Aller au contenu

Classement


Contenu populaire

Affichage du contenu avec la meilleure réputation le 11/05/2017 dans toutes les zones

  1. 0 point
    L'humour Charlie ça me fait pas rire. Je trouve que c'est vulgaire et facile. C'est pas mon genre d'humour en fait. Et le dessin est moche en prime
  2. 0 point
  3. 0 point
    https://poll.qu.edu/national/release-detail?ReleaseID=2457
  4. 0 point
    Ça veut dire que ça marche alors puisque le but est d'aboutir à un programme acceptable par le franchouille tout en étant pernicieusement libéral Ceci dit je comprends la critique et c'est bien qu'il y ait quelqu'un pour la faire (vérifier que tout ce qui est proposé est 1. dans le bon sens et 2. non superflu).
  5. 0 point
    Moi... je dirais que qui se sent morveux se mouche...
  6. 0 point
    Si tu veux dire par là que les gens sévèrement accros sont peu employables, ok. Cependant, ce n'est pas en leur supprimant des ressources auxquelles ils ont droit pour avoir cotisé que leur situation va s'améliorer. Si en revanche tu t'imagines que c'est une cause majeure de l'inemployabilité des millions de chômeurs en France, je pouffe. Et l'attitude chrétienne à avoir n'est certainement ce paternalisme infantilisant mais consisterait plutôt à proposer écoute et soutien à ceux qui demandent de l'aide.
  7. 0 point
    C'est pas évident que c'est une insulte dans un contexte de forum libéral? Il y a des gens ici qui ont défendu Trump contre certaine choses précises, tout en n'aimant pas Trump par ailleurs. Pour eux "trumpolatre" c'est évidemment insultant. On n'est pas oblige d'approuver toute les conneries dites sur Trump juste parce que c'est un méchant. On peut aussi en avoir rien a foutre de Trump et trouver les réactions qu'il suscite hystériques, et la mauvaise foi a son égard ridicule.
  8. 0 point
    TIL : trumpolâtre serait une insulte.
  9. 0 point
    Je préfererai qu'il fasse des maths il sera sans doute plus utile à l'humanité ainsi.
  10. 0 point
    C'est exactement ce que les "trumpolâtres du 8 novembre" ne faisaient pas et ton post est exactement la ou je voulais en venir.
  11. 0 point
    Je maintiens que Trump est moins dangereux pour les libertés dans le monde, voire aux US, que Clinton. Et on en a la démonstration : la vigilance est là quant à son action. C'eût été une membre du camp du bien, je n'ai absolument aucun doute que cette vigilance aurait été infiniment moindre. (Sans compter la volupté de voir ce camp sur bien en PLS. J'espère que ça se reproduira encore.) Bref, je dois être Trumpôlatre.
  12. 0 point
    Florian Philippot prévient qu'il quittera le FN si la sortie de l'euro est abandonnée Je vois mal où il peut aller ...
  13. 0 point
    Parce que les accusations gratuites c'est un truc pour ceux qui n'ont pas les arguments à hauteur de leur prétention.
  14. 0 point
    Moi j'aime bien les ragots. C'est quoi un "gaydar" ?
  15. 0 point
    Tout ceci montre bien l'étonnante proximité de l'État-providence avec une mafia : quand il te donne de l'argent volé, c'est pour faire de toi sa bitch.
  16. 0 point
    On va le dire combien de fois : l'allocation de chômage n'est pas une aide de l'État, mais une indemnité perçue après avoir cotisé. L'allocation de chômage est un revenu de remplacement (que l'on utilise à sa guise) résultant d'un système d'assurance. Rien à voir avec un quelconque crédit d'impôt octoyé dans un but précis.
  17. 0 point
    Ils sont où les trumpolâtres ici ? Sachant qu'on peut pas qualifier Trump de libéral. La seule chose qu'on peut apprécier chez lui, c'est qu'il a fait ch... tous ceux qui avaient porté Clinton aux nues en créant la surprise.
  18. 0 point
    Ben ouais, mais si ça l'est pas, alors on relaie pas quoi. Franchement, deux ou trois sources solides qui aideraient à mieux comprendre le personnage, je dis pas, mais là...
  19. 0 point
    Qui sait ? Ou l'effet Nigel qui pense que les ragots sont pertinents. On saura peut-être jamais.
  20. 0 point
    Des noms? A part @JIM16 (et encore, être fan de lui et être fan de la remise en cause de l'ordre établi sont deux choses qui n'ont rien à voir), qui d'autre?
  21. 0 point
    Sauf si on leur dit que pour faire leur trajet Paris - Marseille, ils paient 30 euros de péage en moins. Après tout, on s'en fout du nom de l'autoroute.
  22. 0 point
    Si on part sur le principe que Lost fait réfléchir, je ne suis pas sûr qu'on puisse discuter :D.
  23. 0 point
    Plusieurs points :- La "solidarité" coercitive n'a de solidaire que le nom. Bastiat écrivait à ce sujet : « Il m'est tout à fait impossible de séparer le mot fraternité du mot volontaire. Il m'est tout à fait impossible de concevoir la Fraternité légalement forcée, sans que la Liberté soit légalement détruite, et la Justice légalement foulée aux pieds. » - La condamnation morale d'une action n'engendre pas nécessairement de condamnation légale. La consommation de drogue, par exemple, fait partie de ces sujets sur lesquels il n'y a pas de point de vue moral évident. Le libéralisme ne se prononce que sur la condamnabilité légale des actes. En cela ce n'est pas un code moral clés en main comme peut l'être la religion. - Les allocations se confondent dans le revenu disponible d'un ménage, de sorte qu'il est impossible de relier une allocation à une dépense précise. Un pic de revenu concentrera naturellement plusieurs dépenses de types différents qui auraient probablement été réalisées sans ce pic, mais à un autre moment. - À partir du moment où ce sont des fonds en euros qui sont alloués (comme dans le cadre de l'allocation de rentrée scolaire), l'État laisse délibérément toute latitude aux parents pour dépenser cet argent comme ils l'entendent. Juger de l'opportunité de chaque dépense dans la poursuite du but posé par l'allocation (ici, la réussite scolaire) est impossible faute d'informations complètes, donc ultimement arbitraire. Donc non. Le libéralisme ne condamne qu'une seule chose ici : le racket et le recel d'argent du contribuable dans un domaine n'ayant rien de régalien.
  24. 0 point
    Bref, t'es pour le flicage totalitaire d'une partie de la population sur base de préjugés (qui n'ont absolument rien de chrétien). Paie ton "libéralimse". C'est quoi le step suivant ? Fliquer et supprimer les allocations familiales aux mères qui ont acheté le dernier smartphone à la mode ? Quant à l'argent de la "solidarité" : ces mecs ont payé des impôts et des taxes auparavant ; les allocs, c'est pas une aumône de la communauté.
  25. 0 point
    J'ai revu le VII et RO il y a peu. Il y a pas photo, RO est bien supérieur au VII. Dans le VII il n'y a aucune originalité, c'est un mix dans anciens sans imagination, pas de méchant crédible ou quoique ce soit, etc. RO est bcp mieux fait, le scénario est bon et visuellement c'est une très grande réussite (en particulier les plans impliquant l'EDM).
  26. 0 point
    Possible que les électeurs de Marseille n’apprécient pas la manœuvre et qu'il perde, ça serait magnifique.
  27. 0 point
  28. 0 point
    J'essaye mais je n'arrive pas à les trouver drôle, moi. Je trouve que c'est vraiment un journal de merde.
  29. 0 point
    Déçu par Alien : Covenant, c'est un peu du fan service apportant quelques réponses de manière trop brut et sans finesse. C'est aussi un pot pourri de tous les aliens. Le début c'est du Alien 1, le milieu du jeux vidéo Alien 2, la fin du Alien 3. Bref le résultat est un peu batârd même si j'ai réussi à passer un bon moment malgré la déception.
  30. 0 point
  31. 0 point
    Je vais reprendre ce que j'ai deja dit : - Si c'est pour faire un programme de droite. Ben y a deja la droite qui est là et je ne vois pas à quoi on sert, à part vendre notre âme pour leur apporter une caution qui aura un poids electoral infinetismal. - S'il faut convaincre tout le monde, autant abandonner dès maintenant. Le regime juridique actuel c'est que n'importe qui peut créer une école, il faut juste s'enregistrer. Si on veut revenir là-dessus pour séduire plus de gens plutot que de promouvoir encore plus de concurrence, il faut laisser tomber. Je lis souvent ici de la part des pragmatiques qu'il faut construire sur l'existant, mais j'ai l'impression que ça veut dire construire sur l'existant socialiste à la Koenig plutôt que l'existant liberal. Alors que sur énormément de sujet, le travail a déjà été entrepris. Il n'a juste pas été jusqu'au bout par manque de conviction et de compréhension des bénéfices. Un autre exemple avec la justice : l'esprit des prud'hommes ou du tribunal de commerce c'est que ce sont des tribunaux non-étatiques. Le programme liberal c'est donc de capitaliser dessus en les ouvrant à la concurrence et non pas les nationaliser partiellement en y mettant des juges fonctionnaires ou en restreignant leur pouvoir de decision par des barèmes. Ou encore les routes : la France est le pays avec le plus d'autoroutes privés. Et pourtant, meme ici ca freine des 4 fers quand on soumet l'idée de privatiser le periph.
  32. 0 point
    Le VII est mieux parce qu'il y a Harrison Ford et des sabres laser. Mais c'est tout. Enfin, là, je trouve ça sans intérêt ; tout est prévisible et on ne s'attache à aucun personnage. La magie marche pas. Sinon, j'ai vu Guardians of the Galaxy II. J'avais beaucoup aimé le premier ; là, ça se laisse bien regarder mais on sent le côté poussif marvel qui remonte bien. Ca craint pour les prochains. Je vais finir par prendre la résolution de ne plus regarde que des films en noir et blanc.
  33. 0 point
  34. 0 point
    J'ai vu le week-end dernier et je n'ai pas du tout été séduit. J'ai prefere le VII. Et dans le même temps j'ai vu True Grit de Hathaway avec John Wayne, Robert Duvall et Denis Hopper et c'est excellent. Mieux que celui des freres Coen.
  35. 0 point
    Je suis en train de regarder Rogue One. C'est à chier.
  36. 0 point
    @Cugieran Encore que la définition du régime méditerranéen soit parfois compliquée. http://search.proquest.com/openview/915e349b1b454d682f74d0cd2c4ccb04/1?pq-origsite=gscholar&cbl=26856 Mais en fait, ce qui est incroyable, c'est qu'il y a des travaux de mise à jour relativement récents pas complètement à jeter de la part des comités de l'ANSES.* Simplement, ils n'en font rien. La communication ne s'adapte pas. * https://www.anses.fr/fr/system/files/NUT2006sa0359Ra.pdf https://www.anses.fr/fr/system/files/NUT2012SA0103Ra-2.pdf
  37. 0 point
    Il y a 5 degrés de séparation dans ton histoire (6 en comptant le présent forum). Le niveau de fiabilité de cette info est quasi nul. Pics or it didn't happen.
  38. 0 point
    Je ramène ma science toute neuve du oueb : c'est sur 4chan ?
  39. 0 point
  40. 0 point
    Ils se referont peut-être une santé dans l'opposition durant les prochaines années s'ils se débarrassent des vieux schnocks. Aujourd'hui je parie sur Macron. Aux législatives, il va les enfoncer. C'est lui le plus futé.
  41. 0 point
    Sur les histoires de conscientisation il y a un piège dans lequel il ne faut pas tomber : on peut interdire ce qu'on veut au sein de l'école publique, mais si on commence à contrôler les écoles privées pour ça on va à l'encontre de l'autonomie. Dit autrement on doit pouvoir accepter le lavage de cerveau des élèves pour telle ou telle idéologie si c'est de la part d'une école privée.
  42. 0 point
    Pour que le chèque éducation soit libéral il faut que la famille qui choisit le homeschooling le touche aussi.
  43. 0 point
    Ça pourrait être n'importe quel parti raconté comme ça.
  44. 0 point
    Pour faire court, le mouvement est prisonnier de son organisation interne particulièrement injuste et inefficace. Quelques faits observés : • Toutes les décisions sont prises par une poignée de bureaucrates depuis le quartier général parisien. Les comités n'ont aucune liberté de décision, dès qu'ils veulent entreprendre quelque-chose, ils doivent requérir l'aval de la hiérarchie, qui est paradoxalement difficile à joindre et peu réactive. • Les actions terrain sont extrêmement mal organisées. Les militants sont un peu jetés dans la fosse aux lions. Par exemple, on leur demande de faire du porte à porte sans les former, avec pour seule aide une image dotée de quelques conseils totalement primaires et inutiles. • Le mouvement est pollué par l'arrivée d'individus carriéristes qui ne poursuivent que des objectifs de pouvoir, de gain d'importance. Quitte à renier leurs convictions, leurs principes, voire à manipuler les militants. Ces carriéristes sont en général préformatés politiquement (je tairai volontairement leur provenance universitaire) et installent une sorte de mépris envers les militants non-carriéristes qui sont très vite réduits au rôle de sous-mains, tandis que l'on confie aux carriéristes le monopole de la prise de parole publique. Évidemment, certains sont très intelligents et courtois, mais c'est frustrant. Surtout pour un mouvement qui se veut citoyen et désintéressé, à la base, par le pouvoir. • Attention, En Marche revendique plus de 250 000 membres mais dans les faits, le mouvement tourne avec relativement peu de militants en local. Il y a relativement peu de participation. Les jeunes désertent les actions terrain et ne se montrent que dans les soirées où il y a des caméras. L'huile de coude, ce sont plutôt des personnes relativement âgées qui la dépensent. Paradoxal pour un mouvement qui prétend redonner confiance aux jeunes. En somme, autant d'éléments qui vont encore écorner progressivement la motivation et la participation des militants dits "normaux". À la fin, il ne restera à En Marche que ceux qui sont là pour le pouvoir, pour leurs intérêts avant tout. C'est pour ça qu'à mon avis, En Marche a de bonnes chances de s'autoflinguer et de ne pas remporter ces législatives...
  45. 0 point
    Pour moi, la priorité doit être celle de libérer les citoyens du carcan totalitaire et absolu qu'est l'État. L'école est justement l'une des plus importantes victimes de cet absolutisme, prisonnière d'un monopole étatique qui nuit directement à sa qualité. L'absence de concurrence significative et d'une véritable pluralité de l'offre offre sur un plateau en argent l'éducation des jeunes têtes à des bureaucrates corrompus dont l'instruction des enfants est le cadet des soucis. Je propose de mettre fin à ce système monopolisé, coûteux et particulièrement inefficace. La liberté scolaire doit appartenir aux familles et non pas aux bureaucrates. Quelques idées en vrac qui peuvent aller dans ce sens : • Suppression de la carte scolaire • Suppression du programme scolaire unique • Suppression de toutes les aides publiques accordées aux établissements scolaires • Fin de la possibilité de présence policière dans les établissements • Remise en place du redoublement à l'école primaire et au collège • Suppression du cours d'éducation civique, qui n'est qu'un outil de propagande visant à dissimuler le caractère liberticide de l'État • Interdiction de la présence des syndicats au sein des enceintes scolaires
  46. 0 point
    Et le spin-off...
  47. 0 point
    C'est ce qui est justement piquant dans la citation de Rousseau. J'ai en réserve une superbe citation "liberhallal" (pour causer liborg) de Robespierre que je garde pour une grande occasion.
  48. 0 point
  49. 0 point
    C'est bien…l'imagination est toujours au pouvoir à Hollywood. Et Papy (Ford) fait de la résistance…
  50. 0 point
Ce classement est défini par rapport à Paris/GMT+02:00
×