Jump to content

Flashy

Utilisateur
  • Content Count

    6993
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    42

About Flashy

Previous Fields

  • Tendance
    Minarchiste

Contact Methods

  • Website URL
    https://journalduncurieux.com/

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Location
    France

Recent Profile Visitors

2313 profile views
  1. Your Overall F Score is: 2.67You are a liberal airhead. Scores for Personality Variables: Conventionalism: 4.00 Authoritarian Submission: 2.86 Authoritarian Aggression: 2.88 Anti-intraception: 4.00 Superstition and Stereotypy: 1.67 Power and "Toughness": 2.25 Destructiveness and Cynicism: 3.50 Projectivity: 2.20 Sex: 1.67
  2. Je trouve ça abusé de mettre des scuds à EELV sur un tel fil, comme ça, l'air de rien.
  3. Nos amis hoppéens ont été ban, ramenant à un semblant de civilité (et de civilisation?) le serveur. Je connaissais peu les hoppéens. J'en conclus que c'est le genre de personnes où moins tu les entends, plus tu les apprécies.
  4. Un petit UP pour prévenir les liborgiens, d'ici ou d'ailleurs, que le Discord fonctionne pas trop mal niveau recrutement. On passe à la phase suivante, qui est d'activé cette communauté sur des projets concrets. Un petit disclaimer : il y a une partie "débats" sur le Discord, mais son objectif est de permettre de voir qui est motivé, qui pense quoi, qui peut passer à la partie privée. Cette partie débats a, par exemple, permis de mettre de côté des gens défendant le libéralisme uniquement sur un point : la liberté de discriminer, la liberté de refuser les migrants. S'il y a des questions, ou des intéressés, n'hésitez pas.
  5. Inutile de s'exciter sur le cas de Vincent Lambert -comme, en son temps, certains ont pu s'exciter sur le cas de Chantal Sébire-. Tout comme Chantal Sébire, Vincent Lambert n'est pas pertinent dans le débat sur l'euthanasie. En effet, l'euthanasie, pour rappel, est à la demande du concerné. Un médecin peut aussi se fonder sur des directives anticipées (écrites). C'est, du moins, me semble-t-il, ainsi que ça se passe en Belgique. Dans ces conditions, Vincent Lambert n'est pas pertinent : pas de volonté exprimé ou exprimable ; pas de directives anticipées écrites. On retourne à la case départ. Quant à Chantal Sébire, rappelons que le débat, en France, pour le suicide assisté, c'était de savoir : doit-on aider quelqu'un à se suicider s'il ne peut y parvenir lui-même (tétraplégique)? Chantal Sébire était en mesure de se suicider elle-même. Donc hors cadre, là encore. Pas pertinent. Maintenant qu'on a évacué les craintes injustifiées de pente glissante, ou d'exemples à suivre, on ne peut que revenir à l'essence de ce qu'est ce dossier : un drame familial, où chacun est certain d'agir pour le mieux (se battre pour la vie de Vincent Lambert, qui ne voulait pas mourir ; lui épargner de souffrir plus longtemps, de subir l'indignité de rester tel qu'il était, lui qui aurait voulu mourir dans une telle hypothèse). Mon intime conviction, c'est que les parents ont voulu voir de la conscience, une volonté de vivre en Vincent Lambert, là où il n'y avait plus de conscience. Ayant pensé voir cela, le conflit était inévitable. Je plains, sincèrement, cette famille, dont la douleur est devenu l'objet de bien trop d'attention et de débats.
  6. C'est la grosse incompréhension, oui : pourquoi l'avoir gardé en soin palliatif, alors qu'il y a des unités spéciales pour les cas similaires au sien? En soin palliatif, la "durée de vie" moyenne se compte en semaine : on prend des gens en fin de vie, et les médecins les accompagnent au mieux. Lui, il n'était pas en fin de vie. Mais pas vraiment "vivant" non plus. J'avais vu un documentaire passionnant sur ces "légumes" (un terme que je n'aime pas), qui pour beaucoup peuvent communiquer (de façon limitée, mais bon). Ces unités spéciales leur permettaient de récupérer quelques facultés -pas l'autonomie, hélas, mais peut-être à tourner la tête, à communiquer sommairement...-. Hélas, Vincent Lambert semblait un cas allant au-delà de ce que j'ai pu voir dans ce documentaire. Je vais essayer de me procurer les décisions. En tout cas, savoir ce qui est "moral" ou "immoral" me paraît loin d'être évident. Je n'aurais pas aimé être celui qui prend la décision.
  7. Non. Le type respirait seul. Pas maintenu en vie artificiellement. A moins que tu considères qu'un tétraplégique incapable de se nourrir, ou de se nettoyer, seul doit mourir car son maintien en vie est artificiel, ce dernier ayant besoin d'un tiers pour pourvoir à ses besoins? Et que ce tiers risque d'être payé par ton pognon, en prime? Arrêter de pourvoir à leurs besoins conduirait pourtant au cours naturel des choses : leur mort. C'était là la difficulté du cas de Vincent Lambert. Il n'était pas cérébralement mort. Il n'était pas non plus conscient. Il pouvait survivre sans machinerie. Son état, très probablement, ne s'améliorerait jamais. Continuer à le nourrir ou le nettoyer n'était pas de l'acharnement thérapeutique -cela relève des soins normaux-. Le cas de Vincent Lambert était un cas complexe, et il eût été bon que les médias, les politiques et tous les intervenants fassent preuve d'humilité.
  8. Fais trois recherches sur les "légumes", les unités de soins pour les accueillir, et l'accompagnement impliqué. Ce n'est pas à toi de décider qui doit vivre ou mourir. Comparatifs à des légumes ou pas.
  9. Ils ont vu leur fils pleurer à l'annonce de sa mort. Il serrait la main lorsqu'ils parlaient de ce qu'il voulait. Des réactions physiologiques, sans qu'il n'y ait plus conscience. Mais dès lors qu'ils ont la conviction que leur fils veut, en réalité, vivre (projection? Déni?), ils ne peuvent que rejeter la parole de l'épouse. Cette dernière, de la même façon, ne peut que rejeter la position des parents, considérant que mourir était la volonté de son mari, et que sa situation était parfaitement indigne. Deux positions irréconciliables. Chacune compréhensible.
  10. Je ne comprends pas trop cette incompréhension à l'égard de l'attitude des parents. Pas besoin d'être fin psychologue pour comprendre qu'ils ne pouvaient accepter de le laisser mourir, pas quand il avait des réflexes donnant l'impression que leur fils était encore là, quelque part. Si, à un moment ou un autre, l'idée germe que votre fils ne veut pas mourir, que c'est une erreur, je ne pense pas me tromper en disant qu'il est impossible de laisser faire.
  11. neuneu2k mérite une compilation de ses meilleurs posts.
  12. J'apparais dans le journal Super. C'est d'une tristesse, toute cette affaire. Et ça ne fera qu'empirer. On a affaire à une mafia, c'est dingue. Entre Générations Futures, les lobbys du bio, les scientifiques véreux financés par les ONG anti-OGM et anti-vaxx américaines... Je viens de voir qu'une série de vidéos humoristiques est sortie pour dénoncer les lobbyistes sur les réseaux sociaux. Je vois que, quand on attaque au fond, ça cherche à décrédibiliser les personnes.
  13. Pas d'après Bigoudi. Et Libé a aussi dit ne rien connaître sur qui a fait l'enregistrement. Tout ça pue sérieusement.
  14. Je pense que les saloperies faites à Emmannuelle Ducros -qui n'est pas parfaite, hein- vont péter au visage de certains journalistes, qui ont pensé être intouchables. Si cette histoire d'usurpation d'identité, et d'entrée par effraction dans son appartement, est vraie, c'est très grave.
  15. France Télévisions, fallait avoir la carte du parti communiste, dit-on, il y a quelques décennies, pour pouvoir y prospérer. Je ne suis pas trop au fait des rumeurs "récentes", mais ça m'intéresse. Je suis en désaccord. Montrer la tartufferie, c'est une question de principe.
×
×
  • Create New...