Jump to content

Actualité Covid-19


Librekom

Recommended Posts

il y a 59 minutes, Rincevent a dit :

Disons que ça existe chez les personnels soignants, pour qui l'inoculum journalier peut vite grimper (i.e. qui nagent dans les miasmes toute la journée), mais semble rarissime chez les gens normaux.


Le tennisman Benoît Paire l’a eu deux, trois ou quatre fois, je sais plus.

Link to comment
56 minutes ago, Loi said:

 

J'ai deux ou trois connaissances à qui c'est arrivé.

 

Loin d'être un mythe, mais loin d'être un truc dévastateur non plus.

Oui les reinfections sont documentées maintenant https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/33718968/

 

En revanche je n'ai pas vu passer de cas où la réinfection est plus grave que l'infection.

  • Yea 1
Link to comment
59 minutes ago, Loi said:

 

J'ai deux ou trois connaissances à qui c'est arrivé.

 

Loin d'être un mythe, mais loin d'être un truc dévastateur non plus.

Idem. Une famille d'amis qui l'a chopé deux fois, tous (ils sont 9). À un an et demi d'intervalle. 

La première fois il n'y avait pas encore de tests disponibles, mais certains symptômes (goût, odorat, difficultés respiratoires et gravité selon l'âge) laissaient peu de place au doute. 

La deuxième fois, test PCR positif pour tout le monde. 

L'immunité après guérison est bonne, mais pas éternelle ! 

Link to comment
11 hours ago, SilenT BoB said:

Cependant, ici on demande à la cellule de se mettre en surchauffe et de faire une grosse production d’anticorps spécifiques, codés par l’ARNm.

Non.

 

On infecte délibérément des dizaines de millions de cellules avec le plan de construction viral de la protéine spike.

 

Charge au système immunitaire de se débrouiller ensuite pour s’en débarrasser.

  • Yea 1
Link to comment
il y a 33 minutes, Johnnieboy a dit :

Le tennisman Benoît Paire l’a eu deux, trois ou quatre fois, je sais plus.

En parlant de lui, il a tweeté son mécontentement hier : 

 

 

C'est encourageant et j'espère qu'il va ouvrir les yeux sur cette folie. Mais il s'agit d'un juste retour de bâton après ses propos de novembre dernier : "Il n'y a plus de quarantaine à Melbourne si on est vacciné. Moi, ceux qui ne sont pas vaccinés, je n'en ai rien à foutre. Franchement, s'ils ne jouent pas, tant mieux pour moi. Si les mecs ne veulent pas se faire vacciner et ne veulent pas jouer l'Open d'Australie, tant mieux. À la limite, s'il n'y a que moi qui y vais, je suis très content. Moi, je suis motivé pour faire une très bonne saison l'année prochaine."

https://www.ladepeche.fr/2021/11/02/tennis-tournoi-de-bercy-ceux-qui-ne-sont-pas-vaccines-je-nen-ai-rien-a-foutre-assene-benoit-paire-9904304.php

  • Yea 2
Link to comment
il y a 34 minutes, Jesrad a dit :

Non.

 

On infecte délibérément des dizaines de millions de cellules avec le plan de construction viral de la protéine spike.

 

Charge au système immunitaire de se débrouiller ensuite pour s’en débarrasser.

Oui pardon je me suis planté, j’ai écrit le message entre 10 courses hier soir au moins. Les taxis ont du boulot à Monaco! ?

Link to comment
il y a 18 minutes, Lancelot a dit :

En vrai quand on aura 1 million de cas par jour et que rien de catastrophique n'arrivera, peut-être que ça calmera un peu tout le monde.

Le truc avec la trouille, c'est qu'il y a une vraie demande.
Sans doute pas une clientèle gigantesque, mais de facto largement de quoi justifier toutes les horreurs en cours et à venir.

Et on trouvera toujours de quoi entretenir cette trouille, puisque les demandeurs se contentent en réalité de rien.

ça s'arrêtera chez nous quand ça se sera arrêté partout autour, mais ce n'est sûrement pas la France actuelle qui va initier un retour à la raison, quoi qu'il se passe.

 

"Les faits ne pénètrent pas dans le monde où vivent nos croyances, ils n'ont pas fait naître celles-ci, ils ne les détruisent pas." - Proust

  • Yea 2
Link to comment

J'ai assez aimé le texte d'Alexandre Jardin sur l'Absurdistan paru dans le Figaro

Révélation

Deux ans en « Absurdistan » !

La vraie folie commence quand on la normalise. Adolescent, je pris progressivement conscience que ma famille pratiquait la haute démence dans une version honorabilisée, chiquisée, artistisée qui plaisait beaucoup. Mes parents furieusement improbables aimaient plus que de raison, les enfants étant priés de survivre. Je sus donc très tôt que les adultes étaient déments, peu fiables, virtuoses de l’incohérence et portés au haut délire. Et qu’ils cultivaient avec minutie l’art de normaliser la folie en la rendant honorable.

Mais je n’avais encore pas compris que la cinglerie de ma famille pouvait être dépassée par un gouvernement « normal » d’aspect, d’une inventivité prodigieuse.

Ado, je n’aurais jamais imaginé qu’en deux années fulgurantes on verrait l’État tricolore inventer sans rire des auto-autorisations signées par soi-même pour circuler en temps de confinement, que le masque serait d’abord jugé inutile par un ministre qui, sans crier gare, déciderait ensuite de verbaliser tout récalcitrant au port, que des élus locaux seraient pour de vrai empêchés par l’État de fournir des masques à leurs concitoyens. Que les pharmacies seraient d’abord verbalisées si elles étaient assez sournoises pour vendre des masques aux Français avant qu’on les prie de devenir des centres de vaccination ! Que notre grande distribution mastodonte - disposant de très performants systèmes d’achats en Asie - serait d’abord interdite d’importation des masques par les crânes d’œuf géniaux de Bercy au motif que « l’affaire était régalienne vu sa gravité » ! Que plus de 5 700 lits d’hospitalisation complète seraient fermés en 2020 par nos mini-Colbert talentueux, histoire de dédaigner la pandémie en suivant un majestueux plan de réduction des capacités hospitalières. Que des bureaucrates futés imagineraient les pistes de ski sans remontées mécaniques. Qu’en pleine pénurie de personnel médical nos technos prodiges auraient la riche idée d’interdire carrément au personnel médical non vacciné de soigner les gens, même en produisant des tests négatifs, préférant réserver ces emplois à des vaccinés pour partie porteurs du virus. Que l’État français, jadis piloté par des amoureux du livre, prendrait la fulgurante initiative de fermer les librairies au moment de l’enfermement du peuple, en faisant (pour de vrai) bâcher les bouquins accessibles dans les Monoprix. Qu’une très étrange haine des petits commerçants inciterait - sans contrepartie - l’État à franchement favoriser Amazon ! Et qu’un confinement général laminant nos finances - inenvisagé par les plans publics sérieux et médités anticipant des catastrophes - serait décidé sur un coin de table en un quart d’heure, sans réflexion stratégique. Puis qu’aucune métaanalyse indiscutable ne viendrait ensuite confirmer que cette démence grégaire aurait eu une efficacité certaine pour protéger la population, vu que les confinements ont sans doute probablement détruit plus d’années de vie qu’ils n’en ont épargnées car toute paupérisation raccourcit l’espérance de vie des plus fragiles. Que le gouvernement de la France, jadis assez niaise pour avoir le souci de ses enfants, ferait le choix top moderne de privilégier les plus anciens qui votent plutôt que le destin de sa jeunesse peu votante.

Que nos ARS glorieuses se révéleraient capables de refuser l’aide des labos vétérinaires compétents, de refuser les gels antiseptiques produits par des industries non pharmaceutiques viscéralement civiques. Que l’État prendrait avec une excitante légèreté la décision d’endetter les quatre générations suivantes au motif que « l’argent est gratuit » (comme si les taux n’allaient pas remonter un jour ou l’autre !). Que la même équipe gouvernementale, très féconde, aurait l’idéede déshabituer une partie de la nationà bosser dur, de façon que nombre de secteurs clés de notre économie ne parviennent plus, et pour longtemps, à trouver du personnel ! Que l’État, aux mains d’êtres assez burlesques, aurait la frivolité réjouissante de laisser croire aux citoyens que l’argent magique est disponible, il suffit de le vouloir : yes we can ! Que les citoyens médusés verraient la France s’installer à la cool dans un régime d’exception suspendant les mécanismes démocratiques classiques au profit de la technocratie régnante. Que nos crânes d’œuf sélectionnés comme il se doit et inlassablement imaginatifs, se mettraient en tête d’inventer une sous-catégorie de citoyens punis, rétrogradés dans leurs droits - les non-vaccinés, cette vermine scélérate.

Jamais je n’aurais sérieusement songé que des chiffres bizarres seraient brandis soir et matin sur les chaînes d’info de manière à saccager le moral de la nation, au cas où de très inciviques citoyens auraient encore l’idée tout à fait déplacée de vouloir être confiants, heureux et positifs. Et puis que le chef de notre gouvernement apparaîtrait un soir à la télé dans sa plus belle livrée pour nous informer que le pop-corn au cinéma et les Snickers dans le TGV, c’est fini. Sans que personne dans son cabinet d’intelligents brevetés ne lui aie chuchoté : « Le pop-corn et les Snickers, et l’interdiction du petit café debout vu que le virus épargne les citoyens assis, ça ne va pas le faire… on va passer pour des baltringues ! »

Et puis l’inconcevable advint : la même équipe inspirée, garante d’un système vertical étatiste bureaucratique imbattable, experte en normalisation de la folie, a eu l’idée exaltante de proposer aux Français de poursuivre l’aventure ! The show must go on ! On ne change pas une dream team qui atteint un tel score en deux brèves années.

Trop fort !

En vingt-quatre mois épatants, les démences de ma famille ont été battues à plate couture. Seule la bureaucratie française et ses GO en étaient capables. Des génies !

 

  • Yea 7
  • Love 1
  • Ancap 1
Link to comment
Il y a 7 heures, Lugaxker a dit :

Mais malade ou pas ? C'est ça l'important.

 

Le dernier pote avec qui j'ai échangé là dessus a connu deux tests positifs. Le premier c'était covid assez vénère genre impossible de sortir du lit etc pendant 1 semaine il y a tout pile un an. Le deuxième c'était un genre de gros rhume il y a quelques semaines à peine mais bien moins incapacitante que le premier.

Link to comment
il y a 12 minutes, Loi a dit :

Le dernier pote avec qui j'ai échangé là dessus a connu deux tests positifs. Le premier c'était covid assez vénère genre impossible de sortir du lit etc pendant 1 semaine il y a tout pile un an. Le deuxième c'était un genre de gros rhume il y a quelques semaines à peine mais bien moins incapacitante que le premier.

Bon ok c'est peut-être possible, je serais plus nuancé à l'avenir.

Link to comment
8 hours ago, Lugaxker said:

Mais malade ou pas ? C'est ça l'important.

Oui. Malades la première fois, malades la deuxième. Avec à peu près la même intensité, c'est-à-dire grosse grippe bien pénible pour les plus grands, option difficultés respiratoires et fatigue extrême pour la maman, et rhume pour les plus petits.

Link to comment
Il y a 10 heures, Lugaxker a dit :

Il me semble qu'avoir deux fois le covid est une légende urbaine.

 

Rien qu'autour de moi j'ai plusieurs personnes concernées dont la personne avec qui je vis. Et des 3 cas.

 

Par contre symptômes plus light après la première infection, mais la vaccination joue probablement aussi pour atténuer ces symptômes.

Link to comment

 

il y a 1 minute, Lexington a dit :

Par contre symptômes plus light après la première infection, mais la vaccination joue probablement aussi pour atténuer ces symptômes.

On a envie d'y croire. Mais plus probable, jusqu'à preuve du contraire, que ca soit dûe à la première infection

  • Yea 4
  • Nay 1
Link to comment
il y a 5 minutes, ttoinou a dit :

 

On a envie d'y croire. Mais plus probable, jusqu'à preuve du contraire, que ca soit dûe à la première infection

 

Jusqu'à preuve du contraire, je ne serais pas aussi affirmatif : il est établi que la vaccination protège bien contre les formes graves. Je n'ai vu passer aucune étude affirmant ce que tu écris (ce qui ne veut pas dire que c'est faux). Preneur de tes sources si tu en avais.

  • Yea 2
Link to comment

Le Québec parle de remettre un couvre-feu.

https://www.lapresse.ca/covid-19/2021-12-30/un-couvre-feu-des-demain/legault-et-dube-feront-le-point-sur-la-pandemie-a-17-h.php

 

Citation

 

Selon les informations obtenues par La Presse, François Legault était passablement réticent à aller de l’avant avec cette mesure, déjà utilisée au début de 2021, mais le ministre de la Santé, Christian Dubé, le chef de cabinet de M. Legault, Martin Koskinen, et les spécialistes de la Santé publique y étaient, eux, nettement favorables.

 

En fin de semaine, la Santé publique a demandé « plus de temps » pour voir la direction que prendrait la pandémie. Quatre jours plus tard, le constat est clair : avec 13 149 cas, le Québec fracasse un nouveau record, et les 804 hospitalisations enregistrées mercredi – un bond de 102 par rapport à la veille – montrent que le système hospitalier a atteint sa limite avant qu’on ne décrète en masse des reports d’interventions pour les autres maladies.

Ces annonces devraient être officialisées par le premier ministre dans un point de presse ce jeudi à 17 h.

 

 

Pendant ce temps dans la province voisine, en Ontario.

Edit: Pierre Mailloux alias Doc Mailloux a vloggé sur le sujet du couvre-feu.

 

Link to comment
Il y a 2 heures, Vilfredo a dit :

Tiens le masque est à nouveau obligatoire à Paris. Avec le passage plus que probable de mes cours en zoom, je verrai donc des visages humains une fois par semaine le week-end. Et bonne année en avance.

Meuh non, ne t'inquiète pas; on fera des apéros liborgiens plus souvent 

  • Love 2
Link to comment
Il y a 6 heures, Lancelot a dit :

Melanie est là pour nous éclairer :

 

Ah oui le fameux "care" des socialistes : ils tiennent tellement aux autres qu'ils confisquent leurs biens et leur imposent leur regles arbitraires par la force pour pouvoir diriger leurs vies :icon_smile: (tout en se glorifiant de faire oeuvre charitable et en faisant culpabiliser ceux qui émettent quelques réserves) 

  • Yea 3
Link to comment
il y a 9 minutes, Pelerin Dumont a dit :

Ah oui le fameux "care" des socialistes : ils tiennent tellement aux autres qu'ils confisquent leurs biens et leur imposent leur regles arbitraires par la force pour pouvoir diriger leurs vies :icon_smile: (tout en se glorifiant de faire oeuvre charitable et en faisant culpabiliser ceux qui émettent quelques réserves) 

 

Le véritable fascisme n'est pas l'interdiction, mais le "forcer à".

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...