Boz

Habitué
  • Compteur de contenus

    1 642
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

59 Accepté

À propos de Boz

  • Rang
    Jeune Padawan
  • Date de naissance 13/04/1978

Contact Methods

  • Website URL
    http://

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Location
    Paris

Visiteurs récents du profil

324 visualisations du profil
  1. J'ai rigolé en remplaçant basses par femmes...
  2. Etant passé au jeûne intermittent depuis un petit moment, je confirme qu'après un temps d'adaptation (clairement ça ne s'improvise pas) le matin est le moment de la journée où je me sens désormais le mieux. Y compris pour faire du sport !
  3. Ah oui c'est le grand écart par rapport à la short scale Fender ! Dans ces moments une seule réponse possible :
  4. +1 avec @Rincevent Très clairement, le système traditionnel par voie de concours est en crise. C'est un archaïsme en 2017 (il pouvait davantage se justifier dans le passé).
  5. Vin sec = super avec modération. Vin moelleux = sucre = nein ! M'enfin un p'tit moelleux de temps en temps avec du foie gras, ça se refuse pas quand même !
  6. Sur l'envie, une référence dont je recommande la lecture et que j'avais découverte grâce à ce forum il y a bien des années (merci @Patrick Smets si j'ai bonne mémoire) : https://www.amazon.fr/LEnvie-Une-histoire-du-mal/dp/2251440720
  7. Je vous laisse admirer un extrait du sujet de sciences physiques (DNB 2017), j'ai sélectionné la pire partie (l'ensemble du sujet est très mauvais, mais là c'est le pompon).
  8. J'ai pensé au magnésium par deux biais complémentaires : d'un je sentais que je stagnais voir régressais sur certains acquis du low carb (disons au bout de trois mois à la louche) et de deux parce que j'ai fini par reconnaître les symptômes classiques (dans mon cas : crampes, retour des problèmes de sommeil, stress, transit). Je répète que je marche beaucoup, presque tous les jours, et que je fais un peu de muscu aussi, peut-être cette régression n'aurait-elle pas eu lieu si j'avais été moins actif (ou serait survenue plus graduellement) ? J'ai donc procédé expérimentalement : le magnésium était mon suspect numéro 1, je l'ai testé. La réaction a été radicale. J'ai pas cherché plus loin. Peut-être la quête de la "vie bonne" est-elle infinie mais je ne suis pas pressé et je continue à vivre à côté sans en être complètement obsédé. Mais je suis toujours preneur de nouvelles pistes, je me souviens par exemples de certaines discussions dans ce fil sur le potassium (dont la carence est plus rare car c'est un élément plus commun) vs le magnésium vs le sodium (lui pas de problème il suffit de bien saler) car il faudrait viser un certain équilibre entre les trois. Dans ce cadre, peut-on imaginer un cas où trop se supplémenter en magnésium créerait une concurrence avec les autres électrolytes ? Je ne pense pas (à mon avis trop de magnésium = on le pisse) mais si des gens ont des précisions à apporter... EDIT : et le calcium, et la silice etc
  9. Bon ça fait un peu plus de 7 mois que je suis passé low-carb, c'est l'heure d'un petit bilan personnel que je partage ici : Je ne l'ai pas fait pour perdre du poids, mais pour améliorer mon hygiène de vie (dans un état d'esprit "philosophie antique" -> un esprit sain dans un corps sain). Je n'ai perdu que deux kilos en tout et pour tout (pour atteindre 60 kg, je suis un petit format), mais ma silhouette s'est sensiblement rapprochée de celle d'un gars qui marche toute la journée dans la pampa avec un bâton pointu dans la main droite (d'ailleurs je marche énormément, presque tous les jours, et je fais de la muscu de façon très légère mais régulière, au poids du corps). -> On perd du gras et on ne perd pas de muscle/ voir on en gagne un peu, même avec une perte de poids globale quasi-nulle, et on se stabilise autour d'un poids "naturel" qui peut varier selon la morphologie de chaque individu. CHECK. Mon adaptation a été plus lente que dans beaucoup des témoignages que j'avais lu, peut-être parce que je n'avais pas beaucoup à perdre. Ma phase d'adaptation initiale (les 15 premiers jours) a aussi été un peu brutale (mais j'ai été radical donc c'est sans doute normal). Ce n'est qu'au cours du mois dernier que j'ai vraiment senti un très net changement global (excellent niveaux d'énergie toute la journée mais surtout le matin, sommeil très amélioré, pellicules disparues, transit très amélioré, résistance incroyable à la faim, endurance augmentée). Ça fait un peu recette miracle comme celles qu'on nous distribue à la sortie du métro et qui peuvent aussi faire démarrer les motos russes, mais je confirme : -> On pète le feu et beaucoup de "petits désagréments" qu'on croyait inhérents à notre humaine condition s'atténuent voir disparaissent. Ce n'est pas magique, on ne devient pas un "surhomme" mais tout va mieux, tout se gère mieux, les signaux sont toujours là mais ils ne sont pas débilitants, pas de stress excessif. CHECK. MAIS ! J'ai mis un certain temps à identifier le facteur qui faisait que ma progression était lente mais je crois y être parvenu : dans mon cas, c'est le magnésium. Je devais être en grosse carence. Depuis que je me complémente, toutes les pièces se sont mises en place. C'était celle qui manquait... beaucoup en ont déjà parlé sur ce fil mais ça peut faire toute la différence. Au début j'étais réfractaire à l'idée (parce que je me disais qu'une alimentation bien ciblée devrait suffire) et puis j'ai repensé à certains posts de Jesrad, Rincevent ou Nick et j'ai testé ça. Et bien ce fut radical ! Finalement, je prends du magnésium, de la vitamine D (seulement en hiver), je mange de plus en plus de poissons gras (j'ai découvert le foie de morue, c'est très bon !), je marche énormément, je fais un peu de muscu et je pense déjà avoir atteint un bon équilibre personnel. Je ne me suis jamais senti aussi bien (ou alors j'ai oublié). Comme l'a fait remarquer Restless, j'ai aussi constaté l'appel incroyable du sucre dans les rares occasions où j'en ai repris (anniversaires des gamins, principalement), mais aussi l'absence de finesse de sa saveur. C'est vraiment comme une drogue, ça stimule un truc profond et on peut vite perdre le contrôle alors que ce n'est vraiment pas meilleur au goût que le gras. Ça m'a conforté dans l'idée que nous avons évolué pour adorer le sucre et s'en empiffrer dès qu'on tombe dessus car c'étaient des occasions rares qu'il ne fallait pas rater dans la nature, mais qu'il faut soigneusement contrôler cette pulsion dans notre contexte moderne. Voilà, c'est tout...pour le moment.
  10. Il y a une solution super simple et efficace : arrête de poster tant que tu n'as pas lu une portion conséquente du fil. Et après on reprend la discussion sans problème...
  11. Le fond du problème est là : tu sous-estimes largement l'effet d'amplification médiatico-politique sur la thèse du réchauffement. En réalité il n'y a pas de consensus, c'est un effet déformant. La loupe est pointée sur les scientifiques réchauffistes, les sceptiques sont ignorés et pourtant ils existent en nombre. Leur cv n'a généralement rien à envier à celui de leurs adversaires...et enfin, la vérité n'a que faire du consensus.
  12. Merci pour la réponse. Je reste dubitatif mais comme tu le dis, il faudrait que je lise Friedman un jour...
  13. C'est un peu HS mais je suis fasciné : comment @Turgot peut se déclarer anarcap avec de telles positions ? (question sérieuse, pas d'ironie )
  14. Tu crois qu'elles sont vraiment mieux que les actuelles à 800 euros ? (made in japan je crois) ou c'est pour le bel objet et son histoire ?
  15. Dans mes bras ! (même si je préfère les Thomastik Infeld perso...)