Jump to content

0100011

Utilisateur
  • Content Count

    9884
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    8

Everything posted by 0100011

  1. En fait, l'Argentine c'est pas un enfer . En plus je ne sais pas très bien ce qu'il a dit car je ne comprends pas bien l'espagnol et même pas ce qu'il peut dire un vénézuélien avec son accent de caraïbe.
  2. C'était une idée plutôt mal construite. Heureusement ma femme m'a expliqué de quoi s'agit le mythe de Narcisse (soit disant "classique") . J'avais complétement ignoré le vrai sens du mythe ainsi que son interprétation. En ce qui concerne à l'image et l'instagramisation elle m'a fait remarquer que je fais un modelage de mon image sur le forum .
  3. Ouais ils vont se gaver sur la maintenance...
  4. Oui ça arrive : ma technique un refresh de la page et ça repart... Incompréhensible
  5. Si "Facing violence" de R. Miller t'intéresse alors ajoute "traité de la violence" de Sofsky qui en est un pendant sociologique.
  6. Voilà : esprit de finesse spotted
  7. Faut surtout qu'il prenne du café au ptit déj.
  8. Les rares instants que j'ai vu de lui montrent quand même un grave dysfonctionnement cognitif, ce qui en effet n'est pas la même chose que la décence de l'homme politique considéré.
  9. Hamon se pose là comme sérieux outsider. Sa sortie n'est que temporaire.
  10. Pour différencier 1 et 3 : typiquement un écart élo peut te dire que Nadal à 92% de chance de gains. Mais en fait c'est plus 99,9% en début d'un tournoi qu'il a remporté 11 fois (et son début de saison avec Victoire à Madrid montre qu'il est encore dans le coup). A part s'il se tord une cheville il gagne. Or si tu fais le calcul sur une cote réaliste à 1,08 tu n'as pas l'intérêt de jouer. Mais c'est faux je oense car tu es vraiment en queue de distribution.
  11. Pour la 3eme c'est pas tout à fait la première car tu es sur les marges de la distribution élo : notamment il y a une sous estimation des très forts. Et donc je passe au delà de ce que me dit le calcul au delà de 90/95% de chances de gain (ou plus de 400/500 pts Élo). Pour la seconde : je me suis fait une grosse Base de données des historiques résultats et cotes associés. Je fais des fonctions qui prennent ces trois paramètres et qui te répondent un booléen (ou une mise). Ensuite tu appliques ta fonction sur la base de données et tu comptes les valeurs cumulées : si c'est en plus sur la fin t'es content.
  12. Pour le prix du pot c'est comme au Poker : tu estimes la probabilité de gain (par la différence élo des joueurs) que tu multiplies par la côte et si tu dépasses 1 alors tu as une espérance de gain positive (mais je prend plus que un pour la marge). Pour les cotes : tu crunches les datas et tu cherches une stratégie (= une fonction des deux cotes et la mise ) qui te donne une résultat positif sur une grosse base de donnée. Une fois la fonction trouvée (par tâtonnement ) tu l'appliques aux matchs. pour les paris multiples tu fais tes courses en début de tournois : j'en suis à 11/13 pour le moment... Il faut pas que Monfils ni Osaka déconnent cet après-midi
  13. Non j'ai plusieurs stratégies : - une 100% sur les cotes. - une sur le "prix du pot" calculé sur le Elo+cote - une sur Paris multiples Big Boss début de tournoi je filtre les résultats en disant non à certains paris indiqués par les stratégies en me basant sur l'âge des joueurs, sur le fait quece sont des joueurs imprévisibles ou typiquement un mec qui fait le tournoi de sa vie (et on sait pas quand ça va plus le faire).
  14. D'ailleurs je pense qu'il y a une subtilité : le but n'est pas vraiment de prévoir le résultat des matchs, mais d'optimiser le résultat des matches wrt les cotes, ce qui n'est pas exactement la même chose (bien sûr une prédiction parfaite implique une optimisation des gains : mais une mauvaise prévision qu'on applique correctement peut ramener de meilleurs résultats qu'une bonne prédiction mal utilisée). C'est un problème de confiance dans le résultat de la prédiction (et comme je le disais c'est plus asymétrique qu'on croit : ne pas jouer trop souvent est moins grave que de jouer à mauvais escient),.
  15. Non car comme je le disais : je ne veux pas être influencé par quelqu'un qui n'a rien à perdre Le risque est bien sûr de réinventer l'eau tiède mais ce faisant j'aurais une compréhension bien plus profonde et intuitive du sujet. C'est un enseignement que j'ai tiré de mes cours d'échecs vers les jeunes. Les nouvelles générations ont accès à beaucoup plus d'information que nous n'en avons eu (base données mises à jour en temps réels, moteurs d'échecs aux pouvoir surhumain etc.). Ce qui fait qu'ils ont une culture plus large que les anciennes générations (Fischer avait du apprendre le russe pour lire les livres d'échecs disponibles : l'accès à l'information était vraiment difficile), le fait de jouer avec des ordis les désinhibe aussi (ils jouent des coups "moches" selon les canons académiques du jeu car la machine montre qu'en fait ça marche). Quel rapport avec les paris sportifs ? Je me suis aussi aperçu que si leurs connaissances étaient plus larges que celles des générations précédentes elles étaient aussi beaucoup plus superficielles. Pour caricaturer : quand tu joues un jeune aux échecs commence par faire, un peu, n'importe quoi dans l'ouverture et il sera vite perdu. Pas la peine d'essayer de chercher à l'out-préparer car il a bien bossé ses bases de données. Je me dis que lire sur le sujet me mettrait dans la même configuration : savoir plein de chose de manière théorique, mais d'une théorie que d'autres ont fait. Je préfère apprendre par moi même (en payant mes erreurs cash). C'est pour ça que je ne me base que sur des informations factuelles : le Elo est bien meilleur que le classement ATP car il prend en compte les confrontations directes quel que soit le tournoi, les cotes, peut être à terme le track record des joueurs. Les seules choses que je prend en compte actuellement sur les joueurs : le fait que le joueur soit jeune (genre Faugier Aliassime plutot négatif pour moi on ne sait pas quelle est sa vraie valeur et son classement décrit plus ce qu'il était il y a quelques mois mais pas vraiment ce qu'il est aujourd'hui), un big boss reconnu (genre Nadal, Federer, DJoko etc. positiif en début de tournoi pour faire des paris multiples car un Nadal au premier tour de roland garros outperforme son classement élo de plusieurs ordres de magnitude) ou un erratique notoire (sytle Ivanchuk aux échecs : capable de gagner contre n'importe qui mais aussi d'exploser tout seul en vol type Del Potro plutôt négatif tout le temps).
  16. J'en ai aussi gagné un paquet en ne pré-mouvant pas :) Mais ça peut arriver quand tu enchaîne les parties contre le même adversaire ! Au passage un autre classement elo pour le tennis est disponible: hommes : https://tenniseloranking.blogspot.com/2019/05/mens-elo-rankings-27052019.html femmes : https://tenniseloranking.blogspot.com/2019/05/womens-elo-rankings-27052019.html A voir lesquels propose le meilleur classement.
  17. Je me suis souvent pris plutôt 1. d4 g6 2. Fh6 Fg7 en pre-move sur les serveurs en ligne sur des Blitz 3/0 ou 1/0. :)
  18. Non je fais tout à la main je ne suis pas à ce niveau d'automatisation : et comme je le disais, au feeling je refuse parfois des paris que mes stratégies pourrait me dire de jouer.
  19. Je précise mes idées : sur l'Elo il ne suffit pas de prendre en compte la valeur relative des élos, mais savoir si ce sont des élos de jeunes ou de personnes qui bougent (vers le haut ou le bas), c'est surtout en ça que mon expérience des échecs m'aide. Autre point : je pense qu'il est nécessaire d'enregistrer tous ses paris pour avoir des statistiques sur son propre jeu qui vont plus loin que juste le solde. Enfin, et peut être que ça ne tient qu'à moi mais je trouve que les tableurs sont pas suffisants pour faire des stats sérieuses ou exprimer des stratégies : je préfère programmer mes analyses. Je récupère les données en fichier tsv et zou. Je vais plus vite à tout réécrire en Caml que de retrouver comment faire sous excel (et je pense que pour programmer des stratégies pointues on doit bein pouvoir se prendre la tête même si ça doit être Turing-complet). J'ai aussi l'impression, que pour le moment, il ne faut pas "trop" d'informations qui finissent par introduire du bruit : je retrouve tout les problèmes du "big data" de manière concrète c'est assez amusant (un peu comme d'avoir des apparts en Airbnb qui me fait voir le côté concret de choses que je connais abstraitement en économie). Enfin, je ne l'avais pas précisé mais j'ai une approche "skin in the game" : je ne prends les conseils de personne en compte (ni de tous les betting tools autre que des résultats factuels)...voire je me fais ma propre théorie (ça aussi ça me rappelle les échecs : 20 ans à jouer la moderne 1. ... g6 2.... Fg7 sur n'importe quels coups blancs et ensuite on réfléchit)
  20. Une question que je me pose également en début de tournois concerne le parallélisme acceptable : c'est à dire étant donnés n paris vaut il mieux tous les jouer en parallèle ou en séquentiel (en admettant que les cotes pour les n paris sont toujours les mêmes) ou entre les deux. La différence immédiate est qu'en séquentiel on peut se servir des résultats intermédiaires pour mieux calculer les mises. D'un autre côté en jouant en parallèle on a plus d'opportunité de paris. Il doit y avoir un sweet spot que je ne comprend pas pour le moment. C'est notamment une question intéressante pour le tennis : en ce moment à Roland-Garros on peut se trouver avec 10 parties en parallèle au début de tournoi (et un seul par jour à l'extrême le jour de la finale).
×
×
  • Create New...