Aller au contenu

Flashy

Utilisateur
  • Compteur de contenus

    6 652
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    40

Tout ce qui a été posté par Flashy

  1. Flashy

    Le féminisme

    Oui et non. Parmi les données, tu as les promotions (donc on est sur du contemporain, et des gens qui ont entre 25 et 35 ans, nés post-1980), et là aussi il y a déséquilibre. L'un des gros facteurs, c'est la maternité. Quand tu te positionnes à 30/35 ans pour une belle promotion, la personne qui aura tout donné à sa carrière, et celle qui aura eu deux enfants et aura été absente plusieurs mois (voire plus) à cette fin, la première s'en trouvera avantagée. Je constate que ça ne concerne pas que les salariés (ou autres fonctions avec une présence hiérarchique) mais aussi les indépendants, et ce jusqu'aux associés (ceux qui ont des parts). Une avocate m'a donné un indice pour comprendre le souci : sa petite affaire marchait super bien, mais elle a eu une grossesse difficile et a dû s'arrêter quelques mois. Elle a perdu énormément de clients, et elle rame depuis un an ou deux pour rattraper la situation. Cet effet générationnel existe donc, mais n'est pas l'unique cause explicative (maternité, gars en place un peu cons, choix individuels préjudiciables à la carrière, organisation du travail qui désavantage ceux qui ont besoin d'horaires flexibles à cause de responsabilités familiales...).
  2. Flashy

    Le féminisme

    Il y a beaucoup à dire et à distinguer sur le féminisme contemporain. Au niveau institutionnel Le féminisme contemporain est de nature parasitique. Les directions "diversité" en RH, et les associations à objet social féministe, justifient leur existence par l'intervention de leurs voisines. Des exemples concrets : - La directrice égalité/diversité est invitée avec les autres directrices du même genre à des réunions égalité H/F au ministère de l'Egalité H/F pour discuter de ce sujet, avec intervention des associations féministes qui vont bien (qui facturent leur intervention? Je l'ignore). - La Mairie de Paris organise des réunions et ateliers où ce microcosme est invité, et où le but est de se montrer, échanger les carnets d'adresse, montrer qu'on agit plus que ses voisines. C'est extrêmement pernicieux, et pas propre au féminisme. C'est une captation de l'argent public en agitant des causes "bankables", et cela peut entraîner une surenchère dans l'indignation ou les actions débiles. Cet aspect-là me paraît important à distinguer du débat d'idées : les dynamiques en cause sont toxiques, peu important que les idées défendues soient "vraies" ou non. Au niveau idéologique C'est un bordel sans nom, il est donc complexe de faire des généralités tant les chapelles sont nombreuses. Il ressort toutefois des principaux courants médiatiques en Occident que l'accent est mis sur l'égalité, au détriment de la liberté (à mon sens), et qu'il y a une forte tendance à centrer l'analyse sur les catégories ("les hommes", "les femmes"), en appliquant leur grille de lecture "généralisante" à de multiples faits divers pour faire le buzz. Je dois avouer être en désaccord avec ces deux postulats (égalité > liberté ; approche par catégorie, l'individu n'étant qu'un élément soluble dans les généralités), et avec l'approche "fait divers = loi". J'ajoute à cela une approche "de rupture", très polarisante : on ne cherche pas à aboutir à des consensus voire des compromis, mais on désigne des ennemis, des "'problèmes" : nier l'existence d'un problème, c'est haïr les femmes. Ce procédé est détestable et participe à une très forte polarisation, et beaucoup de ressentiment (être traité de violeur tous les jours peut agacer ; en retour, voir nier la réalité vécue, par exemple qu'on se fait emmerder très très souvent dans la rue, ça agace aussi) Au niveau social De ce que je vois en entreprise, lorsqu'on récolte les indicateurs RH et qu'on les agrège, il ressort des phénomènes intéressants. Lorsque vous avez 75% de femmes à l'échelon E, 40% à l'échelon E+1 et 10% aux échelons les plus élevés, force est de constater qu'il y a une dynamique défavorable à la présence des femmes aux échelons supérieurs. L'essentiel, une fois ce constat fait, est d'en identifier les causes (sans présumer qu'il s'agit d'un complot des gars, ou qu'il n'y a aucun problème car c'est là une chose très naturelle de voir les femmes fuir les responsabilités). En analysant les causes, je constate qu'il y a un mélange de choix individuels (les femmes privilégient, en moyenne, d'autres choses, qui peuvent porter préjudice à leur carrière) et de misogynie (mais je suis dans un secteur d'activités de gros bourrin ; cela étant dit, chez les avocats, c'est impressionnant de voir le côté vraiment très rétrograde de certains : ma prédécesseur avait été engueulée, et virée, pour être tombée enceinte alors qu'elle avait un gros dossier à plaider dans quelques mois).
  3. Voilà ce qui circule pour justifier l'opposition à l'avant projet de loi El Khomri (comme on dit). Je compte détailler point par point en quoi 95% des critiques relèvent de la mauvaise foi à l'état chimiquement pur, ou d'une ignorance crasse alliée à une franche envie de râler.
  4. Flashy

    Images pas cool, justice sociale & steaks saignants

    Au-delà du débat sur le choix de l'actrice (et franchement, on aurait pu mieux choisir, 'fin bref), ils ont sérieusement merdé sur le reste du film. Ils n'ont pas compris l'oeuvre originale, ou ont voulu s'en démarquer stupidement. Prenons cette scène (comparaison connue) : On reprend l'oeuvre originale, mais on s'est merdé (à mon avis). La ville dehors dans un cas est sombre, la lumière vient de l'intérieur (du lit rétro-éclairé, WTF). Dans l'oeuvre originale, c'est l'inverse. L'impact visuel, de ce simple fait, n'est pas du tout le même. C'est un micro-détail, et je comprends la nécessité de changer une esthétique, d'adapter à un nouveau support. Mais là, bah ils se sont merdés parce qu'ils n'ont pas eu l'oeil, ou qu'ils s'en cognaient de l'oeuvre originale (les choix esthétiques vont à l'opposé total des ambitions/objectifs de l'anime de 1995, bref). Au-delà du visuel, le rythme, par exemple, ou comment sont introduits et suivis les personnages, ou le rapport entre le rythme et la ville (qui est un vrai "personnage", et où l'anime a su poser une ambiance, créant une profondeur étrange à l'univers, simplement en s'attardant un peu...). Personne ne demande une copie servile du manga, de l'anime ou autres. Mais putain, les trucs cools, reprenez-les, quoi. Ajoutez, sublimez ce sur quoi vous vous fondez, mettez pas du caca partout. Je ne parlerai pas de ce que Netflix a fait avec Death Note, y a des limites à l'insoutenable. Oui, je confirme. De nombreux débats à la con étaient HS (genre pour Star Wars et les Storm Troopers), mais là, en l'occurence, d'un point de vue trame narrative, c'est une boulette.
  5. Flashy

    Images pas cool, justice sociale & steaks saignants

    Comme ne pas avoir de blancs dans le casting, en dépit de la logique et de la cohérence. OK. Tu as aimé l'adaptation de Ghost in the Shell? C'est cool, ils ont chié en mode diarrhée sur l'oeuvre originale.
  6. Flashy

    Images pas cool, justice sociale & steaks saignants

    Après, c'est peut-être que les scénaristes sont fachos. Ciri doit être noire, parce que son père l'est aussi (l'empereur du Nilfgaard, pour ceux qui ne suivent pas). Nilfgaard est un pays peuplé de noirs. Nilfgaard envahit les royaumes blancs du Nord, qui résistent comme ils peuvent à l'invasion. Mais, Dieu merci, Ciri a été éduquée par un couple blanc qui l'a adoptée à la naissance : y a moyen d'en faire quelque chose de bien. C'est marrant comme ça change la perspective narrative (un détail orthogonal à la qualité des films, je présume @Fagotto)
  7. Flashy

    Images pas cool, justice sociale & steaks saignants

    A mes yeux, c'est comme faire du Wakanda un pays de blanc, ou foutre un blanc pour Black Panther. C'est complètement con (peu importe que ce soit sincère, un calcul financier du producteur ou autre). On me dira peut-être "oui mais les comics sont une chose, le film Black Panther une autre, mais la nouvelle oeuvre Black Panther (imaginée pour les besoins du débat) peut faire ce qu'elle veut et foutre un blanc ou un asiatique pour camper le rôle, c'est légitime".
  8. Flashy

    Images pas cool, justice sociale & steaks saignants

    CDRed Projekt a fait ce qu'il voulait avec l'univers de départ. Ils ont créé une esthétique visuelle. Modifié quelques éléments de l'univers. Mais ils ont adapté le roman en ce qu'ils ont repris la personnalité et le physique de Geralt -dont le corps est marqué, ma foi-, repris les principaux événements des romans, repris la personnalité et le physique de pas mal d'autres personnages, respecté la géographie etc. Les adaptations faites étaient requises par la transposition sur un nouveau support (le visuel, le son, que sais-je encore) où il a fallu faire des choix. Elles étaient aussi requises par l'histoire qu'ils avaient envie de raconter (Emhyr, pour ne pas le citer, me semble avoir des objectifs légèrement différent à ceux des bouquins, dans The Witcher 3). A ma connaissance, modifier la couleur de peau pour ne pas avoir des blancs, en dépit du roman, des séries existantes et des jeux vidéos super populaires, n'est pas un élément artistiquement pertinent. A part cracher sur les nerds, je n'ai pas vu le semblant de l'ombre d'un argument venant expliquer qu'il était nécessaire d'adapter ce point-là. Après, le showrunner fait ce qu'il veut : il peut se torcher le cul avec le boulot des autres créateurs ayant bossé sur le même univers. Cela dit, je ne vois pas en quoi le public -qui a aimé le boulot desdits autres créateurs- devrait respecter ce manque de respect. EDIT : j'ajoute que l'intention de toutes ces oeuvres avec lesquelles on se torche le cul, c'est une déclaration d'amour au folklore, méconnu, de la Pologne (et au folklore slave en général). Mais on s'en bat la race, je suppose.
  9. Flashy

    Images pas cool, justice sociale & steaks saignants

    Moi, je pensais qu'une adaptation consistait à adapter une oeuvre sur un autre support, en adaptant ce qu'il était nécessaire d'adapter pour la transposition audit nouveau support. Mais en fait, c'est une création originale ! Putain ! J'en apprends tous les jours.
  10. Flashy

    Images pas cool, justice sociale & steaks saignants

    Ton but c'est de faire un bon film, ou de remplir des quotas? Je ne te suis plus. Répond : la couleur de peau non blanche est-elle pertinente? Autrement dit, faut-il modifier l'oeuvre originale pour y foutre du basané car c'est pertinent pour faire un bon film? Et ceux qui aiment les quotas, tu les places où dans ton mépris? Par curiosité.
  11. Flashy

    Images pas cool, justice sociale & steaks saignants

    1/ La cohérence interne d'un univers n'est pas un détail. 2/ dans ce cas spécifique, la couleur des cheveux de Ciri et de Geralt sont des éléments significatifs. 3/ Ciri est parfois prise pour la fille de Geralt car il y a possibilité de confusion au niveau physique (cheveux, mais aussi couleur de peau). Par ailleurs, faudra aussi adapter la couleur de peau de Pavetta et Calanthe, du coup. Faudra aussi changer le casting d'Emhyr var Emreis, le père. On touche le fond. La pression sociale pour respecter la cohérence interne de l'oeuvre est équivalente à la pression sociale raciste? Quand on n'est pas foutu de créer des oeuvres originales, faut au moins faire un minimum d'effort pour rester fidèle. Et quitte à ne pas l'être, autant que ce soit pour des raisons artistiques ou pragmatiques, pas idéologiques.
  12. Flashy

    Le JdR, ce truc de nerd

    Bonjour ! J'ai craqué, je me suis remis au jeu de rôle sur table (Numénara en l'occurence, mais passons). Etant d'un naturel obsessionnel, je me suis amusé à écrire un petit article sur mon blog sur Shadowrun, quand je me suis posé une question : est-ce que quelqu'un, ici, a déjà joué à Shadowrun? Et, le cas échéant, comment fait-il pour ne pas se noyer devant la quantité astronomique de règles, de dés, de tout? Sinon, vous jouez à quoi? Considérez-vous les rôlistes comme une sous-race? Le jeu de rôle est-il un sous-art, comme la BD? Que de questions !
  13. Flashy

    Paris, laboratoire du socialisme

    C'est un compte parodique?
  14. Flashy

    Les libéraux en vacances témoignent pour Contrepoints

    J'ai déjà dit quinze fois que je m'étais réorienté l'année dernière, hé, ho ! Ne me jette pas la pierre, hein, je ne suis coupable que de mes posts
  15. Flashy

    Les libéraux en vacances témoignent pour Contrepoints

    L'article le plus lu, semble-t-il, sur Contrepoints ce jour est l'article tiré de mon témoignage. La pression, putain : si j'avais su, j'aurais causé mieux la France.
  16. Flashy

    Je raconte ma life 8, petits suisses & lapidations

    Les deux ne sont pas exclusifs l'un de l'autre. Porte plainte contre le gars. Préviens l'employeur, en lui filant une copie de la plainte, et en demandant des éclaircissements sur le comportement de son livreur.
  17. Flashy

    Je raconte ma life 8, petits suisses & lapidations

    Je prends l'avion vingt fois par an. C'est de la merde. En tout cas, si tu veux avoir un "bloc de temps" conséquent pour dormir, bosser ou glandouiller. Le train, c'est plus simple, avec moins de changements et de transports en commun (ou de taxi, cette sale race). Et pourtant, Dieu sait que je hais la SNCF de tout mon coeur ; je suis prêt, parfois, à sacrifier mon âme éternelle à Démogorgon pour sacrifier les cheminots par les flammes et le rasoir, en une ronde folle et horrible ; et le monde rougeoiera d'un sanglant et joyeux holocauste ; et franchement, ils ne l'auront pas volé (c'est à ce moment-là, bien souvent, que je me réveille à Bourg-en-Bresse, avec mes trains annulés pour Lyon et Paris et une journée niquée, et un match de coupe du monde que je ne verrai pas). Mais voilà, le train, ça reste quand même plus cool.
  18. Flashy

    Je raconte ma life 8, petits suisses & lapidations

    Sans compter Tesla. Elon Musk est le génie de notre temps.
  19. Je comprends ce que tu dis. Mais j'avoue qu'ils ont épuisé, je pense, leur quota de mansuétude. Moins que des étudiants, il s'agit pour certains de militants professionnels. Il y a des exceptions : les normaliens sont de vrais étudiants. Mais l'un d'eux a tagué le monument aux morts, de mémoire, à Ulm. Mansuétude ou pas, c'est inacceptable. Je pense qu'on est, en réalité, tous d'accord. Personne n'a rien contre les chahuts, les conneries, et autres joyeusetés du genre. Mais l'intervention systématique pendant certains cours pour empêcher certains professeurs de faire cours ou de donner un séminaire, la destruction de l'université, les tags sur les monuments aux morts...Je ne sais pas, je trouve qu'il y a une différence fondamentale -même si je n'arrive pas encore à mettre le doigt sur le critère permettant la distinction-.
  20. Flashy

    Je raconte ma life 8, petits suisses & lapidations

    Mes collègues ne comprennent pas pourquoi je prends systématiquement le train plutôt que l'avion. Vous, ici, je pense que vous comprenez. Je préfère me cogner 4 heures en train plutôt qu'une heure pour aller à l'aéroport, supporter l'attente, la sécurité, être dans l'avion 50 minutes, attendre de sortir, quitter l'aéroport, se cogner une heure pour arriver au point de RDV (en payant le taxi...). Alors ouais, en avion, sur le papier, j'y gagne une heure. Mais niveau confort et tranquillité, c'est de la merde. Je peux pas bosser. Je peux pas dormir. Je peux pas glander efficacement.
  21. Flashy

    Les libéraux en vacances témoignent pour Contrepoints

    Le sujet de l'article prévu, c'est l'expatriation ou les libéraux partant en vacances à l'étranger? J'ai un doute. Quand tu pars en vacances, tu ne vois pas les subtilités, tu ne vois que l'évident. Savoir qu'au Nigéria on peut avoir des esclaves domestiques quand on est un noble expatrié, c'est cool, mais ça n'a rien à voir avec la choucroute.
  22. Flashy

    Darwin awards

    C'est écrit : Millennial Couple Bikes Through ISIS Territory to Prove ‘Humans Are Kind’ and Gets Killed Le Tadjikistan n'est en rien un territoire de Daesh. Ou alors, la France est aussi un territoire de Daesh, puisque des meurtres y sont revendiqués. Cela sent le putaclik.
  23. Flashy

    Le JdR, ce truc de nerd

    J'ai fait un one shot, une fois Non mais je sais que je suis (un peu) injuste : je suppose que Vampires n'aurait pas un tel succès si ce n'était "que" un truc d'émo. On doit pouvoir en faire plus, donner une dimension marrante au jeu. Mais j'avoue avoir une petite allergie aux vampires. La thématique "sang, nuit, cuir et chauve-souris" ne m'excite pas. Ou alors, pour faire des blagounettes. J'accroche plus au médieval-fantastique, au cyberpunk, à la SF transhumaniste, à l'horreur lovecraftienne qu'à la "dark fantasy urbaine". Mon imaginaire, en tout cas, est beaucoup plus nourri des premiers que de la seconde.
  24. Flashy

    Les sites de rencontre

    J'y vois plutôt oeuvre d'évangélisation, où j'agite mon goupillon pour bénir les apostats, hérétiques et mécréants de ma sainte verve.
  25. Flashy

    Le JdR, ce truc de nerd

    Mouais bof. J'ai du mal à visualiser comment tu joues à Vampires "sérieusement" sans sombrer dans un clip d'Evanescence (j'apprends que c'est classé dans le Heavy Metal...).
×