Jump to content

Recommended Posts

il y a 34 minutes, Rincevent a dit :

Je suis très convaincu par l'explication 1 (des campagnards) et plus marginalement par la 3 (ils ne subissent pas les coûts mais bénéficient du prestige).

 

D'une manière générale, en Occident, on sous-estime très largement le "nationalisme externe" de la plupart des immigrés et d'une bonne partie de leurs descendants. Je me souviens assez nettement d'un Grand Ancien qui conversait avec un inconnu dans un bar parisien il y a quelques années. Il avait commencé à vouloir le convertir, AGLLB-style ("Tu es d'accord pour dire que l'impôt c'est du vol ? Que le gouvernement c'est une mafia de criminels et de salopards ?"), et l'inconnu lui emboîtait volontiers le pas. Puis à un moment, la conversation dérive sur la colonisation et le pays d'origine de l'inconnu, et là, brutalement, l'inconnu se cabre ("Ah non, pas Bourguiba ! Bourguiba c'est pas un criminel, c'est le père de la nation, t'as pas le droit de dire ça !), et devient aussi réceptif qu'un mur au grand étonnement du Grand Ancien de l'AGLLB.

 

Nota qu'aux US, la diaspora turque a très majoritairement voté pour l'opposition

 

 

Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, Nigel a dit :

Le chiffre de 60%, c'est avec ou sans l'abstention ?

ça répond à ta question ?

 

Les résultats officiels révèlent que pas moins de 74,9% des Belges d'origine turque ont voté pour Erdogan. 142.453 d'électeurs belges d'origine turque ont voté et la participation s'élevait à 53,6%. 

Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, Nigel a dit :

Oui :) 

 

 Bah c'est moins important ainsi. 

certes, mais c'est quand même la majorité, ça veut dire que sur 53,6% de votants, quasiment les 3 quarts ont voté pour lui, non ?

Link to post
Share on other sites

Tiens, cadeau :) 

 

 

Les résultats officiels révèlent que pas moins de 74,9% des Belges d'origine turque ont voté pour Erdogan. 142.453 d'électeurs belges d'origine turque ont voté et la participation s'élevait à 53,6%. Les électeurs installés aux Pays-Bas (72,8%) et en l'Autriche (72,1%) ont également massivement voté Erdogan. En Allemagne, où la Turquie compte près d'1,5 million d'électeurs potentiels, Erdogan a obtenu 65% des voix. En Norvège, en France et au Danemark, il décroche également plus de 50% des voix.

Globalement, Erdogan s'en sort mieux à l'étranger qu'en Turquie. Au niveau mondial, Erdogan décroche le plus de voix au Liban (94%) et en Jordanie (77,5%).

Comme le rappelle De Morgen, ces résultats viennent confirmer une tendance plus large. L'année dernière, pas moins de 77,1% des Belges d'origine turque ont répondu oui au référendum en faveur d'une modification de la constitution, alors qu'en Turquie seuls 51,2% des électeurs ont approuvé ce changement.

Link to post
Share on other sites
6 minutes ago, Bisounours said:

je comprends pas ton raisonnement

Les abstentionnistes n'ont pas voté Erdogan.

Donc gens qui votent autre que erdogan + abstentionnistes= 3/5 des turcs belges.

Votant erdogan: 2/5 des turcs belges.

  • Yea 1
  • Nay 1
Link to post
Share on other sites
il y a 47 minutes, Bisounours a dit :

142.453 d'électeurs belges d'origine turque ont voté et la participation s'élevait à 53,6%

ça veut dire grosso merdo que un peu plus de la moitié des Turcs a voté, soit environ 76000 votants, c'est ça ? Et sur ces 76000 électeurs, près de 75% ont voté pour Erdogan. Et ça fait donc 2/5 de 142453 électeurs turcs ?

 

traduisons ça en votes pour Micron à la présidentielle, ça nous donne quoi ? (me souviens plus des chiffres :( ) en proportion des électeurs....

Link to post
Share on other sites
à l’instant, Rübezahl a dit :

de mémoire, moins de 50%,

comme déjà le précédent, voire les 2 précédents.

 

hébé, disons que j'essaie de faire le parallèle avec Erdogan, sur les mêmes bases de calculs, mais chuis pas certaine que ce soit possible

Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Fenster a dit :

Nota qu'aux US, la diaspora turque a très majoritairement voté pour l'opposition

"Sociologiquement différent", ça confirme mon intuition. Qu'est-ce qui explique que, pour caricaturer, les élites émigrent aux USA, et le popu émigre en Europe ?

  • Yea 2
Link to post
Share on other sites
25 minutes ago, Rincevent said:

"Sociologiquement différent", ça confirme mon intuition. Qu'est-ce qui explique que, pour caricaturer, les élites émigrent aux USA, et le popu émigre en Europe ?

En même temps plus facile d'aller en Allemagne ou Belgique quand tu es Turc qu'aux USA.

 

On peut regarder ce que cela donne avec les mexicains mais je suis quasi certains que l'on a la situation inverse (une élite en europe/ les popus aux US en proportion).

Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Bisounours a dit :

ça veut dire grosso merdo que un peu plus de la moitié des Turcs a voté

 

Non, parce que l'auteur de l'article dit des bêtises. 140 000 c'est le nombre de citoyens turcs inscrits sur les listes électorales, et non de votants.

Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Bisounours a dit :

142.453 d'électeurs belges d'origine turque ont voté et la participation s'élevait à 53,6%.

@Byredo Ça signifie que la population turque pouvant voter s'élève à  142 et des brouettes ? et que donc il n'y a que la moitié qui a voté.... la phrase est mal gaulée

Link to post
Share on other sites
il y a 13 minutes, Bisounours a dit :

Ça signifie que la population turque pouvant voter s'élève à  142 et des brouettes ? et que donc il n'y a que la moitié qui a voté.... la phrase est mal gaulée

 

Non apparemment le nombre de citoyens turcs résidant en Belgique avoisinerait plutôt les 250 000. 

 

Lors de ces élections seuls 140 000 se sont inscrits sur les listes électorales (= les électeurs). 

Et seule la moitié a pris de se déplacer aux urnes (= les votants).

 

(aucun rapport mais je ne reçois pas de notification lorsque l'on cite mon pseudo)

Link to post
Share on other sites
  • 1 month later...
On 6/26/2018 at 5:46 PM, Rincevent said:

"Sociologiquement différent", ça confirme mon intuition. Qu'est-ce qui explique que, pour caricaturer, les élites émigrent aux USA, et le popu émigre en Europe ?

J'ai envie de dire pour la même raison qu'on trouve peu de Mexicains dans les champs en Europe.

L'Atlantique.

 

Tu peux pas aller aux USA clandestinement, c'est à dire que physiquement c'est pas possible. A moins d'aller au Mexique en avion avant de tenter ta chance, ce qui parait assez absurde si l'Europe est à ta portée. Donc tu dois t'y rendre par un point d'entrée officiel. Pour passer la douane à la sortie de l'avion il faut une raison valide pour entrer aux USA. Tourisme ou permis de travail associé à un emploi. Pour le premier, faire du tourisme à plusieurs milliers de $ pour ensuite ne pas revenir c'est quand même fort cher et très aléatoire car tu vas passer ta vie en marge de la société. Et pour trouver du travail aux USA depuis la Turquie c'est évident que c'est pas accessible aux grouillots.

 

Dans l'autre sens, en cas de demande d'employés peu qualifiés, ben les américains se tournent vers le Mexique. Pourquoi payer des billets d'avions pour faire venir des types qui travailleront dans les champs.

Link to post
Share on other sites
  • 1 month later...

La Turquie menace l'Iran et la Russie.

 

Citation

By Ilya Arkhipov and Arsalan Shahla
     (Bloomberg) -- Turkish President Recep Tayyip Erdogan warned of a looming “catastrophe” as Syrian troops prepare for the last major battle of a seven-year civil war and the Damascus regime’s backer Iran insisted the fight against terrorism will continue until the end.
     Erdogan, speaking at a summit on Friday in Tehran between Turkey, Iran and Russia, urged the other leaders to support his call for an immediate cease-fire in the northwestern province of Idlib. Russian President Vladimir Putin refused the request, saying the three countries can’t dictate to the government or rebels.
     “Any assault, whatever the reason for it, will inevitably lead to a catastrophe, killings and a major human tragedy,”
Erdogan said before the glare of TV cameras. “We never want to see Idlib to turn into a lake of blood. We have to find a rational way out in Idlib that could meet our security concerns.” He warned that millions of refugees would reach Turkey if a major attack took place.
     The three-way summit comes at a critical juncture in Syria’s deadly conflict. Russia’s military intervention three years ago turned the tide in President Bashar al-Assad’s favor at a time when he held less than a quarter of his country’s territory. Now, major patrons Moscow and Iran are looking to consolidate gains as the battle in Idlib approaches.

                         Bombing Begun

     U.S. President Donald Trump warned Assad this week against committing a “slaughter” in the northwest province. Russian warplanes are already bombing Idlib, and Syrian troops have shelled it.
     Almost 3 million civilians live there, and the prospects for a humanitarian catastrophe are high if the government doesn’t allow an escape route. The United Nations estimates there are 10,000 fighters in the region with links to al Qaeda.
     An estimated half a million people have died in the Syrian conflict since March 2011 and 12 million more have fled their homes to seek refuge inside the country or abroad.
     Under a plan that will be proposed by Ankara, foreign militants will be disarmed and sent back to their home countries, Turkey’s pro-government Sabah newspaper reported Friday. The plan is aimed at avoiding a major attack on the militants in return for giving them a chance to leave the area if they handover their weapons to the Free Syrian Army, the main non-Islamist rebel group. If the militants resist the plan, they may come under pinpoint attacks, according to the plan.
     Iranian President Hassan Rouhani insisted there can be no compromise. “It is necessary for the fight to continue until all terrorist groups in Syria especially in Idlib are eradicated,”
he said.

 

 

Link to post
Share on other sites
Le 08/09/2018 à 15:26, Hayek's plosive a dit :

Erdogan, speaking at a summit on Friday in Tehran between Turkey, Iran and Russia, urged the other leaders to support his call for an immediate cease-fire in the northwestern province of Idlib.

 

Erdogan supporterait les rebelles d'Idlib pour maintenir la guerre civile en Syrie. Ce qui maintiendrait le flux de réfugiés qui passe par la Turquie. Le but serait en fait d'emmerder l'UE qui sait pas quoi en faire. 

 

Quelqu'un a une lecture similaire ?

Link to post
Share on other sites

Erdogan est intervenu en Syrie au départ pour faire virer Assad, mettre un sunnite à sa place et étendre l'influence turque, tout en bloquant les kurdes. Le chantage aux réfugiés est une conséquence favorable pour lui, mais sinon sa stratégie a raté. Il essaie tout de même de sauver les meubles, et les militants "pro-turc" qui restent coté Idlib pour garder un levier régional.

Link to post
Share on other sites
Il y a 21 heures, Fagotto a dit :

Erdogan est intervenu en Syrie au départ pour faire virer Assad, mettre un sunnite à sa place et étendre l'influence turque, tout en bloquant les kurdes. Le chantage aux réfugiés est une conséquence favorable pour lui, mais sinon sa stratégie a raté. Il essaie tout de même de sauver les meubles, et les militants "pro-turc" qui restent coté Idlib pour garder un levier régional.

 

Tu sous-entends que les rebelles à Idleb ne sont pas des gentils démocrates mais de simples pions dans le jeu géopolitique régionale ? Choqué je suis...:)

Link to post
Share on other sites
Il y a 21 heures, Fagotto a dit :

Erdogan est intervenu en Syrie au départ pour faire virer Assad, mettre un sunnite un Frère Musulman à sa place et étendre l'influence turque, tout en bloquant les kurdes. Le chantage aux réfugiés est une conséquence favorable pour lui, mais sinon sa stratégie a raté. Il essaie tout de même de sauver les meubles, et les militants "pro-turc" qui restent coté Idlib pour garder un levier régional.

 

Fixed.

Link to post
Share on other sites
Le 10/09/2018 à 20:05, poney a dit :

Je ne sais pas, mais que Erdogan joue une espèce de double jeu me semble pas une idée complètement folle. 

 

Ca va beaucoup plus loin que jouer un "double jeu", il a armé et encadré divers factions de rebelles, de l'ASL jusqu'à Daesh.

Il a aussi envoyé quelques terroristes en Belgique et en Allemagne qui avait eu la mauvaise idée d'armer les Kurdes, il a aussi soutenu des rebelles en Libye où il aurait aussi envoyé un terroriste à Manchester en 2017 pour "punir" les Britanniques de leur engagement avec le Général Haftar. Il semblerait qu'il ait aussi envoyé un terroriste au début 2018 lorsque le gendarme a été tué.

 

Du coup, il n'est plus en odeur de sainteté en Europe et aux USA. 

 

A noter aussi qu'ils (Américains) ont tenté de le tuer en 2016.

 

http://www.trt.net.tr/francais/turquie/2016/03/18/erdogan-ceux-qui-laissent-cette-loque-du-pkk-flotter-dansent-au-milieu-d-un-champ-de-mine-453288

 

Erdogan: "Ceux qui laissent cette loque du PKK flotter, dansent au milieu d'un champ de mine"

Recep Tayyip Erdogan a sévèrement réagi à la Belgique qui a autorisé à l'organisation terroriste PKK de monter une tente à proximité du siège du Conseil européen

 

Le président de la République Recep Tayyip Erdogan a sévèrement réagi à la Belgique qui a autorisé à l'organisation terroriste PKK de monter une tente à proximité du siège du Conseil européen.

M. Erdogan a pris la parole au cours de la cérémonie tenue à l'occasion du 101e anniversaire de la victoire des Dardanelles et critiqué le manque d'honnêteté et de sincérité des pays occidentaux, notamment la Belgique, concernant le terrorisme.

"Ceux qui laissent cette loque de l'organisation terroriste flotter, dansent au milieu d'un champ de mine" a-t-il dit, avertissant qu'il était inévitable de finalement marcher sur cette mine.

Il a exprimé que l'Etat turc et la nation turque ne sont pas dupes.

"Vous réchauffez un serpent dans votre sein. Ce serpent peut aussi vous mordre. Renoncez à soutenir des activités lorsqu'elles sont contre la Turquie, alors que vous les autoriseriez pas quand s'il s'agit de votre propre pays" a-t-il dit.

M. Erdogan a déclaré que le manque de sincérité et d'honnêteté face au terrorisme revenait à capituler face au terrorisme.

 

 

ob_96052e_1-1-3-84-d0d86.jpg

 

 

https://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article/detail/2650943/2016/03/18/Erdogan-s-en-prend-a-la-Belgique-Charles-Michel-reagit.dhtml

 

Le président islamo-conservateur turc Recep Tayyip Erdogan a pressé vendredi l'Union européenne d'abandonner sa complaisance envers les rebelles kurdes, cinq jours après un attentat suicide meurtrier à Ankara revendiqué par un groupe kurde. L'homme fort de Turquie s'en est également pris à la Belgique, affirmant que des sympathisants du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK, interdit) avaient récemment été autorisés à arborer des drapeaux du mouvement près du bâtiment de la Commission européenne.

"Il n'y a pas de raison que la bombe qui a explosé à Ankara (...) n'explose pas un jour dans une autre ville en Europe", a dit M. Erdogan, "malgré cette réalité, les pays Européens ne font pas attention, comme s'ils dansaient dans un champ de mines".

Négociations
Les propos du président turc, prononcés lors d'un discours officiel à Canakkale (nord-ouest), interviennent alors que le Premier ministre Ahmet Davutoglu se trouve à Bruxelles pour négocier avec l'Union européenne un plan d'actions sur les migrants.

La Belgique pointée du doigt
M. Erdogan a également pointé la Belgique du doigt, lui reprochant d'avoir autorisé des sympathisants du PKK à arborer des drapeaux du mouvement près du bâtiment de la Commission européenne. "Ce n'est pas honnête, ce n'est pas sincère", a fulminé M. Erdogan. "Aujourd'hui, ils ont enlevé les drapeaux, les posters. Qui essayez-vous de tromper?". "Tout ça signifie capituler face au terrorisme. Ils ont capitulé face à la terreur", a-t-il jugé.

Attentat
Dimanche soir, une voiture piégée a foncé sur un arrêt de bus de la très fréquentée place Kizilay d'Ankara, faisant 35 morts et plus de 120 blessés. Cet attentat a été revendiqué jeudi par un groupe radical dissident du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), les Faucons de la liberté du Kurdistan (TAK), en représailles aux opérations menées par l'armée et la police turques contre la rébellion dans plusieurs villes du Sud-Est anatolien.

"Eradiquer" le PKK"
M. Erdogan a promis "d'éradiquer" le PKK. Depuis l'attentat d'Ankara, il a relancé sa guerre contre tous ceux qu'ils considèrent comme ses "complices". Il a demandé au Parlement de lever l'immunité de députés prokurdes et la police turque a multiplié ces derniers jours les arrestations de partisans de la cause kurde.

 

https://www.huffingtonpost.fr/2016/02/26/police-turque-daech-discussion-international_n_9325054.html

 

Discussion compromettante entre la police turque et un cadre de Daech

 

 

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

La Syrie, l'URSS et surtout l'Arménie avaient soutenu le PKK contre la Turquie. Erdogan, en bon frère musulman, soutient ses "frères" en Syrie comme l'URSS a tenté de soutenir les révolutionnaires communistes en 1919. 

 

Cela dit, pour la Syrie, il est difficile de se plaindre de ce pays, c'est une sorte de justice immanente car ce pays a mis de l'huile sur le feu dans la guerre civile au Liban en armant divers factions et en tuant des tas de chefs hostiles à la mainmise syrienne sur le Liban comme Gemayel ou Rafic Hariri.

 

https://www.youtube.com/watch?v=LiEmejQ8Glg

Link to post
Share on other sites

 

 

Abdulhamid II avait accepté une Constitution en 1878 après les défaites ottomanes, il devait "moderniser". Tout le monde se réjouit, puis il l'a déchiré et a dirigé l'Empire comme un dictateur.

Les Jeunes-Turcs, laïcards style Grand-Orient, font une révolution, tout le monde jubile, puis dictature et génocides contre les Arméniens, Grecs et Syriaques.

Atatürk arrive et remplace le Calife, tout le monde se réjouit, enfin un modernisateur, un vrai de vrai, puis ça devient un despote oriental occidentalisé.

Menderes, islamo-conservateur à la Erdogan arrive, tout le monde à la campagne est content de voir enfin un des leurs gouverner le pays, puis il a tenté de devenir dictateur et la monnaie s'est dévaluée fortement au passage. Au final il a été pendu.

Erdogan, pareil, sauf qu'il a échappé à la mort.

 

Il serait urgent de limiter à 8 ans le pouvoir en Turquie comme aux USA.

 

 

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Similar Content

    • By Hayek's plosive
      Ca a l'air de gentiment secouer au Belarus:
       
       
      Est-ce que c'est un "soulevement populaire" facon revolution orange ukrainienne (avec la CIA pour emmerder les popov), ou est-ce que c'est Poutine qui manoeuvre en sous-main pour remplacer Loukachenko?
    • By Cugieran
      Hier les Suisses se sont prononcés à 50.3% pour l'initiative UDC sur la fin de l'immigration de masse.
      La réponse est plus complexe qu'il n'y parait.
      Déjà régionalement :
      http://www.bfs.admin.ch/bfs/portal/fr/index/themen/17/03/blank/key/2014/013.html
      Un battle ville-campagne très clair, hors Tessin qui en manifestement vraiment ras-le bol.
      Un battle alemanique-romand aussi.
       
      A chaud, ça me fait penser à deux choses :
      - en 92, les Suisses ne voulaient pas de l'UE.
      - en 02 ils ont eu les bilatéraux et la libre circulation des personnes sans plus de question
      Vu le score, que certains n'aient pas apprécié ce petit jeu (classique en Europe mais pas en Suisse) me parait possible.
       
      Ensuite, les cantons (hors Tessin) qui ont voté pour sont ruraux avec souvent plus de 80% de Suisses de plus de deux générations. Bref, ils voient passer des étrangers pour les vacances. On est dans la crispation.
       
      La pomme de discorde porte sur les infrastructures qui seraient surchargées. Comparativement aux voisins, c'est discutable mais on ne peut pas niveler par le bas.
      En revanche, Zurich, riche, qui a su s'organiser urbanistiquement pour répondre à l'afflux de population depuis longtemps, n'a pas ce genre de problème.
      Etant entendu que la croissance Suisse (globale) est directement corrélée à la démographie, le PIB/hab reste stable ou à peu près.
      Conclusion : il y a bien apport de richesses suffisant. Les problèmes d'infrastructure sont donc dus à une mauvaise allocation des ressources...
       
      Dénonciation complète des accords bilatéraux par l'UE? Je vois bien cette dernière assouvir sa petite vengeance contre le "paradis fiscal"... Bref, galère.
    • By Adrian
      Réforme constitutionnelle à risque en ce moment
       
       
      Selon les sondages sortis des urnes le non l'emporterai largement
    • By Bézoukhov
      Je sais pas si on a un sujet sur nos concitoyens des Bouches-de-la-Meuse et cie.
       
       
      "le très libéral Mark Rutte [...], un projet qui vise à taxer les bénéfices de grands groupes qui échappaient jusqu’ici à l’impôt, même si leur siège principal est établi dans le royaume. "
       
      WTF ?
    • By Hayek's plosive
      Un fil sur les omelettes scandinaves, ca manquait. Je viens de tomber sur ca:
       
      Goodbye Sweden
       
×
×
  • Create New...