cavell, mais je le trouve à la fois illisible, pédant et sans pertinence aucune. Je ne suis pourtant pas trop rétif à la philosophie américaine habituellement (je pense à Rorty, Quine, James ou Dewey que je lis avec plaisir mais sans trop d'empathie non plus). Peut-être est-ce à cause de sa volonté affichée de ne pas marquer les frontières entre commentaires philosophiques, littéraires et historiques qui me le rend antipathique (et qui par ailleurs le rapproche du Derrida de la différAnce) ? Un essai non politique qui m'a marqué et continue de me marquer : MJ Oakeshott : Experiences and its Modes. Pensez aux balises (Sekonda)
  11. Oui, il y a un documentaire qui est sortie sur joy division, avec interview avec les membre de New Order, avec Tony Wilson, etc. Ce qui est un peu dommage, c'est que la musique n'est pas si présente que ça : enfin, on a droit à des extraits de tous les morceaux connus, mais bon.
  12. J'ai vu cette semaine "Joy Division" et "Walkyrie", les deux sont bons, dans deux genres différents, le documentaire et le film historique.
  13. Je viens de la droite radicale, celle antimoderne aux tendances "révolutionnaires-conservatrices". Parmi les lectures qui ont tempéré mon caractère et m'ont fait réviser mes jugements, je pense à Leo Strauss (particulièrement sa conférence sur le nihilisme allemand, qui m'a beaucoup marqué au début par l'acuité de sa critique de l'antimodernisme moral de la révolution conservatrice allemande) et à Julien Freund (qui m'a guéri d'un préjugé tenace, à savoir qu'il n'y a pas uniquement une critique libérale de la politique, mais aussi une possibilité de penser la politique tout en étant libéral). Et puis il a eu la découverte du conservatisme anglo-saxon, dont la vigueur n'est pas étranger au fait qu'il est une forme raffinée de libéralisme.
  14. Hey ! Fad Gadget alias Frank Tovey dans un fil étiqueté "top ringardos" ! Trahison ! Philistinisme !
  15. ok pour 20, dans ce cas recontacte-moi par MP.
  16. ça dépend. Si c'est pour échanger des cartes magic, je crains que non.
  17. En fait, je l'ai en double : acheté une première fois, reçu une seconde fois par service de presse. Le premier exemplaire est annoté, abimé, avec des dessins dessus, le second moisit dans ma bibliothèque (mais en parfait état!). J'ai même failli l'offrir à mon frère, mais il préfère Anthony Giddens, le naif.
  18. Pour ceux qui ont apprécié Burn after reading comme moi : http://fr.youtube.com/watch?v=hW9cCWm53H4
  19. je revends les Essais de philosophie, de science politique et d'économie de FA Hayek publiés aux belles lettres pour la modique somme de 23 euros : état neuf (même pas ouvert). Si ça intéresse quelqu'un, qu'il me contacte par MP.
  20. C'est vrai que le terme de propriété n'est pas clair : pour Locke "Property", ce n'est pas qu'une somme de biens opposables, ou la somme des droits aux biens opposables. C'est aussi quelque chose qui a à voir avec le for intérieur, les facultés de l'âme. Il y a un air de famille avec les biens (internes, c'est à dire les facultés et les dispositions de l'âme et externes, les biens qui sont attachés à la personne comme le patrimoine ou les amis) dont parle Aristote. Je pense qu'en ce sens, en distinguant le droit (qui et transférable) et la faculté (qui est proprement naturelle), on évite de reconduire un certain nombre de fictions intenables, notamment celle que vous exposez, sur l'esprit comme propriétaire du corps. Mais on peut en discuter.
  21. Une de mes chansons favorites, au style un peu vieillot, j'en conviens : Freedom of Choice http://fr.youtube.com/watch?v=I9hpMgKI_NU J'en profite pour en mettre deux autres : Mongoloid http://fr.youtube.com/watch?v=ZWmf7r_37eA Peek a Boo http://fr.youtube.com/watch?v=bPzzvcYYugE DEVO
  22. Je vais y penser. Il faut aussi que je vois comment ça marche, étant donné que je suis fin nul dès que ça touche à l'informatique.
×
×
  • Create New...