Jump to content

Cohn-Bendit pète les plombs au parlement européen


Fuego

Recommended Posts

Ils soignent les pauvres qui ont de l'argent ?

C'est si difficile à comprendre ? Ceux qui peuvent payer, paient. Ceux qui ne peuvent pas, ne paient pas, ou plus tard ou quelqu'un d'autre s'en charge.

C'est fascinant de voir comment les idolâtres de l'État sont incapables de concevoir, d'imaginer les solutions, pourtant classiques, qui ont servi l'Humanité depuis 10.000 ans.

Link to comment
Video bien faite, assez convaincante.

La reponse c'est qu'il n'y a aucun probleme a ce que le gouvernement fasse une assurance medicale, tant qu'elle n'a pas le monopole et qu'elle n'est pas obligatoire. Si l'absence d'actionnaires la rend tellement mieux que les assurances privees, elle devrait avoir plein de clients sans avoir a recourir a la force.

Bonne blague. Si l'Etat lève des impôts pour financer une "assurance médicale" à perte qui facture 1 euro de primes, il n'existera plus aucune assurance privée.

Encore une fois la seule réponse à faire est que dans la vraie vie, il vaut mieux être pauvre aux USA des années 50 que classe moyenne en URSS des années 50. À chaque fois qu'on socialise quelque chose, ça foire. Et que la réforme à faire aux USA, ce serait dans le sens de plus de libéralisation, pas de plus de réglementation. Une société capitaliste s'enrichit mécaniquement jusqu'à ce que ses pauvres vivent mieux que les classes moyennes de jadis. Une société socialiste s'appauvrit mécaniquement jusqu'à ce que ses classes moyennes vivent aussi mal que les pauvres de jadis.

C'est pourtant pas dur à comprendre : humainement on a envie de changer le monde, mais jouer à Dieu est dan-ge-reux. Et à la fin ce sont les gens qu'on voulait aider au départ qui paient, pas les idéologues bobos qui en discutent autour d'un café parce que la pauvreté, ça remue leurs émotions.

Le grain que l'Etat donne à manger aux gens qui mangent à peine maintenant, c'est celui qui aurait servi à faire pousser la bouffe de leurs enfants.

Link to comment
C'est si difficile à comprendre ? Ceux qui peuvent payer, paient. Ceux qui ne peuvent pas, ne paient pas, ou plus tard ou quelqu'un d'autre s'en charge.

C'est fascinant de voir comment les idolâtres de l'État sont incapables de concevoir, d'imaginer les solutions, pourtant classiques, qui ont servi l'Humanité depuis 10.000 ans.

Je n'idolâtre pas l'Etat, sinon je ne serais pas là. Et justement j'aimerais connaître les solutions que propose le modèle libertarien en matière de santé, qui puisse être juste et le plus humaniste possible.

Link to comment
Dans une société libre, oui.

C'est injuste. Imaginons un petit village un peu esseulé loin de tout, et un médecin - le seul et l'unique du village - pour une décision arbitraire ou non refuse de soigner un client. Est-ce normal ?

Et en ce qui concerne les hôpitaux, je trouve ça aussi normal d'obliger les médecins à soigner les gens qui viennent en urgence.

Link to comment
C'est injuste.

Non, c'est seulement déplaisant. Ce qui est injuste, ce sont les travaux forcés sans avoir commis de crime.

Imaginons un petit village un peu esseulé loin de tout, et un médecin - le seul et l'unique du village - pour une décision arbitraire ou non refuse de soigner un client. Est-ce normal ?

Et en ce qui concerne les hôpitaux, je trouve ça aussi normal d'obliger les médecins à soigner les gens qui viennent en urgence.

Il y a un vagabond dans le village.

Si le maçon ne lui construit pas une maison, alors il mourra de froid l'hiver suivant.

On force le maçon à travailler ?

Link to comment

Au XVIII-XIX°, le médecin s'arrangeait lui même de la différence de revenu de ceux qu'il soignait, il faisait payer plus à celui qui gagner plus, et moins à celui qui gagnait moins.

La loi qui impose un prix unique de consultation est un frein à l'établissement d'un juste équilibre.

Link to comment
Et entre "26 % des centres de soins dans le monde" et "26% centres de soin du Sida dans le monde" il y a une différence !

Pas vraiment, et c'est assez logique, même si la coïncidence est plaisante : 26% des centres de soins contre le sida appartiennent à l'Église catholique et 26% des centres de soins à travers le monde sont également entre les mains de l'Église catholique.

Link to comment
C'est si difficile à comprendre ? Ceux qui peuvent payer, paient. Ceux qui ne peuvent pas, ne paient pas, ou plus tard ou quelqu'un d'autre s'en charge.

C'est fascinant de voir comment les idolâtres de l'État sont incapables de concevoir, d'imaginer les solutions, pourtant classiques, qui ont servi l'Humanité depuis 10.000 ans.

À noter qu'en Suisse la REGA (Schweizerische Rettungsflugwacht - Garde Aérienne Suisse de Sauvetage- Guardia Aerea Svizzera di salvataggio), est une organisation à but non-lucratif, financée par des donations.

Elle décharge ses donateurs "des frais engagés lors des services d’assistance […], effectués ou organisés par elle-même, lorsque les assurances, les caisses-maladie ou tout autre tiers qui en a le devoir ne remboursent pas, ou que partiellement, les frais des missions." lien

Elle n'est pas bénéficiaire, à ce que je sache, de fonds de la Confédération.

Link to comment
Imaginons un petit village un peu esseulé loin de tout, et un médecin - le seul et l'unique du village - pour une décision arbitraire ou non refuse de soigner un client. Est-ce normal ?

Est-il plus normal d'établir un système limitant la liberté des dizaines de millions de personnes à cause d'une pure hypothèse d'école concernant un cas ?

Link to comment
Au XVIII-XIX°, le médecin s'arrangeait lui même de la différence de revenu de ceux qu'il soignait, il faisait payer plus à celui qui gagner plus, et moins à celui qui gagnait moins.

La loi qui impose un prix unique de consultation est un frein à l'établissement d'un juste équilibre.

Je te rassure tout de suite, ça existe encore : les médecins à 150 euros que je connais sont loin de facturer leur prix affiché à tout le monde.

Link to comment
Est-il plus normal d'établir un système limitant la liberté des dizaines de millions de personnes à cause d'une pure hypothèse d'école concernant un cas ?

Soit… et pour l'obligation de soigner les patients qui viennent "en urgence", faut aussi le supprimer parce que c'est une atteinte à la liberté des médecins ?

Link to comment
C'est vrai que c'est inutile de sauver des vies. Contre-productive ?

Non mais ça veut dire que c'est normal de ne pas obliger de soigner des gens qui sont en train de crever devant vous ?

Arrête de faire ton naïf, dans la vraie vie le communisme ne sauve pas, il tue. C'est trop facile de montrer uniquement le côté positif de l'intervention en ignorant tout ce qu'elle détruit pour le futur. Avec ce type de mentalité, l'Occident serait au niveau économique de l'Afrique.

Allez hop, troll faussement naïf

:icon_up:

Link to comment
Non, c'est seulement déplaisant. Ce qui est injuste, ce sont les travaux forcés sans avoir commis de crime.

Il y a un vagabond dans le village.

Si le maçon ne lui construit pas une maison, alors il mourra de froid l'hiver suivant.

On force le maçon à travailler ?

Cela me rappelle une vidéo avec Milton Friedman, qui expliquait que si un fournisseur d'électricité ne coupait pas l'électricité des gens qui ne paient pas, il se retrouverait rapidement avec presque plus personne payant pour l'électricité. Les seuls à continuer seraient ceux qui le feraient volontairement.

En fait, à partir du moment que j'ai la garantie qu'on pourvoit à mes besoins vitaux sans rien demander en retour, pourquoi faire quelque chose ?

edit :

Ici :

Et pour la valeur d'une vie humaine :

Link to comment
C'est vrai que c'est inutile de sauver des vies. Contre-productive ?

Contre-productif parce que l'obligation de soigner quelqu'un aux urgences, c'est du blabla. La réalité, c'est l'obligation de se présenter à un endroit spécial où l'attention aux malades est parfaitement lamentable.

Encore une fois, la solution ne passe pas par l'obligation - oui, au Canada, on est obligé de te soigner, mais curieusement ce sont des dizaines de milliers de Canadiens qui vont se faire soigner aux States chaque année, et pas l'inverse -, mais par laisser les organisations caritatives et d'aides de développer eux-mêmes leur système d'accueil des malades.

Link to comment
Arrête de faire ton naïf, dans la vraie vie le communisme ne sauve pas, il tue. C'est trop facile de montrer uniquement le côté positif de l'intervention en ignorant tout ce qu'elle détruit pour le futur. Avec ce type de mentalité, l'Occident serait au niveau économique de l'Afrique.

J'ai pas parlé de communisme, mais je trouve ça dingue de ne pas obliger les médecins à soigner des gens qui sont en train de crever devant eux. Et je vois pas en quoi obliger un médecin de soigner un malade est contre-productif.

Et puis je ne vois pas non plus l'atteinte à la liberté dans l'affaire, on force personne à devenir médecin.

Link to comment
…je trouve ça dingue de ne pas obliger les médecins à soigner des gens qui sont en train de crever devant eux.

Il n'y a pas à les obliger.

1° Le serment d'Hippocrate, tu connais.

2° Deux ou trois médecins qui refuseraient de soigner ne justifie nullement l'établissement d'un système liberticide qui a montré sa nullité.

La réalité de l'obligation de soigner, c'est ça, la médecine cubaine : http://www.therealcuba.com/Page10.htm. Ou la médecine britannique, 100% étatique (patients maltraités, délais d'attente mortels, refus de soigner, soins de merde, vieux qu'on laisse crever, etc.) : http://www.liberaux.org/index.php?showtopic=35502.

Link to comment
J'ai pas parlé de communisme, mais je trouve ça dingue de ne pas obliger les médecins à soigner des gens qui sont en train de crever devant eux.

Tu n'as pas écrit le mot communisme mais tu l'as décrit.

Moi ce que je trouve dingue c'est d'obliger quelqu'un à travailler. Ça porte un nom : esclavage.

Et je vois pas en quoi obliger un médecin de soigner un malade est contre-productif.

Jusqu'au jour où dans ton village où les médecins sont esclaves, bah il y a plus de médecins.

Et puis je ne vois pas non plus l'atteinte à la liberté dans l'affaire, on force personne à devenir médecin.

Tu ne m'as toujours pas dit ce que tu pensais de la même chose pour les maçons.

Et puis moi je propose que toutes les femmes qui veulent devenir mannequin fassent un an de service sexuel aux moches. Je ne vois pas l'atteinte à la liberté, on ne force personne à devenir mannequin.

Link to comment
-> Aucune valeur juridique.

Faux. Un médecin qui ne respecte pas son serment peut être rayé de l'Ordre et interdit de pratique.

Par ailleurs, je t'ai montré que l'obligation juridique légale est généralement nulle et/ou contre-productive : exemples français, britannique, canadien, cubain, etc.

Link to comment
Faux. Un médecin qui ne respecte pas son serment peut être rayé de l'Ordre et interdit de pratique.

En Belgique, il n'existe aucune obligation quant à celui-ci, les jeunes diplômés médecins sont libres de le prononcer ou pas. En France, même si les jeunes médecins prêtent obligatoirement serment de respecter le code de déontologie médicale1, le serment d'Hippocrate n'a aucune valeur juridique ;

Wikipédia

Par ailleurs, je t'ai montré que l'obligation juridique légale est généralement nulle et/ou contre-productive : exemples français, britannique, canadien, cubain, etc.

Tu m'as montré que le monopole en matière de santé n'est pas une bonne chose, pas que la CMU est mauvaise ou que l'obligation de soigner des mourrants rend la médecine moins efficace.

Tu n'as pas écrit le mot communisme mais tu l'as décrit.

Moi ce que je trouve dingue c'est d'obliger quelqu'un à travailler. Ça porte un nom : esclavage.

Jusqu'au jour où dans ton village où les médecins sont esclaves, bah il y a plus de médecins.

Tu ne m'as toujours pas dit ce que tu pensais de la même chose pour les maçons.

Et puis moi je propose que toutes les femmes qui veulent devenir mannequin fassent un an de service sexuel aux moches. Je ne vois pas l'atteinte à la liberté, on ne force personne à devenir mannequin.

Bon j'avoue, tu marques un point.

Link to comment
Faux. Un médecin qui ne respecte pas son serment peut être rayé de l'Ordre et interdit de pratique.

En même temps, l'Ordre ne me semble pas d'inspiration libérale…

Link to comment
…il n'existe aucune obligation…

Pas besoin d'obligation. La seule publicité suffit. Un médecin qui n'aura pas prêté le serment ou l'aura violé, il ne trouvera pas de masse de boulot auprès des malades ou auprès des hôpitaux.

Tu m'as montré que le monopole en matière de santé n'est pas une bonne chose, pas que la CMU est mauvaise ou que l'obligation de soigner des mourrants rend la médecine moins efficace.

Si, je t'ai montré les exemples réels de la France, de la Grande-Bretagne, du Canada ou de Cuba où, non seulement les pauvres ne sont pas plus ou mieux soignés que dans un système non universel et non obligatoire, mais souvent moins et pire.

Tu vis dans ton monde de fantaisie théorique, penche-toi plutôt sur la réalité des faits.

Link to comment
Pas besoin d'obligation. La seule publicité suffit. Un médecin qui n'aura pas prêté le serment ou l'aura violé, il ne trouvera pas de masse de boulot auprès des malades ou auprès des hôpitaux.

Si, je t'ai montré les exemples réels de la France, de la Grande-Bretagne, du Canada ou de Cuba où, non seulement les pauvres ne sont pas plus ou mieux soignés que dans un système non universel et non obligatoire, mais souvent moins et pire.

Tu vis dans ton monde de fantaisie théorique, penche-toi plutôt sur la réalité des faits.

Merci.

Link to comment
Pas besoin d'obligation. La seule publicité suffit. Un médecin qui n'aura pas prêté le serment ou l'aura violé, il ne trouvera pas de masse de boulot auprès des malades ou auprès des hôpitaux.

Moi ça ne me pose aucun problème de me faire soigner par un médecin qui prête simplement le serment de soigner de son mieux ses patients (uniquement). Et à mon avis, je serai très loin d'être le seul.

Si, je t'ai montré les exemples réels de la France, de la Grande-Bretagne, du Canada ou de Cuba où, non seulement les pauvres ne sont pas plus ou mieux soignés que dans un système non universel et non obligatoire, mais souvent moins et pire.

Tu vis dans ton monde de fantaisie théorique, penche-toi plutôt sur la réalité des faits.

Je pense qu'on perd notre temps à lui répondre comme s'il était sincèrement naïf. Il n'est pas naïf, et il est probablement en "mission" depuis un site du type bellaciao ou autre. Il attend simplement que quelqu'un lui réponde quelque chose comme (1) les pauvres on s'en fout (2) un propos raciste (3) vive la ploutocratie, et ce sera le représentant officiel du forum, un peu comme Monsieur Pierre Donazzi (P. Donazi -> pédo-nazi pour ceux qui n'avaient pas compris), le représentant officiel de l'internet en France. Il ferait mieux de chercher dans les archives, ça irait plus vite.

Link to comment

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

×
×
  • Create New...