Jump to content

Vilfredo Pareto

Utilisateur
  • Content Count

    336
  • Joined

  • Last visited

About Vilfredo Pareto

  • Rank
    Jeune Padawan

Previous Fields

  • Tendance
    Libéral conservateur
  • Ma référence
    Pareto, Barone, Hayek

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Location
    La Cité libre

Recent Profile Visitors

397 profile views
  1. J'ajoute (c'est peut-être mon préféré, le refrain est top) Et il y a un concert à Paris le 11 octobre prochain et aussi une tournée en Europe, je l'indique pour ceux qui vivent à l'étranger : https://www.viagogo.fr/Billets-de-concert/Pop-Rock/New-Order-Billets
  2. Je viens de commencer à regarder, c'est sur Trump et le rôle de l'entrepreneur. Et bien sûr, SITG.
  3. J'ai pas vu de mention de New Order alors
  4. Quelqu'un a vu End of the fucking world sur Netflix ? J'ai bien aimé le premier épisode, suffisamment décalé pour retenir mon attention (et les deux ados jouent bien).
  5. Edit: Il parle justement de l'argument de Hayek sur la justice sociale, en disant que c'est pas parce qu'on ne trouve pas de responsable qu'on ne peut pas gérer le problème. Sauf que 1) il me semble que l'anthropologie et l'histoire soutiennent assez massivement l'idée que c'est par la désignation d'un coupable que les problèmes se règlent quand on réclame justice (le bouc émissaire, Girard, toussa), 2) admettons même que A2B ait raison, ça ne change rien au problème que pose la lutte contre les zinégalités et la justice sociale qui est celui d'un ajustement nécessairement continuel, parce que soit on décide que tout le monde gagne autant et dans ce cas il faut fliquer toutes les transactions qui créent de l'"inégalité" (la Wilt Chamberlain Fallacy de Nozick), soit on décide de réguler les prix (contrôle des loyers, des salaires etc.) ce qui suppose une centralisation des connaissances (les prix sont le résultats de transferts d'information) et donc des calculs effroyablement complexes qu'un cerveau humain ne peut pas effectuer. Un Oskar Lange peut toujours ressusciter pour me dire qu'on pourrait inventer dans 5.000 ans des machines capables de faire ces calculs sauf que non parce que même les machines ne savent pas ce que je veux acheter et que de toutes façon, même une fois le calcul réussi, il faudrait recommencer en permanence parce que les gens ne vont pas attendre que le joujou ait fini ses opérations pour aller bouffer. 3) De toute façon A2B n'a pas raison puisque la notion de responsabilité qu'agite Hayek pour disqualifier le principe de justice sociale est liée au fait que le prédicat dont on débat est celui de "juste". Hayek ne dit pas qu'il faut trouver un responsable pour régler les problèmes quels qu'ils soient. Pour invalider le raisonnement de Hayek, il ne faut pas faire l'idiot comme A2B en donnant l'exemple d'un navire dont la coque est mal foutue sans qu'on sache la faute à qui, mais donner l'exemple de la résolution d'une situation injuste sans désignation d'un coupable ou d'une victime. Le seul Autrichien qu'A2B a l'air de pas considérer comme la moitié d'un con, c'est Konrad Lorenz, ce qui m'a surpris parce que j'aime bien aussi mais en fait j'ai appris qu'il était nazi donc ça va c'est normal.
  6. Au fait, pour lire de l'anti-hayékisme développé et sérieux mais faux (forcément j'ai envie de dire), A2B sort un nouveau livre où il répète les mêmes conneries (on a même droit à une confusion du feu de Dieu entre l'ordre naturel des contre-révolutionnaires et l'ordre spontané, des remarques alakon du genre "Hayek n'explique pas pourquoi le libéralisme est strictement occidental" et "Hayek ne traite jamais d'idéologie", l'évolution culturelle, ça peut mal tourner, et la situation exceptionnelle dans tout ça, hein ?). https://www.editionsdurocher.fr/livre/fiche/contre-le-liberalisme-9782268101217
  7. Please Alors pas du tout justement, la justice est l'attribut d'une action humaine (entendue comme ce qui associe consciemment et volontairement des moyens à des fins). C'est précisément pour ça qu'il n'y a pas de justice sociale si la société est un ordre spontané. Pour rentrer dans le détail, Hayek distingue justice commutative (l'échange) et justice distributive, que Mill a assimilé à la justice sociale, ce qui est mal. Ce n'est pas injuste, ça résulte grandement du hasard. Des arguments sinon ? Pourquoi est-ce artificiel ? Est-ce artificiel dans Hayek ou dans Coase (ou chez les deux, et si oui pour la même raison ou bien pour des raisons différentes) ? Je vois pas comment. Sans Etat, pas de service public. Et je ne crois pas avoir dit que l'Etat était un service de façon générale. D'ailleurs, cette partie de ta phrase : "l'Etat n'est pas le modèle d'école d'une article " me laisse perplexe.
  8. Tous les fans d'Anthony de Jasay connaissent cet entretien ? https://newmedia.ufm.edu/video/a-conversation-with-anthony-de-jasay/
  9. J'ai remarqué qu'on pouvait réagir à un post en le sélectionnant comme "post de référence" ou comme "anarcap" en plus de "yeah", "haha" etc. C'est nouveau, c'est un ancien truc qui a été rajouté ou je viens de passer un cap significatif et donc je le découvre ?
  10. Je viens de terminer avec retard (c'est sorti en janvier mais je vois pas beaucoup de séries) Sex Education, la série british de Netflix, c'est très marrant. Le côté LGBT-friendly est mille fois trop exagéré mais j'adore la musique et l'acteur principal qui jouait dans Hugo Cabret me fait mourir de rire. Saison 2 à la fin de l'année Je ne sais pas si ça vous plaira mais je pense que pour les fans de The Faculty, Wilfred (la série wtf avec Elijah Wood) et The Rules of Attraction, ça peut être pas mal.
  11. C'est un peu schématique : pour Hayek, le marché fonctionne ; pour Keynes, non. Oké. Ensuite je suis peut-être un peu maniaque depuis Liborg mais ils n'arrêtent pas de se gargariser de "néolibéralisme" et personne n'explique que ça n'existe pas. Thierry Aimar est bien, il évite de confondre les torchons et les serviettes (Reagan n'est pas l'incarnation de Hayek). Sandye Palermo est pas mal aussi mais elle ne nous apprend pas grand-chose (elle trolle un peu Keynes en disant qu'il est infoutu d'expliquer la stagflation). Globalement, pas la peine d'écouter. Et la journaliste est un peu chiante, on commence par lui expliquer que non, Hayek n'est pas Rothbard, qu'il accepte certaines interventions institutionnelles de l'Etat, elle capte mais un quart d'heure plus tard, elle revient "mais quand même, c'est pas un peu dangereux de pas intervenir jamais comme ça, hein ?". Et elle coupe souvent les intervenants. Heureusement que Sandye Palermo rappelle le conflit Mises/Hayek. Mais j'aime pas beaucoup quand on dit que Hayek est "obsédé" par la défense des libertés individuelles. Ha pendant que j'écris, la journaliste vient d'en raconter une bonne : le marché c'est la concurrence. Mais on voit émerger des monopoles. Donc Hayek dit de la merde. Ce niveau de réflexion me dépasse haha. Et allez, les monopoles privés c'est parti. "Le marché laissé à lui-même aboutit au crony capitalism." La moraline de France cucul est sauvée. Un bouquin très France culture sur le fameux "néolibéralisme", j'ai l'impression que c'est ça : vous connaissez ?
  12. Sandye Palermo est présentée comme autrice Mais ça a l'air clairement plus élevé que le niveau habituel de France culture. Enfin j'en suis qu'au début.
×
×
  • Create New...