Jump to content

Vilfredo Pareto

Utilisateur
  • Posts

    3968
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    5

3 Followers

About Vilfredo Pareto

  • Birthday 12/13/2000

Previous Fields

  • Tendance
    Minarchiste
  • Ma référence
    Nozick, Hayek

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Location
    La Cité libre
  • Interests
    Philosophie des sciences, philosophie politique, psychologie, biologie, littérature anglaise

Recent Profile Visitors

8880 profile views
  1. J'avais jamais lu. C'est un très beau roman, un peu curieux du point de vue narratif (on a du mal à penser que le Traité du Loup de Steppes se trouve dans le Manuscrit de Harry Haller par exemple, ou à distinguer les deux niveaux de narration, l'un étant un commentaire de l'autre sans pour autant que ça tombe dans le roman à thèse du genre "la psychanalyse jungienne illustrée") et très symbolique: par exemple je commence à penser que Hermine n'existe pas vraiment en dehors de la tête de Harry et j'ai pas mal de raisons de penser ça, le fait qu'il la confonde parfois avec son ami Hermann n'étant pas la moindre. Au sujet de la sexualité de Harry d'ailleurs je regrette de plus pouvoir lire l'allemand vu que j'en fais plus depuis deux ans (mais je vais m'y remettre) parce qu'il y a un passage où il dit qu'aucun homme ne peut exiger de lui ce qu'Hermine exige de lui mais que Hermine n'est pas un homme justement ou qqch d'approchant, et en allemand "homme" mâle et "homme" humain ce sont deux mots (Mann ou Mensch). C'est curieux que tu dises ça parce que je ne trouve pas du tout. Certes c'est un roman sur le deuil mais la fin où il résiste à la tentation de coucher avec son étudiant et les nombreux passages insistant sur la santé, sur son corps qui résiste à la vieillesse (j'adore la scène dans la salle de sport), m'ont justement laissé avec une très forte envie d'aller dans un pub d'après-guerre rencontrer un Jim. C'est un roman très sain, George s'accroche à son existence, à son corps surtout, à tel point que j'avais l'impression que son squelette et sa peau étaient des personnages secondaires, en dépit de toutes les pensées morbides qui s'emparent de lui par exemple dans la scène de l'autoroute. Je me suis pas encore acheté The Berlin Novels. J'ajoute que lire en Vintage edition c'est un plaisir incommensurable avec quoi que ce soit d'autre sur Terre. Avec le sexe peut-être. (Et note pour moi-même: maintenant quand je lis en anglais je lis avec la voix suave et sensuelle de BEE dans ma tête... je crois que je suis en train de nourrir un fantasme sur lui.) Tolstoï et Dostoïevski c'est quand même deux univers. Je préfère largement Dosto, Tolstoï me saoule avec son christianisme misérabiliste. Ça veut pas dire que ce ne sont pas des grands romans ces deux-là mais la grande résolution finale en Dieu qui sape toutes les finesses psychologiques accumulées au cours du roman me fait soupirer très fort. Anna Karénine est moins moralisateur que Résurrection (c'est dire) mais même pour un gros bouquin comme ça, il y en a trop. Pas mal de scènes font rajoutées, la satire politique est traitée par-dessus la jambe, l'intermède sur le peintre tombe aussi comme un cheveu sur la soupe, et dans la mesure où le roman est loin d'être centré sur Anna (au contraire à la limite Anna est seulement l'agent perturbateur qui fait dévier de leurs trajectoires respectives les autres personnages de l'histoire qu'elle ne fait que traverser en longueur), je trouve difficile de vraiment être impliqué quand elle fait ses crises de jalousie à Wronsky à la fin. Bien sûr que je préfère les pages sur Levine qui fauche le blé avec ses paysans (Nekhlioudov dans Résurrection est à bien des égards une version un peu modifiée de Levine), qui sont à mon avis les plus belles du roman. Le monologue nihiliste final de Anna est somptueux, mais justement it had me wondering: mais bordel pourquoi est-ce qu'on en avait pas plus des comme ça pendant le roman?
  2. Ce mois-ci (les romans m’avaient manqué)
  3. Il n'est pas perdu mais honnêtement j'ai donné la substance. Un jour je deviendrai écrivain et je publierai des pavés chez Picador comme mon avatar et role model personnel. il a dit que c'était parce que c'était à la dernière minute et que c'était le soir. Comme j'avais des petites étoiles dans les yeux je lui ai donné. Pi-geon.
  4. J'avais tapé un wot et puis je me suis dit que c'était pas myspace ici non plus mais oui, exactement. Enfin il était assez grand, blond, un peu de barbe, des très grands yeux bleus très beaux quoique légèrement exorbités qui faisaient genre ça l'attristait de me plumer à ce point. Niveau prise en charge c'était royal. J'étais jamais monté sur une moto aussi donc il en a profité pour foncer. Résultat la promesse a été tenue: chez moi en 15 minutes. Avec la musique que je veux, il me porte mes bagages tout le temps et me met lui-même le casque. C'était si romantique à 60 à l'heure sur les grands boulevards à la nuit tombée. Après ça coûte 120€. Et le pire c'est que je lui ai même laissé un pourboire (de 10€) parce que la balade m'a plu. A quel point je suis un pigeon. En me voyant arriver, petit suricate à lunettes en chemise, il a dû se frotter les mains mais je crois que j'ai dépassé ses espérances. Il voulait même faire un selfie avec moi (il m'a montré pendant la promenade jusqu'à sa super grosse moto trop belle avec du cuir dessus un selfie de lui avec ce joueur de rugby barbu qui ressemble à un yéti dont je lui ai benoîtement avoué que je ne connaissais pas le nom... je dois avouer qu'il faisait bien la conversation. En fait il m'a séduit.) mais je me suis dit qu'il y avait des bornes aux limites du ridicule, ce qui ne manque pas de sel vu les circonstances.
  5. Je me suis fait avoir. Ça coûte une fortune un taxi moto.
  6. Avec le contexte on comprend tout de suite mieux.
  7. Oui enfin t’as vu un peu l’évolution. On l’explique comment sinon par un avant/après vaccination? Côté morts c’est plat aussi
  8. Je comprends pas le truc avec les formes graves. Les hôpitaux sont vides et personne ne meurt on devrait être contents. Au lieu de ca on rouspète sur le vaccin. Le Covid devient un truc vraiment bénin. Il faut juste espérer que les gens se rendent compte que ça va en fait. Peut-être maintenant. Une bonne partie du libéralisme à la Human Progress, Marian Tupy, Steven Pinker etc cest justement ca qu’ils font.
  9. Ou les musulmans que tu décris sont aussi des snowflakes. D’ailleurs quoi de plus snowflake-like que l’attentat à Charlie Hebdo?
  10. Avoir un toit pas garanti? Bah super foutons le dehors ça fera de la place
  11. Bizarre moi il me suffit d’accepter un truc genre cookies et de cliquer sur browse Mais bon tout ce que ça dit c’est que le vaccin n’empêche pas les cas et voilà
  12. Des génies. Zut je voulais tuer Jacqueline apres le dîner maintenant il va falloir le faire au goûter sinon je vais me faire taper sur les doigts
  13. Bah voilà. On en appelle mtn au couvre feu à Marseille pour lutter contre la hausse des homicides. Bienvenue dans le monde d’après https://www.google.fr/amp/s/www.cnews.fr/videos/france/2021-07-28/marseille-un-collectif-demande-un-couvre-feu-pour-reduire-les-homicides%3famp
×
×
  • Create New...