Jump to content

Anton_K

Utilisateur
  • Posts

    6075
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    21

Everything posted by Anton_K

  1. Je n'ai jamais entendu de libéraux exprimer ce genre d'opinion, ces figures me semblent au contraire enviées. C'est juste que rien de disponible ne s'en rapproche vraiment (surtout pas de la pureté idéologique des Paul, les politiciens français sont prêts à tous les compromis). En tout cas si qui que ce soit se réclamant de Ron Paul apparaissait en France et était taxé d'extrême droite je serai ravi d'en être! Même un Rand Paul, légèrement plus droitier m'enchanterait. En plus, devoir assumer ce genre d'étiquette est un bon filtre.
  2. Oui, mais en Russie toutes ces manipulations sont tellement grossières (trucages d'élections qui finissent à plus de 100%), affaires invraisemblables montées contre les candidats aux dernier moment, décisions de justice incohérentes, que les gouvernements n'ont pas le bénéfice du doute. Les citoyens voient clairement qu'on se moque d'eux.
  3. D'après certaines sources Navalny est payé par le Kremlin pour simuler l'opposition politique, d'après certaines sources il est payé par Hilary Clinton pour semer le trouble en Russie, d'après certaines sources il serait raciste et défavorable à l'immigration... Il y a bien sûr des tonnes de théories de ce genre. Les premières viennent de ceux qui veulent nier l'existence d'une réelle opposition (qui paradoxalement roulent parfois pour Poutine ou évitent de le froisser). Ce qu'on peut y répondre c'est que contrairement à la plupart des hommes politiques Russes qui s'essaient à l'opposition politique, Navalny a l'air d'être réellement un homme nouveau, on ne lui a découvert aucun lien avec les gouvernements présent ou passé. Son travail contre la corruption n'est pas non plus fictif. Cette idée qu'il serait un artifice du système me semble improbable. Ensuite, à ceux qui disent qu'il est payé par l'occident ou par d'occultes forces pro-occidentales... Navalny est financé par les dons faits à son association de lutte contre la corruption, alors évidemment n'importe qui peut donner. Mais étant donné que tout son programme consiste à assurer la transparence de l'appareil public et de la purger des niches de corruption qu'il offre, on ne voit pas vraiment à qui profiterait son élection. Donc le spectre occdental qui est agité dans ce cas là n'a pas beaucoup de substance. Enfin, si par populiste tu entends nationalistes, je pense que ces accusations ont deux sources. Il a participé à un évènement qui s'appelle la marche russe, probablement pour rassurer ceux qui le prennent pour un agent occidental. Or ce rassemblement réunit aussi l'extrême droite russe, d'où l'assimilation. La deuxième raison est un racisme anti-caucasien supposé, qui repose surtout sur son appel à "arrêter de nourrir le caucase", qui a largement été sorti de son contexte, puisqu'il appelait surtout à cesser un financement qui finit essentiellement dans des poches fonctionnaires ou mafieuses. Il me semble qu'on lui a aussi reproché de vouloir instaurer un système de visa entre la russie et certains pays d'ex-urss, mais je ne pense pas qu'il faille y voir des velléité anti-immigrationnistes, qu'il a beaucoup critiqué chez ses adversaires quand ce thème était à la mode.
  4. Les autorités font encore marche arrière, le conseil des droits de l'homme après du gouvernement russe (entendre : une instance soit disant indépendante et donnée pour supérieure au tribunal de Kirov qui a condamné Navalny) demande la réexamination complète du dossier et la révision de la sentence du juge Blinov. En somme Poutine essaie de minimiser les dégats en jouant les grands seigneurs.
  5. Après les manifestations de cette nuit l'emprisonnement immédiat de Navalny a été annulé, il est donc libre et pourra participer aux élections à la mairie de Moscou. Officiellement c'est en vertu d'une loi autorisant un suspect à se présenter à une élection qu'il a été libéré, mais ça ressemble quand même beaucoup à un mouvement de repli (par exemple, le collègue de Navalny qui a été condamné également mais n'a aucune activité politique a également été libéré). La prochaine stratégie de Poutine pourrait être de le laisser courrir les élections en espérant que son score soit assez faible pour le décrédibiliser et décourager ses partisans. Evidemment rien ne l'empêche de truquer les élections ce qui serait un coup désespéré parce qu'à force les observateurs indépendants se sont organisés et ont élaboré de nombreuses méthodes de vérification. En effet, ce point était purement introductif. A quelles théories du complot fais-tu allusion ?
  6. En ce qui concerne les considérations realpolitik sur 'le régime qu'il faut à la Russie', je laisse ça à ceux qui arrivent à mettre de côté à la fois leur propre conviction et l'avis des russes eux même... Personne ne pense que Poutine n'aime pas la Russie ou ne veut pas le bien de la Russie, le problème c'est qu'il a perdu le contact avec le pays et qu'il ne sert qu'à une bande de fonctionnaires voleurs à être protégés de la démocratie. Jusqu'au milieu des années 2000 je comprends un peu que les gens l'ai soutenu malgré son autoritarisme, peut-être parce qu'ils pensaient qu'il valait mieux une mafia encadrée par l'état qu'une loi de la jungle. Je comprends aussi qu'on continue à dire du bien de sa politique extérieur, son sens du balance of power, de l'indépendance de la Russie... Mais les concessions s'arrêtent là ! Pour certains Poutine apparaît peut-être comme un phénomène autoritaire exotique et respectable mais la réalité est plus simple : il est conforté par ses proches et par son administration tout simplement parce qu'être au pouvoir est une manne énorme pour eux ! C'est juste un problème de corruption extrêmement classique du genre que Navalny dénonce, mais aggravé par un pouvoir autoritaire. Poutine ne sert qu'à une bande de voleurs à rester en place pour vivre comme des rois. Enfin, en jouant cette farce de l'alternance avec Medvedev et en truquant les élections législatives en 2011 (les fameux 141%), il a tellement négligé les droits des russes que laisser passer ça serait vraiment n'avoir aucune dignité ! A l'époque de votre débat, en 2007, peut-être qu'il existait encore un fort soutien populaire à Poutine (d'autant qu'il ne me semble pas, contrairement à ce que je lis, que Kasparov ait été un candidat sérieux), mais celui ci n'a fait que s'amenuiser depuis, avec les élections truquées, avec les arrestations d'opposants politiques. Peut-être que la partie la plus hipster et moscovite de l'opposition ne plait pas à tout le monde en Russie, mais Navalny c'est autre chose. A mon avis en l'arrêtant Poutine a peut-être déclenché quelque chose de gros.
  7. Comme je le disais ailleurs Alexei Navalny vient d'être condamné à cinq ans de prison ferme. Pour ceux qui ne le connaissent pas, c'est un bloggeur qui a fait un travail d'investigation titanesque contre la corruption en Russie (notamment contre l'entreprise qui l'a accusé), et ennemi politique (voire personnel) de Poutine. Candidat libéral à la mairie de Moscou, il avait obtenu le nombre suffisant de signatures (déjà ridiculement élevé), et avait de sérieuses chances. Maintenant ça va être plus compliqué. La justice l'a reconnu coupable d'avoir détourné des fonds en faisant signer à l'entreprise publique "Kirovles" des contrats volontairement désavantageux. Il n'y a eu aucune estimation par la justice russe des montants exacts dont Navalny aurait profité par ces supposées magouilles. Le seul témoignage qui pèse contre lui est celui du président de Kirovles. Ce n'est pas tout à fait un hasard puisqu'il a échappé à de la prison ferme récemment en promettant de coopérer avec la justice, et qu'il avait été inquiété à la suite d'investigations menées par Navalny. Par ailleurs Navalny a lui même apporté des preuves documentées de son innocence au cours du procès, qui n'ont pas été retenues. Il y aura surement un appel, mais s'il va en prison les Russes vont commencer à remuer sérieusement. Il y a certes une grande différence entre l'opposition à Moscou et quelques autres villes qui est véritablement pléthorique, et le reste du pays. Mais Poutine sous-estime clairement l'opposition et est retranché dans un autisme complet, dans lequel ses proches l'incitent à rester autoritaire alors qu'il a perdu toute crédibilité et qu'il commence à agacer sérieusement les citoyens du pays. Au fait, ne vous fiez pas à l'appellation 'camp de travail' que les journaleux français adorent reprendre, c'est juste un nom générique pour désigner les prisons en Russie. http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/07/18/97001-20130718FILWWW00244-russie-l-opposant-navalny-condamne.php http://www.lemonde.fr/europe/article/2013/07/18/l-opposant-russe-alexei-navalny-condamne-pour-detournement_3449236_3214.html De quoi attirer l'attention des libéraux français sur l'opposition libérale russe (je n'ai pas trouvé de sujet à ce propos sur le forum), qui croît considérablement ces dernières années, surtout par la dénonciation contre la corruption et des élections truquées. Les premiers acteurs en sont surtout des bloggeurs et journalistes indépendants comme Alexei Navalny et Ilya Yashin qui prennent des risques personnels énormes. Plus récemment des médias indépendants ont commencé à fleurir comme la chaine Dojd/TVRain fondée par Natalia Sindeeva et animée notamment par Ksenia Sobchak, la fille du premier maire élu de St Petersbourg et mentor de Poutine Anatoly Sobchak. En somme il existe en Russie une opposition très imprégnée de libéralisme, menée d'une part par des journalistes d'investigation extrêmement sérieux et courageux et d'autre part par des privés qui n'hésitent pas à financer des médias alternatifs avec largesse. Je pensais que ça pourrait vous intéresser. EDIT : Avis : ce soir à 19h30, il y aura un rassemblement de sympathisants de Navalny au Trocadéro.
  8. Alexei Navalny vient de prendre cinq ans ferme (soit disant pour avoir détourné des fonds en faisant signer à une entreprise d'entretien forestier des contrats volontairement désavantageux). Ne pèsent sur lui que des témoignages bidons, lui a fourni toutes les preuves documentées possibles de son innocence. Candidat libéral à la mairie de Moscou, il avait obtenu le nombre suffisant de signatures (déjà ridiculement élevé), et avait de sérieuses chances. Maintenant ça va être plus compliqué. Pour ceux qui ne le connaissent pas, c'est un bloggeur qui a fait un travail d'investigation titanesque contre la corruption en Russie (notamment contre l'entreprise qui l'a accusé), et ennemi politique (voire personnel) de Poutine. Il y aura surement un appel, mais s'il va en prison les Russes vont commencer à remuer sérieusement. edit : En fait je vais créer un topic sur l'opposition libérale en Russie où je développerai plus.
  9. Haha les mecs sont obligés de titrer en gros IRONIE pour éviter de déboussoler leur lectorat.
  10. Bon, j'avoue que j'ai été plutôt agréablement surpris par les commentaires des lecteurs du monde, sachant qu'ils subissent déjà un tri : il faut payer pour pouvoir commenter. La plupart remarquaient l'injustice. J'ai plutôt l'impression d'un autisme croissant des médias. Les gens s'en méfient de plus en plus, les critiquent, mais en l'absence d'alternative, on a une impression extérieure de suivisme ou de passivité.
  11. Je pense que la subtilité de la question de PABerryer tient dans le "humaine". edit : voilà
  12. C'est vrai (quoi que droit de pratiquer "paisiblement" ça me semble glissant), mais c'est autre chose. Leur intolérance, parlons en ! Leur droit à être mal-aimables et stupides est inamovible.
  13. Juger c'est facho? edit : okay, parfois, disons plutôt : ça mérite d'utiliser cet adjectif dans le sens où tu le fais? edit 2 : Je vois à peu près de quel droit à vrai dire, la liberté d'expression non?
  14. http://www.lemonde.fr/societe/article/2013/07/16/un-norvegien-neonazi-interpelle-en-correze_3448207_3224.html
  15. Comme je le disais ailleurs, l'assimilation avec Breivik est complètement abusive vu que Vikernes le traite de maçon à la botte d'Israël sur son blog et de lopette qui se plaint des conditions de vies dans les prisons norvégiennes. J'attends les preuves qu'il préparait quelque chose... pour l'instant je vois juste qu'il aime les armes, ce qui ne m'étonne pas, et que norvégien + extrême droite ça contente amplement un journaliste, pas besoin d'aller plus loin. Mais ça c'est pour la chasse enfin!
  16. http://www.rmc.fr/editorial/400314/correze-un-neo-nazi-soupconne-de-preparer-un-massacre-arrete/ Varg Vikernes arrêté pour avoir acheté des fusils, et assimilé à Breivik sous prétexte d'être norvégien et "d'extrême drouate". Ce qui, autant qu'on peut juger de la consistance des deux lurons, et vu ce que le premier a écrit au sujet du second, est plutôt un contre-sens
  17. Et ça, essayez d'imaginer l'impact de ces petits palm-mute sur fond de grosse caisse, en live, à partir de 0:50.
  18. Ouais c'est vrai que celle là est assez générique, peut-être que ça c'est plus typique du groupe : https://www.youtube.com/watch?v=guLn00BO4xQ
  19. Histoire de souiller un peu un thread qui me semble se perde en minauderies arpégées, je vous fais part de mes dernières découvertes bien basses du front. Je les avais délaissé mais après l'excellent concert au hellfest, j'ai découvert le dernier album de ce duo, moins doom, plus rapide que les précédents. Et ça. Je remarque d'ailleurs que parmi mes meilleurs concerts du festival figurent deux duo, Inquisition et Black Cobra, qui sonnent bien mieux sous les tentes que les outfits de 5 se marchant dessus dans un espace de basses déjà saturé par l'écho.
  20. Et un certain nombre d'états non sécessionnistes permettant l'esclavage (en jaune) Comme le dit la magnifique chanson Kelly's Irish Brigade, "It is but states rights and liberty we ask". Alors évidemment parmi ces libertés peut-être faut-il entendre celle de posséder des esclaves mais il est clair que ce n'était pas le raison principale de la sécession sudiste, c'est la vision nordiste du conflit qui a accentué cet aspect libérateur (plutôt qu'une apologie du protectionnisme)... Par ailleurs il ne faut pas associer trop vite nostalgie sudiste et racisme, d'ailleurs je crois que Heritage not Hate est un slogan sudiste. Il s'agit plutôt pour eux d'assumer leur histoire, de faire une sorte de travail de mémoire un peu folklorique, de type régionaliste. Ca m'intéresse, mais à part une mot ambiguë de Napoléon III je ne trouve pas grand chose, tu as une source à ce propos?
  21. Fini les efforts pour nettoyer les Champs Elysées ! (et elle fait faire d'authentiques bonds, quoi que plutôt dans le sens de la fuite)
  22. Comme on le sait, poser ce sujet est l'occasion de démasquer les petits libéraux en herbe, ces extrémistes délirants https://www.youtube.com/watch?v=CPRlo-HYhZo Malheureusement je crois que le sujet "qu'est-ce qu'un jugement vrai" porte sur un texte de Bergson. En dissertation ça pourrait éventuellement être intéressant, en tout cas pour une fois le sujet ne court pas directement vers un traitement moraliste à deux balles. Dans mon souvenir l'épistémologie était vraiment déficitaire, alors que pour des lycéens de S ce serait plus intéressant que godwiner à tout va dans des sujets politiques. Là j'ai l'impression qu'il y en a davantage, tant mieux !
  23. Il se passe des trucs épiphénoménaux dans leurs têtes, mais comme disait le vieux Levi-Strauss, ce qui compte c'est la pratique, l'habillement, l'organisation... la structure quoi.
  24. Bon mais en gros, tous ces gens sont des sortes de punks non ? On peut le dire ? J'essaie de résumer.
×
×
  • Create New...