Jump to content

Noob

Utilisateur
  • Content Count

    8723
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    2

Everything posted by Noob

  1. 55e/286 dans la catégorie infectious diseases. https://www.scimagojr.com/journalrank.php?category=2725&page=2&total_size=286 30e/261 dans la catégorie pharmacoloy. https://www.scimagojr.com/journalrank.php?category=2736 22e/123 dans la catégorie Microbiology https://www.scimagojr.com/journalrank.php?category=2726 256/2836 dans la catégorie Medecine. https://www.scimagojr.com/journalrank.php?category=2701&page=6&total_size=2836
  2. Tu cherches juste comment remplacer une chaîne de caractères ou tu veux aussi savoir comme ouvrir un fichier et écrire dedans ? Un exemple simple avec un fichier in et un autre out. fin = open("data.txt", "rt") fout = open("out.txt", "wt") for line in fin: fout.write(line.replace('pyton', 'python')) fin.close() fout.close() Après si tu veux faire vraiment dans le même fichier texte soit tu vires l'ancien et tu renommes avec le nouveau. Soit tu utilises fileinput: import fileinput with fileinput.FileInput(filename, inplace=True, backup='.bak') as file: for line in file: print(line.replace(text_to_search, replacement_text), end='')
  3. Oui, mais il y en a pas non plus des milliers, maintenant si tu imagines que n'importe quel labo ce met à faire des tests maison les caractéristiques vont être éparpillées et ça deviendra difficile d'y voir clair. A la limite ce qui relativise le problème, c'est l'importance qu'on donne aux tests dans un contexte médical (elle est quasi nulle). Et si on cherche à faire de la gestion de la contagion alors on peut prendre un peu de marge avec la spécificité, vu que confiner quelqu'un de sain a un coût incomparablement plus faible que de laisser un malade dans la nature.
  4. Pas forcément la bonne métaphore. Imagine plutôt que tu tires au sort avec une pièce biaisée (par exemple 80% pile) et qu'à chaque mauvaise prédiction tu te prends une claque. Au bout d'un moment tu va commencer à t'adapter et prédire en fonction du biais de la pièce (prédire uniquement pile). Mais si à un moment donné je change la pièce par une qui a les biais inverse (80% face) et que tu continues avec la même stratégie qu'avant. Tu vas prendre double ration de tartes jusqu'à ce que tu comprennes que les stats ont changées. Et si je me mets à changer aléatoirement la pièce tu n'as plus que la stratégie du hasard pure. Pour les tests c'est un peu pareil, avoir des informations correctes sur ses caractéristiques des tests est tout aussi important que la réponse. qu'ils donnent. Sinon on ne fait que tirer les cartes. Et en temps de crise les médecins n'ont pas forcément le temps d'évaluer les tests.
  5. C'est sûr. De façon générale ce n'est pas le développement humain qui cause ce genre de trucs. C'est précisément le sous-développement qui mène à ses systèmes faits de bric et de broc, qui pousse les humains à chasser ou capturer des animaux sauvages baroques sans aucune considérations hygiéniques.
  6. J'imagine que tu as vu à quoi ressemble les wet markets en Chine ? Tu as tout un tas d'espèces sauvages comme domestique dans des cages empilées les unes sur les autres. Ceux du dessus déversant tout un tas de fluide sur ceux en-dessous. Là tu as vraiment une densité d'animaux qui permet une contamination d'une espèce à l'autre qui est impossible dans la nature. Vox avait une bonne vidéo là-dessus.
  7. Au sujet de la production de tests bloquée par la bureaucratie, comment fait-on pour s'assurer que ceux-ci sont efficaces ? Est-ce qu'il existe au moins un protocol de validation pour les tests ? Parce que j'ai l'impression que la dernière des choses dont les médecins ont besoins ce sont des tests qui n'ont pas les même sensibilités ou spécificités. Car j'imagine qu'à terme les docs s'adaptent aux biais des tests et raisonnent en conséquence., si on leur change la source de test régulièrement ils risquent de perdre confiance dans l'outils, non ? Comment assurer un minimum de déterminisme dans le processus tout en permettant d'augmenter la capacité de tester la population ? Pareil pour la production de masques, s'il s'agit juste de protéger les autres ok, presque n'importe quoi peut faire l'affaire, à l'inverse un médecin qui porterait un masque défectueux risque après s'être contaminer lui-même de contaminer tout son service. J'entends volontiers l'idée de se débarrasser des ARS ou je ne sais quoi, mais si les producteurs se sont jusqu'ici reposer sur ces dernières pour valider leurs produits on risque le scandal sanitaire, non ? J'ai l'impression qu'en temps normal effectuer un tel changement de régulation est difficile, mais surtout qu'il est quasi suicidaire de le faire en temps de pénurie. La question se pose surtout sur le développement de processus de validation rapide, non ?
  8. Au sujet de la Suisse, on a jusqu'à aujourd'hui testé 84000 personnes pour 12% d'infectés. https://www.bag.admin.ch/dam/bag/fr/dokumente/mt/k-und-i/aktuelle-ausbrueche-pandemien/2019-nCoV/covid-19-lagebericht.pdf.download.pdf/COVID-19_Situation_epidemiologique_en_Suisse.pdf
  9. No pb, on appelle ça choc cytokynique. Je l'ai lu dans un des tout premiers articles probablement posté ici, il y avait aussi une vidéo en anglais je crois dans ce fil au tout début animée avec des cartoons. https://www.nationalgeographic.com/science/2020/02/here-is-what-coronavirus-does-to-the-body/ Exactement et filer des corticoïdes à des gens qui souffrent d'une infection grave, normalement c'est plutôt un scénario à la House. Rappel des infos de Vendredi passé, "ne surtout pas utilisé d'Ibuprofen ou d'aspirine en cas de fièvre", car en réduisant l'inflammation on favoriserait l'infection (NB:Ce qui reste à prouver). Et là il faudrait peut-être filer des anti-inflammatoires à des patients quasi mourants. Et comment faire pour déterminer de qui est en train de tuer le patient juste là ?
  10. En même temps une des raisons qui semble expliquer les grosses aggravations c'est que justement le système immunitaire commence à faire n'importe quoi et détruit du tissu sain.
  11. Merci, canton de Berne. Analyse envoyée à l'hôpital de l'île, mais elle est dans une autre ville. Ce qui m'embête surtout c'est qu'elle avait déjà perdu environ 50% de ces capacités pulmonaires, mais pour l'instant pas d'infiltrats, pas de désaturation, elle est stable et elle reçoit de l'oxygène comme d'habitude depuis 10 ans.
  12. Non, de ce côté là ça va, c'est surtout une ancienne fumeuse avec une capacité pulmonaire réduite.
  13. Oui, c'est à l'hosto que ça se passe. Elle a été testée positive, mais je suis en Suisse donc je sais pas pour la France.
  14. Bon ben j'espère qu'il a raison Raoult parce qu'on vient d'en prescrire à ma mère. Ce sera hors étude et elle a pas encore de pneumopathie, juste de la fièvre et de la toux sèche depuis deux jours.
  15. Justement c'est pour les achats types fromage emballés ou viande.
  16. ok merci. Oui mais c'est surtout pour en mettre partout à la maison pour soit se nettoyer vite fait les mains par exemple pendant que tu cuisines etc etc ou les divers trucs qu'on touche toujours. Parce que j'ai de l'alcool camphré à 70% mais pour se désinfecter les main c'est nul t'en utilises toujours 3 fois trop, ça coule partout. Pour nettoyer le clavier la souris le portable ou les achats susceptibles d'avoir été contaminés.
  17. Dites vous pensez quoi des lingettes alcoolisées à 70% pour désinfecter ? Inutile ou pratique ?
  18. Oui j'ai lu des trucs autour de ça de différentes sources, ça semble être relativement connu, puisque je l'ai même vu dans une des premières vidéos de vulgarisation sur le sujet (choc cytokinique). Pourtant ça doit pas être aussi simple, vu qu'il y a quand même pas mal de dégâts car sinon il suffirait de filer des anti-inflammatoires puissants pour les sauver.
  19. Je mettrais quand même un bémol à ton point de vue. Vu le calibre du gars, ça m'étonnerait qu'il ait pas des réseaux dans le monde entier et en Chine notamment qui lui donneraient les moyens des faire des cohortes de grande taille et surtout de faire des protocoles expérimentaux bétons. Car si son expérience avait été inattaquable sur la méthode ses conclusions auraient pur au contraire paraître suffisamment convaincante pour que les médecins adoptent plus largement ses recommandations. Vu qu'il a publié ça la semaine passée, s'il avait attendu 10 jours de plus pour publier il aurait eu sans doute des résultats beaucoup plus probants (ou nul) et on serait presque fixé aujourd'hui plutôt que dans 15 jours.
  20. Sûrement, mais à quel point, ça dépendra de la volonté des européens des montrer les crocs. Faudrait pour ça qu'ils acceptent de faire front commun avec Trump, pas sûr.
×
×
  • Create New...