Jump to content

Reseaux Sociaux, Bi Tech et Liberte


Recommended Posts

Il y a 1 heure, Nick de Cusa a dit :

L'approche differente de Parler sur les comptes contestables :

 

 https://news.parler.com/email-letters/20201008-parler-pressrelease-waporesponse

"A letter to the Parler community from CPO Amy Peikoff". La troisième femme de Léonard Peikoff, l'héritier officiel de Ayn Rand. :)

Link to post
Share on other sites

J'allais faire un topic similaire.

 

Je vois actuellement beaucoup de libertariens dirent que c'est des entreprises privées et donc quelles peuvent faire ce qu'elles veulent. Le problème c'est que je trouve que c'est de plus en plus une mentalité de "les capitalistes vendront la corde qui servira à les pendre".

Il faut prendre conscience que les grands réseaux sociaux ont une influence majeure dans l'information et la formation de l'opinion des personnes (et les patrons des entreprises le savent et approuve cette fonction). Le fait que ces réseaux sociaux soient désormais controlés par des forces profondément liberticides est un vrai problème qui a très largement contribué à la situation actuelle où des mesures liberticides se multiplie avec le soutien de la population. Et je ne parle pas des utilisateurs antilibéraux mais des cadres et CEO de ces entreprises...

 

En théorie, le libéralisme prone une liberté d'expression quasi-totale mais en l'espèce si cette tendance s'accentue c'est le libéralisme lui même qui va disparaître. C'est le cœur du problème actuellement: bon nombre d'institutions qui étaient perçues comme garant de la liberté (la presse, l'université) sont désormais totalement noyautées par des personnes qui ne cachent plus leur penchant totalitaire.

Link to post
Share on other sites
il y a 19 minutes, Zagor a dit :

Je vois actuellement beaucoup de libertariens dirent que c'est des entreprises privées et donc quelles peuvent faire ce qu'elles veulent.

On pourrait discuter de ça, c'est probablement vrai en général mais pas nécessaire dans tous les cas (est-ce qu'une entreprise qui place sa trésorerie en obligations publiques ne fait pas du recel d'extorsion de fonds, est-ce qu'une entreprise qui a une usine dans une dictature où les employés sont des prisonniers politiques n'est pas complice, est-ce qu'une entreprise de utilities en monopole local peut exclure un client pour avoir la mauvaise couleur de peau ou la mauvaise intention de vote, la réponse n'est pas un no-brainer parce que ces questions mériteraient au moins d'être sérieusement débattues).

 

Mais le vrai problème de cette phrase, ce n'est pas ce qu'elle dit, c'est ce qu'elle permet de passer sous le tapis. En admettant la logique "c'est privé, donc elles font ce qu'elles veulent", on oublie plus ou moins intentionnellement que si mon voisin fait ce qu'il veut chez lui, rien ne m'interdit pour autant d'avoir un jugement moral sur ce qu'il fait. Une Big Tech peut très bien avoir le droit de faire ce qu'elle veut, et je peux fort bien désapprouver (ou approuver) de toutes mes forces son activité. 

 

TL;DR : tolérer n'est pas synonyme d'accepter avec enthousiasme. 

  • Yea 1
Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Zagor a dit :

J'allais faire un topic similaire.

Je vois actuellement beaucoup de libertariens dirent que c'est des entreprises privées et donc quelles peuvent faire ce qu'elles veulent. Le problème c'est que je trouve que c'est de plus en plus une mentalité de "les capitalistes vendront la corde qui servira à les pendre".

Il faut prendre conscience que les grands réseaux sociaux ont une influence majeure dans l'information et la formation de l'opinion des personnes (et les patrons des entreprises le savent et approuve cette fonction). Le fait que ces réseaux sociaux soient désormais controlés par des forces profondément liberticides est un vrai problème qui a très largement contribué à la situation actuelle où des mesures liberticides se multiplie avec le soutien de la population. Et je ne parle pas des utilisateurs antilibéraux mais des cadres et CEO de ces entreprises...

En théorie, le libéralisme prone une liberté d'expression quasi-totale mais en l'espèce si cette tendance s'accentue c'est le libéralisme lui même qui va disparaître. C'est le cœur du problème actuellement: bon nombre d'institutions qui étaient perçues comme garant de la liberté (la presse, l'université) sont désormais totalement noyautées par des personnes qui ne cachent plus leur penchant totalitaire.

Pour le coup je ne suis pas trop d'accord, pour plusieurs raisons :

1/ twitter, on s'inscrit volontairement, on ne paie pas de redevance ... donc bon, le règlement intérieur s'applique. Point ama.

2/ une grosse part de l'humanité = moutons, donc ils occupent aussi ces réseaux là, et veulent y voir appliquer leurs doctrines, autant critiquer la gravité

3/ la communauté libérale mondiale = qqs millions de sujets. Donc, ou bien on génère nos propres réseaux sociaux (il y en a) ... ou bien on la ferme.

  • Yea 1
Link to post
Share on other sites
il y a 15 minutes, Rübezahl a dit :

3/ la communauté libérale mondiale = qqs millions de sujets. Donc, ou bien on génère nos propres réseaux sociaux (il y en a) ... ou bien on la ferme.

https://en.wikipedia.org/wiki/Metcalfe's_law

Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Zagor a dit :

En théorie, le libéralisme prone une liberté d'expression quasi-totale mais en l'espèce si cette tendance s'accentue c'est le libéralisme lui même qui va disparaître. C'est le cœur du problème actuellement: bon nombre d'institutions qui étaient perçues comme garant de la liberté (la presse, l'université) sont désormais totalement noyautées par des personnes qui ne cachent plus leur penchant totalitaire.

Comme je le dis sur un autre sujet le problème ce n'est pas notre doctrine, c'est nous. On est nul pour s'organiser. On est nul en comm (et je suis bien placé pour en parler) quand on est pas tout simplement inactif. Il n'y a pas à aller chercher plus loin.

Prend wikipédia, c'est noyauté par les gauchistes alors que Jimmy Wales est un objectiviste. Combien d'entre nous sur ce forum alimentent la plateforme ? (Je suis le premier coupable).

  • Yea 1
Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Wayto a dit :

Comme je le dis sur un autre sujet le problème ce n'est pas notre doctrine, c'est nous. On est nul pour s'organiser. On est nul en comm (et je suis bien placé pour en parler) quand on est pas tout simplement inactif. Il n'y a pas à aller chercher plus loin.

C'est hélas assez vrai, mais il y a probablement des explications recevables, dont le fait que beaucoup de libéraux actifs sont déjà des entrepreneurs et des productifs, ce qui est déjà beaucoup mine de rien. C'est du libéralisme concret, qui produit du stuff, qu'on est bien content d'avoir à disposition.

 

Citation

Prend wikipédia, c'est noyauté par les gauchistes alors que Jimmy Wales est un objectiviste. Combien d'entre nous sur ce forum alimentent la plateforme ? (Je suis le premier coupable).

Encore juste ... mais en même temps, ama inévitable car le groupe dominant ce sont les moutons, avec généralement des boulots de moutons et donc du temps libre. 30.000 employés de l'ednat ne vont pas au boulot tous les jours. ça en laisse qqs centaines qui ont quand même besoin de s'occuper un peu. Les quelques milliers de libéraux fr ne font pas le poids.

Sur un autre plan quantitatif, quand tu t'égosilles avec 3 notes justes ... ça ne fait pas non plus le poids contre l'infinité de l'erreur.

 

ama, les libéraux vont bien finir par piger un jour que espérer changer globalement la société en une société libérale est voué à l'échec (et n'a pas non plus grand sens).

Une fois ce deuil accompli, on commencera peut-être à bosser sur des pistes plus payantes (?)

  • Yea 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, Wayto a dit :

Comme je le dis sur un autre sujet le problème ce n'est pas notre doctrine, c'est nous. On est nul pour s'organiser. On est nul en comm (et je suis bien placé pour en parler) quand on est pas tout simplement inactif. Il n'y a pas à aller chercher plus loin.

Prend wikipédia, c'est noyauté par les gauchistes alors que Jimmy Wales est un objectiviste. Combien d'entre nous sur ce forum alimentent la plateforme ? (Je suis le premier coupable).

 

Entièrement d'accord. Les libéraux passent trop de temps à discuter de théorie et ne sont pas présents sur le terrain (y compris numérique).

Aussi avec notre doctrine de non agression, on a moins le réflexe d'attaquer et de s'imposer comparer à nos adversaires. Et si on s'impose on nous traitera d’hypocrites qui ne respectent pas les libertés des autres (ceci dit c'est aussi le cas des communistes).

 

A mon avis, il faut lire les manuels et traités d'action/activisme des gars des extrêmes (surtout de gauche qui ont été les plus efficaces) et appliquer leurs méthodes à la lettre (en l'adaptant à nos idées).

  • Yea 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, Rübezahl a dit :

nos propres réseaux sociaux (il y en a) ... ou bien

 

 

Qui sont? (vrai question)

 

Link to post
Share on other sites
Il y a 12 heures, Zagor a dit :

 

A mon avis, il faut lire les manuels et traités d'action/activisme des gars des extrêmes (surtout de gauche qui ont été les plus efficaces) et appliquer leurs méthodes à la lettre (en l'adaptant à nos idées).

 

Aurais-tu des exemples ?

  • Yea 1
Link to post
Share on other sites
il y a 33 minutes, PABerryer a dit :

 

Aurais-tu des exemples ?

 

Justement j'en cherche et je suis preneurs de documents.

 

Link to post
Share on other sites
Il y a 13 heures, Zagor a dit :

Qui sont? (vrai question)


Sur le clearweb, un certain nombre de sites libéraux ont un forum.
Je ne les pratique pas, mais je présume que la censure y est moins forte que sur les réseaux généralistes.

 

Pour la vidéo non-censurée, il y a des alternatives basées sur des soluces alternatives à YT, eg peertube.
Voir aussi : odysee.com, lbry.com, etc

 

Se prétend plus libre que twitter : parler.com

 

Il y a aussi le réseau diaspora. Essentiellement de gauche, mais avec quelques instances libérales.

Là aussi, comme pour tout, il faut se donner la peine de construire un sous-réseau,

mais il y a là, à nouveau, le problème de la masse critique, souvent pas atteinte pour les libéraux.

 

Sinon, d'après mon expérience, il faut chercher du coté des sites/forums spécialisés,
eg pour les discussions sur les drogues ou les cryptos ou les armes, bref tout ce qui est mal vu par les états,
il faut plutôt aller sur le réseau Tor et ses onions.

L'essentiel des sites intéressants est anglophone.

Il y a aussi des sites francophones, mais pas des masses. Et c'est souvent très foutoir.

Mais ça a pu changer, car Tor est assez dynamique (et je n'ai plus zieuté depuis un moment).


Il y a aussi des choses sur le clearweb, mais pour des discussions vraiment libres, les sites spécialisés sont mieux.

 

Il y a des alternatives à Tor, mais je ne suis pas trop ça en ce moment.

  • Yea 1
Link to post
Share on other sites
Le 09/10/2020 à 14:21, Wayto a dit :

Comme je le dis sur un autre sujet le problème ce n'est pas notre doctrine, c'est nous. On est nul pour s'organiser. On est nul en comm (et je suis bien placé pour en parler) quand on est pas tout simplement inactif. Il n'y a pas à aller chercher plus loin.

Prend wikipédia, c'est noyauté par les gauchistes alors que Jimmy Wales est un objectiviste. Combien d'entre nous sur ce forum alimentent la plateforme ? (Je suis le premier coupable).

 

Je repensais un peu aux stratégies sur les réseaux sociaux et la comparaison avec les gauchistes sur ceux-ci.

Il y a plusieurs points où les libéraux pourraient s'ameliorer:

  • On avance trop à découvert: beaucoup de libéraux vont très rapidement utiliser, sur les réseaux sociaux, les mots libéralisme, libertarianisme et citer des auteurs style Hayek et Mises. Les écolos et communistes vont éviter de parler de communisme directement; ils vont plutôt attirer l'attention sur des problèmes et dire qu'il faut plus de justice sociale (sans utiliser un vocable qui laisserait démontrer leur vrai nature)
  • On ne va pas assez troller dans les bastions ennemis: l’extrême gauche est capable d'aller commenter et d'aller insulter les gens sur des site de droite. Ca a pour effet, si c'est fait de manière prolongée, de pousser les autres a répondre plutot que discuter entre eux (et entre convaincu) mais aussi de pousser les modérer à ne plus fréquenter le site (ou la section trollée) en question car c'est un champs de bataille. La encore, le troll ne doit pas donner l'impression d'étre d'une idéologie donnée.
Link to post
Share on other sites

Ces 2 points relèvent clairement de tactiques médiatiquo/commerciales pour séduire de l'électeur (enfin ce qu'il en reste).

ça me parait (bien) à coté de la plaque car à la fois obsolète et prenant part au système démocratique failli actuel.

 

Pour illustrer mon propos avec de l'actu sur une tactique qui fonctionne :

 

Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, Tramp a dit :

Y a quoi comme forum gauchiste français ?

Le forum du parti pirate était ~100% à gauche circa 2012.

ça m'étonnerait qu'ils aient beaucoup viré leur cuti.

Link to post
Share on other sites
il y a 14 minutes, Tramp a dit :

Y a quoi comme forum gauchiste français ?

 

Les sections commentaires des grands journaux et twitter (même s'il y a aussi des droitards)

 

il y a 23 minutes, PABerryer a dit :

En gros, tu veux envoyer notre cher Tramp sur les forum gaucho.

Trop gentil

 

il y a 24 minutes, Rübezahl a dit :

Ces 2 points relèvent clairement de tactiques médiatiquo/commerciales pour séduire de l'électeur (enfin ce qu'il en reste).

ça me parait (bien) à coté de la plaque car à la fois obsolète et prenant part au système démocratique failli actuel.

 

Pour illustrer mon propos avec de l'actu sur une tactique qui fonctionne :

 

 

Je pensais à stratégie/tactiques sur les réseaux sociaux (et il ne s'agit pas d'attirer des électeurs mais faire du buzz et du foutoir). Dans le monde réel, il faut effectivement utiliser d'autres tactiques...

Link to post
Share on other sites
il y a 10 minutes, Zagor a dit :

Les sections commentaires des grands journaux


Si vous vous cotisez pour un abonnement au monde...

  • Love 1
  • Haha 1
Link to post
Share on other sites

C'est pas le pire endroit pour faire de l'entrisme avec 20k vues (estimations pifométriques) par commentaire. Pouvoir commenter est d'ailleurs une des bonnes raisons de s'abonner à l'Immonde.

Link to post
Share on other sites
On 10/10/2020 at 11:02 AM, PABerryer said:

 

Aurais-tu des exemples ?

 

"How to Win Campaigns"  de Chris Rose, consultant qui a travaillé, entre autres, pour Greenpeace.  Ses techniques ont été analysées par le Risk-Monger, voir http://seppi.over-blog.com/2015/12/comment-gerer-le-stupide-partie-4-10-le-manuel-de-l-activiste-comment-le-stupide-ne-cesse-de-gagner.html

Link to post
Share on other sites
il y a 22 minutes, Lameador a dit :

C'est pas le pire endroit pour faire de l'entrisme avec 20k vues (estimations pifométriques) par commentaire. Pouvoir commenter est d'ailleurs une des bonnes raisons de s'abonner à l'Immonde.


peut être que Liborg pourrait investir dans des abonnements collectifs.

Link to post
Share on other sites
1 minute ago, Tramp said:


peut être que Liborg pourrait investir dans des abonnements collectifs.

 

C'est clairement un truc que je proposerais si j'étais membre actif

Link to post
Share on other sites

Le site du figaro est plus interessant que celui du monde pour l'entrisme/troll. Deja les commentaires de Le Monde, 1 fois sur deux ils sont assez libéraux ou au moins censé.

Le figaro pas besoin de payer pour commenter et c'est souvent la foire aux gogoles donc plus de possibilité de rentrer dans l'arène.

Link to post
Share on other sites

Ce serait un plan super sans le petit détail que deux liborgiens dans les commentaires d'un journal vont nécessairement finir par s'engueuler entre eux.

  • Haha 6
Link to post
Share on other sites
il y a 15 minutes, Lancelot a dit :

Ce serait un plan super sans le petit détail que deux liborgiens dans les commentaires d'un journal vont nécessairement finir par s'engueuler entre eux.

 

Ca peut étre positif car les autres commentateurs vont réagir et s'allier avec l'un des deux, donc gros foutoir en perspective.

Le but étant d'éviter que les gauchistes ou les droitards ne se parlent qu'entre eux.

Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, fm06 a dit :

 

"How to Win Campaigns"  de Chris Rose, consultant qui a travaillé, entre autres, pour Greenpeace.  Ses techniques ont été analysées par le Risk-Monger, voir http://seppi.over-blog.com/2015/12/comment-gerer-le-stupide-partie-4-10-le-manuel-de-l-activiste-comment-le-stupide-ne-cesse-de-gagner.html

 

N'empèche en lisant le livre en question, ca me fait aussi penser à un truc que j'ai en tête depuis un moment: l'utilisation de la peur et du ton catastrophique.

 

La crise du COVID a bien montré que la peur est un excellent (voire le meilleur) moyen de faire accepter un message. Et si on regarde bien toutes les idéologies politiques qui arrivent à avoir du point l'utilise: les écolos/pro-restriction-covid utilisent un discours de ont va tous mourir des catastrophes naturelles du fait des hommes et capitalistes, pour l’extrême-droite c'est les blancs vont se faire grandremplacer/exterminer par les noirs-arabes violeurs et coupeurs de têtes, l’extrême gauche communiste c'est ont va perdre nos emplois à cause des capitalistes corrompus et ont va finir dans la misère (et y crever).

Il faut agiter un danger imminent et mortel. Nous les libéraux ont est trop rationnel et positif (et trop universitaire); sauf que ca ne fait pas vendre et réagir.

Le pire c'est que l'on a des éléments pour faire un discours catastrophique. En fait, @h16 l'a très bien compris à mon avis et ce n'est pas un hasard si c'est certainement lui qui a amené le plus de libéraux sur le forum et sur Contrepoints. Et c'est triste à dire mais Charles Gave a commencé à avoir de l'influence quand il a commencé à tenir des discours apocalyptiques sur l'Europe.

Link to post
Share on other sites
14 hours ago, fm06 said:

 

"How to Win Campaigns"  de Chris Rose, consultant qui a travaillé, entre autres, pour Greenpeace.  Ses techniques ont été analysées par le Risk-Monger, voir http://seppi.over-blog.com/2015/12/comment-gerer-le-stupide-partie-4-10-le-manuel-de-l-activiste-comment-le-stupide-ne-cesse-de-gagner.html

Très intéressant sur le fond, mais finir sa démonstration en s'appuyant sur le documentaire militant "Cowspiracy"moult fois debunké par les gens sérieux, ça se pose quand même là niveau ironie.

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...