Jump to content

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

José

Sexual behaviour

Recommended Posts

Risky business

Aug 20th 2007

From Economist.com

SEX may be risky wherever you are. But those indulging in the riskiest behaviour often live in some of the world’s richest nations, according to Foreign Policy magazine, using data from the latest Durex Global Sex Survey—the world’s largest survey of sexual behaviour, with over 317,000 participants in 41 countries. They have sex at a younger age and sleep with more people, both indicators for contracting sexually transmitted infections. Each year, there are more than 340m new cases of such infections globally, excluding HIV.

Sex.jpg

http://www.economist.com/daily/chartgaller…tory_id=9675837

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je n'aurais jamais pensé que les pays les plus risqués fussent ceux-là

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est au contraire parfaitement logique: c'est indicatif du taux de pénétration (oui, je sais) de la pensée '68.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai comme l'impression qu'il manque les 3 quarts des pays, et comme par hasard les plus pauvres. Du coup, il paraît évident que les plus riches ont des comportements à risque, vu que les comportements des plus pauvres ne sont pas pris en compte. L'Afrique et l'Amérique du sud sont notoirement sous représentées dans cette étude, à l'exception du Chili et de l'Afrique du Sud, deux pays plus riches que leurs voisins. L'Europe, en revanche, est sur représentée.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pas si sûr. Une grosse différence sera par exemple que les femmes dans ces pays auront nettement moins de partenaires sexuels que les hommes. Or, on parle quand même d'une bonne moitié de la population.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pas si sûr. Une grosse différence sera par exemple que les femmes dans ces pays auront nettement moins de partenaires sexuels que les hommes. Or, on parle quand même d'une bonne moitié de la population.

Heu…

1. Comment savoir, puisque les statistiques n'ont pas été faites dans ces pays ?

2. A part une homosexualité masculine galopante, comment se peut-il que les femmes aient en moyenne moins de partenaires que les hommes ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Heu…

1. Comment savoir, puisque les statistiques n'ont pas été faites dans ces pays ?

2. A part une homosexualité masculine galopante, comment se peut-il que les femmes aient en moyenne moins de partenaires que les hommes ?

1. de fait, mais alors je ne vois pas trop quel est le sens de ton intervention.

2. Parce que ce sont toujours les mêmes nanas qui couchent.

Share this post


Link to post
Share on other sites
1. de fait, mais alors je ne vois pas trop quel est le sens de ton intervention.

Je me contentais de remarquer que cette étude semblait bien incomplète, surtout avec une conclusion du type "les pays riches ceci" ou "les pays riches cela". Si l'on n'étudie que les pays riches, il est évident qu'on n'obtient que des données parcellaires.

2. Parce que ce sont toujours les mêmes nanas qui couchent.

Et en quoi ça change une moyenne?

Share this post


Link to post
Share on other sites

En tous cas ce genre d'étude est à prendre avec des pincettes (oui je sais moi aussi). En effet les deux pourcentages indiqués ne sont pas bien définis. Ainsi que signifie précisément "% of people who have had unprotected sex" ? Car on peut estimer que des personnes mariées pratiquent le "unprotected sex" (d'ailleurs le 75% en Norvège me paraît hallucinant). Ensuite le "average rate of sexually transmitted disease" n'est pas non plus très clair. Si j'applique les deux résultats à la Norvege (20% de 75% ça fait 15% de la population qui serait atteinte d'IST ce qui me paraît assez improbable comme résultat).

2. Parce que ce sont toujours les mêmes nanas qui couchent.

C'est mathématiquement à côté de la plaque : la façon imagée de le traduire est ce qu'on appelle le théorème du bal de fin d'année et est bien décrit ici http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-…6-945480,0.html (édité ça devrait marcher)

M. Gale utilise une métaphore que tout le monde est supposé comprendre, même les nuls en maths - ce qui tombe bien. Il appelle ça le "théorème du bal de fin d'année scolaire". De quoi s'agit-il ? "Supposons, dit-il, que le lendemain du bal nous demandions à chaque participante de nous dire le nombre de cavaliers avec lesquels elle a dansé. Faisons l'addition des résultats et nous obtenons un nombre F. Livrons-nous à la même opération avec les garçons et nous obtenons un nombre G. Résultat : F = G, et sont forcément égal à C, le nombre de couples qui ont dansé au bal", triomphe David Gale. Le raisonnement étant applicable à toute autre forme d'ébats (est-ce que tout le monde a bien suivi ?).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ton lien ne fonctionne pas.

Vous avez sans doute raison pour les maths, mais le point fondamental est que dans une société traditionnelle, il y a des putes et des femmes honnêtes (les dernières formant l'écrasante majorité, rapport à l'oppression machiste dont elles sont les victimes), tandis que chez nous, tout le monde est une pute, et si par malheur on ne l'est pas, on est sans doute en traitement chez un psy pour le devenir.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ton lien ne fonctionne pas.

Vous avez sans doute raison pour les maths, mais le point fondamental est que dans une société traditionnelle, il y a des putes et des femmes honnêtes (les dernières formant l'écrasante majorité, rapport à l'oppression machiste dont elles sont les victimes), tandis que chez nous, tout le monde est une pute, et si par malheur on ne l'est pas, on est sans doute en traitement chez un psy pour le devenir.

Peut-être. Mais on arrive justement là où cette étude me gène : Ca manque de précision. Quel est le taux de prostitution dans chaque pays ? Dans quelle mesure influe-t-il sur les moyennes mentionnées ? Ne serait-il pas plus sage de ne prendre en compte que les médianes, plutôt que les moyennes ?

Bref, j'ai l'impression que Durex se fait de la pub.

Quant à ta dernière phrase, qui se veut provocante, elle a ce défaut d'être outrageante et insultante aussi.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ton lien ne fonctionne pas.

Vous avez sans doute raison pour les maths, mais le point fondamental est que dans une société traditionnelle, il y a des putes et des femmes honnêtes (les dernières formant l'écrasante majorité, rapport à l'oppression machiste dont elles sont les victimes), tandis que chez nous, tout le monde est une pute, et si par malheur on ne l'est pas, on est sans doute en traitement chez un psy pour le devenir.

Je crois que tu projètes un peu ta culture occidentale sur les sociétés traditionnelles : les approches de la sexualité et de la conjugalité sont énorméments différentes suivants les cultures. Un point de vue original sur les liens entre prostitution et conjugalité d'ailleurs : http://quebecogres.info/article.php3?id_article=84

Share this post


Link to post
Share on other sites
Quant à ta dernière phrase, qui se veut provocante, elle a ce défaut d'être outrageante et insultante aussi.

C'est mal d'être une pute ? Je croyais que c'était le bonheur, désolé.

Share this post


Link to post
Share on other sites
C'est mal d'être une pute ? Je croyais que c'était le bonheur, désolé.

:icon_up:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Quant à ta dernière phrase, qui se veut provocante, elle a ce défaut d'être outrageante et insultante aussi.

Disons qu'elle est trop générale. Plus précisément : une pute couche avec tout le monde ; une salope couche avec tout le monde sauf moi ; une emmerdeuse ne veut coucher qu'avec moi.

:icon_up:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ne passons pas à côté des enseignements majeurs:

1. Les Français sont des prudes graves comparés aux pays à niveau de vie équivalent. Conclusion: au delà des apparences de laïcité, la France reste bien la fille aînée de l'église. Disons que de nos jours on pourrait l'appeler la fille cachée de l'église.

2. Les Belges sont hors cadre. Des bêtes.

Share this post


Link to post
Share on other sites

La liberté sexuelle, c'est quoi en résumé ?

Un homme couche avec n'importe quelle femme: c'est un héros des temps modernes. Une femme fait de même: c'est une salope. Je ne vois aucun type qui serait enchanté d'apprendre que sa femme couche avec le premier venu (ou n'importe qui d'autre). Quand on creuse un peu cette question, cela laisse songeur, non ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Moi, ce qui m'intrigue, c'est la position de leader de la Turquie quant au nombre moyen de partenaires sexuels.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Disons qu'elle est trop générale. Plus précisément : une pute couche avec tout le monde ; une salope couche avec tout le monde sauf moi ; une emmerdeuse ne veut coucher qu'avec moi.

:icon_up:

:doigt: Et celle qui veut que toi tu ne couches qu'avec elle, tu l'appelles comment ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Moi, ce qui m'intrigue, c'est la position de leader de la Turquie quant au nombre moyen de partenaires sexuels.

Comme disait Ataturk: le Boss fore.

Share this post


Link to post
Share on other sites
:icon_up: Et celle qui veut que toi tu ne couches qu'avec elle, tu l'appelles comment ?

une naïve ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
La liberté sexuelle, c'est quoi en résumé ?

Un homme couche avec n'importe quelle femme: c'est un héros des temps modernes. Une femme fait de même: c'est une salope. Je ne vois aucun type qui serait enchanté d'apprendre que sa femme couche avec le premier venu (ou n'importe qui d'autre). Quand on creuse un peu cette question, cela laisse songeur, non ?

Ben… Non.

Je ne connais pas des masses de femmes qui seraient echantées d'apprendre que leur mari couche avec la première venue non plus…

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ben… Non.

Je ne connais pas des masses de femmes qui seraient echantées d'apprendre que leur mari couche avec la première venue non plus…

Vous n'avez pas vraiment compris le sens de mon propos, qui est simple: la liberté sexuelle est valorisée quand un mec en tire un avantage; en revanche, quand il en fait les frais, c'est parce que sa nana est une "salope".

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je n'aurais jamais pensé que les pays les plus risqués fussent ceux-là

Ce ne sont pas ceux la, cette etude prend juste les pays qui l'arrange et oublie par exemple l'afrique noire, et une bonne moitie du monde avec.

Et puis leur systeme de comparaison est quand meme bizarre. Par exemple leur pays le moins risque est l'inde, qui a quand meme un taux d'infection HIV 9 fois superieur a leur pays le plus risque la norvege (0,1% contre 0,9%).

Ok le sida c'est pas tout, mais quand on parle de risque lie au sexe c'est quand meme un facteur important, et qui de plus est surement correle aux autre risques (ainsi qu'au nombre de partenaires et a l'usage du preservatif).

Ca me semble pas tres serieux.

Share this post


Link to post
Share on other sites

De manière générale, l'Afrique noire explose toutes les statistiques sur le sujet.

Share this post


Link to post
Share on other sites
[…]2. Parce que ce sont toujours les mêmes nanas qui couchent.

Je crois surtout que soit les femmes minimisent le nombre de leurs partenaires, soit les hommes se vantent, soit les deux. N'oublions pas que l'on peut répondre à peu près ce qu'on veut à ces questions car il n'y a aucun moyen de vérifier ou même de recouper les réponses.

EDIT: je comprends ce que Melodius veut dire: la distribution des femmes en fonction de leur nombre de partenaires sexuels peut être très différente, avec effectivement beaucoup de femmes avec peu de partenaires et peu de femmes avec beaucoup de partenaires. Auquel cas, on s'attend logiquement à ce que le nombre de maladies vénériennes soit plus bas.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ben non puisqu'il n'y en a pas. Logique, non ?

Voilà : C'est ce que je voulais dire :icon_up:

J'avais même entendu que, dans certains pays, plus du quart de la population moins de 25ans était atteinte par le sida.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je crois surtout que soit les femmes minimisent le nombre de leurs partenaires, soit les hommes se vantent, soit les deux. N'oublions pas que l'on peut répondre à peu près ce qu'on veut à ces questions car il n'y a aucun moyen de vérifier ou même de recouper les réponses.

C'est fort possible, mais empiriquement, on voit que la fameuse liberté sexuelle africaine vaut surtout pour les hommes.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest
This topic is now closed to further replies.

×
×
  • Create New...