Aller au contenu

Rôle de l'Etat dans la conquète spatiale  

113 membres ont voté

  1. 1. Selon vous, quelle place doit prendre l'Etat dans la conquète de l'espace ?

    • La conquète de l'espace est l'un des rares domaines dans lequel l'intervention de l'Etat prend tout son sens.
      2
    • L'Etat peut intervenir mais il ne doit pas empêcher les initiatives privées
      29
    • L'Etat peut intervenir mais il doit cesser d'envoyer des hommes. Leur utilité est négligeable par rapport au coùt exorbitant des missions habitées. Les sondes d'exploration et grands observatoires doivent être privilégiés.
      3
    • L'Etat ne doit pas intervenir opérationnellement mais peut apporter une aide scientifique à travers les universités
      13
    • L'Etat ne doit pas intervenir du tout. Ceux qui veulent explorer l'espace doivent le faire par leurs propres moyens. Et tant pis si les résultats obtenus seront inférieurs à ceux obtenus jusqu'ici grâce à l'intervention de l'Etat.
      66


Messages recommandés

Le 12/10/2018 à 11:03, Hayek's plosive a dit :

Les gars ont pris 7g dans la tronche avec la manœuvre de sauvetage hier. 7g. Boudiou. 

Ce n'est pas énorme.

une formule 1 c’est 6g en virage.

une avion de chasse (ou de voltige) c’est 12 g quasiment à chaque sortie.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pardon ? Un vaisseau extraterrestre ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
à l’instant, NoName a dit :

Pardon ? 

Les mecs de PBS Space Time n'y croient pas, mais laissent la porte ouverte :

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Très bonne vidéo. Surtout sur la fin qui fait remarquer le problème du mélange des actus scientifique et du piège à sensationnel, y compris chez les scientifiques.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

"Relativity Space, a rocket manufacturing startup, just secured launching space at Cape Canaveral. Relativity Space hopes to commercialize in 2021 with a near-term plan to deliver satellites to space and a long-term goal to 3D print rockets on Mars. Led by executives trained at Blue Origin and SpaceX, Relativity Space believes that a rocket typically built with 100,000 parts can be 3D printed with fewer than 1,000 parts. So far, the company has printed its engine injector and chamber in just 3 pieces, three orders of magnitude fewer pieces than the 3,000 that traditional manufacturing techniques would have required.[1]

 

3D printing should not only reduce complexity but also compress manufacturing times and slash costs. Relativity Space expects to 3D print and assemble rockets in just 60 days instead of many months or years. Its metal 3D printer consists of three collaborative robotic arms, controlled by Relativity’s path planning software, that manufacture parts autonomously. Relativity envisions that 95% of the manufacturing will take place without human help, a significant advance given estimates that labor costs account for 80-90% of the typical manufacturing costs of a rocket today. NASA programs cost hundreds of millions of dollars in labor hours, so 3D printing and automation could compress launch costs considerably.

 

[1] Source: Verge article linked above"

(via la très bonne newsletter de Ark Invest https://research.ark-invest.com/ark-disrupt-issue-157

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×