Jump to content

Les trucs qui vous font vraiment c* au boulot


biwi

Recommended Posts

Un petit sujet sur les trucs qui vous tuent au taf et qui vous irritent au plus haut point..

 

Perso les astreintes , j'en peux plus de ces trucs..j'avais fait une reconversion dans le paysage et donc je ne pensais pas qu'on avait ça dans ma collectivité mais le hasard a voulu qu'au moment ou j'arrive ça devienne obligatoire ( c'était facultatif tant qu'il y avait assez de monde dispo pour le vouloir) 

bref vu que j'ai l'impression que de moins en moins de monde voulait les faire bah hop c'est devenu obligatoire.

mais le plus drôle c'est que ça s'est fait du jour au lendemain, pas de formations , pas d'infos on te jette la valise d'astreinte et les clés de la bagnole dans les mains et tu te démerdes ..le paradis sur Terre sachant qu'on est appelé pour tout et n'importe quoi, ça va de la porte d'une association qui est bloquée à des chiottes à déboucher dans un foyer logement...et ce pendant toute une semaine, week end compris à partir du lundi soir 16h à la fin du taf au lundi suivant 7h30 à la reprise du boulot.

ça me mine parce que pendant une semaine tu mets ta vie carrément entre parenthèse pour répondre aux sollicitations de débiles profonds dans 90% des cas 

 

 

  • Sad 1
Link to comment
il y a 5 minutes, Mégille a dit :

Les conseils de classe. Les rencontres parents profs. Les corrections de copies. Encore une chance que la partie devant les élèves est vraiment cool.

Ma prof de philo me disait qu'elle prenait plaisir à lire mes copies mais j'imagine que ce n'est pas le cas de la majorité 🤔

Et qu'est ce qui te deplais dans les conseils de classe? Leur longueur?

Link to comment

Qui fait chier au boulot: on a un problème d'organisation massif là où je travaille où pour une raison que je suis pas capable de comprendre, une manager fait du  favoritisme absolument éhonté pour deux branleurs dans ses troupes qui bossent comme des sagouins mais ont réussis à se faire internaliser.

 

 

En fait toute la hiérarchie la dedans est dysfonctionnelle, avec une n+3 obsédée par les KPI et très forte apparemment dans son domaine mais complètement incompétente sur notre une activité qui terrifie tous , une n+2 parachute totalement nulle à chier, et deux n+1 qui travaillent de manière très différente. La mienne est très bien et taffe bien (à la base elle était seule à la tête du bordel avec n+3) mais l'autre bosse n'importe comment et comme dit précédemment fait dans le favoritisme éhonté pour ses internalisés.

 

 

Résultat, on a internalisé des incompétents complets et les personnes qui s'en sortent bien ne pensent qu'à se barrer parce qu'ils voient aucune récompense derrière. C'est triste mais j'ai jamais eu pareil sentiment e gâchis professionnellement. Il y avait un super projet qui va simplement devenir un autre open space mouroir pour employé résigné et consultant qui vont faire 6 mois et se barrer alors que ça aurait pu être un incroyable projet. Et le pire c'est que ma n+1 est consciente de ça mais me répond à chaque fois "je sais. Je sais pas quoi te dire" 

  • Sad 2
Link to comment
il y a 9 minutes, Mégille a dit :

Les conseils de classe. Les rencontres parents profs. Les corrections de copies. Encore une chance que la partie devant les élèves est vraiment cool.

pour les copies, QRM randomisé sur tableau excel avec code en face des questions. La copie prendra 2 minutes à corriger. 

Link to comment
il y a 47 minutes, Pelerin Dumont a dit :

Ma prof de philo me disait qu'elle prenait plaisir à lire mes copies mais j'imagine que ce n'est pas le cas de la majorité 🤔

Et qu'est ce qui te deplais dans les conseils de classe? Leur longueur?

Je prends du plaisir à discuter et débattre avec les élèves, et je peux parfois être surpris par eux, mais à l'écrit, c'est tout de même toujours visiblement très convenu et superficiel, et approximatif. 

Quand aux conseils... je m'occupe du français d'une filière pro, et de bts, donc j'ai beaucoup de classes. Et mieux à faire de mes soirées.

 

Je remarque que tu ne me poses pas de question concernant les rencontres avec les parents ? :D

 

il y a 45 minutes, NoName a dit :

pour les copies, QRM randomisé sur tableau excel avec code en face des questions. La copie prendra 2 minutes à corriger. 

Si seulement...

Link to comment
il y a 27 minutes, Mégille a dit :

à l'écrit, c'est tout de même toujours visiblement très convenu et superficiel, et approximatif

Justement avec certains de mes camarades, nous recherchions une certaine originalité en ajoutant des morceaux intéressants d'autres cours (résultat mathématiques, vieux mythe grec bizarre, événement historique saugrenu...) ou en casant des mots aléatoires (moufette, satyre, octogone etc). 

Bon après avec notre niveau de lycéen ça ne devait pas être formidable mais la volonté etait là.

il y a 30 minutes, Mégille a dit :

Je remarque que tu ne me poses pas de question concernant les rencontres avec les parents

Je suis bien placé pour savoir à quel point les parents peuvent être intrusifs, sans gêne et totalement illusionés sur les actions/motivations/compétences de leur progéniture 😐

Link to comment
1 hour ago, biwi said:

@NoName la promotion de l'incompétence c'est la norme partout on dirait.

Seulement dans les organisations à gouvernance dysfonctionnelle. Donc par définition même tout ce qui dépend de l'argent gratuit des autres. Et un paquet de grosses boîtes.

 

C'est d'ailleurs ce qui m'emmerde dans mon boulot. Les gros clients incompétents.

  • Yea 1
Link to comment
il y a 52 minutes, Pelerin Dumont a dit :

Justement avec certains de mes camarades, nous recherchions une certaine originalité en ajoutant des morceaux intéressants d'autres cours (résultat mathématiques, vieux mythe grec bizarre, événement historique saugrenu...) ou en casant des mots aléatoires (moufette, satyre, octogone etc). 

Bon après avec notre niveau de lycéen ça ne devait pas être formidable mais la volonté etait là.

Oui, ça c'est un peu drôle. L'an dernier, j'en avais un qui me citait Sylvain Duriff dans toutes ses dissertes. Je n'ai pas voulu l'encourager, mais il est possible que je l'ai légèrement surnoté. 

  • Haha 2
Link to comment

Les reunions impromptue de 30 minutes qui dure 1h30 parce que le client a besoin de mettre la main sur un expert machin ou un specialiste truc qu'ils n'ont pas pensé à appeler avant le debut.

 

De manière generale les gens qui montent des reunions qui arrivent les mains dans les poches et qui font juste perdre du temps.

 

Un jour je coderai un timer qui affiche le coût en salaire/seconde des gens presents, histoire de pousser a l'introspection. 

 

Si ils voyaient ce que coûtent leurs borborygmes j'ose espérer qu'ils seraient plus nombreux à la boucler.   

 

  • Yea 1
Link to comment

Le bullshit, tout simplement. J’aime comprendre les choses, j’aime qu’on exprime le pourquoi clairement. 
 

Malheureusement, c’est impossible dans les grosses boîtes, il faut forcément bullshitter. 
 

Du coup, c’est toujours chiant d’avoir à interpréter les discours officiels et trouver les sens cachés des déclarations.

 

Mais j’imagine que c’est parce que je suis relativement nouveau dans la boîte. Au bout d’un moment, tu connais des gens dans tous les départements et à des postes plus élevés donc tu apprends directement ce qu’il se passe en coulisses

Link to comment
Il y a 2 heures, cedric.org a dit :

Seulement dans les organisations à gouvernance dysfonctionnelle. Donc par définition même tout ce qui dépend de l'argent gratuit des autres. Et un paquet de grosses boîtes.

 

Vœux pieux. Il y a pleins de boîtes privées avec des problèmes important de hiérarchie, c'est juste que des fois structurellement c'est le bordel parce que ça a été fait avec les pieds

Link to comment

1. Les conneries socio-écolo du genre RSE, entreprise à mission, démarche zéro carbone, etc. J'ai pas de fuck you money alors pas le choix, faut que je fasse semblant comme tout le monde de gober le catéchisme.

2. La novlangue managériale. Cet effort permanent pour ne pas appeler les choses par leur nom. Croyance démesurée dans la performativité du langage, bête phénomène d'imitation ? Cela va souvent avec le point 1 et s'étale ad nauseam sur Linkedin.

3. Les David Goodenough. C'est une épidémie. Aujourd'hui, les KPI ont remplacé les façades en cartons, mais c'est la même mentalité de village Potemkine.

4. Les managers crétins qui ne comprennent pas d'où provient la valeur dans leur business. Ils pilotent ces fameux KPI avec des David Goodenough et croient que ça continuera de tenir parce que ça a toujours tenu. Mais ils ne savent pas à quoi ça tient.

  • Yea 4
Link to comment
Il y a 2 heures, GastronokThePonderous a dit :

Un jour je coderai un timer qui affiche le coût en salaire/seconde des gens presents, histoire de pousser a l'introspection. 

:wub:

 

il y a 51 minutes, Cortalus a dit :

1. Les conneries socio-écolo du genre RSE, entreprise à mission, démarche zéro carbone, etc. J'ai pas de fuck you money alors pas le choix, faut que je fasse semblant comme tout le monde de gober le catéchisme.

2. La novlangue managériale. Cet effort permanent pour ne pas appeler les choses par leur nom. Croyance démesurée dans la performativité du langage, bête phénomène d'imitation ? Cela va souvent avec le point 1 et s'étale ad nauseam sur Linkedin.

3. Les David Goodenough. C'est une épidémie. Aujourd'hui, les KPI ont remplacé les façades en cartons, mais c'est la même mentalité de village Potemkine.

4. Les managers crétins qui ne comprennent pas d'où provient la valeur dans leur business. Ils pilotent ces fameux KPI avec des David Goodenough et croient que ça continuera de tenir parce que ça a toujours tenu. Mais ils ne savent pas à quoi ça tient.

Re- :wub:

 

Et je relance d'un Yves Clot, et de son concept de travail empêché, voire même d'un Christophe Dejours (ce qui me vaudra des accusations de gauchisme, je suppose).

Link to comment
Il y a 3 heures, Johnnieboy a dit :

Mais j’imagine que c’est parce que je suis relativement nouveau dans la boîte. Au bout d’un moment, tu connais des gens dans tous les départements et à des postes plus élevés donc tu apprends directement ce qu’il se passe en coulisses

 

Oh. Ca confirme quand même ce que je te disais autre part sur le full remote.

 

 

Link to comment

Que c'était important pour les cadre supérieurs de ne pas être en full remote. Et que des ressources humaines en full remote, c'était négliger leur valeur de ressource humaine, vu que justement, tout l'aspect social, non dit, et politique de l'activité disparaît ou est fortement limité.

Link to comment

Non si ton entreprise démarre dès le debut en full remote ça passe

 

Il y a 5 heures, Johnnieboy a dit :

Le bullshit, tout simplement. J’aime comprendre les choses, j’aime qu’on exprime le pourquoi clairement

Par exemple ?

Link to comment
Il y a 10 heures, biwi a dit :

Un petit sujet sur les trucs qui vous tuent au taf et qui vous irritent au plus haut point..

Les gens qui traitent la communication écrite comme si c'était de l'oral. J'envoie 4 questions, je reçois une réponse pour une des questions (faut deviner laquelle) et pis si j'ai envie de discuter des 3 autres points c'est à moi de copier coller les 3 questions et de forcer forcer forcer et de me mettre dans la position du gros lourdingue. Guignol.

 

Les gens qui ne connaissent pas le pouvoir du stockage de tous les écrits : c'est qu'on peut chercher dans le passé les discussions précédentes très facilement. Au lieu de ça, ils reposent des questions comme si c'était à moi de retenir ou rechercher dans le passé pour eux. Double guignol.

 

Les gens qui n'ont aucune mémoire et recommencent les discussions depuis zéro comme si on avait jamais discuté du sujet.  Triple Guignol.

 

Les gens qui ne comprennent pas que chaque phrase qui finit par un point d'interrogation est une question qui attends une réponse adéquate (bien sûr, si la réponse est évidente pour toi, c'est que ça devait être une question rhétorique !). Guignol boss de fin

 

Disclaimer : je bosse en full remote, async, no timezone / flexible schedule, tout le monde à mi temps, communication tout écrit

  • Yea 2
  • Love 1
Link to comment
Il y a 1 heure, Bézoukhov a dit :

Que c'était important pour les cadre supérieurs de ne pas être en full remote. Et que des ressources humaines en full remote, c'était négliger leur valeur de ressource humaine, vu que justement, tout l'aspect social, non dit, et politique de l'activité disparaît ou est fortement limité.


 

Je ne suis pas certain de saisir. C’était pareil dans mon précédent job en bureau. 

 

il y a 15 minutes, ttoinou a dit :

Non si ton entreprise démarre dès le debut en full remote ça passe

 

Par exemple ?


Des exemples, il y en a plein. On a un nouveau système salarial qui a avant tout pour but de retenir les développeurs car ils étaient payés en grande partie en RSU (sorte de stock options sauf que tu allonges pas de fric de ta poche). Mais le cours de notre action s’est écroulée.
Au lieu de nous dire cela (je conçois que c’est impossible de dire cela de cette manière, hein), ils ont changé le système pour tout le monde en nous annonçant que c’était génial pour tout le monde alors que c’est devenu largement plus complexe qu’avant (pour la première fois de ma vie, je vais devoir consulter un fiscaliste car je me perds complètement dans mes calculs). 
 

 

Link to comment
il y a 21 minutes, Johnnieboy a dit :

C’était pareil dans mon précédent job en bureau. 

 

Je sais plus combien de temps ça fait que tu y es. Mais habituellement en un an, on a quand même les connaissances qu'il faut, quand on voit les gens tous les jours et qu'on peut faire de l'informel... Sinon forcément ça met plus longtemps.

Link to comment
Il y a 2 heures, Bézoukhov a dit :

Que c'était important pour les cadre supérieurs de ne pas être en full remote. Et que des ressources humaines en full remote, c'était négliger leur valeur de ressource humaine, vu que justement, tout l'aspect social, non dit, et politique de l'activité disparaît ou est fortement limité.

Pas convaincu. Beaucoup moins de drama au taff toute la période en full remote précisément parce que beaucoup moins de copinage 

Link to comment
il y a 57 minutes, ttoinou a dit :

Les gens qui traitent la communication écrite comme si c'était de l'oral. J'envoie 4 questions, je reçois une réponse pour une des questions (faut deviner laquelle) et pis si j'ai envie de discuter des 3 autres points c'est à moi de copier coller les 3 questions et de forcer forcer forcer et de me mettre dans la position du gros lourdingue. Guignol.

 

Les gens qui ne connaissent pas le pouvoir du stockage de tous les écrits : c'est qu'on peut chercher dans le passé les discussions précédentes très facilement. Au lieu de ça, ils reposent des questions comme si c'était à moi de retenir ou rechercher dans le passé pour eux. Double guignol.

 

Les gens qui n'ont aucune mémoire et recommencent les discussions depuis zéro comme si on avait jamais discuté du sujet.  Triple Guignol.

 

Les gens qui ne comprennent pas que chaque phrase qui finit par un point d'interrogation est une question qui attends une réponse adéquate (bien sûr, si la réponse est évidente pour toi, c'est que ça devait être une question rhétorique !). Guignol boss de fin

 

I feel you bro, je me farcis les conseillers bancaires (dont beaucoup de charges d'affaires entreprises) et on dirait que ces cons sont génétiquement sélectionnés pour avoir 95 de QI max

 

  • Yea 1
Link to comment
5 hours ago, Cortalus said:

 David Goodenough 

 

Ben moi j'ai le problème inverse. Des gens qui veulent réinventer l'état l'art et repartent de 0 sur un sujet qui fonctionne suffisamment correctement.

 

1 hour ago, ttoinou said:

Les gens qui traitent la communication écrite comme si c'était de l'oral. J'envoie 4 questions, je reçois une réponse pour une des questions (faut deviner laquelle) et pis si j'ai envie de discuter des 3 autres points c'est à moi de copier coller les 3 questions et de forcer forcer forcer et de me mettre dans la position du gros lourdingue. Guignol.

 

Les gens qui ne connaissent pas le pouvoir du stockage de tous les écrits : c'est qu'on peut chercher dans le passé les discussions précédentes très facilement. Au lieu de ça, ils reposent des questions comme si c'était à moi de retenir ou rechercher dans le passé pour eux. Double guignol.

 

Les gens qui n'ont aucune mémoire et recommencent les discussions depuis zéro comme si on avait jamais discuté du sujet.  Triple Guignol.

 

Les gens qui ne comprennent pas que chaque phrase qui finit par un point d'interrogation est une question qui attends une réponse adéquate (bien sûr, si la réponse est évidente pour toi, c'est que ça devait être une question rhétorique !). Guignol boss de fin

 

Disclaimer : je bosse en full remote, async, no timezone / flexible schedule, tout le monde à mi temps, communication tout écrit

Un message sur slack ce n'est pas une spécification ni un ticket, hein.

Link to comment
il y a 15 minutes, NoName a dit :

 

I feel you bro, je me farcis les conseillers bancaires (dont beaucoup de charges d'affaires entreprises) et on dirait que ces cons sont génétiquement sélectionnés pour avoir 95 de QI max

 

 

Tiens d'ailleurs mon préféré est tombé vendredi: "pourquoi vous avez refusé le flux du client pour motif de délai dépassé ?" 

😬

  • Haha 1
Link to comment
il y a 20 minutes, Mathieu_D a dit :

Un message sur slack ce n'est pas une spécification ni un ticket, hein.

C'est à dire ? Slack (et donc ses dérivés MS Teams, Discord, Mattermost etc.) a été conçu pour remplacer l'email en entreprise et faire la transition avec le concept de chat (mais faussement temps réel) utilisé par le reste de l'internet précurseur, oui dans certains moments ça peut s'apparenter à une discussion orale peu importante, mais pas dans la majorité des cas. Et ce que je dis je le vis aussi sur les emails pros, discussions pros en ligne (Upwork) et les systèmes de tickets (type Gitlab, Github, JIRA etc.)

 

 

De façon général, retour au sujet, être professionnel c'est consacrer du temps à se perfectionner sur les outils et prendre au sérieux ce genre de problématiques et ces communications. Sinon comment s'organiser pour résoudre des problèmes complexes pour les clients et apporter une plus value. Certains prennent le monde pro pas du tout au sérieux (ou alors si c'est ca leur sérieux, j'ai pas envie de voir à quoi ressemble leur vie personnelle)

Link to comment
il y a une heure, ttoinou a dit :

Les gens qui n'ont aucune mémoire et recommencent les discussions depuis zéro comme si on avait jamais discuté du sujet.

I know that feel, bro. :lol:

Link to comment
il y a une heure, Bézoukhov a dit :

 

Je sais plus combien de temps ça fait que tu y es. Mais habituellement en un an, on a quand même les connaissances qu'il faut, quand on voit les gens tous les jours et qu'on peut faire de l'informel... Sinon forcément ça met plus longtemps.

Tu as en partie raison, oui. Mais en contrepartie, je suis à un ping sur Slack d’absolument qui je veux dans la boîte. Tandis que taper à la porte du bureau d’une personne haut placé dans un domaine qui n’est pas le mien, juste pour demander : « Hey, c’est quoi ton taf ? Tu me montres ? », ça me semblait plus difficile.

 

il y a une heure, Bézoukhov a dit :

 

Je sais plus combien de temps ça fait que tu y es. Mais habituellement en un an, on a quand même les connaissances qu'il faut, quand on voit les gens tous les jours et qu'on peut faire de l'informel... Sinon forcément ça met plus longtemps.

 

il y a 41 minutes, NoName a dit :

Pas convaincu. Beaucoup moins de drama au taff toute la période en full remote précisément parce que beaucoup moins de copinage 


Moins de commérage permanent en télétravail, ça c’est sûr.

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...