Jump to content

Du Rifiri Au "elle Pi"


Recommended Posts

Tombé par hasard sur cet article, qui expose une thèse iconoclaste : le principal obstacle aux idées libertariennes aux USA serait rien moins que le Libertarian Party. Ces considérations ne sont certes pas purement transposables en France, mais au moins là bas, des gens osent penser à l'efficacité.

Par ici pour la lecture !

Je ne peux pas m'empêcher de vous citer une phrase bien croustillante…

[T]he LP is essentially a high-school-level debating club where only one question is ever debated -- who is the purest libertarian and what is the purest libertarian position?

Ca ne vous rappelle rien ? :icon_up:

Link to comment
Tombé par hasard sur cet article, qui expose une thèse iconoclaste : le principal obstacle aux idées libertariennes aux USA serait rien moins que le Libertarian Party. Ces considérations ne sont certes pas purement transposables en France, mais au moins là bas, des gens osent penser à l'efficacité.

Par ici pour la lecture !

Je ne peux pas m'empêcher de vous citer une phrase bien croustillante…

Ca ne vous rappelle rien ? :icon_up:

J'ai des doutes sur leur libéralisme.

Link to comment

L'auteur de cette thèse est Bruce Bartlett, un conservateur anti-Bush au point d'avoir écrit une diatribe féroce:

Personnellement, je trouve la ficelle anti-LP un peu grosse. Je vois mal comment un parti qui représente au mieux 2% des voix a pu jouer un si grand rôle dans l'abandon des idées libérales par le Parti Républicain. Les Républicains me paraissent suffisamment bornés pour se tirer dans les pieds tout seuls.

Link to comment
[…] L'auteur de cette thèse est Bruce Bartlett, un conservateur anti-Bush au point d'avoir écrit une diatribe féroce: […]

Ce qui rend nul et non avenu le commentaire de melodius, me semble-t-il.

Link to comment
Tombé par hasard sur cet article, qui expose une thèse iconoclaste : le principal obstacle aux idées libertariennes aux USA serait rien moins que le Libertarian Party. Ces considérations ne sont certes pas purement transposables en France, mais au moins là bas, des gens osent penser à l'efficacité.

Par ici pour la lecture !

Je ne peux pas m'empêcher de vous citer une phrase bien croustillante…

Ca ne vous rappelle rien ? :icon_up:

Autre passage croustillant :

In place of the LP, there should arise a new libertarian interest group organized like the National Rifle Association or the various pro- and anti-abortion groups. This new group … would hire lobbyists, run advertisements and make political contributions to candidates supporting libertarian ideas. It will work with both major parties. It can magnify its influence by creating temporary coalitions on particular issues and being willing to work with elected officials who may hold libertarian positions on only one or a handful of issues. They need not hold libertarian views on every single issue, as the LP now demands of those it supports.

Je suis de plus en plus convaincu de la pertinence de la remarque que me faisait Fabrice il y a peu "le système de parti pose pb car un parti par essence, divise" … le passage ci-dessus propose une autre façon d'agir (qui a d'ailleurs déjà été ébauchée par Rothbard). Reste qu'on peut faire de la politique sans être soumis à un parti ; est-ce que cela peut être créateur de valeur ? A voir…

Link to comment
Comme sur ce forum donc !

Au moins, on se sent moins seuls. A défaut de rendre plus optimiste… :icon_up:

Je suis de plus en plus convaincu de la pertinence de la remarque que me faisait Fabrice il y a peu "le système de parti pose pb car un parti par essence, divise" … le passage ci-dessus propose une autre façon d'agir (qui a d'ailleurs déjà été ébauchée par Rothbard). Reste qu'on peut faire de la politique sans être soumis à un parti ; est-ce que cela peut être créateur de valeur ? A voir…

La remarque de Bartlett est valable pour le système électoral américain, qui exclut presque l'existence de tout tiers parti. Toutefois, cette idée de lobby est essentielle. Si j'en crois un récent Café Liberté, le renouveau des idées libérales aux Etats-Unis (mais aussi des idées conservatrices, puisque le système électoral a condamné les libéraux à forger une coalition… Encore que des alliances avec d'autres mouvements auraient pu être passées, les conservateurs n'étaient pas le passage obligé) est passé par un processus réglé comme du papier à musique. Avant tout, produire et populariser des idées, puis installer des groupes de pression et des instituts de formation politique, le tout en faisant travailler libertariens, paléocons et néocons ensemble (si, si, là bas ils arrivent à ne pas tous s'excommunier les uns les autres en permanence), se partager l'influence dans les universités… Ce fut un travail de longue haleine, mais ils y sont arrivés.

En France, l'existence d'un parti libéral est bien moins périlleuse, mais un parti sans base c'est comme du pain sans mie : pas très attirant. Le jour où nous aurons non plus un, mais dix, vingt Jacques Marseille, une présence dans au moins la moitié des émissions politiques, sur des sujets économiques ou non, alors nous auront créé une base grâce aux medias (et je rejoint l'idée de Schnappi). L'idéal serait évidemment un parti acquis à nos idées, et des députés sympathisants (ou sensibles au lobbying de nos associations) dans les autres partis, alors là nous pourrons enfin créer des coalitions en faveur de nos projets.

Il n'y a pas de raison de sélectionner une voie au détriment de toutes les autres. Bien au contraire, la stratégie d'un groupe subversif comme le nôtre ne peut qu'être opportuniste. Nous devons agir sur tous les plans à la fois, pour parer aux échecs et accumuler les petites victoires.

Link to comment
Je vois mal comment un parti qui représente au mieux 2% des voix a pu jouer un si grand rôle dans l'abandon des idées libérales par le Parti Républicain. Les Républicains me paraissent suffisamment bornés pour se tirer dans les pieds tout seuls.

Je me souviens avoir lu il y a un bon bout de temps un papier qui donne comme élément crucial la défaite de Goldwater - qui n'était pourtant pas un modèle en matière internationale- aux présidentielles de 1964. Elle aurait réorienté le GOP vers des thèses plus pro-gouvernement. Le choix de Tricky Dick comme candidat en 1968 a accentué le "désamour", et le flirt constant avec la "religious right" a rajouté deux, trois clous au cerceuil.

Ceci dit, on peut aussi considérer Goldwater comme ayant initié le parcours vers la victoire de Reagan.

Link to comment

De fait, et je me base sur une conférence d'un type qui a un peu étudié la question pour le dire, la défaite de Goldwater a traumatisé les derniers libéraux qui restaient au GOP. Elle les a fait repenser toute leur stratégie, ce qui les a fait aboutir à la stratégie que j'ai dû décrire il y a quelques posts.

Link to comment

Ash, si ça ne te plait pas, tu peux retourner sur les PF casser du sucre sur notre dos. Mais si tu viens ici, c'est bien la démonstration par a + b que ta petite saillie ne correspond en rien à la réalité. J'ai un sain respect pour l'hypocrisie, mais je n'aime pas qu'on me prenne pour un con.

Link to comment
Oui, c'est ça, je te reproche d'être de droite.

Ne serait-ce pas plutôt d'être sur deux endroits à la fois ?

Je ne vois même pas, à vrai dire, de quelles convictions tu faisais allusions. Quoi donc d'assez terrible pour que tu m'empresses de quitter ce lieu ?

Sers-t'en de temps en temps pour corriger tes solécismes. :icon_up:

Pour cela il faut me taper sur les doigts à chaque fois :doigt:

Link to comment
C'est possible il y a quelques mois en effet (au moment de l'éjection de Dostix) mais Ash était tout de même resté très soft, par rapport à certains.

Evidemment, par rapport à certains, même Adolphos faisait sympathique curiosité folklorique. Mais bon, je suis vieux jeu, je trouve que la loyauté a ses droits.

Link to comment
A l'attention de ceux qui ne savent pas : Ash qui nous fait des mamours ici nous crache dessus là-bas.

En ce cas, rien de plus que ce je dis ouvertement ici. Libre à toi de démontrer le contraire.

C'est de toute manière ce qui différencie les deux forums qui fait que j'y reste.

Pas bien !

Irrécupérable :icon_up:

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...