Jump to content

Calembredaine

Utilisateur
  • Posts

    16576
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    14

Everything posted by Calembredaine

  1. Pour accompagner leur redressement, la décision a été prise de modifier en 2010 les conditions de l'aide : l'octroi de l'aide au taux plein est désormais conditionné à un objectif de production. Cet objectif est raisonnable : il est établi à 3,5 tonnes par hectare par an en 2010 et doit progressivement augmenter pour atteindre 6 tonnes par hectare par an en 2015. C’est l’Etat qui s’occupe de la riziculture. Par conséquent tout finit par s’écrouler et plus cela s’écroule plus l’Etat intervient. je commence à me demander sur quel forum je suis 😐
  2. A vrai dire, non. Mais finalement, cela ne m’étonne pas.
  3. Le mercure est toxique mais la quantité émise par les orpailleurs "illégaux" est dérisoire par rapport à la surface du territoire. Par ailleurs, comme le souligne @Rinceventle mercure se dénature peu à peu par oxydation, réaction avec l'eau et avec l'acidité des sols. Ceci dit, si la mafia étatique jouait son vrai rôle de garantie et de défense de la propriété privée, l'orpaillage ne se ferait pas sous le manteau et dans les conditions que l'on connait.
  4. Mort de rire. La culture du riz en pleine jungle 😁 Quant à la destruction de la filière riz, elle n'a absolument rien à voir avec le "mercure" des orpailleurs mais, une fois de plus, à l'intervention de l'Etat: https://www.senat.fr/questions/base/2010/qSEQ10050917S.html
  5. Hahaha, les mafieux se disputent le grisbi. J'ai toujours pensé que les moyens mis dans cette "lutte" contre l'orpaillage "illégal" était complètement disproportionnés face aux "dégâts" causés par l'orpaillage. De minuscules points au milieu de la jungle avec une pollution au mercure qui disparait aussi vite qu'arrivée, la jungle recouvrant illico tout ancien campement. Des "services" de l'Etat se servent des moyens de l'armée pour dérober, de façon légale et sous couvert de "protection de l'environnement", le résultat du travail des orpailleurs.
  6. On peut aussi imaginer que c'est un spécialiste. La défense étant un des domaines régaliens les plus importants, il serait interessant de connaitre le parcours de ce type.
  7. Très honnêtement, on s'en fout. C'est montrer le doigt au lieu de montrer la Lune. Il serait plus interessant de décrypter l'homme, ses convictions, ses prises de position.
  8. Uniquement pour illustrer mon point de vue. Tu recommences avec ton histoire de "position dominante" après nous avoir bassiné avec "abus" tout court ! Et en quoi Bouygues est-il plus "dominant" que Free, Orange ou SFR? Ceci dit, je ne nie pas certaines conditions léonines de leurs contrats mais il faudrait que tu reconnaisses que le marché des télécommunications n'est pas un marché libre. Il est totalement contrôlé par l'Etat qui accorde un nombre limité de licence et choisi ceux a qui il les accorde. Ton exemple est donc mal choisi même si je peux quand même te faire remarquer que tu pourrais quitter Bouygues pour la concurrence car celle-ci existe, bien que contrainte. Bouygues n'a pas respecté son contrat dans ton cas. Depuis le début, je dis qu'il est inutile d'en appeler à l'Etat pour résoudre un problème qu'il a lui même engendré, d'une part en créant et en maintenant un cartel d'opérateurs et d'autre part en t'empêchant d'ester en justice (coût monumental et pas de de dommages et intérêts justifiant et finançant l'action judiciaire).
  9. Tu es d'une sacré mauvaise foi 😁 Quoiqu'il en soit, si tu veux parler "d'abus" tout court, commence par définir clairement ce terme. Poussé dans tes retranchements tu finis par dire que "abus" = "fraude". Dans ce cas, pourquoi utiliser le terme "abus" ? En effet, dire: "je trouve que Apple vend ses produits, trop cher, elle abuse" me semble très différent de "L'entreprise GoldMachin fait passer des lingots de plomb dorés à l'or fin comme des lingots d'or pur". On ne dira pas que l'entreprise GoldMachin "abuse", on dira qu'elle fraude, qu'elle trompe, qu'elle vole ses clients. Et que Apple soit prétendument en "position dominante" ne change rien à l'affaire.
  10. Parce que tout le monde finit par avoir des lunettes. Ce n'est pas un risque, c'est une certitude.
  11. Pour ma part, c'est l'expression "abus de position dominante" qui m'a fait réagir car c'est une absurdité. Oui mais dans ce cas, la discussion n'a plus le même intérêt. Si abus = fraude ou tromperie c'est à la justice d'intervenir. C'est le respect du contrat qui est en jeu et rien d'autre.
  12. La seconde définition du Larousse pour "abus" correspond à ce que je décris. So I beg to differ Mais dans ce cas, si abus = fraude alors "abus de position dominante" ne veut rien dire. C'est justement le problème avec les socialistes qui défendent cette expression: la position dominante devient elle même une fraude. De la même façon, l'évasion fiscale ou l'optimisation fiscale devient une fraude. Finalement tout ce qui fait sortir une entreprise ou quelqu'un du lot, devient une fraude. C'est le syndrome du panier de crabes ou chaque individu essaie d'entrainer tout ceux qui tentent d'en sortir, vers le fond.
  13. Si on m'a vendu un chemin boueux au début et pas boueux après, mais que je me rends compte au milieu qu'il est boueux tout du long, il est trop tard pour faire demi-tour. Il y a un abus clair, et ta solution ne marche pas Mais non, si on t'a vendu un chemin non boueux et que ce n'est pas le cas, on t'as trompé. Soit tu vas en justice soit tu rejoins un autre chemin. Je note que tu laisses entendre que tu ne peux sortir de ton chemin, ce qui veut dire qu'il n'y a qu'un seul chemin et qu'il est clôturé: cela pue le monopole d'Etat 😜
  14. C'est la clé. Si le marché est imparfait et qu'il est nécessaire que l'Etat intervienne pour le "corriger", alors pourquoi ne pas confier l'intégralité du marché à l'État ? Il n'y a pas de "juste milieu", soit l'Etat est plus compétent que des acteurs libres et dans ce cas, il faut tout lui laisser, soit l'Etat est moins compétent et dans ce cas, il ne faut rien, absolument rien lui confier.
  15. Mais si un acteur, de ton point de vue, abuse, tu vas voir ailleurs. Un libéral ne cherche pas à imposer son point de vue sur ce qu'il juge être un abus. Il se tourne vers la concurrence. Et si celle-ci n'existe pas encore, tu ronges ton frein en acceptant l'existant ou tu t'en détournes. Si tu en a marre de marcher dans un chemin boueux, tu évalues le détour pour emprunter un chemin plus praticable. Si tu continues à emprunter le boueux c'est que tu y trouves ton compte, qu'il y ait une alternative ou pas. Mais en aucun cas, tu ne dois exiger d'autrui la réfection du chemin.
  16. Les "abus" étant imaginaires ou tout au moins extrêmement subjectifs, il ne peut y avoir de solutions autoritaires. Il n'y aura que des contraintes supplémentaires au détriment des consommateurs (toujours) et aux bénéfices de quelques acteurs. Même les prétendues avancées sociales, obtenues de haute lutte par les syndicats ne sont que des contraintes habillées de mots panthéonesques. Par exemples, les congés payées , payées par les salariés eux même sans qu'ils puissent y échapper et dont le paiement forcé est enrobé par un mensonge: "c'est entreprise qui paie ! "
  17. Absolument mais je ne vois pas le rapport avec une "position dominante".
  18. C'est le but de la concurrence. Faire mieux que tout le monde assure une position dominante, un monopole naturel. C'est tout ce qu'il y a de plus souhaitable. Si cette entreprise veut garder son avance et son monopole, elle doit continuellement améliorer ce qu'elle vend. C'est bénéfique pour tout le monde, sauf pour les envieux et les fainéants qui aimeraient avoir leur part du gâteau sans se fatiguer.
  19. Qu'est-ce qu'un abus ? Pourrais-tu en citer quelques uns?
  20. C’est absurde. « L’abus de position dominante » c’est une invention socialiste. Cela n’existe que parce que la régulation favorise une boîte au détriment de ses concurrentes. Alors comme les gens commencent à se rendre compte de la supercherie, on élargie la définition jusqu’à l’absurde. Le succès d’un produit ou d’un service auprès du consommateur devient un « abus de position dominante ».
  21. Tu veux parler de "C'est un scandale MAIS ..." ? 🙂 Ta phrase aurait dû, amha, se terminer par un point, après "scandale".
  22. Toute régulation renforce les gros et génère des barrières à l'entrée. Je crois que c'est la seule chose à retenir de tout ceci. On pointe du doigt certaines imperfections éphémères du marché pour pondre de la régulation qui, in fine, renforce et démultiplie les imperfections. Le marché tend vers la perfection avec, de temps en temps, des dérives qui ne durent que tant qu'elles ne sont pas laminées par la concurrence. Introduisez de prétendues corrections et vous générez des effets de bord pire que ce que vous étiez censé corriger.
  23. Tout comme le dernier Blake et Mortimer ("l'art de la guerre"). Les dessins sont décevants même si, paradoxalement, certaines cases pourraient être agrandies et exposées; mais ce n'est pas du "Blake et Mortimer".
  24. Et ? On a tout de même la nette impression que tu justifies le viol compte tenu de la mini-jupe que tu soutiens le squatteur. Si je ne ferme pas ma maison à clé, cela ne dédouane en rien les éventuels cambrioleurs de leur délit. Il ne faudrait pas qu'avoir trouvé la maison ouverte rende la justice plus clémente vis à vis du cambrioleur. Or c'est exactement ce que tu dis.
  25. Je sais que ma réponse parait abrupte mais il faut comprendre que ce parti est né uniquement pour promouvoir cette absurde idée qu'est la "Land Value Tax". Tout le reste n'est qu'une coquille vide. En espérant que cela change...
×
×
  • Create New...