Aller au contenu

Flashy

Utilisateur
  • Compteur de contenus

    6 304
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    39

Tout ce qui a été posté par Flashy

  1. Je raconte ma life 8, petits suisses & lapidations

    Dans mon boulot, je fais du contentieux et je licencie à la pelle (entre un et quinze par jour). Je licencie beaucoup pour inaptitude (j'en ai cinq en attente, ça part cet aprèm après le déj'). L'inaptitude, je la gère sur toute la France. Je peux donc voir les pratiques des médecins du travail dans une foultitude de centres de santé au travail (doit bien y en avoir une cinquantaine dont je peux juger du travail). Bah, franchement, sur la petite cinquantaine de médecin du travail, j'en vois cinq ou six qui sont bons et impliqués, une dizaine impliqués mais pas au top niveau procédure. Le reste, ça va du médiocre au catastrophique. La palme au médecin du travail qui déclare apte un suicidaire caractérisé que ses collègues surveillent en permanence pour qu'il ne se jette pas sous les camions. Le médecin du travail l'examine, et, conclusion : il faut juste le changer de chantier. Ce serait le sixième en un an. Le gars veut toujours mourir. Il a besoin de repos, d'une thérapie, de se reconstruire. Il est clairement pas en état d'être mis sur un chantier. C'est criminel.
  2. Jordan B. Peterson

    Sans vouloir faire dévier ce fil, et notamment décourager des réponses aux excellentes questions d'Anton K (voir page précédente, pour ceux qui veulent participer à une réflexion utile), je tiens à conter une petite anecdote. En M2, j'avais une amie qui était non seulement très intelligente, mais qui était aussi juive. Au terme d'une soirée de beuverie mémorable, où nous avons échoué dans un troquet du côté de Saint Michel (un des seuls ouverts jusque 6h du mat'), une discussion avinée, et personnelle, s'est engagée dans le groupe d'amis. L'amie en question a causé de sa grand-mère (par ricochet, elle causait de sa mère). Sa grand-mère, ashkénaze, a survécu à un camp de la mort (oublié lequel). Disons qu'elle a été un peu marquée, et en a tiré une idée simple : ne faire confiance qu'à des juifs. Les juifs, et c'est tout. Les autres sont des ennemis ou des traîtres potentiels. C'est débile. Et logique. N'est-ce pas le même mécanisme à l'oeuvre chez nos noirs américains, et chez les juifs israéliens?
  3. Jordan B. Peterson

    Pas que des administrations locales, en France. Je l'ai déjà évoqué à de multiples reprises, mais j'ai une "amie de groupe" (que je déteste cordialement, et réciproquement) qui a réussi à bosser pour une quelconque association féministe en étant payée (cf les "Journées du Matrimoine"). Par ce biais-là, j'en apprend pas mal sur la cuisine interne du mouvement. Ainsi, la Mairie de Paris organise des réunions féministes pour permettre aux différents "acteurs" de se rencontrer, de nouer des liens et des alliances. Pis, toute leur action est tournée, très sommairement, vers quatre points, si je devais schématiser : - rameuter de la thune, de l'argent public, du flouz. Cela ressort de chaque article, chaque demande, chaque tract. C'est transparent. - éduquer les jeunes et les enfants selon leurs vues. - faire de l'entrisme dans les médias, la fonction publique, l'éducation, l'associatif + politique. - faire du bruit pour exister. Comment résister? Notamment en milieu académique? Moi, je bosse dans des milieux de requins, faut être lucide : je n'ai guère l'occasion de résister, mon milieu professionnel ne se prêtant pas à l'épanouissement de ce genre de chancre.
  4. Voilà ce qui circule pour justifier l'opposition à l'avant projet de loi El Khomri (comme on dit). Je compte détailler point par point en quoi 95% des critiques relèvent de la mauvaise foi à l'état chimiquement pur, ou d'une ignorance crasse alliée à une franche envie de râler.
  5. Paris, laboratoire du socialisme

    J'adore lire les commentaires des parisiens, sur l'Immonde. Sont-ce des vrais gens? Des bots? C'est fascinant.
  6. présentation Biwi

    Sorry, on se corrige asap, merci de ton feedback. En vrai, désolé : c'est vrai qu'on ne fait pas toujours attention quand on utilise souvent l'anglais. Ce n'est pas par snobisme ou élitisme -tu oublies simplement que ce qui est évident pour toi ne l'est pas pour tout le monde, comme les gens qui se mettent à jargonner ou parler technique alors qu'ils causent à un complet amateur-.
  7. Darwin awards

    C'est internet. Nous n'avons pas inventé les darwin award, tu sais.
  8. Pendant mes études, j'ai pris une option "grands systèmes de droit contemporain". On y évoque le droit indien (ou les droits indiens, puisque tu as des droits tribaux par exemple, qui s'appliquent à une minorité des indiens, à peine 70 millions d'entre eux). Dans ce foutoir, t'as le droit coutumier, et notamment deux coutumes rigolotes qui m'ont marqué : 1/ dans une région indienne (le sud profond, me semble-t-il, mais sans conviction), les filles nées à une certaine période de l'année doivent se marier à leur oncle du côté maternel. 2/ les femmes se jettent dans les bûchers funéraires de leurs maris car leur statut, en tant que femme, est totalement lié au mariage et à celui de leur mari. C'est rigolo.
  9. TIL - today I learnt...

    C'est pas une photo de la file d'attente d'Air Algérie à l'aéroport d'Alger?
  10. Darwin awards

    J'avoue que j'ai envie de mettre un "tu l'as bien mérité". Mais n'étant pas sur VDM, je vais m'abstenir.
  11. L'anus est un ensemble dans lequel on peut faire entrer un triangle ABC car rectangle en A, si j'ai bien suivi les explications.
  12. Ces phrases qui vous ont fait littéralement hérisser le poil 2

    On devrait supprimer le droit de propriété, vu l'utilisation scandaleuse que certains en font.
  13. Ces petites phrases qui vous ont fait plaisir…

    Cela marche aussi avec le journalisme, des échos que j'en ai. Après, je ne sais pas, ce sont là mes observations. J'ai pas fait d'études sur le sujet. A mon avis, l'affaire Weinstein, ça correspond aussi à cette dynamique-là. Des milieux qui sélectionnent certains profils ; profils qui n'ont pas (ou plus) de surmoi (que ce soit de base, ou à la suite de l'inflation de l'égo, ou du stress permanent et du manque de sommeil...) et qui ignorent les limites. C'est moins rigolo que de taper sur l'ensemble des hommes, mais je pense que mon hypothèse est plus proche de la vérité.
  14. Ces petites phrases qui vous ont fait plaisir…

    Les deux. Dans le petit monde des avocats, les associés des cabinets les plus prestigieux sont, dans une proportion surprenante au regard de la population générale, des tarés. Cela est lié à un mécanisme très simple, qui n'a pas nécessairement de rapport avec la psychopathie : les gens qui choisissent ce métier ont parfois de gros egos ; ce métier demande beaucoup, beaucoup, beaucoup de sacrifices. La pression est forte. Le stress important. La concurrence peut être rude. Par sélection, ceux qui survivent et grimpent sont ceux qui (i) sont prêts aux sacrifices, savent résister à la pression, gèrent le stress et éliminent la concurrence, (ii) ceux qui s'adaptent pour apprendre à faire tout ça. Une fois en position d'associé, tu as encore plus de pression et de stress, mais plus forcément de limites. L'égo enfle et se déchaîne. C'est pas toujours beau à voir. Lors d'une master class, une associée très importante d'un gros cabinet (Clifford Chance, me semble-t-il) expliquait que pour arriver au top, il fallait être névrosé. Tous les secteurs soumis aux mêmes contraintes vont sélectionner ces profils-là.
  15. Je raconte ma life 8, petits suisses & lapidations

    Bah non, ils sont pas finis. J'ai, certes, du mal à savoir ce que je dois mettre ou pas dedans, comment organiser l'article... Mais c'est surtout la crainte de faire plus mauvais que les autres. J'ai 28 articles commencés dans mes brouillons, pas sûr que ce soit le syndrome de la page blanche Mmmm...Je ne sais pas si c'est ça. C'est complètement ça. J'ai peur de faire de la merde. Mais, d'un autre côté, je me mets des deadline rigoureuses, qui ont pour effet pervers de me faire rusher l'article au dernier moment, et à ne même pas avoir le temps de me relire. Du coup, je fais comment? @Citronne a une vidéo en stock sur les tailles de b00bs et les animaux. Cela me donne envie d'en faire un article. Plus accès au p0rn, je suppose. Mais j'ai une copine, donc, bon, déjà, hein, voilà quoi. Je vais lire ça, merci ! Pas sûr que ce soit une solution. Pour le blog, il ne peut pas y avoir de panique existentielle : il n'y a ni sanction en cas de non-production, ni réussite (sauf quelques compliments, qui me motivent). Il n'y a que le risque de faire de la merde. Je préfère les tâches ménagères au blog... Journal d'un Curieux ! Il y a un lien dans ma signature.
  16. Le personnel judiciaire n'a pas été assez formé pour reconnaître un viol. (Quid du trafic d'influence, par contre, dans la seconde affaire?...)
  17. Je raconte ma life 8, petits suisses & lapidations

    Comment tu crois que j'ai tenu 9 mois? Mais je veux bien une méthode qui n'implique pas de me mettre dans la mouise !
  18. Je raconte ma life 8, petits suisses & lapidations

    Je n'arrive pas à me motiver pour mon blog, c'est affreux. Pourtant, j'ai plein de sujets en cours de rédaction, mais je n'arrive pas à les finir... Quelqu'un a un remède miracle contre la procrastination?
  19. Jawad, self made mad-man

    Ah mais ça fait pas un pli vu ses déclarations pendant l'audience (non mais sérieusement, entre le proxénétisme et le trafic de coke, le gars n'a aucune inhibition...) et son incapacité à devenir mature, responsable ou à avoir le moindre contrôle de ce qu'il dit ou fait...
  20. En cinquième, t'es un semi-débile à qui on apprend à ne pas manger ses crottes de nez. Tu deviens un être humain doué de facultés de raisonnement à partir de tes études supérieures. Et encore. De la L3. Et pas pour tous.
  21. Jawad, self made mad-man

    Au-delà de Verhaeghe, que je ne lis pas (je me suis déjà fendu de deux articles sur CP pour répondre à des bêtises qu'il a pu dire, à mon sens, en droit social -sur la liberté religieuse, pour être exact-), je considère qu'on peut légitimement penser que Jawad est un danger ambulant : pas parce qu'il est musulman (il ne pratique même pas, d'ailleurs), mais parce que c'est une bonne grosse racaille. Cela étant posé, on est tous d'accord pour dire qu'être une grosse racaille ne devrait pas conduire à être condamné pour des faits de terrorisme sans preuve. Causer mansuétude, culture de l'excuse, faiblesse ou mollesse (on croirait entendre Raptor Dissident quand on écoute nos gens de la droite "républicaine"), c'est se planter. Je ne vois pas de scandale judiciaire.
  22. Jawad, self made mad-man

    Je ne pense pas qu'on aurait pu le poursuivre pour homicide involontaire. Par contre, il a dit au cours du procès, me semble-t-il, qu'il logeait des prostituées. Le proxénétisme n'est pas loin. Louer un logement non déclaré, sans en être propriétaire, en le mettant à disposition pour des trafics illicites ou auprès de prostituées, ça expose à deux ou trois infractions pénales. Pas l'Etat où les gardiens de prison ont laissé un prisonnier mourir de soif. Rien à voir avec la culture de l'excuse... Je ne suis pas convaincu du tout. A mon avis, il a violé une bonne demi-douzaine de lois sur ce coup. Simplement, on lui a collé une mauvaise infraction en voulant le lier au terrorisme -ce qui implique de prouver ledit lien...-.
  23. Jawad, self made mad-man

    Je ne sais pas si "l'intime conviction" s'applique en matière délictuelle. Mais, en matière criminelle, je te cite l'article 353 du code de procédure pénale : Ton intime conviction repose sur des preuves, des indices. Là, on est confronté à un abruti fini (tout dans son parcours atteste de son impulsivité et de sa profonde bêtise...) qui tient un squat miteux où il loge la racaille sans poser de questions. Qu'il ait été au courant qu'il s'agisse bien des terroristes cherchés partout, il y a très peu de choses qui permettent de le démontrer, semble-t-il... Je ne trouve pas la solution choisie très surprenante dans ces conditions. Et je trouve heureux, au fond, qu'un magistrat se repose sur un dossier, et pas sur du viscéral.
  24. Jawad, self made mad-man

    Je n'ai pas du tout suivi ce procès, si ce n'est les pitreries de Jawad. S'il a été relaxé, c'est très clairement parce que le dossier est vide et non par mansuétude. Surtout avec son comportement à l'audience, qui n'invitait guère à l'indulgence.
×