Jump to content

Noob

Utilisateur
  • Content Count

    8517
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1

About Noob

  • Rank
    Scribe

Previous Fields

  • Tendance
    Libéral classique

Profile Information

  • Gender
    Male

Recent Profile Visitors

1630 profile views
  1. A mon avis c'est pas un hasard, des gens de chez sevene pharma sont aussi dans la mouvance IVI qui est considérée comme une secte. http://alerte-environnement.fr/2013/03/08/sevene-pharma-ivi-le-figaro-fait-mouche/
  2. Nouvel sortie de Zebodag: D'autres connaissaient Sevene pharma ? Ils vendent apparemment un produit homéo pour se détoxifier du glyphosate. Et apparemment Séralini a bossé dessus, vous avez dit conflit d'intérêt moquage de visage ?
  3. J'ai pas dit le contraire, si vraiment l'université à un besoin très spécifique pourquoi pas. Et c'est très fréquent quand il s'agit de diplôme d'un autre pays. N'empêche que le bac sert plutôt à permettre à ceux qui passent par là de tâter un peu les matières qui leur plaisent avant de s'engager à la fac. Du reste en Suisse les deux dernières années de scolarité obligatoire offrent (offraient?) aux gamins la possibilité de faire des stages d'une semaine en entreprise avant de postuler pour un apprentissage (pas 36 non plus, il faut quand même pouvoir suivre les cours hein). Mais pour les trucs nécessitant des connaissance théoriques plus poussées le lycée est plutôt pratique. Même la conjugaison avec l'auxiliaire avoir ? Nous c'était seulement à partir de la première année de secondaire 1 (donc de collège). Par exemple c'est aussi à ce moment là qu'on apprend à lire des vrais livres, donc à acquérir du vocabulaire un peu plus riche. Oui et non, passé de ha à mètre carré oui, mais du millilitre au litre vraiment ? Et non les "expériences" avec une caméra et un micro sous le nez ne compte pas. (sauf si on est sinistre des finances et habitués aux caméras depuis longtemps)
  4. L"'obligation" d'avoir son bac n'influence pas le contenu des cours. C'est supposé être un programme généraliste pour les hautes études, sans trop pré-orienter les lycéens. Le fait que des tas des mioches n'apprennent rien ou presque "d'utile" pour leur avenir pose plutôt de la question de leur présence à ce stade et de leur orientation avant l'entrée au lycée. Il faut vraiment voir le truc à l'inverse, sans avoir de conséquence sur l'orientation des élèves les universités demandent que ces derniers aient compris certains sujets qui prendraient beaucoup de temps et de pédagogie pour les enseigner proprement ce que les universités ne peuvent pas faire, notamment parce que dans un cours de 400 élèves il n'est pas vraiment possible de poser des questions. T'es sérieux ? Je vais te parler du collège en Suisse mais j'imagine pas qu'en France se soit totalement différent. Pour l'écriture, à 12 piges les gamins ne connaissent pas encore toute la grammaire du français. Il doit même y avoir des temps de verbe qui n'ont pas été vu à cet âge là. Et pour les math ça consiste à introduire les mesures. Donc les angles les poids les mètres carrés, les millilitres. Et à faire des conversions de l'un à l'autre. Inutile vraiment ? Si tu veux comparer en détail. https://plandetudes.ch/
  5. Je sais bien, c'est là où je veux en venir,. Ça ne peut pas être le job du lycée de te fournir ça à partir du moment où on considère que l'orientation doit se faire après. Si vraiment c'est l'idée d'étudier qui pose problème il faut simplement passer par un apprentissage avant. (Avec la possibilité de faire des passerelles pour accéder à l'univ) Mais là c'est pas l'école le problème, mais plutôt la considération par la société française des autres filières qui impose à des gamins de passer par un cursus qui ne leur convient pas. On pourra aussi considérer par la bande qu'aucune connaissance n'est profondément inutile tant qu'elle n'est pas fondamentalement fausse.
  6. Ok, bon ben effectivement c'est un peu un manque, parce que c'est quand même pas évident évident les équas diff. Je veux dire c'est pas à la fac que tu vas y avoir une introduction en douceur, dans mon cas ça a plutôt été à l'arrache avec des bouts ici et là en 1ère année (essentiellement en analyse numérique) et une grosse tarte en deuxième, mais là c'était vraiment le gros cours spécialisé sur le sujet. Remarque c'est peut-être compensé par autre chose.
  7. Ben dans l'optique de faire des études plus tard il y plein de trucs qui sont vus. Ne serait-ce que parce qu'il faut prendre du temps pour les expliquer et qu'un cours ex cathedra serait sans doute trop difficile pour des ados qui sortent à peine de l'école obligatoire. Prend par matière, la capacité d'écrire un texte structuré en français que ce soit le commentaire de texte ou la dissertation. Ou en math le calcul différentiel ou intégral et l'introduction à l'analyse ou à la géométrie. Si t'as choisi une spécialisation S j'imagine que tu vois aussi les équations différentielles. Imagine le saut de niveau d'autonomie requise entre le collège et la fac s'il n'y avait pas le lycée entre. A mon avis tu regardes le problème du mauvais bout. Imagine que tu sois en charge de l'éducation des 15-18 ans. Tu as la mission de les préparer aux hautes études et donc certain sujets relativement abstraits mais pas super compliqués doivent être appris dans cet environnement où ils seront plus entourés qu'à la fac. Bref tu veux leur donner les bases pour être autonomes à la fac, mais sans que leur années passées au lycée ne les empêche de choisir une orientation plus tard. Ensuite c'est la fac qui demande des prérequis pour entrer. Pour les filières scientifiques il faut maitriser le calcul différentiel et intégral, avoir des bases en physique, chimie et biologie. Pour les filières de lettre, il faut une capacité à structurer un texte que ce soit sous la forme de la dissertation ou je ne sais quoi. Mélange toute ces contraintes et tu re retrouves avec plus ou moins un programme de lycée standard. Au lycée ça existe encore ça ?
  8. Noob

    Homard m'a tuer

    Tellement. C'est un truc à finir en doublage de el famoso Risitas ça.
  9. Pas vraiment non, en tout cas on ne peut pas dire ça en se basant sur le programme. Si les profs sont laxistes sur les notes c'est un autre sujet. Peut-être que simplement la moitié des lycéens n'ont rien à faire là et qu'ils font traîner la classe. J'ajoute que l'utilité ne peut être parfaitement alignée avec tes besoins futurs que si tu connais ton orientation, non ? A ce stade les lycéens se sont surtout découverts de bonnes aptitudes pour l'acquisition de connaissances théoriques et ils y vont car ils savent qu'ils feront d'autres études après. Ce qui compte là c'est d'arriver à un niveau de capacité d'apprentissage suffisant pour ne pas trop se planter à la fac ou en haute école.
  10. J'ai quand même plusieurs soucis, tout d'abord un gamin ne sait pas ce qu'il y a à découvrir, sans une dose de direction il se contentera des jeux qui l'entourent. Ensuite il y a le problème de l'échelle, combien de gamin un prof peut-il encadrer et quels sont les besoins ? Et pour finir, je pense que tu ne réalises pas le niveau très bas de ce qui est demandé à l'école obligatoire (jusqu'à 15 ans donc). Le tronc principal est presque le strict minimum pour pas être totalement paumé dans la vie + un peu de culture gé via l'histoire la géo et les sciences pour susciter un peu la curiosité. Après le lycée est supposé être une passerelle vers les hautes études, c'est pas déconnant qu'on commence à demander des trucs un peu plus costaud non plus. Surtout que celui qui y va choisit quand même d'y passer et il sait très bien (ou il devrait le savoir) que ce n'est qu'une étape dans une formation plus longue.
  11. Ben oui mais tu fais comment pour toucher tous le monde? Alors que ceux qui commencent ne savent pas ce qu'ils aiment et ne savent même pas ce qu'ils pourraient aimer. Pourquoi vous considérez le lycée dans la scolarité obligatoire ?
  12. Ben non, dans ton parcours de hautes études il y a bien dû avoir une ou deux matières qui t'ont plus ou moins gonflé en plus de pas t'être très utile aujourd'hui. Apprendre à rester calme et à se creuser les méninges malgré le manque d'intérêt au moment de commencer c'est quand même utile non ?
×
×
  • Create New...