Jump to content

Noob

Utilisateur
  • Posts

    9512
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    5

Profile Information

  • Gender
    Male

Ideas

  • Tendance
    Libéral classique

Recent Profile Visitors

2731 profile views
  1. La fonction salaire n'a pas forcément une dérivée nulle et comme les gosses deviennent autonomes assez vite c'est pas complètement con de préférer perdre des ronds aujourd'hui si ça permet d'assurer un meilleur salaire dans le futur. Surtout qu'après les gamins coûtent plus cher et sont pratiquement autonomes, donc c'est une question de préférence temporelle.
  2. Avant de reprendre et sans contre indication pour les articulations je dirais des exercices de plyo et de la course en fractionné. En musculation je dirais une forme de squats sur une jambe avec un saut (donc pas forcément pistolet) et des fentes sautées. Pas forcément avec beaucoup de poids, mais plutôt en cherchant l'explosivité. L'idée c'est d'imiter au max le genre d'effort du foot. Puis une fois que tu as repris laisser de la place à la récupération. Normalement tu devrais avoir assez de ce type d'exo avec les entraînements. Si ton corps te le permet les jours entre tu peux faire de la muscu plus classique. Reps plus lentes qui doivent peu solliciter les articulations.
  3. Tu as fait des entrainements spécifiques avant ?
  4. viens par ici toi. Justement on s'occupe aussi de vacciner les élevages c'est le sujet de l'article.
  5. Ben en fait il suffit de vacciner ceux avec qui on est le plus en contact. C'est juste une question de probabilité, ceux qu'on ne croise jamais on s'en fout un peu. La limite c'est surtout le mode de mise en oeuvre, si on peut le faire par la bouffe c'est plutôt facile sinon c'est probablement impossible.
  6. Ben en l'occurrence c'est loin d'être con*, typiquement ça a fait partie des mesures d'éradiacation de la rage en Suisse. *À supposer que ça ne favorise pas l'apparence de variants qui seraient aussi transmissibles à l'homme.
  7. Non non, mais c'est juste que c'est ce qu'indiquait le message de Sloonz. Le soucis c'est que dans la population générale et même chez les vieux à risque il y en a encore qui ne se font pas vacciner justement parce qu'ils s'imaginent qu'ils pourront échapper au covid.
  8. C'est pas vraiment le problème que souligne Sloonz. Il pointe qu'encore beaucoup de gens sous-estiment largement la probabilité de le choper (indépendamment des conséquences), vu qu'il parait peu probable qu'il disparaisse à plus ou moins long terme on le chopera tous un jour ou l'autre. Le seul calcul bénéfice risque qui reste donc pertinent c'est celui de contracter le virus vs effets secondaire du vaccin. A chacun de voir selon sa propre situation quelle option lui semble la plus sûre, mais en espérer une troisième n'est juste pas raisonnable.
  9. Si tu veux, mais à moins de pouvoir tout contrôler toi-même tu vas bien devoir faire confiance à quelqu'un, ne serait-ce qu'à ton médecin. Après tout qu'est qui te fais penser que lui non plus n'essaie pas de profiter de ta vulnérabilité. Ou alors si lui est digne de confiance, pour pouvoir consacrer du temps à ses patients il devra déléguer la recherche scientifique à des tiers à qui il devra faire confiance. En fait c'est à ça que sert la réputation d'un journal et le Lancet en a une très bonne justement parce qu'il fait partie de ses institutions qui sont très rarement prises en défaut. Et ça c'est un coup dur à leur réputation. Mais généralement les conclusions des papiers sont plus modestes et si elles sont fausses peuvent la plupart du temps être mise sur le compte d'un effet faible très susceptible au bruit. Et de façon général si on considère un ensemble d'articles qui utilise une p-value de 5% il faut s'attendre à ce que 1 article sur 20 soit faux. Compte tenu du nombre de publications il y aura forcément un nombre élevé de faux positifs d'où l'importance du consensus. Si plusieurs études indépendantes tombent sur les même résultats on peut avoir plus confiance, ne serait-ce que parce qu'il est plus difficile d'impliquer des équipes indépendantes dans une même fraude.
  10. Oui et non il y a toujours un degré de confiance à accorder à un certain niveau. Tu peux pas aussi facilement détecter de la fraude dans la collection de donnée que dans les conclusions d'un papier. Le job d'un journal c'est avant tout de vérifier que les conclusions d'un article sont aussi solides que ce que les données montrent et de vérifier la méthodo. Vouloir faire plus aurait à mon avis un bénéfice marginale négatif, pour deux raisons 1. Frauder intentionnellement peut avoir des conséquences pénales donc a priori tu peux partir du principe que personne ne s'y risquerait. 2. De toute façon un seul article ne fait pas une vérité scientifique, ce qui compte c'est la réplication des expériences par d'autres scientifiques ce qui rend la tentation de la fraude encore plus stupide et naïve. Les deux cumulés font qu'il y a un risque énorme pour la réputation des scientifiques qui s'y risquent en plus des conséquences pénales et des sanctions administratives. En ce qui concerne les données ouvertes c'est un long débat et je suis plutôt d'accors avec toi, mais ça n'a pas été une nécessité absolue jusqu'ici. Je suis absolument d'accord et justement la persévérance dans l'erreur s'applique à tous le monde.
  11. Pire, à plusieurs reprises les sources en question on sciemment mal interprétés des sources officielles. Par exemple ici on nous a sortis les données brutes des incidents médicaux post vaccination en omettant de nous dire qu'il n'y avait probablement pas de lien avec la vaccination. Quand on se penche sur l'argumentation et qu'on comprend qu'il s'agit d'une faute de raisonnement (intentionnelle ou non) ces sources doivent être évitées simplement parce qu'elle ne sont pas fiables. Fool me once shame on you, fool me twice shame on me. Quand les mêmes sources reviennent sans cesse malgré plusieurs erreurs d'affilées cela signifie que quelque part le processus de sélection foire. C'est pour ça que citer francesoir est débile. Ils ont sortis suffisamment de conneries pour qu'on s'abstienne, tout comme les débats sud-radio. Alors oui le Lancet à sorti UN article faux, mais primo il a été retiré ce qui montre un soucis du respect de la vérité scientifique, mais surtout il s'agissait d'une fraude dont n'importe qui peut être victime. Alors que les médias que j'ai cité ne font pas le moindre effort dans ce sens sans même parler des articles les plus baroques*.
  12. Pour des essais sur des animaux il y les travaux des équipes de Laleh Majlessi: https://www.biorxiv.org/content/10.1101/2021.02.03.429211v1.abstract https://www.nature.com/articles/s42003-021-02251-6 https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S1931312820306727 J'en chercherai un peu plus demain.
  13. Clairement, on peut énumérer les sujets sur lesquels ils se sont vautrés et on peut tout à fait leur coller sur le dos la responsabilité de la méfiance que ça aura engendré. Seulement, sans faire dans l'élitisme primaire, je ne crois pas que quiconque ici ait besoin de l'avis des ministres ou des bavards pour se faire une idée sur les vaccins. Donc oui c'est pas étonnant qu'une partie de la population réagisse mal, mais ici on est tous capable de s'extraire de ce bruit de fond. Oui et non, quand tu as le sang rempli d'anticorps le virus est incapable de se diffuser en dehors de la zone de contact qui est dans le cas du covid le nez ou la gorge. Tu peux toujours avoir le nez qui coule, la gorge qui brûle et une bonne fièvre, mais pas une grosse infection des poumons ou du cœur. Et justement les recherches pour des vaccins en spray nasale qui permettraient une autre protection sont en cours. https://www.sudouest.fr/sante/coronavirus/vaccin/covid-19-les-vaccins-par-voie-nasale-un-espoir-pour-limiter-la-transmission-des-virus-5934151.php
  14. Merci mon bon. Voilà donc les questions qui viennent à l'esprit: Est-ce que c'est valable aussi pour les cas graves ? Est-ce que si on analyse par tranche d'âge on obtient la même conclusion ? Je ne m'attend pas à ce que quelqu'un y réponde ici, c'est juste pour illustrer les premières questions qui permettrait de s'éloigner ou de se rapprocher des conclusions d'h16. Et il faudrait aussi analyser la protection par âge dans le temps, si ça se trouve pour les moins vieux ça marche mieux et plus longtemps. Et il faudrait aussi s'entendre sur une définition de ce qui marche. Pour moi tout ce qui permet d'éviter d'encombrer les hôpitaux est bon à prendre et actuellement je ne sais pas qui pense encore que l'éradication est possible. A voir comment est obtenue la surmortalité, le post de Lexington laisse songeur en tout cas.
×
×
  • Create New...