Jump to content
Alchimi

Colocation, introvertis & arsenic

Recommended Posts

La saleté il n'y a pas de règles. La bouffe non plus. Une présence féminine est agréable en fait surtout.

Je vois...

Share this post


Link to post
Share on other sites
 enfin elles sont moins sales je veux dire

 

 

si seulement

Share this post


Link to post
Share on other sites

Celles que j'ai eu arretaient pas de se tirer dans les pattes. En plus de foutre un bordel monstre dans la salle de bain.

Still nope. Mais bon c'est un cas particulier, la coloc de banquiers :D

ah non mais je suis pas fou, comme en tout lieu il faut une nana ou deux, plus que ça c'est le bordel,

Share this post


Link to post
Share on other sites

si seulement

pics, or it didn't happen

EDIT: non en fait non, je veux pas voir de photos de nanas sales

Share this post


Link to post
Share on other sites

Parfois j'ai l'impression que ce forum est rempli de Don Juan qui couchent avec toutes les nanas qu'ils fréquentent plus de 5 minutes.

bah ouais mon pote :D

Share this post


Link to post
Share on other sites

pics, or it didn't happen

EDIT: non en fait non, je veux pas voir de photos de nanas sales

T'as pas de sœur toi.

Share this post


Link to post
Share on other sites

et ne sont pas des cochonnes, enfin elles sont moins sales je veux dire.

Parmi les diverses coloc que j'ai faite (une petite dizaine au total), à deux reprises les plus dégueu c'était lorsque j'étais avec deux nanas. C'est aussi les coloc qui se sont passés le moins bien.

Share this post


Link to post
Share on other sites

T'as pas de sœur toi.

J'en ai eu deux, RAS. Quand j'avais 23 ans j'ai fait une première colloc avec une bonne amie, nickel, et une deuxième colloc avec trois mexicaines. Bon, les mexicaines c'était un peu plus Wtf, elles étaient bordéliques, mais bon je squattais en permanence chez ma cops donc je m'en foutais, ça n'a pas duré plus de deux mois.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour des collocs réussies en tant que mec (point de vue subjectif et empirique) :

- être 3 ou plus, jamais 2 ;

- pas de nanas ;

- écrire un papier contresigné avec tout le bordel des règles, dépots de garanties etc. En bref, plus ya d'écrit, mieux c'est, même si on est pote ;

- pas de gens ayant fait de l'HP

 

Mouais, tu fais un contrat de coloc à la Sheldon et t'es tranquille 

Share this post


Link to post
Share on other sites
être 3 ou plus, jamais 2

 

 

tiens  pourquoi? pour faire un vote gagnant?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mais arrêtez avec cette histoire de chambre bordel.

J'ai pas envie de passer ma vie cloitré dans une pièce en calculant le moment où je pourrais aller pisser ou me faire à bouffer tranquille. J'ai pas envie de subir les conversations, les éclats de rire, la télé, la musique, les invités, l'odeur de bouffe que je n'aime pas, la salle de bain humide, la vaisselle sale, mes affaires qui disparaissent. J'ai pas envie d'entrer dans la politesse crispée et les luttes passives-agressives qui viennent avec toute cohabitation.

Peut-être que tout ça ne vous dérange pas, peut-être même que ça vous éclate, que ça vous donne l'impression de vivre pour quelque chose, mais moi ça me FATIGUE.

 

 

Concrètement il y a très peu de personnes qui aiment tout ca, très peu. On peut positiver quand on est contraint de le faire en se disant que ce n'est pas grave et en se focalisant sur les rares avantages. 

 

Mais dans les grande villes, et meme les moyennes, vivre seul, c'est un putain de luxe. 

Tu dois choisir entre vivre très loin du centre, ou dans un quartier vraiment pourri, (parce que s'il n'est qu;a moitié pourri les loyers montent tout de suite) ou dans un truc, vieux, très petit, moche, très bruyant (genre en bordure de rocade), mal isole, donc ou tu entend tes voisin qui baisent, puis qui s'engueulent, qui ont un chien qui aboie tout le temps, ou des mômes qui foutent le bordel.... ... ... OU vivre dans un quartier un sympa, dans le centre, dans un apart bien isole, moderne... mais en colloc. 

 

A moins d'avoir l'aide financière d'un tiers, d'avoir un salaire hors norme ou de dire adieux a toute capacité d'épargne. C'est toi qui voit.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Parfois j'ai l'impression que ce forum est rempli de Don Juan qui couchent avec toutes les nanas qu'ils fréquentent plus de 5 minutes.

Je plaide coupable.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mais arrêtez avec cette histoire de chambre bordel.

J'ai pas envie de passer ma vie cloitré dans une pièce en calculant le moment où je pourrais aller pisser ou me faire à bouffer tranquille. J'ai pas envie de subir les conversations, les éclats de rire, la télé, la musique, les invités, l'odeur de bouffe que je n'aime pas, la salle de bain humide, la vaisselle sale, mes affaires qui disparaissent. J'ai pas envie d'entrer dans la politesse crispée et les luttes passives-agressives qui viennent avec toute cohabitation.

Peut-être que tout ça ne vous dérange pas, peut-être même que ça vous éclate, que ça vous donne l'impression de vivre pour quelque chose, mais moi ça me FATIGUE.

Oui pareil. Ce que tu disais plus haut : 1h en société, 2h seul sinon pétage de boulard.

 

 

 

Concrètement il y a très peu de personnes qui aiment tout ca, très peu. On peut positiver quand on est contraint de le faire en se disant que ce n'est pas grave et en se focalisant sur les rares avantages. 

 

Mais dans les grande villes, et meme les moyennes, vivre seul, c'est un putain de luxe. 

Tu dois choisir entre vivre très loin du centre, ou dans un quartier vraiment pourri, (parce que s'il n'est qu;a moitié pourri les loyers montent tout de suite) ou dans un truc, vieux, très petit, moche, très bruyant (genre en bordure de rocade), mal isole, donc ou tu entend tes voisin qui baisent, puis qui s'engueulent, qui ont un chien qui aboie tout le temps, ou des mômes qui foutent le bordel.... ... ... OU vivre dans un quartier un sympa, dans le centre, dans un apart bien isole, moderne... mais en colloc. 

 

A moins d'avoir l'aide financière d'un tiers, d'avoir un salaire hors norme ou de dire adieux a toute capacité d'épargne. C'est toi qui voit.

 

S'il t'en coûte autant qu'à moi ou apparemment Lancelot, tu habites plus loin du centre ou tu changes de ville. Quand j'étais étudiant, je bossais à coté des études. Le logement, c'est essentiel. Il faut y avoir la paix parfaite et ça a un prix.

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

 

Concrètement il y a très peu de personnes qui aiment tout ca, très peu. On peut positiver quand on est contraint de le faire en se disant que ce n'est pas grave et en se focalisant sur les rares avantages. 

 

Mais dans les grande villes, et meme les moyennes, vivre seul, c'est un putain de luxe. 

Tu dois choisir entre vivre très loin du centre, ou dans un quartier vraiment pourri, (parce que s'il n'est qu;a moitié pourri les loyers montent tout de suite) ou dans un truc, vieux, très petit, moche, très bruyant (genre en bordure de rocade), mal isole, donc ou tu entend tes voisin qui baisent, puis qui s'engueulent, qui ont un chien qui aboie tout le temps, ou des mômes qui foutent le bordel.... ... ... OU vivre dans un quartier un sympa, dans le centre, dans un apart bien isole, moderne... mais en colloc. 

 

A moins d'avoir l'aide financière d'un tiers, d'avoir un salaire hors norme ou de dire adieux a toute capacité d'épargne. C'est toi qui voit.

 

+1

 

Dans certaines villes, c'est vraiment une question de moyens. Et finalement il faut choisir entre les inconvénients de la coloc (qui sont interpersonnels) et ceux de vivre tout seul (qui sont matériels).

 

Je ne crois pas trop à la colocation comme style de vie: c'est effectivement un truc de jeunes (étudiants typiquement). Par contre pour des questions d'intérêts bien compris, de changement de mode de vie ou de rupture, on voit vraiment de tout et de tous les âges. Il y a des retraités qui doivent louer une chambre pour boucler les fins de mois, des gens qui divorcent, des expatriés, des salariés qui reprennent les études après 20 ans de vie professionnelle, etc.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Concrètement il y a très peu de personnes qui aiment tout ca, très peu. On peut positiver quand on est contraint de le faire en se disant que ce n'est pas grave et en se focalisant sur les rares avantages.

Mais dans les grande villes, et meme les moyennes, vivre seul, c'est un putain de luxe.

Oui, je ne jette évidemment pas la pierre à ceux qui vivent en colloc, je sais bien que ce n'est pas forcément une question de choix. Je n'aurais pas développé tout ça si on ne m'avait pas dit en gros que des collocataires ce n'est pas plus intrusif que des voisins.

 

A moins d'avoir l'aide financière d'un tiers, d'avoir un salaire hors norme ou de dire adieux a toute capacité d'épargne. C'est toi qui voit.

En ce qui me concerne c'est tout vu, je ne vais pas m'étendre là dessus mais ma situation est idéale par rapport à mes attentes. Par contre avant d'en arriver là je suis resté vivre chez mes parents plus longtemps que beaucoup d'autres.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Parfois j'ai l'impression que ce forum est rempli de Don Juan qui couchent avec toutes les nanas qu'ils fréquentent plus de 5 minutes.

Des fois on se prend des rateaux.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu baises autant qu'un Don Juan le jour ou tu comprends que prendre un râteau, on s'en fout. Multiplier les chances. C'est tout.

Tu arrêtes de baiser autant qu'un Don Juan quand tu comprends qu'entre les cuisses, c'est foutu pareil chez toutes les nanas.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dans certains pays quand t'es étudiant tu ne peux pas ne pas être en colocation. Du moins si t'es pas chez tes parents. Lorsque je vivais en Israël, il n'y avait aucun étudiant que je connaissais qui ne vivait pas en colocation. Un étudiant vivant seul était une chose quasi-inexistante.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui ben on peut être contraint à coloquer, ça on comprend bien.

* contraindre *

Share this post


Link to post
Share on other sites

Faites les fiers sur internet.

Share this post


Link to post
Share on other sites

tiens  pourquoi? pour faire un vote gagnant?

Pour la même raison qu'il ne faut pas être deux pour monter une boite. Seul ou à 3 minimum.

.

Share this post


Link to post
Share on other sites

En ce qui me concerne c'est tout vu, je ne vais pas m'étendre là dessus mais ma situation est idéale par rapport à mes attentes. 

 

attend c'est pas toi qui est dans une chambre de bonne etouffante? bon mais sinon je suis d'acc

Share this post


Link to post
Share on other sites

attend c'est pas toi qui est dans une chambre de bonne etouffante?

Ha ha oui c'est au cinquième sous les combles donc l'été ça tape, mais c'est un T2 de 45m² et loin d'être miteux.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et une coloc avec une ex, c'est pas ambigu, hein ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est bien pour la vaisselle.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Peut-être que tout ça ne vous dérange pas, peut-être même que ça vous éclate, que ça vous donne l'impression de vivre pour quelque chose, mais moi ça me FATIGUE.

Attend, moi aussi ça me fatigue beaucoup de socialiser. Je veux dire, vraiment. Mais quand je compare avec la vie seule, je me dis que la socialisation me coûte au final (un peu) moins que mes mauvaises habitudes combinées avec le besoin de devoir faire les tâches ménagères tout seul (et de se rappeler tout seul qu'on doit les faire).

Pour des collocs réussies en tant que mec (point de vue subjectif et empirique) :

- être 3 ou plus, jamais 2 ;

- pas de nanas ;

- écrire un papier contresigné avec tout le bordel des règles, dépots de garanties etc. En bref, plus ya d'écrit, mieux c'est, même si on est pote ;

- pas de gens ayant fait de l'HP

C'est bien comme ça que j'envisage la colocation.

Ma dernière colloc j'ai appris en partant que y'en a un qui avait tué un de ses amis dans un trip d'acide en croyant lui rendre service.

Ah ? Tell us more ?

Et j'en ai tout à fait conscience. Déjà quand je pars en vacances avec des potes je commence à péter des câbles au bout d'une semaine.

Ah ? Moi la dernière fois j'ai tenu un peu plus de 24 heures (je veux dire, en termes d'énergie pour socialiser). ;)

Dans certains pays quand t'es étudiant tu ne peux pas ne pas être en colocation. Du moins si t'es pas chez tes parents. Lorsque je vivais en Israël, il n'y avait aucun étudiant que je connaissais qui ne vivait pas en colocation. Un étudiant vivant seul était une chose quasi-inexistante.

En Israël, l'immobilier est très, très contraint. Voilà la cause.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Parfois j'ai l'impression que ce forum est rempli de Don Juan qui aimeraient couchernt avec toutes les nanas qu'ils fréquentent plus de 5 minutes.

Corrigé.

The level of friendzoning in this forum is too damn high

D'expérience, je peux vous dire que la collocation à 3 ne marche pas si l'un des 3 à un caractère de merde mais en plus est amie avec la proprio.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...