Jump to content

EcoGuy

Utilisateur
  • Content Count

    260
  • Joined

  • Last visited

About EcoGuy

  • Rank
    Jeune Padawan
  • Birthday 03/27/1974

Previous Fields

  • Tendance
    Anarcap
  • Ma référence
    Mises

Contact Methods

  • Website URL
    http://

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Interests
    Informatique<br />Sciences & Espace<br />Philosophie
  1. Je confirme : Il y a 3 semaines, j'ai pu gouter un Shiarz de 2005 du Sud-Est Oz, et c’était tout simplement le meilleur vin que j'ai jamais gouté.
  2. Tu ne peux négliger la biologie et la psychologie de l'attachement maternel. Sur ce point, je me dirai plutôt agoriste: le contrat peut être rompu a tout moment, la justice rétablissant chacun dans sa propriété dans la mesure du possible.
  3. C'est clair. Je suis d'accord. La solution est simple (n'a même pas besoin de tribunal avec saisie coercitive): couverture des frais pendant 9 mois, et paiement au transfert. Pas de transfert = pas de paiement. Les parents biologiques en sont quittes pour les frais, c'est le risque de l'entreprise. Évidemment, la réputation de la porteuse est faite...
  4. Inde en fait. Et pour les femmes en question, c'est cool de se refaire les dents, un checkup santé complet, et d'avoir assez pour élever son enfant a elle. Euh, c'est juste l’utérus, hein. Eh, mais tu as compris la spécialisation en économie !?
  5. Tiens, maintenant il y a une proposition de loi de "moralisation de la vie publique", ou le fisc pourrait utiliser même les données volées. Ça a des chances de passer ? Et si oui, quel impact ?
  6. Oui, mais il semble bien que ce ne sont pas seulement des comptes connus du fisc. Il y a également beaucoup de comptes qui étaient non déclarés. Cela signifie que le fisc peut lancer des redressements sur cette base, ou bien tout ceci est-il invalide sur le plan juridique ? Je veux bien que le "beneficial owner" soit indique, mais cela ne le fait pas tomber automatiquement dans les griffes du fisc, si ?
  7. Oups, 120 000 sociétés offshore ont été révélées par 86 journalistes d'investigation. Ils ont eu reçu un disque dur "tout cuit" en 2011 et ont enquêté a partir de ces 2,5 millions de documents. On y trouve les noms de dictateurs, d'hommes politiques, mais aussi des dentistes US et autres personnes qui cherchent a préserver leur argent de la gloutonnerie de l'Etat. Que se passe-t-il ? Les paradis fiscaux sont-ils en danger, ou bien vont-ils revoir leur politique de sécurité des données ? Votre avis ? Les suites ?
  8. Je rejoins ton analyse: les républicains doivent bouger sur l'immigration. Le danger est de se couper d'une partie de sa base, mais un recentrage hispanos aurait 2 effets:1) les hispanos absentionistes compenseraient la base xenophobe qui s'abstiendrait, 2) vol d'electeurs a Obama, car pas mal d'electeurs votent democrate par protection antiraciste. Visiblement, les strateges d'Obama sont moins cons que ceux de Romney.
  9. Horrible, mais dans la logique du pouvoir (lever des taxes)
  10. Pas d'accord avec toi. Même si une civilisation avancée s'étend à c/30 (10 000 Km/s) il faut "seulement" 1,5 millions d'années pour s'étendre du centre galactique à la périphérie, ce qui laisse bien assez de temps pour s'installer dans le voisinage. Et s'il y avait une centaine de telles civilisations, la durée pour en entendre parler serait encore plus courte. La conclusion est mauvaise. d'un autre côté, c'est peut-être une question de génération stellaire: ce serait seulement à partir de la notre qu'il y aurait assez d'éléments lourds dans la composition chimique des nébuleuses planétaires pour permettre l'éclosion et la persistence de la vie.
  11. Si les besoins des clients ne sont pas satisfaits, alors les entreprises n'ont aucune chance de se développer et les employés d'être mieux payés. La création de valeur réside dans la satisfaction des demandes, la destruction de valeur réside dans l'interdiction de répondre à la demande.
  12. L'inflation serait donc fonction de la différence entre l'emprunt du secteur public et l'augmentation de la production (non nulle, mais comment la mesurer ?) de ce même secteur permise par l'emprunt ?
  13. Pour rappel, l'or est un élément. Il ne se construit pas (sauf par réaction nucléaire… nécessitant des quantités d'énergie… bien plus coûteuses que l'or produit). A la rigueur, comme l'explique h16, des nanomachines pourraient collecter l'or, mais il ne faut pas négliger l'énergie que cela nécessite. Selon la 2e loi de la thermodynamique, créer de l'ordre (de l'or en barres) à partir du désordre (de l'or dilué dans la terre), nécessite de dépenser de l'énergie, de donc de payer pour elle. De manière générale, quelle que soit la méthode d'extraction minière, elle a un coût non nul, et en tout état de cause, bien supérieur au coût de production de des monnaies centrales.
  14. Joli renversement: Les épicyles étaient des astuces de calcul, elles. Et en plus, ils ne collaient pas aux observations : plus la précision des mesures augmentait, plus il fallait ajouter d'épicycles. Le mouvement est relatif: oui, s'il est effectué à vecteur vitesse constant. Tu négliges juste un petit détail: le mouvement de révolution des planètes autour du soleil est un mouvement accéléré: c'est ce qui le rend non relatif. Donc non, ce n'est pas juste une astuce de calcul. Révise ta physique newtonienne.
  15. Une rapide proposition de modif de la page de wiki: Les opérations de sauvetage opérées par les banques centrales en cas de crises financières, peuvent, si elles sont ciblées directement sur les établissements défaillants plutôt que sur la liquidité du système bancaire et financier en général, amener les banques à se sentir protégées contre leurs propres imprudences et à prendre dans le futur plus de risques lors de l'octroi de crédit ou de l'exécution d'opérations de marché. C'est ce que certains résument par la formule privatisation des profits, nationalisations des pertes. Dans la zone euro, on craint également l’aléa moral, par exemple parce que les Etats européens ont été obligés de renflouer un Etat en difficulté, ce qui pourrait provoquer une crise financière dans toute la zone. L'un des moyens inopérants pour diminuer le risque de l'aléa moral a été de créer le pacte de stabilité. Le cas de la crise de la dette Grecque d'avril 2010 montre que cette crainte était fondée: bien que la Banque centrale européenne a d’abord établi sa crédibilité par un euro fort, ensuite, la discipline de marché des Etats s'est affaiblie. Chaque pays a normalement un cout d’emprunt différent selon son risque, mais la Grèce a demandé aux autres Etats européens d'agir en réhausseurs de crédit, ce qui est une nouvelle source d'aléa moral, comme les réhausseurs de crédit l'ont été lors de la crise des subprimes. En 2008, la politique de soutien des banques ayant souffert de la crise des subprimes par les banques centrales a été jugée comme de nature à encourager l'aléa moral dans le système financier par certains analystes[5]. En 2010, la politique de soutien des Etats trop endettés est jugée comme étant de nature à encourager l'aléa moral dans le système monétaire européen.
×
×
  • Create New...