Jump to content

Carl Barks

Utilisateur
  • Posts

    1320
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by Carl Barks

  1. C'est que, comme le rappelle je ne sais plus qui sur ce fil, il y a aussi ses mesures anti burkini...
  2. Loin de moi l'idée de défendre Kassovitz, qui a l'air insupportable, qui fait des mauvais films et qui s'est régulièrement laissé aller à du complotisme bas du front sur le 11 septembre, mais on peut difficilement lui reprocher un discours antilibéral. https://www.contrepoints.org/2013/01/09/110811-mathieu-kassovitz-quitte-la-france
  3. @Marlenus @Bisounours Je m'étonne que vous soyiez pas encore vaccinés de l'envie de participer à ce fil.
  4. On en est encore à cette légende sur le rivotril ou les respirateurs tueurs ?
  5. C'est mon principal problème avec les anti-Raoult. La majorité des gens ont compris que c'était un charlot, les autres ne changeront plus d'avis. En 2023 (et déjà en 2022...), il y a peut-être des combats plus urgents à mener.
  6. Je ne dirais pas qu'Orange Mécanique est sadique, mais c'est un film complaisant à plus d'un titre. Pour moi, c'est Kubrick dans ce qu'il a de moins bon (le meilleur, c'est l'ambiguïté d'un Shining ou d'un Eyes Wide Shut).
  7. Ah mon Dieu, oui. Dans un passé plus ou moins lointain, j'ai couvert comme journaliste l'actu boursière. Je ne compte pas le nombre de fois où un analyste m'a cité le "risque géopolitique" quand il y avait une actu un peu chaude sur le plan non éco. Eh bien, ça ne se confirmait JAMAIS. Au pire, on avait quelques jours où ça tanguait avant de revenir aux niveaux d'avant.
  8. Oui, enfin, Benoît Duteurtre, ça n'est pas franchement l'extrême gauche
  9. Inception, qui est le seul Nolan que je connaisse, est l'un des films les plus décevants que j'ai vus. Le point de départ est brillant et prometteur, mais il n'en fait quasiment rien. Au final, on a des scènes interminables de fusillades qui ne sont même pas bien mises en scène. Et puis, avec mon pseudo et mon avatar, je suis obligé de souligner qu'il y a une histoire de Picsou (par Don Rosa) cent fois meilleure sur le même principe.
  10. Exactement. Mais je n'ai lu/entendu aucun médecin dire qu'Ozempic devait être utilisé autrement (ce que laisse entendre le sondage Twitter posté précédemment). Il semble quand même que, dans cet usage, ce soit une grosse avancée thérapeutique. Or, comme dit @Marlenus, il y a une vraie diabolisation médiatique de ce traitement - en France, mais plus encore dans les pays anglo-saxons - comme si c'était un nouveau Mediator. Ca ne devrait pas être si compliqué de dire "ce n'est pas un traitement miracle mais c'est un accompagnement d'une efficacité sans précédent dans le changement du mode de vie sans patient, qui doit évidemment être prescrit en tenant compte des bénéfices et des risques".
  11. Bon, on n'a plus de débat, alors En tout cas, il est dépassionné.
  12. Une dynamique dans laquelle une personne accepte des comportements de plus en plus inacceptables et violents de la part de son partenaire, le plus souvent à cause d'un déficit de confiance en soi ? On sera d'accord pour dire que les féministes occultent le fait que cette dynamique peut, dans un nombre minoritaire mais conséquent de cas, s'exercer aux dépens d'un homme. Mais dire que les violences conjugales reflètent une hystérisation des deux parties, ça dilue la responsabilité de l'agresseur à un point que je trouve gênant.
  13. Je crois qu'on a un desaccord lié à ce point. Je ne suis vraiment pas persuadé que ce soit la grille de lecture adaptée à la majorité des cas de violences conjugales (homme ou femme).
  14. Je trouve le terme "passionnel" assez peu adapté. Pour ma part, "meurtre conjugal" me semble le terme idéal. Et je suis tout à fait d'accord quant au fait que l'usage systématique de "féminicide" est néfaste et occulte les victimes masculines. En revanche, je persiste à penser que les activistes féministes ont globalement contribué à une meilleure couverture médiatique des affaires de violences conjugales depuis 20 ans.
  15. Point qui illustre ça, il y a pas mal d'articles qui illustrent, à l'occasion des 20 ans de la mort de Marie Trintignant, combien la couverture des violences conjugales a changé de ton. Je pense effectivement que l'activisme féministe a joué un rôle pour faire éliminer des discours du type "c'est une histoire d'amour qui a mal tourné, et une tragédie pour ces deux écorchés vifs", au profit de "ce type a roué de coups à mort sa femme et c'est un meurtrier pur et simple". Sur ce sujet, je pense que c'était une démarche (pour éviter le terme chargé de "combat") bienvenue. Comme rien n'est blanc ou noir, cet activisme a aussi systématisé l'usage aberrant de "feminicide". Mais à mon avis, l'évolution reste positive. Tout ça pour dire que oui, le militantisme féministe me semble (parfois, vraiment pas toujours) défendable quand il ne vise pas à créer une nouvelle loi/réglementation/subvention.
  16. Ah oui ? Ça m'intéresse, j'aurais cru que les identitaires avaient une partie de leurs racines dans le Grèce et ce genre de choses.
  17. Ah, ce n'est pas surprenant. Ça fait longtemps que les stratégies gramscistes de conquête de l'opinion sont citées à l'extrême droite. Il y a (avait ?) même un wiki d'ED, metapedia, en référence directe à la "metapolitique". D'ailleurs, j'ai l'impression que Gramsci a laissé une plus grande trace dans ce domaine (dont peut se saisir tout courant politique minoritaire) que dans la théorie marxiste à proprement parler. Mais je ne suis pas un spécialiste.
  18. J'avais entendu parler de prêt immobilier sur un siècle au Japon, mais je ne sais pas du tout si c'est comparable Ce papier date des années 1990, aucune idée si ça existe encore https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/1061951895900047#:~:text=A recent innovation in the,grandchild in a multigenerational fashion.
  19. Bof, j'ai vécu trois ans à New York, c'était super pour la nourriture. À part le pain, certes, mais quelques boulangeries Kayser faisaient le job.
  20. En théorie, oui, ça serait mieux. Dans les faits, je doute qu'on y arrive. Comment veux-tu discuter de la légitimité de l'action politique sans dériver à nouveau sur la solidité des mesures du RCA ?
  21. Franchement, pas d'accord. L'Etat est incapable de résoudre un problème, est-ce que c'est pour autant vide de sens de chercher à délimiter et comprendre le problème ?
  22. Personnellement, je dirais que le centre de gravité politique s'est gauchisé économiquement (le quoi qu'il en coûte Covid a joué mais la tendance avait commencé avant) et s'est droitisé sur immigration/maintien de l'ordre. Sur le "sociétal", ça a dû mollement aller dans un sens plus progressiste mais je ne pense pas que ce soient des sujets cruciaux pour le plus grand nombre (je doute que les débats en cours sur la fin de vie aient une grande audience, par exemple).
  23. Le point 1 peut charitablement être interprété comme "mettons fin au crony capitalism", mais ça me semble bien fumeux pour y croire dans ce sens. J'avais aussi retenu que son discours sur les drogues était le seul point réellement défendable de son programme (mais à ce compte, on peut aussi voter EELV)
×
×
  • Create New...