Aller au contenu

Flashy

Utilisateur
  • Compteur de contenus

    6 550
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    40

Flashy a gagné pour la dernière fois le 24 mars

Flashy a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

1 796 Admiré

À propos de Flashy

  • Rang
    Moine-copiste

Previous Fields

  • Tendance
    Minarchiste

Contact Methods

  • Website URL
    https://journalduncurieux.com/

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Location
    France

Visiteurs récents du profil

1 806 visualisations du profil
  1. Je suis sous l'eau depuis la mi-avril, environ. Et en voyage à partir de demain matin. Si quelqu'un veut gérer (relancer?) le truc en mon absence, qu'il n'hésite pas. Il est important de rester actif, chacun, sans avoir à dépendre de l'absence ou de la présence du bonhomme qui ouvre les sous-forums. N'hésitez pas à gérer le truc !
  2. Flashy

    Je raconte ma life 8, petits suisses & lapidations

    Tokyo 4 jours, Hakone, Hiroshima, Kyoto, Osaka !
  3. Flashy

    Je raconte ma life 8, petits suisses & lapidations

    C'est rigolo, moi je pars demain matin.
  4. Flashy

    Attaque au couteau à Paris

    Je dois avouer que je suis fatigué et bougon. Je te l'accorde volontiers. D'autant plus que le calme permet d'éviter la baston, de fait. Le point que je critique, c'est la tendance à être frappé de surdité et de cécité. Mais il est vrai qu'on s'éloigne du sujet -même si, selon mon intime conviction, le comportement observé lors des événements extraordinaires et le comportement observé lors des petites "incivilités" ont les mêmes causes...-.
  5. Flashy

    Attaque au couteau à Paris

    L'impunité des comportements de merde est le pire fléau qui soit. Il faut résister aux petits connards qui se croient tout permis. Systématiquement. C'est moins confortable que de jouer au sourd, ou être passif. Mais c'est une nécessité morale. Une compulsion impérieuse. L'honneur n'est pas de savoir qu'on est plus ou moins courageux que le voisin. Ou plus fort que le gros con en face. C'est puéril. L'honneur, c'est de faire ce qu'on sait être nécessaire ; de refuser la tyrannie des sales petits merdeux et des ordures. Ils ne me dirigent pas. Je ne leur dois rien. Et s'ils souhaitent s'imposer à mon existence, ils doivent comprendre qu'il y a un risque. Car, avec la mentalité moutonnière, les moutons voient le risque pour leurs petites miches, et ils laissent le champ libre aux gros cons -qui eux ne courent aucun risque et ont tout à gagner à se comporter comme ils le font-.
  6. Flashy

    Attaque au couteau à Paris

    Pas sûr que le législateur soit seul en cause. Il ne fait que traduire la faiblesse en textes. Probablement. Un certain mode de vie, à tout le moins, qui ne supporte plus la vue de la mort ou de la violence, voire sa simple évocation. Je suis encore traumatisé par la totale et complète apathie de mes concitoyens. Dans les quelques événements où je suis intervenu -une compulsion à laquelle je ne résiste pas, lié à un orgueil démesuré et une incapacité à supporter l'idée de ma propre lâcheté-, j'étais tout seul. Même quand il n'y avait pas de risques puisqu'on pouvait s'y mettre à plusieurs. Bande de moules. Et, je suis sincère, c'est bien cette apathie qui m'a marqué, plus que le risque de bagarre... C'est ahurissant. Qui a déjà vu ça? Je fantasme le truc ou c'est répandu? Non mais il faut se méfier du syndrome du héros, on est tous d'accord : mourir pour rien, gêner les professionnels, c'est con. Mais pour lutter contre ça, on a choisi la lâcheté revendiquée. C'est dingue. Les 'ricains me paraissent plus malins : tu te bats si t'as pas le choix. C'est logique. Yep. C'est même au-delà de l'infantilisation : quand j'étais gosse, je me bagarrais. C'est naze de devoir vivre dans un endroit où il faut pousser des coudes ou des épaules pour pas se faire écraser, OK. Mais sérieusement, de là à abandonner l'honneur, la dignité, la combativité, le courage, la rage (de vaincre, de se défendre, je m'en cogne) ! C'est fou. Et pourtant, je ne suis pas surpris, quand je vois les méthodes éducatives mises en avant. Un adulte fonctionnel, c'est un adulte incapable de supporter le tragique de l'existence, de nos jours. Non recevable. Même quand la personne n'est pas armée, les gens sont des grosses merdes. +10000. Si t'es acculé, tu te planques pour le prendre en embuscade avec tout ce qui se passe, ou tu lui balances tout ce que tu peux à la gueule (assiettes, verres, couverts, agrapheuses, sacs, cendrier, téléphone portable...) ou tu lui sautes dessus pour lui crever les yeux, le mordre, lui cogner le crâne au sol, lui fracasser les couilles... T'as pas le choix. C'est ça, et avoir une petite chance de survivre, ou mourir. Si le mec est pas armé et que c'est "juste" un risque d'agression/bagarre, il suffit que trois ou quatre personnes interviennent pour que l'agresseur se calme très probablement. Ils sont surpris par la résistance, 90% du temps. Ouais, enfin ils étaient militaires hein. Un gars a voulu intervenir, il s'est pris une balle dans le cou (mais bon, il a eu raison : foutu pour foutu, autant tenter le coup...). Mon problème personnel, c'est que cette passivité dépasse de très loin les contextes extraordinaires de violence terroriste. Han. Le taquin.
  7. Flashy

    Attaque au couteau à Paris

    C'est parfaitement incompréhensible. L'adrénaline, la rage, la peur, ou que sais-je : cela pousse à l'action. L'honneur, aussi. Si le gars est armé, et toi pas, tu fuis, c'est normal. Mais s'il n'est pas armé, ou si tu es coincé, pourquoi refuser la bagarre? Voire le simple risque de bagarre, en se positionnant de suite comme un soumis?
  8. Flashy

    Armageddon économique ?

    C'est long à regarder. C'est intéressant? Vend-moi le truc.
  9. Flashy

    Je raconte ma life 8, petits suisses & lapidations

    Non, les tenanciers de bar, les pro du kebab ou les traiteurs chinois ont tous un MBA.
  10. Les allemands ont abandonné une certaine idéologie, cela a aidé. Les gens peuvent toujours s'entendre, il n'y a pas de fatalité. Par contre, il est impossible de faire cohabiter certaines idéologies ensemble. Or, ces idées semblent -j'espère me tromper- avoir une dynamique favorable dans le coin... Le cas des arabes israéliens est intéressant, à ce sujet : parmi les juifs arabes (je ne parle même pas des musulmans), combien ont dû changer de nom au nom du sionisme? Le yiddish n'a-t-il pas eu la priorité sur les langues levantines ou judéo-arabes? Parmi les sionistes pur et dur, combien souhaitent un Etat juif pour les juifs, fut-ce au détriment des non-juifs? Combien pensent, sincèrement, qu'Israël est par essence juif et que les autres n'en sont pas vraiment citoyens? Il y a des courants nombreux, de chaque côté, et certains peuvent permettre une cohabitation pacifique. Les sionistes hardcores, les nationalistes palestiniens type Hamas, et les autres courants fondamentalistes trop nombreux pour être cités, n'en font pas partie. Bref, à moins d'une évolution importante des rapports de force entre ces différents courants dans les prochaines années, je ne perçois pas de solution viable. Autre effet de la situation : puisqu'une solution viable ne peut venir que d'une évolution des idées/mentalités des locaux, je ne crois pas qu'une intervention extérieure soit d'une quelconque utilité...
  11. Je me sens assez étranger à la situation là-bas : la Palestine pourrait être anéantie, ou Israël, que cela ne changerait rien à ma situation. J'ignore si cela me permet d'être objectif. Hé bien, même sans avoir d'intérêt particulier à coeur, quand je zyeute la situation là-bas, je ne peux m'empêcher de penser qu'il n'existe aucune solution satisfaisante tant les dynamiques à l'oeuvre sont mortifères (et vigoureuses...). Ne serait-ce qu'au niveau idéologique (et en mettant de côté la religion, le symbolique, l'économie, le politique...) : comment faire en sorte de se débarrasser des idéologies identitaires locales (sionisme ; palestine musulmane)? Elles sont bien implantées. Et tant qu'elles seront bien implantées, le conflit continuera.
  12. La panarchie ne peut pas fonctionner, par définition, entre gens territoriaux qui ont envie de s'entretuer. A moins de dégager tous les israéliens et les palestiniens pour les envoyer sur Mars, et de repeupler le coin avec des gens non-attachés à un territoire politique, et qui n'ont pas envie de voir les gars d'en face morts, je ne vois pas trop comment aboutir à une panarchie. La situation est en train de pourrir depuis 70 ans. Si on devait s'amuser à faire la part des responsabilités, car il y a bien partage sur ces soixante-dix années, on y perdrait des années. Un jésuite y perdrait son latin, à démêler l'écheveau des injustices et des haines.
  13. Flashy

    Faut-il baisser les charges ?

    Tu trouves l'évolution des taux sur le site de l'INSEE. Un exemple, taux des cotisations salariales par tranche de salaire brut, y compris CSG/CRDS : TR_SAL_YCCSG Sur la partie du salaire < 1 plafond Sur la partie du salaire comprise entre 1 et 3 plafonds Sur la partie du salaire comprise entre 3 et 4 plafonds Sur la partie du salaire comprise entre 4 et 8 plafonds Sur la partie du salaire > à 8 plafonds STATUT Non cadres Cadres Non cadres Cadres Non cadres Cadres Non cadres Cadres Non cadres Cadres ANNEE 1967 7,78 7,78 1,90 2,30 0,30 2,30 0,25 0,25 0,25 0,25 1968 8,17 8,17 2,67 3,07 1,07 3,07 1,00 1,00 1,00 1,00 1969 8,18 8,18 2,68 3,08 1,08 3,08 1,00 1,00 1,00 1,00 1970 8,18 8,18 2,68 3,08 1,08 3,08 1,00 1,00 1,00 1,00 1971 8,22 8,22 2,76 3,08 1,08 3,08 1,00 1,00 1,00 1,00 1972 8,26 8,26 2,76 3,08 1,08 3,08 1,00 1,00 1,00 1,00 1973 8,36 8,36 2,86 3,16 1,14 3,16 1,00 1,00 1,00 1,00 1974 8,42 8,42 2,92 3,18 1,16 3,18 1,00 1,00 1,00 1,00 1975 8,68 8,68 3,18 3,44 1,42 3,44 1,00 1,00 1,00 1,00 1976 9,67 9,67 3,74 4,00 1,98 4,00 1,50 1,50 1,50 1,50 1977 10,15 10,15 3,70 3,96 1,94 3,96 1,50 1,50 1,50 1,50 1978 10,27 10,27 3,70 4,08 2,06 4,08 1,50 1,50 1,50 1,50 1979 12,14 12,16 6,04 6,36 4,28 6,36 3,50 3,50 3,50 3,50 1980 12,80 13,10 8,10 8,42 6,34 8,42 5,50 5,50 5,50 5,50 1981 12,22 12,53 7,37 7,69 5,61 7,69 4,75 4,75 4,75 4,75 1982 12,98 12,98 8,28 8,60 6,52 8,60 5,60 5,60 5,60 5,60 1983 13,66 13,66 8,96 9,20 7,12 9,20 5,60 5,60 5,60 5,60 1984 15,01 15,01 9,69 10,96 7,85 10,96 5,60 5,60 5,60 5,60 1985 15,19 15,19 9,99 11,26 8,15 11,26 5,60 5,60 5,60 5,60 1986 15,74 15,74 10,25 11,61 8,41 11,61 5,60 5,60 5,60 5,60 1987 16,49 16,49 10,49 11,93 8,61 11,93 5,80 5,80 5,80 5,80 1988 16,99 16,99 10,89 12,29 8,97 12,29 6,00 9,30 6,00 6,00 1989 17,99 17,99 10,89 12,40 8,97 12,40 6,00 9,41 6,00 6,00 1990 17,97 17,97 10,89 12,49 8,97 12,49 6,00 9,51 6,00 6,00 1991 18,34 18,34 12,28 13,84 10,31 13,84 7,40 10,91 7,40 7,40 1992 19,02 19,02 13,05 14,61 11,08 14,61 7,94 11,45 7,94 7,94 1993 20,02 20,02 14,07 15,63 12,10 15,63 8,56 12,07 8,56 8,56 1994 20,92 20,92 15,01 17,18 13,04 17,18 9,18 13,42 9,18 9,18 1995 20,92 20,92 15,01 18,06 13,04 18,06 9,18 14,18 9,18 9,18 1996 21,63 21,63 15,72 19,12 13,47 19,12 9,61 15,24 9,61 9,61 1997 21,36 21,39 15,40 19,20 12,90 19,20 9,30 15,58 9,30 9,30 1998 20,76 20,81 14,80 19,00 12,05 19,00 8,45 15,38 8,45 8,45 1999 21,01 21,09 15,05 19,65 12,05 19,65 8,45 16,03 8,45 8,45 2000 21,01 21,12 17,05 19,68 12,05 19,68 8,45 16,06 8,45 8,45 2001 20,90 21,03 16,70 19,35 11,02 19,35 8,45 16,08 8,45 8,45 2002 20,85 20,98 17,40 19,05 10,50 19,05 8,45 16,08 8,45 8,45 2003 21,20 21,33 17,75 19,40 10,85 19,40 8,45 16,08 8,45 8,45 2004 21,20 21,33 18,75 19,40 10,85 19,40 8,45 16,08 8,45 8,45 2005 21,36 21,49 19,91 19,56 11,01 19,56 8,61 16,24 8,61 8,61 2006 21,50 21,63 19,95 19,80 11,05 19,80 8,61 16,44 8,61 8,61 2007 21,46 21,59 19,91 19,76 11,01 19,76 8,61 16,44 8,61 8,61 2008 21,46 21,59 19,91 19,76 11,01 19,76 8,61 16,44 8,61 8,61 2009 21,46 21,59 19,91 19,76 11,01 19,76 8,61 16,44 8,61 8,61 2010 21,46 21,61 19,91 19,76 11,01 19,76 8,61 16,44 8,61 8,61 2011 21,46 21,61 19,91 19,76 11,01 19,76 8,61 16,44 8,61 8,61 2012 21,58 21,71 20,01 19,86 11,11 19,86 8,71 16,54 8,71 8,71 SLS2010_TG02.xls SLS2010_CS02.xls SLS2010_CS01.xls SLS2010_CP02.xls
  14. Flashy

    Attaque au couteau à Paris

    +1. Il est irrationnel, en France, de vouloir jouer aux héros. Déjà, il est très probable qu'on ne soit pas entraîné. Ensuite, en un contre un, avec un bonhomme armé en face, c'est l'assurance de se faire planter. Enfin, il est vain d'espérer créer un mouvement de foule contre l'assaillant : ils vont rester stupéfaits ou fuir. Je l'ai constaté de visu à quelques reprises dans ma courte existence. Les gens sont des lâches congénitaux, à un point qui me dépasse. Même quand leur vie n'est en rien en danger, et qu'ils risquent simplement de se faire taper. Un vagabond avait giflé un touriste chinois dans le métro : je me lève, je m'interpose, j'interroge le vagabond, qui me fixe. Je le fixe. Le reste des gens (on était cinq ou six mecs)? Ils se sont barrés de l'autre côté de la rame, me laissant complètement seul. Le vagabond a fini par sortir à la station suivante (il a sans doute été surpris de voir qu'un connard dans mon genre résistait et n'avait pas peur le moins du monde) en insultant ma maman. Personne ne m'a remercié. Le chinois s'est barré sans rien me dire. Les autres sont restés planqués. Et c'est pas la seule fois que j'ai pu voir ça, à croire qu'il y a que 1% des mecs dotés d'un vague sens de l'honneur, de courage ou d'une inconscience suffisante pour intervenir. Elevés pour être passifs.
  15. Flashy

    Ces petites phrases qui vous ont fait plaisir…

    En Ukraine, tu as un mémorial en commémoration des victimes de l'Holodomor (la famine en Ukraine en 1932/1933, avec kèk' miyions de morts, de 7 à 10 millions). Les ukrainiens y voient là un génocide. Et la conséquence directe de la collectivisation et de la planification. Autre truc rigolo : c'est aussi une conséquence du protectionnisme des pays partenaires de l'URSS. En cherchant un peu, tu peux voir que toutes les grosses famines (commémorées) sont liées au communisme au XXème siècle.
×