Jump to content

Boz

Membre Adhérent
  • Content Count

    2704
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    8

About Boz

  • Rank
    Libéral boute-en-train-train
  • Birthday 04/13/1978

Previous Fields

  • Tendance
    Libéral classique
  • Ma référence
    Hayek

Contact Methods

  • Website URL
    http://

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Location
    Paris

Recent Profile Visitors

1470 profile views
  1. Tu vois c'est intéressant parce que ce résumé illustre parfaitement à mon avis le débat qu'on a eu un peu plus haut (sur l'usage des mots). Ce qu'il appelle high-carb c'est en fait la junk food ou du moins la bouffe moderne des pays industrialisés (et qui tend irrésistiblement à devenir en réalité un high carb high fat comme je l'expliquais plus haut, pour des tas de raisons que j'avais résumées dans des posts précédents). Ce qu'il appelle low-carb c'est un régime de haute qualité avec des aliments non raffinés. A partir de là, évidemment que le low-carb est largement supérieur à ce pseud
  2. Ketosis au bout de 3 jours je pense que c'est beaucoup plus rapide en jeûne complet vu nos réserves naturelles de glycogène. Après, pour la durée idéale, ça dépend de tes objectifs et de ta pratique habituelle. Je vois vraiment pas pourquoi 5 jours en particulier serait optimal (optimal par rapport à quoi ?). Après on peut boire du café non sucré (ou crémé ou beurré), ce qui compte c'est de n'apporter aucune calorie. Pour l'activité physique le conseil de ton ami me semble raisonnable. Le mieux est de le faire en étant à l'écoute de son corps, sans forcer un plan pré-établi. Si c'est trop dur,
  3. Bah si on intègre la famille des noix, j'ai justement un doute. Mais bon j'ai pas fait les calculs non plus.
  4. Après, on ne sait pas si les différences on un réel impact sur la santé humaine ou si elles sont à peu près négligeables. J'ai le souvenir d'un scientifique* (je peux le retrouver s'il le faut) qui expliquait de la même façon les différences de profils en acides gras (chez les vaches pour le coup), mais qui montrait au passage que les différences étaient finalement faibles en valeurs absolues. Du genre tu manges une poignée d'amandes et tu récupères 10 fois ce que tu as "gagné" en oméga 6 sur une semaine entière à bouffer des steaks grass-fed. Et comme c'est beaucoup plus cher... * b
  5. Bon je vais (encore) me faire l'avocat du diable : Comment s'alimentaient les joueurs avant ce changement ? Etait-ce aussi bien contrôlé que dans ce nouveau protocole ? Quid de la qualité des aliments ? Qu'est-ce qui me dit que les changements positifs ne sont pas du à un ou plusieurs facteurs nutritionnels cachés différents du seul ratio glucides/lipides ? Ou du au fait de l'émulation et de la mobilisation autour d'un projet de groupe stimulant ? Ou de l'emphase sur un mode de vie globalement plus sain et conscient des impacts de chaque petite décision du quotidien sur le long terme ?
  6. Ca résiste aux tempêtes solaires ?
  7. Sur ces points, j'ai suspendu mon jugement. J'ai lu plein d'hypothèses séduisantes mais très peu de recherche pour les étayer. Par exemple, qu'est-ce qui me prouve, pour les grains, que ce n'est pas la perte de poids liée à l'élimination d'aliments souvents raffinés et sur lesquels on rajoute du gras (qui mange ses pâtes juste égouttées ?) qui n'est pas responsable de l'amélioration de la santé ? Idem pour les huiles de graines, j'ai trouvé des hypothèses très sophistiquées liées aux processus inflammatoires qui dérapent dans les cellules, mais...pas d'étude rigoureuse pour étayer (très possib
  8. Encore de l'implicite que j'essaye d'expliciter : Quand je dis qu'un régime low-carb et un régime high-carb sont équivalents pour la perte de poids et la composition corporelle, je sous-entend toujours à calories et protéines égales (pour ne juger que l'impact du paramètre glucides vs lipides). C'est un premier point et ça ne dit rien sur la facilité de maintenir l'un ou l'autre dans la vie réelle. On peut maigrir et même se muscler à court terme avec de la junk food, mais c'est horrible à supporter (ça a été fait). Ensuite, je dis (comme toi je crois) que le véritable critère de réu
  9. Peut-être que le malentendu est du à des associations automatiques déclenchées par certains mots ? Tu imagines quoi quand on dit high carb par exemple ? J'ai l'impression (c'était mon cas) que tu imagines automatiquement de la junk food (corrige-moi si ce n'est pas le cas). Mais la junk food a pour caractéristique de mêler glucides et lipides à haute dose, c'est justement ce qui la rend irrésistible (densité énergétique bien supérieure à n'importe quel aliment naturel, sauf peut-être les noix). En réalité, c'est du high carb high fat. Le high carb dont je parle est low fat (donc raisonnable en
  10. Bien sûr, mais que mangeaient ces gens avant ? L'effet, que je constate moi aussi, ne pourrait-il pas être du dans 99% des cas à l'augmentation des protéines et à la diminution de la densité énergétique ? Ce n'est pas le gras en tous cas (au contraire, il diminue la satiété), et l'alimentation low-carb n'est pas la seule à créer cet effet. Moi aussi, et alors ? Le but du fil, à mon sens, n'est pas de se contenter de célébrer une méthode qui fonctionne souvent en ne faisant que mettre en avant nos cas particuliers, mais de rechercher (dans la mesure de nos modestes moyens)
  11. Les gars, je ne prétends pas être un expert, je suis incapable de faire une liste exacte des différents effets de l'insuline. Ce que je sais, c'est que cette idée à laquelle je croyais (l'insuline déclenche le stockage dans les tissus adipeux) est en fait fausse, et elle est très répandue dans la communauté low-carb. C'est pas compliqué : à calories et protéines égales, on ne distingue aucune différence pour la régulation du poids et de l'appétit entre low-carb et high-carb. Il y a plein d'options qui agissent très bien sur la satiété en high-carb. Ah, et aussi le gras est positivement co
  12. Je n'ai pas de réponse. Tout ce que je sais à ce stade (mais je suis prêt à le remettre en question si on me fournit des données convaincantes), c'est que ce genre de résultat n'a jamais été reproduit avec un protocole expérimental rigoureux.
  13. Je trouve ça fascinant de voir à quel point ce sujet fait démarrer au quart de tour. Il y a vraiment une composante émotionnelle très forte. Et des projections qui débordent de partout.
  14. Pas directement, mais je sens des émanations subtiles de snobisme. 😉 (en vrai je taquine, c'est tout).
×
×
  • Create New...